in , , , ,

J'ADORE !J'ADORE ! COOL !COOL !

[Test] MaskMaker le meilleur jeu de l’année 2021 sur PlayStation VR ?

Nous vous avions fait une présentation de Maskmaker il y a environ 5 mois, avec une interview de Balthazar AUXIETRE qui nous en disait plus sur le prochain jeu du Studio Innerspace VR, Edité par Madison Wells Media Interactive, avec le soutien de Creative Europe,le programme MEDIA de l’Union Européenne et de la Région Ile-de-France. Le questionnement était là, ce jeu allait être différent des autres. Et bien il est enfin sorti depuis le 20 Avril 2021 en version dématérialisée au prix de 19.99 € sur le Ps Store Européen et aura droit à une version physique le 18 juin 2021 sur PSVR. Alors que vaut ce jeu complètement hors des standards habituels ?

Nous avons décidé de nous mettre à deux pour réaliser ce test. Le mode opératoire a été le suivant : Deux testeurs, Ma jaw sur PS5, fan de Doom Eternal & Laurent sur PS4 PRO, qui aime les jeux d’horreur, les zombies, mais aussi les jeux tout mimis, l’un à la vidéo et l’autre à l’écrit. Nous ne nous sommes pas concertés durant notre avancée pour que l’un n’influence pas l’autre. Nous vous invitons donc à découvrir, pour commencer, la vidéo Test de Ma Jaw !

Innerspace VR s’est fait connaître principalement grâce à la courte mais intense expérience Firebird La Péri sur PC VR. Le studio a raflé pas mal de récompenses avec ce titre en 2016. La particularité de La Péri était l’utilisation du motion capture pour les mouvements de la danseuse, ce qui ajoutait une dimension non négligeable dans l’immersion !

Nous connaissons mieux le studio sur PSVR grâce à une autre expérience (qui commence à se rapprocher d’un petit jeu de 2 heures) : A FISHERMAN’S TALE. Le titre nous avait particulièrement séduit et nous lui avions attribué la note de 8/10 bien méritée ! C’est là que la pression monte pour Innerspace VR, lorsqu’on a déjà enchaîné plusieurs succès avant ! 

MaskMaker, une histoire de voyages

Maskmaker est un jeu d’aventure et d’exploration. Nous y incarnons l’apprenti d’un vieux fabricant de masques qui a mystérieusement disparu… Le jeu commence dans une ruelle brumeuse qui semble abandonnée. Attirés par une aura, vous allez découvrir une boutique, un atelier aujourd’hui abandonné. Tout semble bien silencieux dans ce lieu rempli de masques de toutes sortes. Mais ces masques ont quelque chose de magique, ils se mettent à parler entre eux et vous allez être guidé par leurs voix, la voix des “Anciens”. Vous allez alors découvrir que cette petite boutique renferme une pièce cachée, un atelier de confection de masques bien particuliers car magiques. Si vous les portez, vous vous téléportez dans un autre monde, le Royaume des Masques. 

Le scénario fait le job et offre même une approche du jeu vidéo bien particulière. Une atmosphère qui lui est propre, ce petit truc en plus au niveau de la narration entre poésie et conte que l’on a pas l’habitude de voir en VR, le genre d’atmosphère que l’on a ressenti dans des jeux comme le superbe Paper Beast ou l’excellent Stardust Odyssey par exemple …   

MaskMaker Innerspace PSVR PlayStation VR VR4Player

Le Gameplay de MaskMaker est généreux, d’abord de par ses options adaptées pour tous les types de joueurs. Ceux qui craignent le Motion Sickness pourront se déplacer par téléportation. Ceux qui, au contraire, ne supportent plus ce type d’assistance imposée seront également ravis de pouvoir se déplacer librement. Le jeu propose deux vitesses de déplacement mais m’a semblé mal dosé sur ce point. La marche est vraiment très très lente et le déplacement rapide est très rapide ! Une option a molette permettant de régler soit même ces vitesses aurait été la perfection… Mais globalement, je chipote car le jeu est riche ! 

Le Gameplay de MaskMaker fonctionne autour de Puzzles à plusieurs dimensions, comme c’était déjà le cas de A Fisherman’s Tale (souvent simples mais non punitifs ou agaçants). L’idée générale derrière MaskMaker sera de vous faire fabriquer et porter un masque qui va vous faire prendre possession d’un personnage proche d’un ravin (par exemple). Vous allez apercevoir, grâce à votre longue vue, un autre personnage de l’autre côté de ce ravin. En l’observant, vous allez découvrir un nouveau plan de masque et vous devrez alors rassembler ses éléments pour le fabriquer. Une fois que vous aurez terminé ce masque, vous allez le mettre et il vous sera alors possible de prendre possession de l’autre personnage de l’autre côté du ravin. Vous allez conserver dans votre atelier les différents masques que vous aurez fabriqué. Cela vous permettra de revenir quand vous le souhaitez sur des parcelles précises du jeu. Ça fonctionne très bien ! Le Gameplay est une réussite !      

MaskMaker Innerspace VR PSVR PlayStation VR VR4Player

Whaou ! C’est chouette ! 

Le Quest 2 impose au marché des productions bien souvent allégées graphiquement afin de pouvoir s’adapter à tous les supports. Mais ce n’est pas parce qu’un jeu n’est pas photo-réaliste qu’il est forcément bâclé ! MaskMaker peut sembler plutôt simple avec des aplats de couleurs vives mais ça n’est pas le cas. Chaque texture est très bien travaillée, l’ensemble est homogène et rien ne nous fait dire durant la partie « P’tain, bin là, ils ne se sont pas foulés ! « … Bien au contraire ! 

Dès les premières secondes sur MaskMaker, on comprend tout de suite que le jeu est soigné et va être solide ! La rue d’introduction est magnifique. L’atmosphère qui s’en dégage est superbe. L’éclairage et le soucis du détail viennent renforcer l’immersion. Nous sommes ici devant une création du niveau de Ghost Giant, colorée, simple mais belle et efficace !   

Une bande Son soignée

Les premières expériences du studio Innerspace VR n’étaient pas traduites en audio français, ce qui n’est pas le cas de MaskMaker. Là encore les doublages sont non seulement en français mais traduits par des comédiens de talent ! On se laisse porter par sa bande son envoutante. On sent que le studio est très exigeant avec lui même et qu’il ne laisse rien passer ! Voilà comment on identifie un très grand studio en devenir !  

Un monde que vous devez visiter sur PSVR ! 

MaskMaker est un conte, un voyage qui vous emportera dans un monde imaginaire plein de poésie. Tout est réuni pour ne jamais vous faire décrocher de ce que la VR a de mieux : L’immersion ! Le scénario est solide et va se développer à mesure que vous allez avancer. Les décors sont superbement travaillés, les ambiances et les éclairages sont maîtrisés. La bande son est, elle aussi au rendez-vous. Bref ! Le jeu mérite une belle note.  

Alors oui, nous ne sommes pas ici en face d’un gros jeu AAA de 50 heures. Seulement face à un titre à 19,99€ pour 5 ou 6 heures d’aventure. Mais franchement, il vaut largement son prix de vente par rapport à son contenu et surtout la qualité de sa direction artistique, son gameplay et son souci du détail. Il y a du talent, du travail et un sens artistique derrière MaskMaker qui ne peut pas être ignoré ! 

MaskMaker Innerspace VR PSVR PlayStation VR VR4Player

Conclusion

TOP Conclusion testLe moment est venu de donner un verdict. Que dois-je faire ? J’appelle Ma Jaw ? Savoir ce qu’il en a pensé ? Non ! Si il a pas aimé, il va me descendre ma note !!! Je le contact quand même… Il répond… alors ? Bin c’est génial ! Ouf, on est donc d’accord !

Le PlayStation VR est en fin de carrière, il laissera bientôt place à un tout nouveau modèle couplé à une machine bien plus puissante que la PS4. En cette période de ralentissement des sorties, les joueurs ne savent pas forcément quel jeu pourrait les faire patienter… MaskMaker est clairement l’un de ceux là ! Le titre que nous avons chacun terminé de notre côté est très bon ! J’ai essayé de lui trouver quand même des défauts, mais c’est quand on arrive à faire cela qu’on se rend compte que nous sommes en face d’un incontournable du catalogue PlayStation VR. On ne retournera pas forcément immédiatement dans MaskMaker après l’avoir terminé, mais c’est un jeu que l’on ne désinstallera pas de sa console… Juste parce que l’expérience aura été intense et qu’on voudra la refaire un jour ou l’autre. Bref ! Innerspace VR nous gratifie d’un nouveau jeu, plus long que A fisherman’s Tale mais tout aussi bon ! Que dire de plus si ce n’est qu’on espère retrouver ce studio prochainement sur PS5, sur le nouveau casque de Sony avec cette fois les nouveaux contrôleurs VR ! Vertigo Games a vu juste pour son prochain partenariat, Innerspace VR est un studio au potentiel énorme !    

Avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4 PRO et PS5
Scénario
8
Gameplay
8
Graphismes
7.5
Bande Son
8.5
Immersion
8.5
Rejouabilité
6.5
Rapport Qualité / Prix / Durée
8.5
VOTRE NOTE, VOTRE TEST !1 Note
8
Les plus
Un scénario solide et interessant
Une realisation vraiment soignée
Une ambiance très adapté a l'immersion alors que vous êtes seul
Un gameplay très simple mais finalement diablement efficace
Une bande son très agréable et les doublages Français intégraux
La création des masque est vraiment ressui (un mode libre aurait pu allonger la durée de vie)
Les moins
Ces diables de Ps Move (même si ce n'est pas la faute du jeu) reste un point faible
De grosses chutes de framerates constantes sur la version rétro compatible PS5
Des rotations fluides trop lentes qui peuvent entrainer du motion sickness
Des déplacements rapides trop rapides (Motion Sickness)
Des déplacements lents trop lents
Des énigmes un peu trop faciles
8

Article de Laurent Ganne

Passionné depuis tout petit par les nouvelles technologies (Oui, je sais c'est original !). Je suis graphiste de profession et spécialisé dans tout ce qui touche à l'image (3D, Web, Vidéo, PAO, Animation, Illustration, logo etc ...) et l'un de mes hobbies (qq j'ai le temps) c'est les jeux vidéos ! (Oh! Ça aussi c'est original !)

Commentaires

Votre avis sur cet article ?

4 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. A noter que la chute de framerate n’est pas propre à la PS5 car j’en ai aussi sur PS4 pro. C’est bizarre ça saccade par moment genre 1 min ou 2 avant de revenir à la normale. Un bug peut être. En tout cas ça gâche l’expérience sur le moment. Aucun problème de reconnaissance rencontrée avec mes PS move mais punaise qu’est-ce que la longue vue m’agace ! Quand je zoom c’est sombre obligé de m’y reprendre à plusieurs fois pour scanner correctement les masques. Et pour sortir de la longue vue il faut que je recule bien ma tête pour que ça fonctionne. Grrrr. Pour l’instant j’ai fait pile la moitié du jeu trop occupé sur Alvo ou Star Wars Pinball. Je trouve que c’est effectivement un jeu à faire sur PSVR sans pour autant être une tuerie. Après j’ai fait que la moitié donc j’ai peut être encore de quoi être émerveillé par la suite. Le jeu est vraiment cool et agréable c’est un jeu narratif mais pour l’instant ça se résume à explorer des niveaux peu vastes pour trouver les éléments manquants pour concevoir nos prochains masques pour avancer dans l’aventure même si il y a quelques énigmes par ci par là. C’est sympa mais c’est pas non plus passionnant. J’ai été plus bluffé par l’expérience qu’est Separation par exemple mais c’est différent Separation c’est avant tout par son ambiance qu’il créé avec ses cycles jours/nuits. Donc mon avis s’arrête là pour l’instant car j’ai la seconde partie qui m’attend !

  2. Les chutes de framerate vient certainement des chargement de certaines zones. Ça intervient juste en début d’arrivée dans un nouveau lieu, un premier TP quelque part et certains « carrefours » de niveaux. Ça le fait aussi sur PC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PS5 PSVR 2 Eye tracking PlayStation VR 2 Sony VR4player

PS5 PSVR 2 : Définition et eye tracking au menu du futur PlayStation VR 2

Gadgeteer PSVR PlayStation VR VR VR4Player

PSVR : Gadgeteer sur les starting blocks sur PlayStation VR