PlayStation VR : State of Play, mais pourquoi tant de Haine ?

PlayStation VR : State of Play, mais pourquoi tant de Haine ?

29 mars 2019 5 Par Laurent Ganne
PlayStation State of Play

Le live State of Play a soulevé de vives critiques, quelle en est la raison ? On le sait, Sony ne sera pas présent à l’E3 2019, tout comme Nintendo (qui n’a pas fait de conférence sur ce salon depuis 2012) ou Microsoft qui n’était pas présent non plus l’an passé, il jouait à domicile dans sa propre salle mais n’était pas à l’E3 ! Nintendo et Microsoft se permettent par contre de montrer du doigt Sony pour qui ça sera la première année sans E3…

Comme Nintendo, Sony a donc décidé de lancer des annonces via des rendez-vous en live. Le premier Live de ce nom était State of Play le 25 mars dernier et on peut dire que les réactions ont été plutôt violentes envers le constructeur japonais ! Il suffit de lire les commentaires des joueurs et de voir le ratio des Like Dislike sur les vidéos YouTube de PlayStation pour s’en rendre compte… Mais alors… Pourquoi tant de Haine ?

State of Play Sony PlayStation VR PS4 VR4Player

Si il y a bien un truc qu’il faut impérativement se mettre dans le crâne, c’est que nous sommes clairement sur la phase de fin de génération de la PS4. Il suffit de regarder le cours de Bourse de Sony pour se rendre compte qu’il est en baisse. Les ventes de PS4 sont également en baisse. C’est le signe le plus évident que la PS5 n’est plus très loin… Peut-être pour la fin de l’an prochain ? Dans ce contexte, il ne fallait clairement pas s’attendre à de grosses annonces AAA pour ce State Of Play ! Mais comme souvent, certains ont le don pour faire monter la pression en sous entendant des annonces de dingues à venir. Le public attend ça avec impatience et il est forcement déçu, un début de frustration. 10 jeux ont été mis en avant durant ce State of Play et en voici la liste :

State of Play : 17 Jeux annoncés, 11 jeux VR

Le constat est le suivant : Sur ces 10 jeux, 2 sont exclusivement réservés au PlayStation VR (IronMan VR et Blood & Truth). 2 jeux (Five Nights at Freddy’s et No man’s Sky) sont bien VR mais ils sont déjà disponibles sur PS4. Concrete Genie est un jeu avec 2 modes VR mais c’est un jeu PS4 ! Il reste Crash Team Racing Nitro Fueled, ReadySet Heroes, Observation, Days Gone et Mortal Kombat 11… Soit 6 nouveautés PS4 sur 10. On les connait déjà pour la plupart mais je vais me répéter : On est en fin de Gen !!!  Sony en a également profité pour nous rappeler les prochains titres VR à venir. 7 jeux que nous connaissons tous déjà ont été rapidement énumérés :

Un State of PSVR ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur State Of Play, allez faire un tour du côté de l’article de Sylion qui vous résume l’ensemble plus en détail. Nous sommes donc à 6 titres à paraitre du côté de la PS4 contre 11 jeux pour le PlayStation VR. Le PlayStation VR s’est écoulé à 4,3 millions d’exemplaires à ce jour, ce qui représente environ 5% des utilisateurs PS4. La rage des joueurs s’est clairement faite ressentir dans de nombreux commentaires :  “On s’en fout du PSVR !“…

Ce qui est drôle dans ce genre de réflexions, c’est que ces mêmes personnes qui “se foutent” du PSVR sont les premiers à dire qu’ils n’ont pas de PSVR car il n’y a pas de jeux dessus… Le véritable problème de ce State Of Play n’était pas le fait d’avoir de nombreuses annonces de jeux VR mais le manque de jeux PS4 !  C’est pas simple… Je vous rassure, cela n’est pas lié à la VR, c’était déjà pareil avec la PS Vita ! Les joueurs sont déçus de ne pas avoir eu une annonce ou des nouvelles de gros titres attendus…

Quelle est alors la bonne communication à avoir du côté de Sony ?

Pour ne pas déranger les joueurs qui ne veulent pas de VR (Ils devraient essayer qq même), Sony pourrait opter pour une émission spéciale PSVR, mais dans ce cas, elle n’intéresserait que les joueurs VR et elle n’aurait aucun impact sur la communauté PS4. L’écosystème PSVR se refermerait sur lui même sans se développer et il s’éteindrait à petits feux.

Mais même si Sony faisait une émission Spéciale PS4, on le redit, nous sommes en fin de génération, il ne faudrait de toutes façon pas s’attendre à un The Elder Scrolls VI ou un GTA 6 maintenant ! Les derniers jeux AAA de la PS4 sont déjà connus, voilà pourquoi Sony ne préfère pas être présent à l’E3 cette année.

Le bon côté des choses, c’est que Sony n’abandonne pas ses joueurs qui ont cru et investi sur le PSVR et ça c’est le signal fort qu’il faudra retenir de ce premier State Of Play ! La communauté attend toujours beaucoup trop et certains commentaires sont parfois très violants envers la VR, c’est dommage.

La Réalité Virtuelle est une technologie formidable et totalement novatrice. La fréquence des sorties sur PS4 va ralentir doucement jusqu’au lancement de la PS5. Le PSVR est maintenant à un prix plus que raisonnable, le catalogue est fourni et les jeux ne coutent pas 70 euros ! Pour ceux, qui comme moi, ont payé le prix fort de 600 euros avec les PS Move et la Caméra, il était important que Sony montre qu’il n’a pas abandonné ses joueurs.

Si Google n’obtient pas le succès espéré avec sa Stadia (pour des raisons techniques de débit), le marché va vouloir gagner du temps et tous les acteurs vont foncer sur la VR… Les joueurs VR n’ont pas eu beaucoup d’annonces durant l’E3 dernier, il faut bien un jour que Sony communique, ce State of Play était là pour cela ! La VR n’est pas quelque chose de facile à vendre car il faut l’essayer pour comprendre ce que c’est. On ne peut pas restituer ce que cela peut rendre dans une pub ou une vidéo 2D.  Une fois qu’on y a gouté, les jeux PS4 sont forcement plus plats, moins immersifs, Ils paraissent moins intenses lorsqu’on a pris l’habitude de jouer au PSVR…. même si leurs graphismes, leurs effets et leurs textures sont bien plus poussés. J’ai personnellement un manque aujourd’hui quand je retourne sur un jeu plat … 

Et vous vous en pensez quoi de ces réactions ?