in

PlayStation VR : Moss, Bienvenue dans un monde Fantastique ! Test Review

Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr
Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr

Moss, mais d’où vient ce jeu ?

Personne n’avait vu venir Moss avant le Media Showcase de Sony lors de l’E3 2017. Le studio PolyArc, en contrat d’exclusivité avec Sony sur le titre n’avait pas communiqué sur leur jeu. Le studio a ouvert ses portes en 2015 dans le quartier de Capitol Hill à Seattle. Il se compose d’anciens développeurs du Studio Bungie à qui l’on doit la série des Halo et des Destiny.

En Juin dernier, Moss a su se faire remarquer durant la conférence de Sony à l’E3 2017. Il a même volé la vedette à d’autres titres de par sa qualité graphique et son univers fantastique. La petite souris Quill avait su charmer le public en quelques minutes.

Le 8 novembre 2017, Sony annonçait la disponibilité d’une démo jouable de Moss dans sa compil « PlayStation®VR Demo Collection 2« . L’essai était déjà marqué durant l’E3. Cette démo l’a transformé. L’accueil de l’ensemble de la communauté PlayStation VR a été plus qu’enthousiaste !

Cette fois, ça y est, Moss est enfin disponible, l’heure est à savoir si le jeu tient ses promesses ou si il présente des défauts qui vont nous faire déchanter. Place au Test de l’un des titres les plus attendu par une majeure partie des joueurs sur PSVR !

Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr
Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr

Moss, le Scénario

Tout commence dans un cathédrale, vous feuilletez les pages d’un livre, d’une histoire de contes de fées. Le décors est planté. Un peu comme le prologue de la communauté de l’anneau mais dans un traitement beaucoup plus féérique, vous apprenez que l’oncle Argus a lutté contre les forces du mal par le passé. Il a élevé et entrainé Quill, votre petit compagnon qui va partager toute l’aventure avec vous. Vous êtes « le lecteur » et allez être plongé dans l’histoire. Un matin, Argus décide de partir, il a l’air inquiet. Il fait promettre à Quill de ne surtout pas le suivre. Bien entendu, Quill ne va rien écouter ! Vous quittez donc le comté verdoyante de votre village dans le but de retrouver Argus. Le scénario de Moss est un road movie dans la pure tradition. Ne vous attendez pas ici a des retournements scénaristiques complexes. L’histoire sert à planter une ambiance et c’est une réussite ! Moss nous plonge dans son univers en quelques minutes et il en devient difficile d’en sortir !

Moss VR4player
Moss VR4player
Moss VR4player
Moss VR4player

Les Graphismes

Moss est beau ! Tout simplement l’un des plus beaux jeux du cataloguePlayStation VR actuel ! Chaque élément du jeu est très détaillé, les lumières et l’éclairage sont splendides, les décors variés, les couleurs passent du très saturé à des ambiances plus sombres. PolyArc a privilégié la qualité d’image en contournant les pièges dus à la technologie de la VR. Ils ont évité les décors détaillés en arrière plan afin de ne pas être ennuyé par l’Aliasing. Pour les mêmes raisons, le décors est fixe, vous êtes au milieu de ce dernier mais ne pouvez pas vraiment tourner autour, un peu comme dans l’expérience « Allumette ». Tout se passe devant vous à courte distance et cela rend l’image particulièrement nette pour un jeu en Réalité Virtuelle. Personnellement, je ne pense pas qu’il soit techniquement possible de faire plus beau sur le PlayStation VR… Bref ! Totalement conquis !

« Tout Simplement l’un des plus beaux jeux du catalogue PSVR actuel ! « 

Nous allons parler de la durée du jeu un peu plus loin dans le test, elle peut être variable en fonction des joueurs. En effet, Moss n’est pas un jeu que l’on traverse en courant. Il y a beaucoup de choses à voir, les environnements sont fournis et une multitude de petits détails apportent un réel plus à l’aventure comme par exemple les traces de pas de Quill sur le sable. Prenez le temps de vous tourner, de regarder au dessus de vous, autour de vous et vous découvrirez des détails dans les décors qui vous confortent dans l’idée que le Réalité Virtuelle va réellement bouleverser la manière de raconter une histoire. Tous les autres médias font pâle figure à côté …

Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr
Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr

Le Gameplay

Il est des plus simples. Dans Moss, vous n’aurez pas à retenir des tas de boutons pour avancer dans le jeu. Le stick analogique gauche de votre DualShock 4 vous servira à déplacer Quill. Moss n’est pas compatible avec les PS Move tout simplement parce qu’ils n’ont pas de stick analogique et ça fait du bien de pouvoir jouer à un jeu PS4 VR avec ce mode de déplacement ! Le bouton « Croix » pour sauter, le bouton « Carré » pour attaquer et la combinaison « Croix + Carré » pour esquiver les attaques.

Pour ce qui est de votre personnage (le lecteur), vous allez interagir avec l’environnement pour ouvrir des passages à votre compagnon. La DualShock est reconnue par la PS Caméra, il vous suffira de la déplacer dans le monde et d’attraper les éléments sur lesquels vous souhaitez interagir à pressant les gâchettes R2 et L2. Il est important de préciser que pour un bon tracking de votre DualShock 4, il est conseillé de jouer assis, avec la PS Caméra placée sous votre téléviseur. Perso, j’ai préféré jouer accroupi au sol car de temps en temps, on est tenté de vouloir se lever, de s’approcher, de regarder sur le côté et vous avez ainsi toute votre liberté de mouvement.

Moss alterne des phases de Jeu de combat et des énigmes à résoudre pour passer au niveau suivant. La difficulté est croissante sans jamais atteindre un niveau vraiment compliqué. Pour ce qui est des combats, ils sont relativement primaires. On aurait aimé avoir plus de possibilités d’attaques et d’esquives. C’est en fait le nombre d’adversaires qui rend les combats plus intéressants par la suite. Du côté des énigmes, elles sont très simples au départ mais se corsent un peu par la suite sans jamais devenir énervantes. Moss est un jeu tous publics, il ravira autant les jeunes que les moins jeunes !

Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr
Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr

Quill

C’est souvent les tous petits détails qui mettent en évidence la grandeur d’un titre. Moss réussi à créer une complicité entre vous et Quill. Cette petite souris est tout simplement adorable parce qu’elle ne se limite pas à reproduire bêtement les ordres que vous lui direz d’exécuter à la DualShock. De temps en temps, elle va vous regarder et vous tendre la patte pour en taper une ou vous dire ce qu’elle veut que vous fassiez dans un niveau. Elle va limite « ronronner » si vous la caressez… Ces petites interactions fonctionnent à merveille et contribuent clairement à vous plonger encore un peu plus dans cet univers.

Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr
Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr

La bande son et la Musique

Vous allez faire la totalité du jeu sans même vous poser de questions sur le son et les bruitages ! Et c’est cela qui nous prouve qu’un jeu est réussi. Les ambiances sonores fonctionnent à merveille, à l’ouverture de la porte des ruines antiques, on peut presque ressentir le froid des sous-sol tellement le son est bien intégré. La petite voix de Quill apporte également sa pierre à l’édifice, elle contribue activement à rendre cette petite souris si sympathique. Bref ! Ce n’est pas dans Moss que vous aller trouver un son fait à la va-vite, ils sont tous minutieusement sélectionnés pour le bonheur de nos oreilles !

La musique n’est pas en reste, elle colle elle aussi parfaitement à l’ambiance du jeu. Une musique celtique qui n’est pas sans rappeler celles utilisées dans Unravel sur PS4. PolyArc ont eu le soucis du détail et rien n’est laissé au hasard pour notre plus grand plaisir.

Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr
Moss, le plus beau jeu du PlayStation VR VR4player.fr

Le Prix, la durée et l’intérêt …

Moss est-il un jeu parfait ? Presque ! Car il faut bien l’avouer, là où il pèche un peu, c’est sur sa durée de vie. Vous arriverez à bout de Moss en environ 5 heures, peut-être 6, si vous prenez un peu plus de temps pour profiter de la beauté du titre. Mais est-ce pour autant un scandale ? Non pas du tout ! On en a vu passer des jeux sur PSVR et certains au même prix peuvent clairement aller se rhabiller ! Cela ne choque personne de payer 30 euros pour un film en Bluray de 2H00 si ce film est vraiment bon ? On a trop souvent tendance à comparer un jeu VR à la durée d’un titre PS4. On va reprocher à Moss de n’être pas suffisamment long parce que les 5 ou 6 heures passées avec lui vont passer trop vite ! Moss est construit à la manière d’un gros jeu AAA, il aurait mérité que les développeurs choisissent de doubler sa durée. Mais on peut augmenter la durée du jeu en récupérant tous les parchemins cachés et en remplissant un bocal de poussière placé à côté du livre. Espérons qu’ils décideront d’ajouter à l’aventure quelques DLC supplémentaires …

Conclusion

Ces derniers mois, pas mal de jeux ont déçu en réalité virtuelle et on commençait à se décourager en attendant un vrai hit dans le catalogue PSVR pour ce début d’année. Moss arrive à réunir de nombreuses qualités et fait clairement partie des incontournables du PlayStation VR. Une réalisation exemplaire de qualité AAA, une bande son impeccable, une immersion aux petits oignons, le soucis du détail et une petite souris Quill très touchante. Tout est réuni dans ce titre ! Alors, non , il n’aura pas un 10/10 parce qu’il manque encore des ingrédients pour en faire un chef d’œuvre comme par exemple sa durée de vie de 5H00 un peu limite. On aurait aimé avoir un ou deux boss pour aérer les niveaux de réflexions et de résolution de puzzle. Mais malgré cela, Moss reste une véritable réussite sur PSVR, un titre dans lequel vous aurez un petit sourire en coin en le découvrant et que vous serez impatient de faire essayer à tous vos amis qui ne connaissent pas la VR ! PolyArc ont fait du bon boulot, on attend maintenant une suite parce que je suis définitivement tombé amoureux de Moss !  

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PlayStation 4 Pro
Scénario
8.5
Graphismes
9.5
Son et Musiques
9
Gameplay
9
Rapport Qualité / Prix / Durée
9
VOTRE NOTE, VOTRE TEST !12 Notes
7.6
Les plus
Incroyablement beau en VR
Quill est terrible !
L'ambiance et l'immersion
Le son et la musique
Un jeu VR tous publics à faire découvrir à vos invités
Les moins
Trop court !
9

Article de Laurent Ganne

Passionné depuis tout petit par les nouvelles technologies (Oui, je sais c'est original !). Je suis graphiste de profession et spécialisé dans tout ce qui touche à l'image (3D, Web, Vidéo, PAO, Animation, Illustration, logo etc ...) et l'un de mes hobbies (qq j'ai le temps) c'est les jeux vidéos ! (Oh! Ça aussi c'est original !)

Commentaires

24 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Et bien la ludothèque PSVR de 2018 commence vraiment à prendre forme !
    Idéal pour faire un break après quelques parties endiablées sur Knockout League ou Sprint Vector. Unique regret pour l’instant: The Inpatient.
    Avec bientôt Wipeout, Bravo Team et quelques autres ou ne devrait pas s’ennuyer!
    Merci pour ces 3 derniers tests !

  2. Catégorie A pour le classement notation ??

    la Démo ne m’as pas convaincu dans son gameplay de plus 30 euro pour 3/4 heures de jeu faut pas pousser bien heureux ceux qui vont débourser pour ca quand on voit le dernier Zelda , pauvre PSVR j’espere pour toi que l’E3 2018 va accoucher d’une Montagne au lieu d’une souris

    • Là je dis non Battlestar. La démo ne fait pas honneur au jeu final. Ne juge pas sans tester. Vraiment, Moss est très réussi. Pour le classement de la notation, on s’est posé la question et on a opté pour le A : le jeu oscille plus vers les 5h de jeu, ce que proposent parfois des jeux AAA. Quil a beau être minuscule, le jeu est énorme. Essaie-le et extasie-toi un peu en VR !

      • Passer derriere Zelda et ses notes de ouf !!!! la c’est moi qui dit non oh les gars faut pas abuser il manque beaucoup de choses a ce jeu qui a des qualités certes mais …. que vous soyez emerveillé c’est un fait pour un premier essai PSVR c’est cool et prometteur mais il en manque et un gros morceaux le compte n’y est pas du tout , si vous etes contents de faire les beta testeur de boites de prod indé ou de petits studio pour faire vivre le PSVR moi j’y voit aucun inconvenient , la il y avait une possibilité j’en suit sur de faire beaucoup mieux encore , skyrim a bien beneficié de l’argument de plus de 100 heures de jeux que l’on m’a avancé tant de fois ou tenté de me mettre en plein visage, pour info certains affirment avoir passé plus de 150 heures sur le dernier Zelda qui est sur switch et qui n’est pas une foudre de guerre en technologie , la c’est moi encore qui vous comprend pas on est sur PS4 ( PRO ) et PSVR tout de meme alors je peut comprendre la volonté de pas descendre le jeux pour que la Vitrine PSVR ne fissure pas plus qu’elle ne l’est mais la non de chez non encore désolé de pas partager encore votre entousiasme , que je comprend .

        Je maintiens j’espere que l’E3 2018 va accoucher d’une montagne au lieu  » d’encore  » une souris

        • Perso, je pense que la vr en générale n’ait pas encore une technologie mure. Dans le sens ou il n’y a QUE 2 millions de casques PSVR dans le monde. Avec cette quantité d’utilisateurs, la plupart des Gros studios ne souhaitent pas se lancer dans le développement d’un « vrai » jeu. Développer un jeu sur PS4 ou PS4 Pro coute des dizaines de millions d’euros. Mais le vendre sur un parc de 2 millions d’utilisateurs est tout simplement suicidaire pour un studio qu’il soit gros ou petit. On parle donc de maturité du marché de la VR. Alors que font-ils ? Il prennent de vieux jeux PS3 de 100 heures pour les adapter en VR (Skyrim), il ajoute un petit niveau en VR sur un gros jeu PS4, il font une expérience de 3-4 heures qui coûte moins chère en dev ou ils font le pari d’adapter un hit sur PS4 avec une version 100% compatible (cela ne s’adapte malheureusement pas à tous les types de Gameplay). De nombreux joueurs râlent sur le fait qu’il n’y a pas de gros jeux sur PSVR. L’erreur qu’ils commettent à mon avis est de comparer constamment les titres VR actuels et les jeux PS4 qui bénéficient d’un parc de plus de 65 millions de consoles.

          Je comprend tout à fait cette attente, j’en serais le premier heureux si ça arrivait mais ça n’arrivera que doucement et progressivement … Peut-être qu’avec 10 millions de PSVR, les devs vont commencé à lorgner du côté de jeux plus imposants en VR. Nous ne sommes qu’à la première génération d’une toute nouvelle technologie qui va peu à peu détrôner les vieux jeux classiques mais cela va se faire en douceur.
          Sony a déjà rentabilisé son PSVR, l’objectif maintenant est d’inonder le marché en bradant son casque à 150 €. On va passer les 3 millions, puis 4, puis 5 … et doucement les titres vont s’étoffer .. mais le PSVR devra être remplacé. La PS5 pourrait bien pointer le bout de son nez en 2020 et un nouveau casque Sony arriver peut-être même avant elle …

          Les meilleurs jeux de la PS1 avec des notes de 9/10 ne pouvaient pas être comparer avec les meilleurs jeux de la PS2. De la même manière, les titres de la première génération du PSVR paraitront bien fades par rapport à ceux du PSVR2 sur PS5. En aucun cas, il ne faut comparer les jeux du PSVR avec ceux de la PS4.
          Les graphismes du PSVR sont souvent critiqués (parfois à juste titre ^^). La semaine dernière, on testait Apex Construct qui est un bon jeu PSVR mais qui aliase pas mal … On a pas été étonné … et hier, on a découvert Moss, et là, on se rend compte que c’est graphiquement une tuerie. Pourquoi est-ce une tuerie, simplement parce que les tableaux sont fixe (comme dans Allumette) et que les arrières plans ont moins de détail, ce qui fait que l’image est nette, sans aliasing, c’est vraiment très beau ! Et on avait encore jamais vu ça dans le PSVR. Le jeu ne dure pas 12 heures comme certains AAA sur PS4 mais environ 5 ou 6 heures, seulement il n’est pas vendu 70 euros mais 29,99 € (il arrivera certainement à 20, voir 15 euros dans qq mois) ! Le ratio est honnête ! Et c’est une autre manière de rentabiliser un jeu en VR. Plutôt que de tailler dans la masse, les devs ont décidé de faire un vrai jeu type AAA mais pour PSVR et pour qu’il soit rentable, ils ont décidé de le diviser par 2, le prix aussi. On ne compare pas Moss avec Zelda, on le compare avec l’ensemble du catalogue actuel du PSVR. Et il les surpasse techniquement. Après, il faut aimer ce type de jeu, les fans de FPS musclé attendront peut-être autre chose. Mais je le répète et je l’assume, Moss est le plus beau jeu du PSVR pour le moment. Il n’y a pas de réel défaut sur les 5 heures de son aventure.Pas d’aliasing, pas de bugs notoires, des graphismes sublimes, un gameplay à la dualshock parfaitement adapté au jeu avec un stick analogique, une bande son superbe, une durée de vie en rapport avec son prix !

          Comme je le dis dans le test, les joueurs sont habitué à dépenser 70 euros pour un jeu PS4 et 29,99 pour un bluray de StarWars qui ne dure pourtant que 2 heures ! Ici nous avons une aventure incroyablement immersive de 5 à 6 heures pour le prix d’un Bluray. (Sans parler des différents objets cachés). Cela me rappelle l’arrivé des premiers appareils photo numérique. Tout le monde les critiquaient en ne mettant en avant que leur faible résolution et leur mauvaise qualité générale par rapport à la photo argentique. On connait la suite mais cela ne s’est pas fait en 6 mois ! ^^

          Il n’y a pas de besoin pour nous de toujours être enthousiaste face à un jeu VR. Si le titre est une daube, il se fera démolir sans prendre de gants ! Nous ne somme subventionné par personne et du coup n’allons pas nous faire taper sur les doigts par un financier. Hier soir, j’avais le sourire tout le long en jouant à Moss ! Herbi a parlé de Chef-d’œuvre … et j’avoue que je l’ai pensé en y jouant … sans forcement le dire dans mon test. Si Polyarc ne nous avait pas offert un code, nous aurions acheté le jeu de toute façon et le test serait sorti avec la même note.

          Battlestar, je pense que ce n’est pas le style de jeu que tu attends. Mais je t’invite à y jouer car la démo était plutôt limitée par rapport à ce qu’est le jeu complet .

        • Tu t’est laché laurent lol je comprend tes arguments ils sont honnetes et juste , en fait ce type de jeu m’attire mais je m’attendais a plus , Zelda sur Switch ( qui n’as pas trop de puissance ) déboite en terme de contenu , alors certe MOSS c’est pas le meme budjet ni le meme studio mais j’aurai esperé un peu plus je suis autant decu qu’avec THESEUS qui m’inspirai beaucoup pour au final que ce soit un pétard mouillé dont le studio aurai pu trouver de l’inspiration dans GOD OF WAR par exemple sans le copier evidemment , la c’est pareil pour MOSS a mes yeux c’est la ou je veut en venir , on est sur PS4 et PRO et PSVR quand meme on est pas sur PS1 c’est insuffisant pour moi après on adhere ou pas a l’idée

  3. Je y comprends Battlestar. J’étais un peu dans la même « optique » que toi il y a quelques mois: attendre des AAA comparables à ceux de PS4/XBox standards.
    La PS4 pro aurait les capacités d’avoir ces jeux en full résolution sur le Pavé dans trop de sacrifices MAIS ça n’arrivera vraisemblablement pas. En tout cas il n’y à pas pour l’instant d’annonces en ce sens et Skyrim/RE7 sont restés bien seuls en 2017.
    Cette année, à part Wipeout et Ace Combat, pas d’autres AAA d’annoncés. Obduction semble avoir été annulé, the Talos Principal également…
    Donc j’ai accepté ce fait et maintenant je me réjouis de jeux tels que Moss, Knockout League, Sprint Vector, Ultrawings… Des jeux fins mais à petit budget.
    C’est frustrant de voir que le PSVR/PS4 PRO ne seront peut-être jamais pleinement exploités.
    Ça me rappelle l’Amiga tiens, qui auraient très bien pu accueillir moultes adaptations PC mais n’en à eu que peu (Ahhhhh, Monkey Island 1 et 2!), car il était limité par le fait qu’aucun ne devait nécessité une installation sur disque dur, pas monté de série sur la machine.

  4. J’ai trouvé les termes très juste sur le Test GAMEKYO dans les points negatifs pour exprimer ma crainte et ma pensé :

    la sensation de n’avoir vécu du coup que le début d’une grande aventure ( ce que j’essaie d’expliquer ici avec l’exemple ZELDA )
    combat basique et bestiaire très limité ( je dirait comme THESEUS )
    une fin qui arrive brutalement ( comme 99% des tests qui le disent sur la toile )

    Voila !

    • Dommage que ces points t’empêchent de profiter de 5h de jeux qui ont l’air de très bonne qualité.
      Je te rappelle qu’on est sur la même durée de vie qu’un Farpoint (hors coop).
      Moi c’est pas le jeu que j’attendais le plus (pas trop mon style de jeu) mais dès qu’il y a une promo je le prendrais quand même.

  5. De toutes façons les gens ne sont jamais contents de ce qu’il ont ou de ce qu’il existe….
    On a tous le droit de se dire; moi je prendrais le PsVR quand il sera en 16K, qu’il pèsera 10 grammes et qu’il aura une batterie de 24h sans fil… Mais aussi je ne prendrais le train que lorsqu’il roulera à 6000 Km/h et que la fibre sera gratuite, que j’irais au US quand la téléportation sera immédiate… Que je mangerais du Nutella quand il ne contiendra plus d’huile de Palme et qu’il ne fera plus grossir…. que je prendrais un DD SSD de 500 To quand il coutera 79€, que quand je serais grand je serais Pompier ou Vétérinaire, etc…etc… C’est beau de rêver ou de vouloir toujours le meilleur… Mais le temps d’attendre tout… on passe à côté de sa vie qui elle se passe au Présent !
    Pour ma part j’aurais eu un grand plaisir de jouer avec Quill, et dans 20 ans j’en aurais probablement encore la nostalgie, et je jouerais peut être au remaster en me rappelant les bons souvenirs qu’il m’a procuré quand j’étais jeune !!! 😉

  6. Bonjour je viens d’en faire l’acquisition et je suis bluffé. Outre un petit problème perso d’impossibilité de calibrer mon oeil DROIT cela m’empêche pas de littéralement de plonger dans un conte de fées.
    Les graphismes, la musique, le scénario et le gameplay m’ont tout simplement conquis.
    Là on est dans un AAA j’ai hâte de voir ce que cela donnera avec les futurs VR avec des graphismes amélioré. Pour autant là le PSVR jour son rôle et nous gratifie d’une bonne restitution

  7. Bonjour, etant jeune posseseur du psvr depuis 1 mois (j’ai bien attendu les retours et surtout que le catalogue s’etoffe) je suis deja bluffer par mes 2 seuls jeux R7 et Robinson…Mais celui la c’est tout a fait mon genre ! J’attend peut etre la version boite (ce que je prefere, je suis gamer depuis 35 ans!) En attendant tres bon test j’ai trop hate 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PlayStation VR : Ancient Amuletor, enfin des héroïnes à l’honneur sur PSVR. Le test décalé.

PlayStation VR : Blasters of the Universe, le plus intense Shooter de la planète ? Réponse dans le test.