PlayStation VR : Falcon Age, Le Test Qui Dance Avec Les Faucons

PlayStation VR : Falcon Age, Le Test Qui Dance Avec Les Faucons

25 avril 2019 0 Par Sei
Falcon Age PlayStation VR PSVR VR4player.fr

Aussitôt annoncé au State Of Play de Sony, aussitôt sorti le 9 avril 2019, Falcon Age arrive sur nos PS4 et nous propose une aventure teintée de RPG et d’exploration en plat et sur PlayStation VR. Outerloop Games, studio de Seattle, n’est pas un oisillon de deux semaines dans le monde de la réalité virtuelle puisque plusieurs membres de la team ont déjà participé au développement de nombreux jeux tels que Wayward Sky ou Dino Frontier pour ne retenir que ceux déjà sortis sur le PSN VR. Loin de leurs habitudes sur les jeux de stratégie, il s’agit ici d’une première incursion dans un titre vue à la première personne. Ce premier essai va t il être transformé ? La réponse ici !

Histoire : Fais comme l’oiseau, ça défonce un ennemi en piqué un oiseauuu !

Nous incarnons au début de l’aventure de Falcon Age, une jeune prisonnière nommée Ara. La plupart du temps recluse dans sa cellule, elle n’a le droit d’en sortir que pour extraire du minerai sur une planète aride et répondre aux questions d’un robot geôlier. Si cette détention semble abusive, nous comprenons rapidement que cette autorité est tout aussi absurde que néfaste pour le monde que nous habitons. Notre terre natale se meurt, l’environnement devient stérile, désertique et pompée jusqu’à l’os par une multinationale sans scrupules pillant sans vergogne les ressources et notre culture.

Lors de notre incarcération nous rencontrerons un jeune bébé faucon, victime lui aussi indirectement de cet oppresseur. Très vite un lien va se créer jusqu’à devenir fusionnel. Ara va devenir fauconnière et le faucon son meilleur allié.

Après s’être échappée, Ara va rencontrer la résistance, devoir faire face à son passé, apprendre l’humilité, dompter son compagnon avec respect et libérer la planète du joug de l’oppresseur ( ” joug comme le joug-fleur… oui ” ).

Nous sommes là devant une quête initiatique pour notre héroïne où elle va devoir trouver sa place dans cet univers que nous découvrons avec elle. Le récit se veut résolument écologique et nous met à la place de celle qui peut et qui doit changer les choses.

Intégralement traduit en français dans le texte (sous titres et menus), Falcon Age est un titre principalement narratif. Si l’on peut pester contre certaines approximations dans les traductions (plus le cas avec la dernière mise à jour), il est tout de même louable de la part d’Outerloop de ne pas minorer le publique ne parlant pas l’anglais afin de rendre son propos compréhensible par le plus grand nombre. C’est un gros point fort !

Falcon Age

Gameplay: y’en aura pour tout le monde avec Falcon Age !

Que vous vouliez jouer à Falcon Age en plat, sur PSVR, à la manette ou aux PS move, ce sera possible. Outerloops a pensé à tout est à tout le monde. L’interface est intégralement en français et de nombreuses options de confort ou de déplacements (téléportation ou fluide) vous sont proposées.

Vous aurez donc le choix :

  • La DS4 avec des contrôles typiques des FPS, le tout est assez instinctif et le faucon a le bon gout de réagir assez rapidement à nos moindres caprices. Rien à signaler de ce coté si ce n’est un certain manque d’immersion. Et c’est la que les PS move entrent en jeux.
  • Les PS move : alors qu’au moment de la rédaction du test, la mise à jour du 23 avril n’était pas encore arrivée, nous nous retrouvions avec des commandes de déplacements assez contre intuitives au premier abord. En effet, nous devions utiliser le bouton ” move ” de droite pour avancer alors que d’habitude c’est plutôt sur le move de gauche. Ça n’a l’air de rien mais notre cerveau avait du mal à se faire à ce petit changement et si vous alternez avec des parties de Skyrim VR ou Solus Project par exemple : claquage de neurones garantis ! Depuis la dernière mise à jour, tout cela a changé, le choix de la main dédiée aux mouvements et celle dédiée aux indications du faucon sont maintenant modifiables ce qui règle le problème rencontré initialement. Désormais Ce détail passé nous aurons la joie de mimer les mouvements d’Ara et le tout se passe vraiment bien lorsque les contrôles sont assimilés : on siffle en amenant la main gauche (ou droite) vers sa bouche puis on tend le bras pour voir notre compagnon se poser dessus, on joue du lasso électrique de façon très intuitive, on tatane les ennemis à coups de bâton : dans le feu de l’action ça fonctionne.

 

Globalement Falcon Age vous proposera de l’exploration de la libération de raffineries et des quêtes données par certains PNJ (Personnages Non Joueurs) qui consisteront à chercher des objets ou à chasser. Pour les résoudre vous devrez combattre avec votre fouet et votre faucon.  Si le système de combat n’est pas des plus complexes, il faudra tout de même éviter de foncer dans le tas sans réfléchir. Lors d’une approche d’une raffinerie à libérer, pensez à désactiver les tourelles anti-aériennes pour ne pas voir votre faucon se faire dézinguer aussitôt. Isolez les ennemis et affaiblissez les avant d’envoyer votre faucon leur donner le coup de grâce. Attirez une sentinelle volante à vous à l’aide de votre fouet pour la tabasser au corps à corps.

Ces libérations offrent alors un changement de décors salvateur, la vie reprend ses droits et le monde qui nous entoure peut respirer à nouveau. Des mini jeux anecdotiques seront disponibles comme une sorte de golf au fouet proprement injouable.

Le déroulement de Falcon age est typique du jeu d’aventure. La coopération avec votre ami ailé étant au cœur de l’histoire, vous serez amenés à récupérer des accessoires cosmétiques ou des objets de jeu laissant place à des animations spéciales. En plus de cela des éléments de customisation devront être récupérés au fur et à mesure de votre avancer pour vous aider à traverser certaines zones ou à attaquer vos ennemis plus efficacement. La cuisine a également une grande place dans Falcon Age. En effet, vous ne trouverez pas de potions au sol mais des fruits et légumes, gibiers à chasser et recettes qui vous permettront de mitonner pleins de bons petits plats pour votre piaf et  ainsi lui redonner de la vie et du cœur au ventre. Cependant ce mijotage est tout de même optionnel pour l’avancée de votre histoire et il est tout à fait possible de ne pas du tout le pratiquer pour finir l’aventure.

Et on en vient au principal problème de Falcon Age : beaucoup de remplissages pour gonfler artificiellement une durée de vie qui se veut assez courte. Le jeu se termine en 4 bonnes heures et les aller-retours incessants, la chasse et la cuisine anecdotiques et la réapparition des ennemis n’arrangent rien. Le jeu est très facile et les combats se terminent très rapidement. Jamais le titre ne va au bout de ses bonnes idées de gameplay et on restera frustré qu’elles ne soient pas plus développées lorsque le générique défilera. Plusieurs choix seront possibles d’ailleurs pour des fins assez abruptes.

Falcon Age

Graphismes et sons :

La bande originale de Falcon Age est vraiment charmante et nous transporte dans son univers tribal, gentiment oriental qu’on écoute avec grand plaisir. Quelques dialogues sont enregistrés mais la grande majorité seront sous forme de textes. Le son est tout en retenue et en efficacité, il n’y a rien à redire la dessus.

Par contre graphiquement c’est pas fameux. La direction artistique est plutôt inspirée mais les textures sont fades, les PNJ sont moches, à tel point qu’on se demande si toute l’attention de l’équipe ne s’est pas portée uniquement sur le faucon qui est quant à lui très réussi. Les changements de zone sont appuyés par des variations de lumière qui donnent l’impression de passer du matin au soir et du soir au matin, pour la cohérence, on repassera.

Enfin ATTENTION : le jeu est victime de chutes de framerate bien sales entre les zones sur PlayStation 4 classique (rien à signaler sur PS4 Pro), rien qui provoque une gène pour le joueur mais suffisamment visibles pour être signalés.

Falcon Age
Falcon Age

CONCLUSION  :

Falcon Age est bien charmant par certains de ses aspects : son univers tribal, sa musique accrocheuse, les interactions avec notre faucon et certaines velléités rôlistes, le fait qu’il soit intégralement en français avec des options de confort qui prennent soin du joueur aussi. Malheureusement il est plombé par une durée de vie bien courte malgré ses essais de remplissages, ses idées de gameplay qui ne sont pas assez exploitées, des graphismes assez pauvres qui provoquent tout de même des ralentissements sur PS4 classique. Le studio a récemment fait une grosse mise à jour du titre en rectifiant nombre de défauts (notamment au niveau du gameplay). C’est une très bonne chose qui prouve qu’Outerloop prends soin de leur bébé et qui du coup améliore grandement l’expérience de jeu.

Il en résulte un bon ” petit ” jeu indépendant qui prend de la maturité (via les mises à jour), au même titre que le faucon qui partage avec nous cette aventure.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
Scénario7
Gameplay6
Graphismes6
Bande Son7
Immersion6
Rejouabilité4
Ratio Prix/Durée7
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Le faucon franchement réussi
Interactions avec votre faucon
Une histoire écolo
Options de confort
En français
Les moins
Trop court
Trop de remplissages inutiles
Graphiquement pauvre
Baisse de framerate sur PS4 classique
7