PlayStation VR : League of War l’exclusivité PSVR, notre Review Test

PlayStation VR : League of War l’exclusivité PSVR, notre Review Test

9 février 2018 1 Par Stephane Bonnery

League of War est un jeu de Wargame sur « table » en temps réel (RTS) sorti le 7 novembre et développé par MunkyFun en exclusivité sur PlayStation VR. L’approche est originale mais est-ce que le jeu répond aux aspirations des gamers ? 

Engagé ” BALEINE “, League of War vous propose d’incarner un commandant qui doit attaquer l’ennemi situé à l’autre bout de la table de commandement tout en prenant bien soin de défendre sa base.  Le but est bien entendu de faire le plus de dégâts à l’adversaire, voir de détruire complètement sa base dans un temps imparti de 4 minutes. Il diffère quelque peu de jeux comme Korix ou Quar.

Le menu de League of War :

Le plan d’attaque de League of War est simple, il se présente sous la forme de polygones dans lesquels se trouvent les options possibles (limitées ). On pourra ainsi :

Dans le premier polygone :

  • Réduire le volume de la musique ou des sons
  • Réduire l’intensité des vibrations
  • Choisir entre trois environnements différents (une salle avec des écrans, une usine de construction ou un centre d’opération) qui se débloqueront à mesure que vous avancerez dans le jeu.

Le deuxième polygone :

  • Vous pourrez contempler ou gérer les trophées

Le troisième polygone :

Dans celui-ci se trouvent les deux modes de jeu qui nous intéressent à savoir le mode arcade et le mode campagne. Pour valider tout ce beau monde, il suffit de « toucher » le polygone qui nous intéresse (façon Minority Report).

Le Gameplay :

Il faut le dire, la maniabilité est très bonne dans League of War : on se sert des PS Move uniquement, on prend l’unité disponible pour la déposer sur le champ de bataille en pointant l’objectif que l’on souhaite lui voir attaquer. Très simple et le tout répond au doigt et à l’œil. Petite « subtilité » (la seule me direz-vous), en restant sur le cercle de fabrication de l’unité, si l’on souhaite accélérer sa disponibilité, on laisse la gâchette appuyée dessus et celle-ci est plus rapidement disponible mais au détriment des autres unités puisque leurs cours de fabrication sont alors mis en pause. Ça peut toutefois aider quand on est dans l’urgence. Bref, côté réalisation, le paquetage est prêt.

Le bon air de la campagne.

Pour le mode campagne de League of War, on joue un des 8 commandants disponibles (qui se débloquent au fur et à mesure), et votre seul et unique but sera de dézinguer… pardon de battre les 7 autres commandants à la suite jusqu’au grand manitou de la bande, le bien nommé général Werner. On commence directement les parties par un monologue de votre avatar et on part à la guerre … pour 4 minutes (ben oui on appelle ça un “blitzkrieg” ou attaque éclair, moi j’appelle ça une bonne branlée éclair). Notre base est composée de 4 tourelles défensives qu’il faudra à tout prix essayer de garder intactes. On dispose de 5 unités :

  • Les fantassins et leur très faible résistance mais qui sont très utile contre les hélicoptères.
  • Les véhicules de reconnaissance, rapides mais à la faible puissance de feu (mais à cadence de tir élévée).
  • Les tanks lents mais puissants.
  • Le véhicule d’artillerie puissant très pratiques contre les tourelles.
  • Les véhicules volant à la vitesse moyenne et à la puissance de feu moyenne également.

Tout ce beau monde est plus ou moins fort suivant la cible désignée : par exemple, un véhicule d’artillerie est inutile face à un hélico, mais par contre les soldats sont très efficaces ; il y a donc une sorte de code couleur lorsque vous placez votre unité sur le champ de batailles :

  • Rouge = inefficace,
  • Bleu =  dégâts normaux,
  • Vert = pleine puissance.

Chaque victoire vous fera gagner une nouvelle unité qui pourra être utilisée dans le mode arcade.

Le mode Arcade :

Concernant le mode arcade de League of War, une fois toutes les unités du mode campagne obtenues (il y a de quoi faire), le sous-menu My Squad vous permet de choisir entre toutes ces unités pour créer votre team ultime. On choisit alors ” Son ” terrain de jeu, son adversaire et en avant à la recherche de cessions de multi endiablées…?! Que Nenni !!!

Une guerre … tout seul, c’est possible ça ????

On touche là au très gros point noir de League of War, à savoir l‘absence totale de parties multijoueur en ligne ! Mais quel dommage de passer à côté d’un tel mode ! On peut se demander pourquoi les développeurs de MunkyFun ont décidé de s’en priver. En effet, celui-ci aurait rallongé la durée de vie du titre de plusieurs heures et aurait apporté une dose supplémentaire de fun, après tout, ” mettre sur la gueule de son voisin” c’est top non ? Alors, problèmes de financement ?  Ou de nouveau la sempiternelle approche : “la VR, c’est nouveau donc on ne sait pas si ça vaut le coup de mettre des ressources dans un tel mode de jeu” ? Ou tout simplement une autre approche du jeu vidéo ?

Le choix du Gameplay asymétrique :

Voilà une fonctionnalité fort sympathique qui consiste à avoir un second joueur qui lui jouera à la manette devant l’écran plat. Attention chapitre personnel : nombreuses ont été mes parties en duo de bon matin, (bien avant le brossage de dents), à crier l’un vers l’autre…., effet 4D garanti ! On se retrouve vraiment sur le champ de bataille là ! La vue, l’ouïe et ” l’odorat “, tout y était …

Avec ce Gameplay asymétrique, le joueur 2 doit donc défendre sa base et vous (PSVR) l’attaquer. Basique car il y a toujours un  agresseur et un agressé mais sympa pour ne plus se sentir seul. Néanmoins ce n’est pas ce mode qui va révolutionner le jeu à 2 joueurs.

Les Graphismes :

La première chose qui nous frappe quand on lance League of War…Qui a dit un missile ? bref, revenons à nos moutons, la première chose qui nous frappe, c’est que les graphismes sont fins et qu’ils arrivent à flatter la rétine (testé sur PS4 Fat) avec un aliasing qui n’est pas agressif. Les textures sont correctes et les différents décors qui se trouvent sur la table sont vraiment pas mal pour un jeu de cette catégorie. Par exemple, les arbres bougent avec le vent, la neige paraît plus vraie que nature, etc. Ce sont certes de petits détails oui, mais leur présence est toujours sympathique.

La Bande Son :

Je vous le dis tout de go : les doublages de League of War sont uniquement en anglais et doublés de manière un peu forcée mais ça passe car de toute manière, on s’en fout de ce qu’ils disent, nous ce qu’on veut c’est détruire l’ennemi ! Mais ces doublages VO apportent tout de même ce coté séries ou films américains, vous savez lorsque la radio de la police crépite en anglais, ça fait vachement Pro ^^

Les musiques qui composent l’univers sonore de League of War sont un peu comme ce que l’on trouve dans certains jeux d’arcade, c’est à dire un peu rock ” bas de gamme ” pour le menu et style musiques de téléfilm en cours de partie. Ça passe et on y prête pas plus attention que ça. Les différents champs de batailles sont munis de sons d’atmosphères très légers comme : le vent, les oiseaux, mais en pleine bataille en revanche, finie l’ambiance “Paradise”, ça devient l’enfer sur Terre, le tout étant noyé sous les explosions et les cris des soldats qui appellent leur mère dans un dernier souffle.

League of War

Conclusion :

C’est pas ma guerre, colonel !” Rambo

La durée de vie de League of War est correcte, comptez 5 à 6 heures suivant le joueur pour tout débloquer. Le prix du jeu est de 23,99€, c’est honnête mais on conseillera de l’acheter avec une petite promo, sous la barre des 20 euros. 

En guise de debriefing, League of War souffle un peu le chaud et le froid : d’un côté, il est doté d’une réalisation correcte, d’un gameplay simple et précis et d’une durée de vie honnête. Et d’un autre côté, il manque le multi qui aurait nettement allongé la durée de vie du titre et relancé son intérêt. L’IA qui peut sembler par moment cheatée, le doublage anglais très moyen et l’absence de sous-titres noircissent également un peu le tableau.

Au final on est en présence avec League of War d’un jeu agréable, aux qualités certaines pour lequel on ne peut que regretter l’absence d’un mode en ligne.

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
SCÉNARIO5
GRAPHISMES6.5
GAMEPLAY6.5
REJOUABILITÉ6
BANDE SON6.5
IMMERSION6
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE5.5
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Réalisation correcte
Durée de vie
Très bonne prise en main
2 joueurs en Local
Les moins
Pas de multi en ligne
Doublage un peu kitch
IA cheatée par moment
6