PlayStation VR : Trickster VR, le mini Skyrim testé sur PSVR

PlayStation VR : Trickster VR, le mini Skyrim testé sur PSVR

22 novembre 2018 0 Par Sebastian

Partagez nos articles !

Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr

« Trickster VR » est un jeu d’aventure fantastique/Dungeon crawler en vue à la première personne, issu du jeu de cartes du même nom. Développé par le studio « Trickster Games », il est sorti le 12 août 2016 sur Steam au prix de 12,99€, puis le 18 septembre dernier sur les PlayStation VR (PSVR) US pour rejoindre enfin le PlayStation store européen au prix de 19,99€ le 21 novembre. A-t-il plus d’une corde à son arc ou est-ce seulement une farce ? C’est ce que nous allons voir dès maintenant.

Histoire de Trickster VR :

Et bien il n’y en a pas vraiment dans Tickster VR, seul le contexte compte ici : vous êtes une sorte de chevalier qui allez devoir éradiquer des nuées d’Orcs avec des armes blanches (à proximité ou à distance) mais aussi avec des sorts magiques. Vous aurez des petits objectifs à remplir à chaque niveau pour pouvoir passer au prochain, tout simplement. L’ensemble est en anglais mais ça n’est pas dérangeant étant donné qu’il n’y a pas de narration, seulement quelques commentaires en jeu qui ne sont pas indispensables. De plus, les zones où vous devez vous rendre sont indiquées par le biais d’un rai de lumière bleu donc vous ne pourrez pas vous perdre.

Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr
Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr

Gameplay et durée de vie sur PlayStation VR (PSVR) :

De prime abord Trickster VR sur PlayStation VR (PSVR) va vous demander de choisir entre la téléportation ou les déplacements libres avant de vous emmener vers le lieu de départ. Sachez que le jeu se joue uniquement avec les PS move. C’est dans cet endroit que vous allez pouvoir choisir vos missions et le mode de jeu :

  • Mode aventure : Avancez dans des niveaux générés de manière procédurale tout en faisant des brochettes d’Orcs jusqu’à atteindre vos objectifs.
  • Wave attack : Défendez le portail vers votre monde d’origine de la horde d’Orcs.

Vous allez aussi pouvoir améliorer et choisir vos armes qui se débloqueront au fur et à mesure de votre avancée. Durant vos épopées, des coffres vous donneront de l’argent (ainsi que des munitions/parchemins magiques) mais les monstres que vous tuerez aussi ; c’est cette monnaie qui vous permettra d’augmenter la puissance de vos joujous, un peu à la manière d’un RPG.

Les contrôles fonctionnent bien, Trickster VR se joue uniquement avec les PS move et ils font le job. Cependant on regrettera une incohérence : le bouton move de gauche ne sert à rien, c’est étrange… du coup, on doit avancer et pivoter juste avec la main droite (un petit coup à prendre..) ou alors soit un peu en mode gaucher en avançant avec celle de droite mais en tournant avec croix et rond via la manette de gauche. Heureusement, on peut également faire des pas de côtés en orientant les contrôleurs d’un côté ou de l’autre, ça facilite le tout (ce problème a été soulevé auprès des développeurs et devrait être rectifié, si cela n’a déjà été fait) ; il est même possible de faire marche arrière avec la touche triangle de droite.

Il y a pas mal de contenu mis à notre disposition :

– 35 niveaux avec une difficulté croissante

– 18 armes avec des pouvoirs uniques pour certaines à débloquer

– 9 types différents de quêtes

– 5 régions à explorer

– 2 modes de jeu (précédemment cités)

Vous allez donc avoir de quoi faire avec votre PlayStation VR (PSVR) si vous adhérez au concept, mais il y a cependant une ombre au tableau, le jeu est assez répétitif. Même si les niveaux sont générés de manière procédurale (tout en gardant les éléments essentiels de chaque level), les décors sont toujours les mêmes en dehors des effets de brouillard ou de neige, etc.. et le principe tourne en rond après quelques heures de fun au commencement : on avance, on agite ses bras pour taper de l’Orc ou pour tendre un arc, on se protège avec notre bouclier, on prend ce qu’il y a dans les coffres et on se rend à un point A pour ensuite retourner au point B ; par exemple, vous devrez trouver une vieille librairie extérieure et la brûler (ça ne va pas la tête, déjà que les jeunes lisent de moins en moins !), ou encore trouver un cristal tout en tuant son gardien, puis ensuite retourner au téléporteur, attendre qu’il apparaisse en se débarrassant de la vague ennemie incessante, pour enfin rentrer dedans afin de pouvoir terminer le tout. Nous disposons de deux ou trois vies pour faire un monde, lorsque l’on meurt, l’écran perd ses couleurs mais nous sommes toujours là et pouvons nous déplacer tant que nous n’appuyons pas sur la gâchette R pour réapparaître. J’ai cependant remarqué que le temps continue de passer pendant cette phase, ce qui nous permet de tricher ! (Ouuuuh ! Trickster!!). Vous pouvez rester ainsi jusqu’à ce que le portail apparaisse pour ensuite revenir et passer dedans tranquillement ! Chose étrange, pendant votre attente, certains adversaires meurent tout seul parfois alors que vous n’êtes plus là… hum… Bon, rien de méchant en soi, continuons !

Il y a tout un panel d’armes principales, magiques ou non (épée / bouclier, deux épées, un arc, deux arbalètes, un livre de magie avec sa baguette qui lance des sorts, etc…), et avec chacune d’entre elles, vous disposerez en plus d’un coup spécial qui se rechargera après plusieurs secondes (jauge visible). Il y a aussi des petites armes secondaires à prendre sur votre ceinture comme des poignards à lancer ou encore des parchemins ou des livres magiques qui vous donneront une boule de feu, de force, ou autre à jeter sur vos adversaires. Malgré ces variantes qui s’offrent à nous, en solo, cela devient vite rébarbatif et parfois assez difficile… c’est là qu’intervient le multijoueurs !

 

Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr

Il y a encore quelques jours de ça, à l’heure ou j’écris ces lignes, ce mode avait été amputé de la version PlayStation VR (PSVR) en raison d’un problème de framerate (taux d’images par seconde) ; heureusement pour nous, une solution a été trouvée et nous avons donc le jeu Trickster VR complet. Ce qui signifie que nous disposerons également, sur PlayStation VR (PSVR) de ses futures mises à jour. « Trickster VR » aurait clairement été devenu plus commun sans cette addition qui est quand même le centre du projet à l’origine. En effet, sur Steam, son titre original est « Tricksters VR : Co-op dungeon crawler », il a donc été pensé multijoueurs avant tout, et c’est effectivement là qu’il prend tout son sens !

Si vous faites partie de ceux qui cherchent des jeux à faire avec un ami ou deux, vous allez être content, celui-ci peut se faire entièrement en coopération en ligne, et ce jusqu’à trois joueurs en même temps (chacun avec son PlayStation VR PSVR). Et si vous avez aimé faire les quêtes dans « Rec room » (très similaire) alors vous allez forcément aimer Trickster VR, de plus du point de vu des déplacements nous sommes plus face à un « Skyrim » cette fois, ce qui ne gâche rien. La redondance est donc un peu atténuée lorsque l’on se partage les frags, ce qui rend le tout plus amusant et moins dur. On pourra même envoyer quelques messages à nos partenaires par le biais d’une roulette avec des phrases programmées activable avec la touche carré du move de droite.

Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr
Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr

Graphismes :

Il paraît qu’il existe un patch pour la PS4 Pro, mais je ne l’ai pas trop remarqué. Malgré tout, le rendu n’est pas trop mal, c’est assez aliasé mais il n’y a pas de flou. Le ton est assez cartoonesque et m’a fait penser à « Ancient Amuletor ». C’est plutôt simpliste, les niveaux se composent de plusieurs éléments similaires, attachés les uns avec les autres et placés « dans le ciel », il n’y a donc rien tout autour mais rassurez-vous, cela ne casse pas l’immersion.

Le bestiaire est composé de seulement 6 Orcs, cela ne changera donc pas trop votre environnement :

L’Orc standard : il fonce vers vous pour une attaque au corps à corps

L’Orc en armure : les flèches ne lui font pas grand chose et il dispose d’un bouclier

L’Orc Pyromane : il balance des boules de feu

L’Orc rebel : il peut dévier les flèches et lancer des bombes de fumée

L’Orc à barrières : il peut protéger sa tribu avec des barrières magiques ou se protéger des flèches

L’Orc guerrier/Berserk : il a beaucoup de vie et s’énerve lorsque l’on lui en retire !

Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr
Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr
Trickster VR sur PlayStation VR PSVR VR4player.fr

Les sons de Trickster VR :

Niveau bruitages, l’ensemble est assez typé arcade, on n’est pas dans le réalisme pur et dur mais sur ce style de production cela passe plutôt bien, en revanche on fait vite le tour de la musique (différents morceaux de percussions), et on finira par aller dans le menu pour la couper. Il y a aussi une voix off (en VO donc) qui s’adressera à vous de temps à autre pendant une partie, mais cette dernière est plutôt juste et ne vous embêtera pas.

CONCLUSION :

« Trickster VR » n’est pas un mauvais jeu pour votre PlayStation VR (PSVR), il a même de bonnes idées et dispose d’un bon contenu si toutefois vous arrivez à ne pas baisser les bras à cause de sa répétitivité. Si vous aimez jouer avec vos amis en ligne et taper sur tout ce qui bouge, dans ce cas cela peut changer la donne, car c’est en coopération que cette production prend tout son sens, le jeu devient alors plus abordable et plus fun. Si vous aimez les quêtes du free-to-play « Rec Room » (mais en déplacements libres) et le style graphique de « Ancient Amuletor » alors vous devriez l’aimer. Vendu à un prix raisonnable (mais quand même plus cher que sur Steam), ça se tente !

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 PRO
Graphismes5
Gameplay6
Bande Son5
Rejouabilité7
Immersion6
Ratio Prix/Durée7
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Le contenu
Le multi
Un petit coté RPG
Les moins
Décors pas très variés
La répétitivité
On fait vite le tour de la musique
6

Partagez nos articles !