[TEST] Bullet Sorrow, un wave shooter PlayStation VR sauce Bullet Time

[TEST] Bullet Sorrow, un wave shooter PlayStation VR sauce Bullet Time

13 mars 2020 0 Par Laurent Ganne

Partagez nos articles !

Bullet Sorrow VR test Review PSVR PlayStation VR VR4Player

Bullet Sorrow VR aujourd’hui en Test est un titre développé par le studio chinois Viking VR et édité par Zodiac Interactive. Sorti sur PC VR le 18 avril 2017 Bullet Sorrow VR arrive enfin sur PlayStation VR en une période où les sorties ne sont pas pléthoriques. Le titre est présenté comme un shooter pure et dure intégrant un mode Bullet time. Saura-t-il se différencier des titres à la réalisation perfectible provenant d’éditeurs asiatiques qui ont au moins le mérite de développer sur les plateformes VR ? La réponse ici même et en vidéo.

QuickTest

Scénario :

Bullet Sorrow VR nous projette dans un avenir assez proche puisque l’histoire se déroulera dans la troisième décennie du 21ème siècle. Comme bien souvent dans ces scénarios futuristes le meilleur de l’homme dessert l’humanité, convoitise et cupidité conduisent à la catastrophe. A la manière de la saga Resident Evil avec la société Umbrella Corporation, dans Bullet Sorrow VR, une mystérieuse société mondiale d’armes, appelée “S Corp”, s’investie d’arrache-pied pour créer l’outil ultime. S Corp a fait une percée dans le domaine de l’armement et de l’optimisation génétique humaine. Le scénario ne s’étale pas sur ce qui s’y fait, les limites de leurs procédés. Avec ce tableau brossé où l’Homme se prend pour dieu on sent déjà poindre la catastrophe génétique.

Le joueur s’éveille dans une base aérienne de la société S Corp, amnésique sans savoir comment nous sommes arrivés ni pourquoi. En revanche notre personnage s’il a perdu la mémoire possède un plus puisque qu’il possède une puissante capacité d’influer le temps. Nous ne sommes pas seul un allié nommé Nova nous guide et nous aide à récupérer notre mémoire. L’objectif est simple et clair : entrer par effraction dans le quartier général due S Corps, découvrir qui nous sommes vraiment afin de lever le voile sur ce que trame la sinistre firme.

Bullet Sorrow VR test Review PSVR PlayStation VR VR4Player
Bullet Sorrow VR test Review PSVR PlayStation VR VR4Player

Graphismes et Bande Son :

Graphiquement Bullet Sorrow VR même s’il n’est pas vilain porte le poids des ans, la modélisation des personnages est correcte, les différents environnements sont justes passables et leurs animations sont corrects. Le titre est sujet à l’aliasing et ne semble pas optimisé PS4 Pro.

Au final graphiquement, Bullet Sorrow VR est juste dans la moyenne, ni beau ni moche.

En ce qui concerne la musique et les effets sonores, Viking VR semble avoir fait l’impasse ou sacrifié cette partie faute de budget. Nous avons affaire là à la répétition d’une bibliothèque réduite d’effets, ça tourne en boucle et ça ne permet pas de nous immerger convenablement dans l’atmosphère pour laquelle ils sont faits : les tirs des armes font plutôt penser à du bang bang de fête foraine le tout dans une bouillasse 8 bit. Idem pour les musiques qui ne nous transportent pas.

Bullet Sorrow VR test Review PSVR PlayStation VR VR4Player

Gameplay de Bullet Sorrow VR :

Dans Bullet Sorrow VR il ne va pas falloir beaucoup réfléchir, il faudra dégommer du vilain encore et encore et faire face aux cinq niveaux que propose ce wave shooter. Compatible avec les PS Move rapidité et concentration seront de mise pour anéantir le flux des ennemis qui se jetteront sur vous. Comme bien souvent dans ce type de jeux, chaque fin de niveau vous opposera au boss moins con et plus résistant que les sbires qu’il contrôle.

Les déplacements se feront par téléportation, au-delà du fait que nous aurions aimé avoir le choix entre différents types de locomotion (ça existe sur d’autres jeux comme par exemple Xing: The Land Beyond), ce procédé nous rappelle que le gameplay de Bullet Sorrow VR commence à dater (n’oublions pas que le jeu est sorti en avril 2017) sur PC VR. Mais ne nous arrêtons pas de trop sur cette problématique et penchons-nous sur le reste.

Le premier niveau sert de prise en main, on doit survivre aux vagues de soldats tout en s’imprégnant des rudiments de base d’un “bon“ wave shooter. Le deuxième niveau nous transporte un peu plus au cœur du problème et nous fait toucher du doigt la catastrophe d’un virus dont on a perdu le contrôle. Le gameplay est donc simple, viser tirer, se déplacer toutefois et c’est là que réside la seule grande force du titre, l’utilisation du mode Bullet Time apporte une once de variété en nous permettant de ralentir le temps pour massacrer les hordes. Tout cela est bien entendu limité dans le temps. Le combat contre les boss nous demanderons d’être précis de bouger beaucoup et là nous revient la problématique de la téléportation : on perd le nord avec tous ces bonds certains aimeront ; personnellement j’aurais aimé des déplacements libres, pour plus de fluidité.

Niveau matos, c’est complet, on commence avec deux armes de poing (flingues) mais on pourra rapidement les échanger contre de bonnes vieilles sulfateuses qui crachent du plomb à répétition, un bon vieux fusil à pompe toujours efficace à courte portée, des boucliers, des mitraillettes.

Comptez entre 1 et 2 heures pour boucler le jeu dans son niveau de difficulté le plus faible (3 au total). Contrairement à la version PC VR, pas de mode multi de disponible, l’intérêt d’une rejouabilité est donc réduit.

Bullet Sorrow VR le Verdict :

En conclusion Bullet Sorrow VR peine à atteindre la moyenne. Le scénario n’a rien d’original, c’est du vu et du revu… le gameplay en téléportation est plus handicapant qu’autre chose, les graphismes sont corrects mais ne sont pas à la hauteur d’un jeu VR d’aujourd’hui, la bande son aura tendance à vous mettre des boutons…

Bullet Sorrow VR a une seule grande force : Le mode Bullet Time qui reste plaisant à jouer même si l’ensemble reste plutôt moyen !

C’est bien son prix de vente qui vient définitivement gâcher la moyenne générale du titre… à 36,00€, on se sent de suite pris pour un pigeon … faut pas pigeonner qq même !

Si vous êtes vraiment fan de Wave Shooter et que vous avez déjà épuisé tous les titres de ce genre dans le catalogue du PSVR, pourquoi pas mais si par contre, ça n’est pas le cas, alors d’autres Shooter beaucoup plus aboutis sont à privilégier en priorité !

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS PRO
Scénario4
Graphismes6
Gameplay5
Bande Son 3
Immersion5
Rejouabilité4
Ratio Prix/Durée2
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Bullet Time
Visée efficace
Les moins
Téléportation Uniquement
Contenu faible
Tarif
4

Partagez nos articles !