Xbox Series S : Sony et la PlayStation 5 PS5 en embuscade

Xbox Series S : Sony et la PlayStation 5 PS5 en embuscade

9 septembre 2020 1 Par Laurent Ganne

Partagez nos articles !

La gueguerre de la communication continue entre la PlayStation 5, la PS5 Digital Edition, la Xbox Series X et la petite nouvelle… C’est le 7 septembre que le site windowscentral.com lance le pavé dans la marre ! L’annonce de la Xbox Series S, la nouvelle console All Digital de Microsoft. Windowscentral.com est un site de fans de Microsoft les plus fidèles et les plus passionnés qui informe sur les dernières actualités, les critiques, les conseils et les recommandations d’achat sur les écosystèmes, produits et accessoires Windows, PC et Xbox. Les rédacteurs ont des liens particulièrement étroits avec Microsoft. Nous avons du mal à croire que les infos publiées proviennent d’une fuite mais plutôt que la firme de Redmond a nourri intentionnellement ces journalistes. Cette communication semble donc être officieuse sans que Microsoft n’ait encore confirmé la version officielle, cela lui permettant de corriger quelques points dans sa communication, au cas où…

Xbox Series S

Le pavé est lancé et l’article de Windows Central nous en dit pas mal sur la future Xbox Series S, la petite sœur All digital de la Xbox Series X. Le site commence par valider les prix de vente des deux consoles : 299$ pour la Xbox SS et 499$ pour la Xbox SX ! Elles devraient être lancées le 10 novembre 2020. 

XBOX ALL ACCESS

Le site confirme également que d’après leurs sources, la Xbox Series S proposera une option de financement Xbox All Access de 25 $ par mois et une autre de 35 $ par mois pour la Xbox Series X. L’option Xbox All Access est en réalité un crédit, c’est un service qui intègre à la fois la console, l’abonnement Gamepass et l’abonnement Jeux en ligne. Au bout de 24 mensualités, la console est à vous. Soit un prix final de 25 x 24 = 600 $ au bout de 2 ans avec un Gamepass Ultimate intégré à 12,99$ par moi, vous payez votre Xbox Series S 288,24$. Pour la Xbox Series x, il vous en coutera 35 x 24 mois soit 840 $ au bout de 2 ans, vous payez votre Xbox Series X 528,24$. Cette offre n’est disponible pour le moment qu’aux USA et en Grande Bretagne mais devrait arriver en Europe.

Il vous est toutefois possible de changer de console pour un modèle supérieur après avoir payé 18 mensualités, si votre console est dans un très bon état. Votre console est alors remplacée par le dernier modèle à la mode avec un nouvel engagement de 24 mois. Microsoft récupère votre ancien modèle qui n’aura donc plus aucune valeur marchande pour vous (Pas de revente possible). Il est donc intéressant avec cette méthode de vente de sortir une nouvelle console beaucoup plus fréquemment que d’habitude, un peu à la manière des téléphones portables. Cette méthode de renouvellement pourrait bien déstabiliser le marché à la longue…

À titre de comparaison, l’achat d’un PS5 + Un abonnement PS NOW à 9,99$ + Un abonnement PS PLUS à 49,99$ par an vous coutera environ 839 $ les deux premières années dans le cas ou le prix de la PS5 serait de 499$. Autre différence, les jeux “First party” ne seront pas accessibles “Day one” sur le PS Now comme le propose l’abonnement Gamepass Ultimate de Microsoft. Nous sommes donc dans une fourchette de prix équivalente ici entre l’offre Xbox All Access sur une Xbox Series X et l’offre de Sony sur une PS5. L’offre est cependant plus interessante chez PlayStation si le PS Now ne vous intéresse pas, le Gamepass Ultimate étant intégré d’office dans l’offre Xbox All Access même si vous ne la voulez pas (Pas d’offre Xbox All Access console seule).

XBOX SERIES S : Un trailer fuite… ??? Comment c’est possible ?

Il faut croire que Microsoft ne garde pas vraiment secret ses trailers, sauf si la firme décide volontairement de communiquer la vidéo de la Series S sur des médias non officiels. Quoi qu’il en soit, on peut voir cette vidéo de la Series S de partout sur la toile aujourd’hui !  Microsoft a même officialisé son Design et son prix.

PS5 Digitale VS Xbox Series S… Les différences

On a déjà beaucoup parlé du couple PS5 / Xbox SX, nous allons donc nous attarder maintenant sur le couple PlayStation 5 Digital / Xbox Series S. Et sur ce point, les deux machines semblent totalement différentes. D’après Windows Central, la Xbox Series S devrait bénéficier d’une puissance de 4 TéraFlops RDNA2, ce qui la rend à peu près aussi puissante que la Xbox One X. Elle sera 60% plus petite qu’une Series X, pourra afficher des jeux en 1440P jusqu’à 120 FPS (Les jeux seront upscalés en 4K), disposera d’un disque dur SSD de 512 GB et pourra afficher du RayTracing.

Sony n’a pas encore communiqué tous les détails de sa PS5, on ne sait pas grand chose sur les nuances de sa version digitale. Il semblerait cependant qu’il s’agisse bien d’une véritable PS5 de 10,3 TéraFlops sans lecteur de HD Bluray. Si c’est le cas, la machine PS5 sera bien supérieure à sa concurrente Xbox Series S. La version digitale de la PS5 sera au niveau d’une PS5 et pas celui d’une petite PS4 PRO. Dans ces conditions, il est donc impossible pour Sony de s’aligner sur le prix de 299,00€ de la Xbox Series S sur ce modèle.

Xbox Series S
PS5 DIGITAL EDITION VR4PLAYER

XBOX SERIES S

Puissance : 4 TéraFlops RDNA 2

Disque dur : 512 Go SSD

Affichage : 1440P 120 FPS 2K

RayTracing

299,00$

PS5 Digital Edition

Puissance : 10,3 TéraFlops RDNA 2

Disque dur : 825 Go SSD SONY

Affichage : 4K 120 FPS

RayTracing

???,00$

PS5 PlayStation 5 VR4Player

La Guerre des Prix : L’Embuscade de Microsoft

Si vous nous suivez et que vous avez vu notre dossier vidéo sur la Guerre des consoles de jeux, vous savez qu’un des éléments les plus importants durant le lancement d’une console est son prix. Jusqu’à présent, Sony et Microsoft jouaient la montre, sans communiquer le moindre prix, tous deux attendant que l’autre annonce un tarif pour pouvoir proposer moins ou, au pire, aussi bien. On comprend aujourd’hui pourquoi Microsoft a stoppé la production de Xbox One X et de Xbox All Digital, pour laisser le champ libre à la Series S !

Officiellement, du moins pour le moment, seul le prix de la Xbox Series S est connu : 299,00€. Celui de la Xbox Series X n’est pas encore validé. Le fait que Microsoft ait choisi de faire croire à une fuite ou de lâcher quelques infos sur des sites non officiels permet à la firme américaine de dévoiler un prix sur l’une de ses consoles tout en gardant la possibilité d’apporter autant de corrections nécessaires à son offre. Microsoft ne sera donc plus pris à partie par les joueurs qui en ont marre d’attendre un tarif car la plupart vont résonner de la sorte : Microsoft a donné un prix sur une de ses deux consoles, maintenant c’est au tour de Sony de faire de même au moins sur l’une des deux PS5.

Sony, en dévoilant, le prix de la PlayStation 5 Digital divulguera en même temps celui de la PS5 (car les deux consoles sont très proches). Microsoft n’aura plus qu’à proposer ensuite un tarif inférieur pour sa Xbox Series X. Bien que le site Windows Central confirme que la Xbox Series S coûtera 299 $ et la Serie X 499 $, seul le tarif de la Xbox SS est validé par Microsoft mais pas celui de la Series X par contre. Si Sony lance sa PS5 à 499$ pour s’aligner, Microsoft pourrait bien être capable de proposer sa Series X bien moins chère… à 449$ ou 399$ par exemple… Bref ! Les deux constructeurs sont en pleine partie de poker en ce moment…

Xbox Series X

PlayStation 5 / XBox Series, deux gammes très différentes

Nous avons déjà connu, sur la génération précédente, le problème des consoles Mid Gen. Nous voulons parler ici du couple PS4 / PS4 PRO et du couple XBox One / XBox One X. Le problème de cette configuration était clairement que les studios n’avaient pas toujours les moyens de développer à la fois un jeu parfaitement optimisé pour une PS4 PRO ou une One X, tout en développant, en même temps, une version allégée pour la PS4 et la One. Bien que plusieurs studios first party faisaient l’effort d’adapter leurs productions. Les studios indépendants n’avaient souvent pas les finances et préféraient travailler sur la machine la plus vendue (donc la plus rentable), en ajoutant quelques effets pour les consoles plus puissantes.

Concernant la gamme PS5, le jeu devrait être le même, qu’il soit prévu pour une PS5 ou une PS5 Digital Edition. Les deux consoles ne semblent pas être très différentes. Les studios risquent par contre de se retrouver face à la même problématique pour adapter leurs jeux à la fois sur une Series X et une Series S, 3 fois moins puissante. Phil Spencer a également annoncé qu’il n’y aurait pas de jeux Exclusifs sur la Series X durant les deux premières années de commercialisation. Les studios indépendants devront donc créer un jeu pour Switch, PS5, PS4, PS4 PRO mais aussi pour Xbox One, Xbox One X, Series S et Series X… Ce qui risque d’augmenter la charge de travail des studios qui vont naturellement se concentrer sur la machine qui leur rapportera le plus… Dans ce cas, un bon nombre de jeux indépendants Next Gen risquent de ne pas utiliser toute la puissance disponible de la Series X.

Les deux marques ont une approche particulièrement différente aujourd’hui. D’un côté, Sony fait le choix de sortir une machine avec des jeux qui lui seront exclusifs dès son lancement. Le joueur videra sa tirelire pour acheter une console PS5, pour jouer à des jeux PS5, pensés et optimisés pour la PS5, tirant partie des capacités de son SSD et de sa puissance.

De l’autre côté, Microsoft fait le choix d’une gamme de consoles plus proche de la philosophie du PC (Qu’ils connaissent bien). Les jeux seront pensés comme ceux d’un PC (Avec des puissances très variables entre les machines) pour s’adapter à la machine. Les joueurs pourront choisir quels réglages ils préfèrent en fonction de leur console en choisissant de privilégier les FPS, la résolution ou les textures etc… Le Gamepass et tous les jeux de la marque Xbox seront disponibles également sur PC, pas d’exclusivités entre le PC et les Xbox. Phil Spencer annonce la couleur :

“Nous voulons que vous soyez en mesure de jouer, avec les amis avec lesquels vous souhaitez jouer, sur n’importe quel appareil” (PC ou Xbox donc). “Sur un téléviseur, la console Xbox sera la meilleure façon de jouer aux jeux consoles. La Xbox Series X est la console la plus puissante du marché et elle aura droit aux meilleures versions de nos jeux consoles. Mais cela ne doit pas exclure les autres d’être en mesure de jouer ” Phil Spencer

Tous les jeux Xbox seront donc disponibles sur PC. Les joueurs Xbox pourront jouer en réseau avec les joueurs PC. Dans son discours, Microsoft souhaite réunir les joueurs Xbox et PC mais derrière cette communication pouvant laisser entendre une dévalorisation des Xbox au profit du PC se cache une politique stratégique bien définie…

Xbox game Pass

Les objectifs de Microsoft

N’en déplaise à certains, les intentions de Microsoft ne sont pas ici de permettre aux joueurs de jouer avec tous leurs amis. Non, Non, ça c’est dans le monde magique des Bisounours que ça arrive ! Microsoft ne s’en cache pas, comme se confit Joachim Kempin, ancien vice-président chez Microsoft de 1983 jusqu’en 2003 dans son livre ”Resolve and Fortitude : Microsoft’s breaks his silence” :

“Les relations entre Sony et Microsoft étaient relativement tendues dans les années 90… Sony, alors leader avec sa console PlayStation, avait refusé de travailler avec Microsoft sur des projets communs. Microsoft avait peur à l’époque que les consoles de jeux, toujours plus puissantes, ne viennent, à terme, éclipser le règne du PC dans les foyers modernes. Sony a toujours gardé ses distances avec Microsoft. Microsoft de son côté voulait, d’une manière ou d’une autre, signer un partenariat avec Sony pour mieux contrôler le marché console qui devenait de plus en plus menaçant pour le PC. Devant ce refus de Sony, Microsoft décide de se lancer avec la XBOX ! La raison principale était de STOPPER SONY !” Joachim Kempin

Les plans de Microsoft dans le jeu vidéo sont sur du long terme, comme l’explique Robbie Bach, dirigeant de la division ”Entertainment & Devices” chez Microsoft :

Je ne crois pas que Steve Ballmer ait songé une seconde à arrêter cette gamme de produits, malgré les pertes (entre 5 et 7 milliards de dollars avec la première Xbox). L’idée de départ était d’investir sur le long terme dans le jeu vidéo. Nous savions qu’installer une nouvelle marque prendrait du temps. Microsoft a d’ailleurs toujours été une entreprise obstinée. Un exemple ? La première version de Windows a été un bide, la deuxième n’a pas marché non plus. Il a fallu attendre la troisième pour que Windows s’impose. Dans la vie, il ne faut jamais lâcher le morceau trop vite… Robbie Bach

Microsoft n’aura donc aucun scrupule pour sortir une nouvelle console tous les 18 mois (Xbox All Access est prévu pour ça), en se calquant sur l’évolution du PC et de venir petit à petit casser le marché des consoles. Ses objectifs ne sont pas de concurrencer le marché des consoles de jeux vidéo mais plutôt d’amener le plus de monde possible sur PC et surtout sur des abonnements Gamepass et XCloud.

“Lorsque vous parlez de Nintendo et de Sony, nous les respectons énormément, mais nous considérons Amazon et Google comme les principaux concurrents à l’avenir. Ce n’est pas pour manquer de respect à Nintendo et à Sony, mais les entreprises de jeux traditionnels sont en quelque sorte en dehors de la course. Je suppose qu’elles pourraient essayer de recréer Azure, mais nous avons investi des dizaines de milliards de dollars dans le cloud au fil des années.” Phil Spencer

Voilà peut-être la raison pour laquelle Microsoft ne propose pas de VR sur console. La VR est un frein à XCloud de par son besoin excessif en puissance. La VR demande des ressources qui sont, pour le moment, difficiles à mettre en œuvre en streaming 4K, 90 ou 120 FPS, en stéréoscopie sans aucune latence ! Mieux vaut tuer l’embryon dans l’œuf ! Certains pourront dire que Microsoft investi dans la VR. La réalité (bien réelle) est que la firme n’a jamais ouvert ses consoles Xbox One X aux casques de ses propres partenaires WMR. Le marché PC était inondé de produits fabriqués par ASUS, LENOVO, ACER, DELL, SAMSUNG, PANASONIC ou HP pour mieux le ralentir. Il est très probable que la XBox Series X ne proposera pas, non plus, de VR. Le seul produit commercialisé par Microsoft en VR sont les manettes controllers VR pour la gamme Windows Mixed Reality.

En conclusion, la partie d’échecs est très loin d’être gagnée pour SONY. La bataille du prix semble même déjà perdue… Microsoft place ses pions d’une manière très stratégique et axée sur l’avenir. Les objectifs de la firme américaine sont (à peine) masqués : Amener tous les joueurs de la planètes à s’abonner sur le service GamePass qui évoluera avec les années vers un service de Cloud Gaming : XCloud. Voilà peut-être pourquoi Phil Spencer déclarait en juillet 2020 :

“Notre appareil n’est pas au centre de notre stratégie, notre jeu n’est pas au centre de notre stratégie.” Phil Spencer

On compte dans le monde pas moins de 1,6 milliard de joueurs sur PC contre environ 638 millions de joueurs sur console. D’après une étude du S.E.L.L., réalisée en 2019, 71% des français jouent au jeux vidéo, ce qui représente 37,15 millions d’individus. Chaque joueurs joue sur plusieurs supports dont 53% sur Smartphone, 50% sur PC et 46% sur Console. En réunissant les joueurs PC et Console sur le Gamepass, Microsoft fait le choix de casser le marché console enfin de mieux le contrôler plus tard sur Xcloud. Voilà pourquoi le partenariat signé le 16 mai 2019 entre Microsoft et Sony nous étonne encore…

En 2013, durant l’E3, Microsoft avait déjà essayé d’imposer sa vision d’une console de salon (La One) sans possibilité de revente ou de prêt entre joueurs. Cette année, il ne fait que renouveler cette vision de l’avenir du Jeu vidéo via une incitation à l’abonnement permettant de supprimer le problème du piratage, supprimer le marché d’occasion ou le prêt de jeux entre amis. Le public est peut-être ouvert aujourd’hui pour accepter ce changement.

Un joueur qui hésite entre une Xbox et un PC sera toujours un joueurs Microsoft quoi qu’il arrive. Si le marché console disparait totalement à terme, les joueurs seront alors tous sur PC et plus tard sur XCloud (Compatible avec les téléphones mobiles), voilà pourquoi la Xbox n’est pas au centre de la stratégie de la firme américaine ! On peut même dire que si les marques Nintendo, PlayStation ou Xbox disparaissent un jour, Microsoft sera le grand gagnant de l’histoire avec un monopole sur un marché de plus de 120 Milliards de dollars (en 2019) et un monopole est toujours une dictature commerciale. Il ne reste plus qu’à attendre de voir comment les choses vont tourner dans les mois et les années à venir…

On vous laisse avec notre dernier dossier vidéo sur la guerre des consoles qui permet d’en apprendre plus sur les pratiques courantes de l’industrie dans le monde du jeu vidéo…  

Partagez nos articles !