[TEST] Pixel Ripped 1995 PlayStation VR, Sans génie, la puissance n’est rien !

[TEST] Pixel Ripped 1995 PlayStation VR, Sans génie, la puissance n’est rien !

19 mai 2020 2 Par Sei

Partagez nos articles !

Pixel Ripped 1995 PSVR PlayStation VR VR4Player Test

Pixel Ripped 1995 vient à nouveau souffler sa nostalgie sur PSVR, développé par le studio brésilien Arvore et porté par Ana Ribeiro, cette suite de Pixel Ripped 1989 nous replonge dans une époque ou les téraflops n’existaient pas, ou le rock était bon et ou nous n’avions QUE des bons films Star Wars ( les canoniques hein ). Proposé au prix de 19€99 pour le voyage au temps des 16 / 32 bits, est il aussi inspiré que son grand frère ? C’est ce qu’on va voir ici.

QuickTest

Une Histoire de Pixels

Nous suivons à nouveau les aventures de Dot, la petite héroïne que nous avions aidé en 1989 sauf que maintenant nous pouvons profiter de la surpuissance des 16 bits et leurs 256 couleurs complètement incroyables. Le vil Cyblin est de retour pour mettre le dawa mais DOT sera aidée par David, jeune hardcore gamer qui ferait mieux de sortir dehors un peu pour se faire des amis, jouer au foot, taguer des murs sur son skateboard au lieu de jouer à ses jeux vidéos qui rendent débiles et violents, c’est la télé qui l’a dit. Pixel Ripped 1995 est donc bien la suite directe de son prédécesseur et propose de jouer à des jeux vidéos, dans un jeu vidéo. Il faudra rester concentrer sur notre partie sans se faire avoir par les éléments extérieurs. Chaque chapitre proposera un gameplay différent comme la possibilité de tirer sur des éléments du décors pour faire diversion, switcher entre deux consoles pour mélanger des jeux ou éviter de réveiller maman lors de nos parties nocturnes. Chaque fin de chapitre propose un boss ou la réalité et le virtuel se mélangent. Pixel Ripped 1995 est bourré d’idées de gameplay à tous les étages et déborde d’inventivité et on ne s’ennuie pas une seule seconde pendant les 5 heure de jeu que le titre propose. Sa durée de vie paraît d’autant plus faiblarde qu’on en voudrait forcément plus.

Le jeu est intégralement en anglais et il faudra pas mal de concentration pour écouter ce qui se dit autour de vous et lire ce qui est noter dans les jeux. C’est fort dommage car on peut manquer un paquet de références vraiment fun.

Pixel Ripped 1995 PSVR PlayStation VR VR4Player Test

Les contrôles à l’ancienne :

Pixel Ripped 1995 se joue à la manette ou aux moves mais jouer aux moves à des jeux de plate-forme c’est pas très adapté. Et comme la dualshock 4 à un gyroscope ça fonctionne très bien pour interagir avec les éléments extérieurs. Ça répond au doigt et à l’œil, du tout bon.

C’était beau la 2D !

Graphiquement le jeu est plutôt jolie, pas un pet d’aliasing ou de flou. Le jeu à clairement fait un bon en avant de ce coté là, les personnages qui nous entourent sont plus cartoon et mignons et les décors sont assez beaux pour nous immerger complètement. Quant aux jeux 16 et 32 bits, les graphismes, les musiques, les sons, c’est du bonheur. On replonge totalement en enfance.

Le plus gros point fort de Pixel Ripped 1995 est de nous replonger en enfance. Alors oui forcément ça ne va pas parler aux plus jeunes. Mais ça a très bien marché sur moi. Le jeu a fait resurgir pleins de souvenirs de mon enfance, jouer dans le salon de mes parents, sur les consoles de démo dans les magasins, la nuit sur ma petite télé. Et grâce à sa réalisation impeccable et son design très inspiré j’ai passé un très très bon moment, mais j’aurais préféré que ça dure un peu plus longtemps. D’autant qu’une fois fini, la rejouablité est assez limitée.

J’ai adoré la tonne de références aux jeux de cette époque, Castlevania, Starwing, Brave Fencer Musashi, Sonic, Etc, Etc, Etc… Et ça ne s’arrête pas aux jeux, les dialogues extérieurs fourmillent de clins d’œil comme par exemple un gros débat digne des cours de récrés que tous les 30 / 40 ans ont eus.

J’aurais bien aimé par contre des jeux 16 et 32 bits un peu plus ardus, le level design étant assez simple et passant plus pour des gimmicks de l’époque que pour du gameplay à proprement parlé.

Pixel Ripped 1995 PSVR PlayStation VR VR4Player Test
Pixel Ripped 1995 PSVR PlayStation VR VR4Player Test

Pixel Ripped 1995 : Une très bonne suite 

Vous l’aurez compris, Pixel Ripped 1995 c’est comme Pixel Ripped 1989 mais en mieux, plus d’idées, plus de réfs, plus beau, plus inspiré, bien mieux écrit et un peu plus long quand même. C’est l’exemple même de la très bonne suite. Par contre si vous n’avez pas accrochés au premier, celui la ne vous fera pas changer d’avis. Un bon gros bol de nostalgie qui fonctionne à 100%, si vous avez vécu cette époque ou si vous êtes tout simplement curieux.

On tient à remercier Le Studio ARVORE pour nous avoir offert un code pour la réalisation de ce test.

L'avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4
Scénario8
Gameplay8
Graphismes9
Bande Son9
Immersion9
Rejouabilité4
Rapport Qualité / Prix / Durée5
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
C'est Beau
Immerssif
Une madeleine de Proust ultra efficace
Un jeu fait par des passionnés et ça se sent
C’était beau la 2D quand même
Une vraie belle suite
Les moins
Un peu court (5 heures )
Une fois fini pas grand chose ne pousse à y revenir
Les jeux proposés sont un peu simples
7.5

Partagez nos articles !