in , , , ,

COOL !COOL !

PlayStation VR : Dreams de Media Molecule aborde son avenir

Dreams Media Molecule PS4 PS5 PSVR PSVR2 PlayStation VR VR4Player

Pour ceux qui en douteraient encore, on l’affirme bien haut : DREAMS est une petite merveille dans l’histoire du jeu vidéo. Un parfait OVNI dans un catalogue déjà conséquent mais un titre clairement INCONTOURNABLE !

Pour ceux qui ne connaissent pas encore DREAMS de Media Molecule, on vous rappelle rapidement que même si toute la communication autour de Dreams est pour le moment essentiellement axée sur son éditeur de jeux et sa partie créative. Dreams est bien un jeu. Il n’est donc pas utile de vouloir développer des jeux pour s’intéresser à Dreams. Vous achetez un jeu et vous avez plein de contenu régulier, une véritable bibliothèque de mini jeux dans tous les styles qui arrivent chaque semaine.

Dreams est à la fois jouable sur PlayStation sur écran plat mais il dispose également d’une compatibilité VR sur PSVR. Il est compatible avec la DualShock 4 et les PlayStation Move. Le concept général est en fait un vieux rêve que les développeurs de Media Molecule avaient déjà lors de la création du tout premier Little Big Planet : Développer un jeu avec un éditeur de niveau qui permet à une communauté de créer soi-même des nouveaux niveaux du jeu. Sauf que là, dans Dreams, on est pas du tout sur un éditeur de niveaux mais plutôt sur un logiciel sur console qui permet de créer des jeux complets !

Dreams Media Molecule PS4 PS5 PSVR PSVR2 PlayStation VR VR4Player
Dreams Media Molecule PS4 PS5 PSVR PSVR2 PlayStation VR VR4Player

Malheureusement, le titre ne reçoit pas (à notre avis) l’intérêt qu’il mériterait clairement. Oui, Dreams intéresse une communauté créative mais il n’a pas encore réussi à toucher le grand public de manière évidente.

Pour y arriver, nous pensons que Media Molecule doit absolument résoudre trois points primordiaux qui sont encore très flous à l’heure actuelle.

1) Vendre Dreams

Le premier point est clairement de communiquer en même temps aux deux publics bien différents pouvants s’intéresser à DREAMS. Depuis son lancement, si on demande à un joueur lambda si il connait Dreams, ce dernier va nous répondre : “Oui, c’est un jeu qui sert à faire des jeux ?”. Voilà, un premier point faible. Sur tous les joueurs PlayStation, quel sera le pourcentage ayant à la fois, le temps, la patience et le talent pour concevoir des jeux dans Dreams ? La grande majorité des joueurs sont justement des joueurs et pas des créateurs de jeux en herbe.

Alors que Little Big Planet vendait un jeu avec une bande son de malade et la star SackBoy + en option, un éditeur de niveaux, Dreams n’est pas présenté comme un jeu mais plutôt comme un logiciel… Dreams aurait besoin de re-axer sa communication sur son contenu et accueillir un véritable bon gros jeu intégré pour toucher le grand public et plus une niche d’utilisateurs créatifs. Cela servirait tout le monde en fait. Les joueurs pourraient être séduis par un jeu et curieux ensuite d’en découvrir plus… et le petit pourcentage de créateurs serait alors comblé par une grande communauté de joueurs essayants leurs créations.

Personnellement, je pense qu’on ne vend pas un jeu “Patchwork” avec plein de trucs différents défilant 3 secondes dans un trailer. Il est plus simple de vendre un contenu solide et unique avec un trailer dédié qui ne présente qu’une aventure avec un héros, une musique et un style… Pourquoi ne pas imaginer une petite aventure avec SackBoy et AstroBot dans Dreams ? Vous avez vu ce super jeu, ce trailer extra ? Bin si vous le voulez, il faut passer par Dreams parce que ce jeu a été conçu avec Dreams !

Je suis de ceux qui pensent que le soft de Media Molecule ne doit pas être traité comme un jeu mais comme un mini store (pas dans le sens commercial mais dans le sens structurel) avec sa chaîne de trailers dédiée ou chaque créateur peut teaser son jeu et faire sa propre promo !

Dreams Media Molecule PS4 PS5 PSVR PSVR2 PlayStation VR VR4Player

2) DREAMS : Trop de contenu tue le contenu !

Le second point à corriger pour faire de Dreams un jeu définitivement incontournable pour la communauté de joueurs PlayStation est sans hésiter de proposer un tri bien plus efficace des créations. Au lancement de Dreams et de sa version Bêta, nous n’étions pas trop ennuyés par le contenu, il suffisait de chercher un peu… Aujourd’hui, le nombre d’utilisateurs a augmenté, beaucoup testent un truc ou deux, laissant dans la base de données des morceaux d’essais injouables, de mauvaise qualité ou mal référencés.

Dreams a clairement besoin d’un tri et d’une sélection d’applications PLATINIUM, GOLD, SILVER et BRONZE de façon a inviter les joueurs (ceux qui jouent) à profiter du meilleur sans perdre de temps à chercher des heures quelque chose de correct ! L’entrée dans ces catégories ne doit pas se faire au nombre de like car un bon Youtuber pourra très facilement inviter sa communauté à venir le liker… Il faut que ce choix soit décidé par une équipe bien humaine et pas un algorithme. Les like peuvent ensuite influencer un titre à passer d’une catégorie Bronze à une Silver par exemple…

Les créateurs passent du temps, énormément de temps à faire des jeux et si après plusieurs mois leur création est presque invisible, noyée dans la masse, ils se décourageront et ne proposeront plus rien sur Dreams !

Dreams Media Molecule PS4 PS5 PSVR PSVR2 PlayStation VR VR4Player
Dreams Media Molecule PS4 PS5 PSVR PSVR2 PlayStation VR VR4Player

3) DREAMS : La monétisation ou l’export ?

Ouch ! Là on touche un point sensible ! Pendant qu’une troupe de Trolls se prépare déjà à me cracher au visage en me criant que c’est gratuit et que les joueurs de Dreams font tout ça pour le plaisir et ne veulent pas d’argent en retour (Chose très facile à dire quand on ne fait rien). Il ne faut pas se voiler la face non plus. Sans la monétisation, Youtube ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui !

Le problème ne se résume pas à l’argent gagné par rapport au travail fourni, on est bien placé pour le savoir. La création d’un jeu dans Dreams va demander des jours et des mois de formation, avant de bien assimiler tous les outils et de les tester. Puis, la phase 2 correspondra à des jours et des mois de création du jeu dans Dreams… Une fois terminé, le créateur risque de se retrouver avec une communauté qui certes, appréciera son “travail” mais à quel prix ? Le créateur aura passé 1000 heures, 2000 heures sur un projet qui au final ne lui rapportera que des “j’aime” ? Créer un jeu ne peut être comparé à poster une vidéo sur Tik Tok, sur Youtube ou poster un truc sur Twitter… La charge de travail n’est pas la même et le grand bénéficiaire reste toujours Dreams, en aucun cas les créateurs !

Un étudiant en Communication visuelle, en Design, en création graphique ou en 3D va prendre son pied dans Dreams, s’amuser à découvrir les outils d’un éditeur simple de jeux vidéo et peut être construire son premier projet avec ses amis musiciens durant une année… Mais quelles questions se posera-t-il avant de commencer son second projet ? Après 1500 heures de travail jours et nuits ? Il se demandera sans doute que sans rémunération possible, ne faut-il pas plus se pencher sur un soft comme Unreal Engine ? Il est gratuit et propose bien plus d’évolutions possibles par la suite ?

Cette question doit être éclaircie pour les créateurs… Que deviendra leurs créations dans 10 ans quand les serveurs seront coupés ? Media Molecule doit aussi résoudre ce troisième points vital au bon développement de Dreams ! Avant la question d’argent, il faut résoudre la question de l’export et trouver un moyen motivant pour financer d’autres projets… Peut-être rapprocher Dreams de Unreal Engine ? Si le projet d’un créateur dans Dreams peut être exporté sur d’autres plateformes et donc monétisé par la suite, la motivation est bien plus grande !  

Dreams Media Molecule PS4 PS5 PSVR PSVR2 PlayStation VR VR4Player

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que les développeurs de Dreams et Sony ont parfaitement conscience de ces problèmes. Ils les placent même en haut de leur liste des priorités. Nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises de ces soucis de Dreams dans plusieurs Podcasts et nous sommes heureux aujourd’hui d’entendre le directeur du studio de Media Molecule, Siobhan Reddy, et le chef de produit en Live de Dreams, Abbie Heppe aborder clairement ces différents points d’amélioration dans une interview accordée au site Kotaku.

“C’est l’une de ces choses où j’aimerais que nous ayons commencé plus tôt, mais Dreams est un processus d’apprentissage. (…) Depuis décembre, nous avons fait un très gros effort pour que la première page de Dreams connecte vraiment les gens au contenu qu’ils vont vouloir lire et pour faire ressortir les meilleures choses. Les grandes choses ne manquent vraiment pas.” Abbie Heppe

“Ce que l’équipe essaye de perfectionner, c’est d’être cette plate-forme de contenu, et d’apprendre toutes les astuces du métier et combien de temps les listes de lecture et les bannières devraient-elles être là et comment faire revenir les gens. Et c’est vraiment fascinant parce que c’est un vrai art » Siobhan Reddy

“Le plus gros problème avec Dreams a toujours été son mauvais message sur ce qu’il est réellement et ce qu’il a à offrir aux joueurs. Informer les gens qui ne sont pas sûrs du jeu sur ce à quoi ils peuvent s’attendre pourrait convaincre certains joueurs potentiels.” Kotaku

Le cofondateur et directeur artistique de Media Molecule, Kareem Ettouney, avait déclaré à GamesIndustry.Biz que le studio avait l’intention de permettre aux créateurs de publier leurs jeux en dehors de l’écosystème Sony et « sur d’autres appareils et au-delà ». Interrogé à ce sujet, Reddy a déclaré que la fonctionnalité était toujours en cours de développement…

En conclusion, Dreams est une véritable mine d’or mais son développement semble encore un peu bridé par quelques points obscures qui devraient être corrigés par la suite. Sony a parfaitement raison de soutenir Media Molecule. Dreams est un caillou encore brut qui cache une pépite d’Or ou peut-être même un Diamant !

Depuis son lancement, son contenu est devenu conséquent et le jeu de Media Molecule mérite clairement qu’on s’y intéresse un minimum ! Tout n’est pas parfait mais Paris ne s’est pas fait en un jour ! Dreams ne ressemble à rien de connu depuis la création du jeu vidéo et c’est aussi pour cela qu’on l’aime tant !

Nous allons continuer à soutenir clairement ce jeu car nous y croyons ! (En fait j’attend ce jeu comme un rêve depuis le premier Little Big Planet). Si vous avez encore des doutes sur le titre, ne passez pas à côté, surtout si vous avez un PlayStation VR et encore plus si vous avez la chance d’avoir une PS5 (c’est pas mon cas) ! Nous vous reparlerons très bientôt de Dreams sur nos pages !

Article de Laurent Ganne

Passionné depuis tout petit par les nouvelles technologies (Oui, je sais c'est original !). Je suis graphiste de profession et spécialisé dans tout ce qui touche à l'image (3D, Web, Vidéo, PAO, Animation, Illustration, logo etc ...) et l'un de mes hobbies (qq j'ai le temps) c'est les jeux vidéos ! (Oh! Ça aussi c'est original !)

Commentaires

Votre avis sur cet article ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ALVO FPS Multijoueurs PSVR PSVR2 PS4 PS5 VR4player PlayStation VR

PS5 PSVR2 & PlayStation VR : ALVO VR sera aussi Next Gen !

SAM & MAX SAM&MAX This Time it's Virtual PSVR PlayStation VR VR4Player

PlayStation VR : SAM & MAX Cette fois c’est Virtuel ! En 2022 sur PSVR !