[TEST] SwordsMan VR PSVR, avis aiguisé sur la version PlayStation VR

[TEST] SwordsMan VR PSVR, avis aiguisé sur la version PlayStation VR

14 octobre 2020 0 Par majaw

Partagez nos articles !

SwordsMan PSVR PlayStation VR SinnStudio VR4Player

Lorsque l’on pense à Sinn Studio, nous vient en tête la “bizarrerie” qu’était Warzone et c’est normale puisque le titre était jusqu’à présent la dernière oeuvre du studio. Bizarrerie  car Warzone était présenté comme un jeu multijoueur sans mode multijoueur, le titre relevant plus d’une beta (pas donnée) que d’un jeu abouti. Mais Sinn Studio est également connu pour ses mini titres « The Perfect Sniper » sorti en mai 2018, plutôt sympathique et Wraith. Cette fois-ci, on change de décor, de gameplay avec ce qui s’apparente être enfin un vrai jeu et non plus un mini jeu.  « Swordsman VR » nous plonge au coeur d’un jeu de joute à l’épée pour le moins surprenant, et dans le bon sens du terme.

Le titre Swordsman VR est disponible depuis le 25 Septembre 2020 sur PSVR au tarif de 16.99€ pour 4.5 Go de données. Alors brandissez votre épée chevalier et en avant pour combattre le « Jötunn » dans ce test réalisé avec les tripes et le coeur vaillant d’un chevalier sans peur et sans reproche.

QuickTest

Scénario :

 

Comme à chaque début de test comment ne pas présenter le scénario de Swordsman VR qui ne cache rien, les mots clefs sont déjà dans son nom. Dans Swordsman VR,  le « Jötunn » est descendu pour asservir l’humanité et encore une fois son destin est entre vos mains !! Si le monde savait combien il vous est redevable à vous joueurs, vous qui avez tant de fois en silence fait en sorte par vos combats votre ingéniosité que la planète tourne encore.

Ce bon dieu de ” Jötunn ” aussi fort soit-il n’est pas venu seul,  il a recruté les plus féroces chefs de guerre auxquels en cadeau il a donné des armes divines leur confèrent des pouvoirs spéciaux. Que du classique en somme et vous l’aurez compris l’histoire n’est pas le point fort de « Swordsman », elle est simple mais justifie les environnements et l’enjeu de votre aventure.

L’élu que vous êtes devra combattre chaque chef de guerre mais aussi leurs armées respectives pour espérer défaire votre ennemi final. Tout un programme !

Autant être clair l’histoire n’est pas le point fort de « Swordsman », elle est simple mais a le mérite d’être là..

Swordsman VR - PSVR - VR4player.fr
Swordsman VR - PSVR - VR4player.fr

Graphismes et Bande son :

 

Le son de Swordsman VR fait le taf, la musique d’introduction est assez épique et agréable à l’oreille. Un effort de diversité a été fait puisque chaque zone disposera de plusieurs thèmes différents, tous suffisamment motivants pour vos combats.

Le jeu est en anglais et tous les textes sont en anglais sans sous titres (je vous entends râler derrière votre écran). Mais ce n’est pas très grave en soit puisque pas vraiment besoin de comprendre le scenario (que je viens de vous résumer plus haut) pour avancer. Le seul « inconvénient » sera sur les stats et les bonus des armes, compétences et équipements.

Mais j’ai la solution, une capture d’écran et hop direction internet pour chercher la traduction de 50 mots (environ) du menu et vous aurez, en plus d’avoir compris le jeu, appris plusieurs nouveaux mots en anglais.

Le jeu tourne sous Unreal Engine et force est de constater que c’est propre, ce n’est pas exceptionnel mais c’est de qualité. Les personnages sont soignés, les arènes également et il y a même une option d’anti-aliasing disponible ce qui rendra le jeu soit plus flou et moins aliasé, soit plus net mais plus aliasé. Personnellement je préfère la netteté à l’anti-aliasing mais c’est une question de goût.

On regrettera le manque de démembrement (oui j’aime démembrer) mais aussi de blessures ciblées réduisant les capacités ennemies en conséquence.

Swordsman VR - PSVR - VR4player.fr
Swordsman VR - PSVR - VR4player.fr

Gameplay et mode de jeu :

 

Swordsman VR, comme l’indique son nom est un jeu « d’homme » (uhhmm VIRIL) et « d’épées ». Le but étant de mener une multitude de combats inégaux dans le nombre mais aussi dans la puissance car vous êtes le héros.

Le concept est simple, dans une arène des ennemis arrivent par vague de 3 chevaliers maximum, et vous devrez vous en défaire avec votre (et plus tard vos), épée !

Deux modes de jeux sont proposés ici le mode histoire et le mode arène.

Le mode histoire comporte quatre environnements différents repartis en 10 vagues par environnement. Le monde de la chevalerie, les contrées nordiques et ses viking, le désert de sable et les dojos de samouraïs seront vos terrains de jeu.

Au lancement de la partie rien hormis une simple épée courte et des guenilles de souillon vous seront donnés. Très vite au premier ennemi vaincu dans la précipitation et l’apprentissage du gameplay, vous ramasserez une deuxième arme avec votre pouvoir de « Télékinésie », sur le cadavre encore chaud de votre adversaire.

Cool, deux épées et clairement ça fera la différence. De là vous vous familiariserez avec les esquives et les parades, découvrant ainsi un pourvoir caché, celui de ralentir le temps, « chronokinesie » et de pouvoir attaquer plus vite et plus précisément. En effet en cas de contre parfait, un effet de Bullet time s’activera et là à vous de prendre les bonnes décisions, attaquer, vous éloigner, fuir tel un lâche…… Parce que oui, même si vos êtes puissant, cela ne suffira pas, vous allez devoir acquérir de l’expérience en combat réel (oui je suis sérieux, les réflexes seront importants ainsi que l’esquive du corps en vrai et c’est ça qui est génial), mais aussi via les points d’expérience. En effet chaque combat vous rapportera des « Golds » et des points d’ « EXP », Golds qui serviront à acheter de l’équipement comme des armes pour débuter les combats faisant plus de dégâts « Slash DMG », c’est-à-dire pour les coups avec des mouvement ample de bras, et de dégâts « STAB DMG », correspondant aux coups directs en perforant vos adversaires.

Pour ce qui est de l’équipement il se compose d’armure, avec différents attributs également comme la défense, le malus de déplacement ou encore certains effet bonus, et des casques également avec leurs attributs similaires aux armures. Mais attention tout ceci s’achète mais il vous faudra aussi avoir le niveau requis pour vous en servir.

SwordsMan PSVR PlayStation VR SinnStudio VR4Player

Ce niveau sera caractérisé par les compétences de votre chevalier. Celles-ci se situent sur la gauche dans le menu principale et seront très importantes pour la suite de l’aventure. Il vous faudra choisir entre force brut, défense, vitesse, chance de critique……

A vous de repartir les points comme vous le souhaitez mais attention car cette évolution n’est pas infinie puisqu’un nombre limité de points seront attribuables sur l’ensemble du personnage, donc choisissez bien sinon il vous en coutera 3000 Golds pour réinitialiser ces compétences et perdre toute votre expérience.

Mais si cela arrive, vous aurez déjà acquis un haut niveau d’expérience, et vous pourrez regagner des points plus facilement en activant des « Modifiers », qui sont soit des aides soit des handicaps, qui pour les premiers réduiront vos gains, alors que les autres les augmenteront et de manière très significative dans un sens comme dans l’autre. Notez, pour ne citer que lui, que le mode « Permadeath » rapportera 100% de gain en plus, couplé au mode hardcore (et la différence de niveau se ressent), cela monte à 150% de plus. A l’inverse, vous pouvez activer l’effet de « choronokinesie » manuellement mais il vous en coutera 50% de vos gains. C’est une vingtaine de « modifiers» qui seront disponibles à votre convenance.

Pour ma part je n’ai activé que le mode hardcore, amplement suffisant, que j’ai même dû désactiver pour certains boss car trop difficile avec mon niveau du moment (mais pas impossible pour autant)

Tout ceci mis ensemble en font un jeu physique, dynamique et très prenant pour peux que l’on y ajoute une touche de rôle Play à se croire réellement dans la peau d’un chevalier cherchant à se motiver en tapant dans notre bouclier ou en frappant énergiquement nos épées l’une contre l’autre pour intimider l’adversaire.

Mais le gameplay n’est pas exempt de defaults parfois énervants.

SwordsMan PSVR PlayStation VR SinnStudio VR4Player
SwordsMan PSVR PlayStation VR SinnStudio VR4Player

Trois d’entre eux sont majeurs pour moi :

  • Les bugs de collision, nombreux lorsque vous êtes trop prêt d’un ennemi, et surtout lorsque celui-ci s’avance vers vous jusqu’à pénétrer à l’intérieur de votre corps et là plus rien n’est possible c’est la mort à 99%
  • Les armes qui restent coincés dans le corps d’un ennemi et malgré le fait de reculer l’arme ne veut pas se défaire vous faisant perdre des points de vie sur les attaques des autres adversaires ou encore pire, lorsque celle-ci, à cause de ce même bug, se libère de votre mains pour disparaitre à jamais (et quand c’est votre arme magique la ça craint vraiment)
  • Les blocages dans les textures sont aussi arrivés si vous vous approchez trop de certains objets (torche, trépieds…) vus pouvez rester bloqué à cause de ceux-ci, restant ainsi à la merci de vos assaillants, car la défense dans ce jeu est également basé sur le mouvement permanents.

L’intelligence artificielle n’est pas des plus malignes pour certains mais saura être suffisamment coriace pour vous faire recommencer plusieurs fois surtout au début, mais elle se résume à avancer, attaquer avec différents patterns, esquiver et dasher.

 

Contrôles uniquement aux ps move :

Le jeu se joue exclusivement aux PS Move et force est de constater encore une fois que de se déplacer avec les boutons croix, carré, triangle et ronds, ne remplacera jamais un joystick. Encore une fois ce n’est pas impossible loin de là, mais ce n’est pas naturel, et appréhender les déplacements aux boutons, le gameplay et la charge de l’ennemi n’est pas toujours chose facile. Cela m’a couté quelques vies.

Et ce n’est pas la faute des développeurs si les Move sont dépourvus de joystick car les commandes restent intuitives avec de l’entrainement et ça on est habitué en VR.

Le mode arène quant à lui est surtout un mode personnalisable, où vous choisirez toutes les composantes de vos combats, lieux, adversaires, nombre de vagues…. Et plus ce sera long plus d’« EXP » et de « Golds » vous gagnerez.

SwordsMan PSVR PlayStation VR SinnStudio VR4Player

Swordsman VR : Une bonne surprise sur PSVR ! 


Swordsman VR est clairement une très bonne surprise que l’on n’a pas vu venir, pour son prix de 16.99€, ses 5h de durée de vie pour la campagne solo, et sa rejouabilité (faible mais présente), son gameplay exigeant (même si parfois buggé), les 23 armes différentes, la customisation de ses capacités, Swordsman est un bon jeu à faire que je vous recommande chaudement, même s’il peut s’avérer un peu répétitif au-delà des 5h de jeux. Mais est-ce là ce qu’on lui demande ? Je ne pense pas.

 

On tient à remercier Sinn Studio pour nous avoir offert un code pour la réalisation de ce test.

L'avis de VR4player
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario4
Gameplay7.5
Graphismes7
Bande Son7
Immersion7.5
Rejouabilité6.5
Rapport Qualité / Prix / Durée9
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Le gameplay très efficace et très immersif
Le nombre d'armes différentes
La customisation de notre avatar et l'amélioration de compétence
La bande son
Les moins
Quelques bugs de collisions
Pas de traduction française ni pour les doublage ni pour les textes
Peu être un peu répétitif pour certains la longue
Peu de rejouabilité (sauf si un mode multi apparait)
7

Partagez nos articles !