PlayStation VR : Xing The Land Beyond, le Test de l’au-delà sur PSVR

PlayStation VR : Xing The Land Beyond, le Test de l’au-delà sur PSVR

17 février 2019 3 Par Cyril Thevenot

Partagez nos articles !

Xing The Land Beyond sur PSVR

Xing the Land Beyond du studio Withe Lotus Interactive est disponible sur le PlayStation store depuis le 13 février au tarif de 20€ si vous n’êtes pas abonnés PS+. Le jeu est un PSVR compatible, il est full VR mais peut être joué sans le casque sur votre écran plat. Xing est un portage de la version PC sortie le 21 décembre 2017, la critique fut très positive, le sera t’elle également sur PlayStation VR? Place à notre Test.

Scénario et Menus de Xing The Land Beyond :

Xing vous propose de vivre après votre vie. Passant de vie à trépas, votre âme ou votre esprit se retrouve dans la terre de l’au-delà. Point de repos bien mérité ici, bien au contraire, du boulot vous attend. Vous allez voyager au travers de 4 mondes pour retracer les aventures de 4 âmes perdues. Le scénario est simple mais bien ficelé, si nous avons tendance à passer outre sachant que tout est en anglais, non sous-titré, il a le mérite d’être là et structure le déroulement de la partie.

Le jeu étant jouable sur écran plat, il est également destiné aux joueurs purement PS4 et se dote de fait d’un menu conséquent.

Une fois l’application lancée nous tombons sur le home du jeu qui est d’une rare beauté sur PSVR, nous surplombons de notre piton rocheux une mer de nuages et pouvons même assister à une levée du jour finement réalisée. De là où nous sommes nous savons ce qu’ont pu vivre les dieux de l’Olympe.
Pas mal de réglages sont disponibles dans les menus : audio, sensibilité des contrôleurs… À noter que tous les réglages ne seront pas accessibles en mode VR notamment la partie graphismes. De ces menus nous pouvons aisément switcher du mode VR au non VR. Toutefois pensez à quitter votre partie via le menu et ” Quit ” pour que votre progression soit bien enregistrée sous peine de reprendre à votre ancienne sauvegarde. Une fois la partie quittée, sélectionnez VR ou non VR et votre application sera relancée.
Une fois votre avatar dans les signes zodiacaux chinois sélectionné et le slot également (jusqu’à 3 slots), vous êtes enfin prêts.

Xing The Land Beyond PlayStation VR PSVR VR4Player

Une grande richesse graphique :

Les graphismes de Xing sont l’un des points forts du titre. Chaque monde a son propre écosystème avec son style propre. Si le 1er niveau vous transporte sur une île paradisiaque le 2ème vous mènera dans la jungle pluvieuse, le 3ème dans une ambiance toute japonaise et le 4ème dans le désert. Les développeurs ont su dynamiser visuellement leur titre en amenant de la variété et sans doute en étant plus inspirés sur certains mondes. Pour moi le 3ème est le plus élaboré sans compter la grille Zeneth pour laquelle il vous faudra avoir récupéré toutes les clefs spéciales pour la déverrouiller puis du monde secret Akasha que je ne vous détaillerai pas non plus. 😉
Graphiquement l’ensemble est très très homogène, propre. Tout n’est cependant pas rose, certains décors ont été moins bien réalisés notamment les îles lointaines dans le 1er niveau. Celles-ci sont moins bien détaillées que dans The Solus Project par exemple. D’autres décors font plus grossiers. Des problèmes de collisions ont également été relevés mais sans doute en raison du type de contrôleurs choisi à savoir les PS move. Des décors ont par exemple disparu et d’autres n’ont pas voulu disparaître comme les ronces sur un tambour lanceur de balle, alors que précédemment ça avait été le cas. Toutefois cela n’a pas eu d’impact sur la jouabilité. L’aliasing est également présent mais ne nuit pas à l’expérience.

Xing The Land Beyond PlayStation VR PSVR VR4Player

Gameplay….

Xing est un jeu d’aventure et d’énigmes jouable à la 1ère personne. Il aura le don de mettre à rude épreuve vos méninges mais saura alterner les moments forts sollicitant tout votre sens logique avec des temps moins intenses qui vous permettront d’avancer sans avoir le sentiment de piétiner. Les énigmes sont bien pensées et variées ce qui limite l’effet de répétition et de lassitude qui peut émerger de ce type de jeux. Le fait de se déplacer « librement » dans un environnement riche apporte un grand bol d’air à ce titre.
Dans Xing vous pourrez ” catcher “, déplacer, sauter, jouer avec les éléments naturels pour déverrouiller au plus vites les énigmes.
Le jeu est jouable avec la DualShock 4 et les PS move. Puisque pensé nativement pour la PS4 (écran plat), c’est sans doute avec la Ds4 que le jeu est le plus stable si je me réfère aux problèmes rencontrés avec les PS move et que je n’ai plus eu avec la DS4. La gestion des PS move est cependant bien prise en compte et offre même la free locomotion. Au lancement de la partie un mini tuto vous montrera comment faire avec vos moves. La chose est simple, le move de gauche vous servira une fois la touche move enfoncée à avancer avec l’orientation désirée en penchant celui-ci dans le sens désiré. Le move de gauche lui, une fois la touche lobe enfoncée et l’orientation désignée s’occupera de la rotation angulaire. À noter que si vous mettez votre move de droite à hauteur de la tête boule derrière vous, vous ferez un 180 degrés.

Xing The Land Beyond sur PSVR VR4player.fr
Xing The Land Beyond sur PSVR VR4player.fr
Xing The Land Beyond sur PSVR
Xing The Land Beyond sur PSVR VR4player.fr

Bande Son et Durée de vie :

La bande son participe à l’ambiance générale du titre. Oubliez de suite van Halen ou des musiques rythmées. N’oubliez pas que vous êtes dans l’au-delà, un lieu paisible propice à la réflexion et dieu sait que vous allez en avoir besoin. Les musiques sont donc bien pensées, savent se faite oublier à vos oreilles mais manquent de variétés.

Difficile de donner une durée de vie à ce titre, elle dépend grandement du type de joueur que vous êtes. Si vous êtes doués et que votre 2ème nom c’est logique, comptez largement plus d’une heure par monde en revanche si vous êtes doués comme je le suis, comptez beaucoup plus.

CONCLUSION :

Xing The Land Beyond est la nouvelle référence du genre sur PSVR. On flirt avec un jeu triple AAA tant la réalisation et les variétés des énigmes sont de haut vol. Si la rejouabilité est minime hormis pour les mordus purs et durs, son doux prix de 20€ fait que Xing est désormais un incontournable sur PSVR. N’hésitez pas foncez.

 L’Avis de Yatahee :           

   Graphismes :

   Le titre propose une technique assez inégale. Il est parfois très fin et très travaillé, d’autres fois plus      grossier. L’aliasing est présent un peu partout, mais globalement peu prononcé. Le niveau de réalisation de l’ensemble m’a paru assez bon. La direction artistique est plusieurs niveaux au-dessus; on frise même l’excellence. Chacun des environnements proposés m’a séduit. C’est très beau et très travaillé. On est invisible, pas de body awareness. Les objets saisis flottent en l’air devant nous. On n’a même pas de main. Je dirais que les développeurs ont été un peu fainéants, mais ils me répondraient sûrement que c’est logique de ne plus avoir d’incarnation… quand on est mort.

Gameplay :

Le jeu peut se jouer à la manette ou aux PS Moves (déplacements fluides). On ne peut pas faire plus simple. Il s’agit ici d’avancer et d’appuyer sur des boutons. Parfois, on doit sauter d’une plateforme à l’autre ou transporter des objets d’un point à l’autre. Rien de plus compliqué que ça. L’essence du jeu réside dans l’ordre dans lequel on va enchaîner ces actions. Il s’agit tout simplement d’un pur puzzle game, sans stress et sans exigence de maîtrise; un peu comme The Talos Principle.

Ici, il faut faire basculer divers paramètres pour modifier l’environnement : Le jour / la nuit, le niveau d’eau, la saison et le sens du vent.  Les puzzles sont clairs, les mécaniques évidentes et les objectifs (coffre à atteindre, sortie de zone, etc…) toujours visibles. On a donc affaire à un level design maîtrisé. J’ai grandement apprécié cette simplicité. Mais j’ai fini par redouter le jeu trop vite bouclé, car les puzzles eux-mêmes étaient très simples… au début. Heureusement, les mécaniques finissent par se combiner entre elles pour proposer des puzzles plus retors.

Cheminement :

Je suis mort ! Triste histoire… Mais rien de bien dramatique, car les mondes que l’au-delà me réserve sont de véritables petits paradis. Je commence le jeu en traversant les voiles qui séparent ma vie de ma renaissance; l’occasion d’apprendre comment me mouvoir et interagir dans l’au-delà. Cela va me mener dans un genre de HUB où un esprit va me guider, et m’ouvrir les portes de 4 zones à visiter. Une fois les 4 zones terminées, je peux accéder au jardin en déverrouillant une grille. Celle-ci exige d’avoir collecté toutes les runes dans les mondes visités. C’est une zone pleine de téléporteurs (là aussi, comme dans The Talos Principle) qui permettent de découvrir de nouveaux types d’environnements, et même de nouveaux puzzles pour certaines zones.

Après avoir vagabondé dans les jardins, je suis revenu converser avec mon guide qui m’a confié une clé particulière (en forme de soleil) me permettant d’accéder à une zone d’ascension. Et là, ça devient coton ! Chaque étage ne peut être gravi qu’en complétant un puzzle. Les premiers étages sont simples, mais au fur et à mesure que je m’élève, les mécaniques de combinent de plus en plus, m’obligeant à multiplier les allers-retours entre les différents modificateurs environnementaux.

Tout ça pour atteindre… ?

Réalisation technique :

Dans l’ensemble, ça fonctionne bien. Je n’ai pas trouvé de bug récurrent. Mais je suis quand même tombé sur plusieurs bugs mécaniques m’empêchant de compléter certains puzzles. Il aurait sûrement mérité un phase de tests plus poussée. Autant j’apprécie le level design pour la clarté des objectifs et des mécaniques en présence, autant je le trouve très moyen sur le nécessaire dirigisme : J’ai pu plusieurs fois zapper un puzzle complet en trichant un peu, en sautant à côté. Là aussi, ça manque de test. Il y a aussi un problème avec les sauvegardes. J’ai perdu une bonne partie de ma progression à chaque nouveau lancement. Cependant, il semble qu’à l’heure actuelle, un patch soit venu corriger le problème. À suivre…

Bande son :

La musique est assez bonne; elle est agréable. C’est de la musique d’ambiance d’un bout à l’autre. C’est très zen.

Pour l’histoire, il n’y a pas de traduction. Tout est en anglais, les écrits aussi; et c’est pas toujours simple à comprendre. Il y a beaucoup de panneaux avec des citations et des bouts d’histoire, mais leur lecture n’est pas indispensable à la progression du joueur. C’est surtout de l’habillage.

Durée :

Il est long pour un puzzle game en VR. Je dirais qu’il faut au moins une bonne dizaine d’heures pour terminer l’histoire. Le rapport qualité prix est ce que j’ai vu de meilleur sur le catalogue du PlayStation Store, et il rivalise même avec les bonnes affaires des jeux plats. Ça nous change un peu.

CONCLUSION  :

Je trouve que Xing : The Land Beyond est une véritable pépite qui vaut le détour. Pour moins de 20€, ce serait dommage de passer à côté. Je lui mets 8/10

 

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 Pro
Scénario6
Graphismes8
Gameplay7
Bande Son7
Immersion8
Rejouabilité6
Ratio Prix Durée9
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Durée du titre
Grande variété des énigmes
On en a pour son argent
Une réalisation soignée
Les moins
Des bugs
On s'arrache la tête parfois
8

Partagez nos articles !