[TEST] Marvel’s Iron Man VR : Verdict final sur PlayStation VR

[TEST] Marvel’s Iron Man VR : Verdict final sur PlayStation VR

7 juillet 2020 0 Par Laurent Ganne

Partagez nos articles !

Iron Man VR PSVR PlayStation VR VR4Player

Il n’est pas facile de juger le travail de plusieurs années, d’une équipe de plus de 40 développeurs, en simplement 2 heures de jeu alors que le titre dépasse les 10 heures sans compter ses suppléments ! C’est pourquoi nous avons fait le choix de vous donner un premier avis (Celui de Majaw) via une vidéo Preview le jour de sa sortie. Je me colle donc sur le test final de Marvel’s Iron Man VR après l’avoir intégralement terminé sur PlayStation VR et PS4 PRO.

On vous rappelle que Marvel’s Iron Man VR est édité par Sony Interactive Entertainment, sous licence Marvel et développé par le studio Camouflaj à qui l’on devait déjà le jeu République en VR sur PC. Il est proposé au tarif de 39,99€ dans sa version standard et à 49,99€ dans sa version “Deluxe” qui propose quelques skins et autre suppléments additionnels.

Si vous êtes ici, c’est certainement parce que vous vous posez encore pas mal de questions sur ce jeu et que vous hésitez encore. Nous allons donc commencer (comme à notre habitude) par une vidéo Quick Test, un résumé de nos impressions si vous préférez ce format à la lecture, histoire de vous exposer ses faiblesses mais aussi ses grandes qualités.

QuickTest

Scénario de Marvel’s Iron Man VR

Comme vous le savez, Tony Stark, le héros (sous l’armure) traine certaines casseroles. Avant de devenir Iron Man, il était avant tout un vendeur d’armes sans aucune morale et est à l’origine de pas mal de dommages collatéraux sur des populations civiles. C’est ce que semble lui reprocher le Fantôme, qui sera le principale ennemie de Tony Stark dans Iron Man VR. Contrairement aux comics, Le Fantôme est ici incarné par une femme ayant vu sa vie détruite par les bombardements et la guerre dans son pays. Pendant que Tony Stark faisait fortunes en vendant ses armes, elle a perdu son seul amour Tim Shung.

Le fantôme est une Inventeur, tacticienne et pirate informatique de génie. Elle travaillait pour la société OmniSapient System et fit de grandes avancées en informatique en développant un système de circuit intangible. Trompée par ses employeurs et porté disparu dans un assassinat maquillé en accident, elle utilisa le Ghost-Tech et se vengea de la compagnie, effaçant toute trace de sa vie. Elle devint ensuite un saboteur industriel indépendant, louant ses services à de riches corporations. Le personnage du jeu se rapproche du personnage de Ava Starr, dans le film Ant-Man et la Guêpe de 2018. Mais il faut souligner que la guêpe se bat en réalité contre Living Laser et pas Ghost dans les comics… Oui c’est compliqué !

Living Laser est le second super vilain de Iron Man VRAprès s’être échappé, Le Fantôme est engagé par le troisième Spymaster pour libérer le Laser vivant, retenu captif sous sa forme d’énergie pure chez Stark Industries.

Arthur Parks était un chercheur travaillant sur le développement d’armes fonctionnant avec de l’énergie laser. il entra au service des nations communistes, pour alimenter leurs satellites en énergie. Mais il rencontra Iron Man qui détruisit la machine de transfert, et le corps de Parks fut désintégré. Il vit toujours, sous la forme d’un être d’énergie pure, un véritable laser vivant.

Le scénario de Iron Man VR est relativement cohérent et proche de l’univers Marvel, pour notre plus grand plaisir. Sur ce point Iron Man VR ne décevra pas les fans mais il faudra noter toutefois quelques longueurs au début du jeu et des scènes de “Bla Bla” interminables sans réel intérêt. L’histoire de Iron Man VR s’améliore cependant sur la durée et finit par nous accrocher.

Ghost Le fantôme Iron Man VR Test VR4player PSVR PlayStation VR

Gameplay

Le gameplay de Iron Man VR pourra vous sembler plutôt difficile au début du jeu. Piloter l’armure d’Iron Man demande un peu de pratique avant de se faire réellement plaisir. Le titre de Camouflaj débute donc sur un tuto relativement poussé qui vous permettra de prendre en main les commandes de votre armure de métal. Tous vos déplacements sur trois axes se feront via l’inclinaison de vos PS Move (obligatoires) mais également par la visé de votre casque PlayStation VR. La réactivité et la précision est au rendez-vous et les différents défis du jeu vous permettront de maîtriser totalement cette armure. C’est à ce moment que Iron Man VR prendra tout son sens, un réel plaisir à piloter ! On ajoutera une petite ligne juste gratuite, pour rager, sur le fait que les PS Move n’ont toujours pas de stick analogique… Ça aurait pu aider dans les virages à la place des boutons carré ou Triangle.. mais bon… ça ce n’est pas un défaut de Iron Man VR mais plutôt des PS Move et du PlayStation VR !

On aurait apprécié combattre contre plus de variétés de drônes différents. Vous ne rencontrerez que 6 types d’ennemis dans Iron Man VR : Les Apparitions, les crânes, les ombres, les fossoyeurs, les revenants et les spectres… Quelques Boss auraient été les bienvenues.

Différentes options de confort sont là pour les personnes sensibles au motion sickness mais ces dernières peuvent être totalement désactivées pour ceux qui, au contraire, sont à la recherche de sensations !

Le Gameplay de Iron Man VR est plutôt bon dans son ensemble mais on notera toutefois des incohérences dans son traitement et sa réalisation. Les déplacements dans la maison de Tony Stark se font par téléportation alors qu’ils sont totalement libres dans les grottes afghanes ??? WTF ??? On aurait préféré avoir des déplacements libres dans toute l’aventure ! Les studios de développement se focalise obsessionnellement sur le confort et le motion sickness. Il est probable que les devs aient autorisé les déplacements libres à un moment ou vous êtes blessé et de ce fait, ne pouvez pas vous déplacer très rapidement…  Encore une fois, on impose ici à ceux qui ne sont pas malades de ne pas profiter d’une expérience plus immersive, et c’est vraiment dommage ! Il est toutefois possible que certaines contraintes techniques soient souvent cachées par l’excuse du Motion Sickness…

Les phases de combats sont précises. On sent alors la toute puissance de l’armure et la volonté des développeurs à intégrer un véritable gameplay. Iron Man VR et un wave shooter scénarisé en VR. Chaque mission vous fera gagner des crédits qui seront importants pour vous permettre d’améliorer votre armure, avec des armes toujours plus puissantes et jouissives. Je pense ici au laser sur votre torse, l’Unibeam, avec lequel vous ferez un véritable carnage ! Il faudra cependant détruire un maximum de drônes ennemis pour le recharger. Il vous sera possible d’améliorer vos répulseurs, vos boosts, d’équiper les avant bras de votre armures de missiles auto guidés, de bombes ou de lasers destructeurs mais aussi de personnaliser l’apparence esthétique de votre armure en décrochant des défis comme par exemple “détruire 6 ennemis en un seul tir d’arme auxiliaire”.

Une chose est sûre, dès que vous commencerez à maîtriser l’armure dans Marvel’s Iron Man VR, vous allez alors ressentir une impression de toute puissance, de liberté totale et prendre vraiment du plaisir à jouer à Marvel’s Iron Man VR !

Iron Man VR PSVR PlayStation VR VR4Player

Graphismes : Pour le pire et le meilleur

Nous abordons là encore un déséquilibre dans la réalisation de Iron Man VR. Comme avait pu le montrer sa démo gratuite, le jeu est plutôt beau, même très beau. L’éclairage du couché de soleil est superbe, le rendu de l’océan et les textures sont plutôt réussis dans le niveau de Malibu (La maison de Tony Stark).

C’est à partir du troisième niveau à Shanghai que l’on commence à se poser des questions. La modélisation est alors plutôt simplette avec des bâtiments qui se limitent à de simples parallélépipèdes rectangles arborants des textures maladroites et bâclées.  Mieux vaut ne pas se poser au sol car la ville est sans vie. Il n’y a aucun piéton, aucun véhicule même figé… On ne peut s’empêcher de penser alors au jeu Megaton Rainfall, édité par Pentadimensional Games, un studio espagnol indépendant créé en 2015. Le jeu avait été créé par un développeur seul, Alfonso Del Cerro, il était sorti le 17 octobre 2017.  Megaton Rainfall n’était pas un chef d’œuvre de modélisation de ville en VR mais il était pourtant beaucoup plus détaillés, plus vivant et de ce fait plus réaliste. On aurait vraiment aimé avoir des textures de meilleures qualités pour la ville de Shanghai et plus de détails au sol dans ce niveau de Marvel’s Iron Man VR. Si on prend un peu d’altitude, l’effet “pattern” devient vraiment visible, c’est dommageable, d’autant plus que ce niveau est au début du jeu. On se doute que les développeurs ont du faire un choix, celui de limiter au maximum le problème de clipping entre les bâtiments mais une bonne optimisation sur PS4 PRO aurait pu cependant apporter de grandes améliorations… On a un peu l’impression d’être dans un niveau d’un autre âge, prévu pour l’Oculus Quest… L’aliasing est lui aussi ominiprésent sur l’ensemble du titre.

Les autres niveaux se rattrapent et celui de l’helicarrier est certainement le plus beau niveau du jeu avec une map au sol superbe, une modélisation du bâtiment flottant du S.H.I.E.L.D très réussie, des effets de lumières qui font leur effet, le tout au milieu des nuages… De la haute voltige !

Enfin les niveaux des canyons et de la grotte en Afghanistan font eux aussi le job, certes on n’est pas dans le détail offert par la jungle de Robinson the Journey mais on n’est pas du tout non plus dans des maps de la même taille ! Iron Man évoluant dans ces maps à toute vitesse en VR, il est clair que la PS4 affiche aujourd’hui ses limites… La PS4 PRO aurait sans doute pu aller plus loin dans le détail mais nous avons quelques doutes quand à son optimisation sur la machine de 4,2 Teraflops.

Au final, Marvel’s Iron Man VR n’est pas constant dans le traitement de ses graphismes, ça se ressent dès le début du jeu et c’est dommageable sur sa note finale.

Iron Man VR PSVR PlayStation VR VR4Player

Une bande son exemplaire !

Certaines critiques faisaient part d’une voix française de Tony Stark ne rappelant pas celle de Robert Downey Jr… De notre côté on ira pas jusque là ! Globalement, le son dans Marvel’s Iron Man VR est une réussite totale. Les effets sont bien amenés, le jeu est intégralement doublé en français, les acteurs sont plutôt bons. Les différents bruitages ne sont pas répétitifs et rappellent ceux des films. Chaque mouvement dans votre armure, par exemple, génère un petit bruit de cerveau-moteur qui vous rappelle bien que vous êtes Iron Man (ou Robocop, comme vous voulez ! ^^). Le son 3D spatialisé est au rendez-vous et vous saurez quand un drône ennemi arrive par derrière. Les fans des films auraient sans doute apprécié une bande originale reprenant les principaux titres de ACDC mais soyons un peu réaliste, le prix du jeu est déjà suffisamment élevé comme ça avec les droits d’auteur de Marvel… La bande son de Iron Man VR est une réussite !

Immersion : Des temps de chargement interminables !

Ce n’est pas parce qu’un jeu est beau et que sa piste son est réussie qu’il est forcément immersif. Iron Man VR en est le parfait exemple ! Si l’on devait attribuer une note à l’immersion dans un niveau, Iron Man VR atteindrait sans trop de problème les 8 ou 9/10… Car oui, l’immersion est au rendez-vous et comme on vous l’a déjà dit, Iron Man VR est particulièrement jouissif à jouer en VR ! Malheureusement, les temps de chargement viennent tout détruire et viennent plomber la note finale ! Nous ne sommes par ici à attendre 1 minutes 20 secondes entre chaque niveau, ça encore, aurait pu passer, mais plutôt avec en plus de ces temps de chargement, d’autres temps de chargement en pleine action dans le niveau. La démo d’Iron Man illustrait déjà bien cette tendance avec une phase d’action et un rythme complètement démoli par des téléchargements intempestifs !  Votre avion se fait attaquer, il y a un trou dans le cockpit, vous vous approchez pour sauter de l’avion et là , PAF !, c’est le drame, il faut attendre le bus !  C’est certainement le plus gros point noir du jeu. Les adeptes de scoring et de défis devront eux aussi attendre encore plus de 30 secondes pour recommencer un niveau à chaque fois qu’ils auront loupé une porte… Ça peut devenir très vite agaçant !

Rejouabilité au rendez-vous.

L’un des points forts de Marvel’s Iron Man VR est sans doute qu’il vous faudra un peu de temps afin de dompter votre armure. Une fois le jeu terminé, vous maîtriserez un peu plus son fonctionnement et le moment sera venu d’aller vous frotter aux différents défis du titre, les parcours chronométrés, les défis de combats en tous genres ou un dernier niveau particulièrement difficile au beau milieu de l’océan (qui n’apparaîtra qu’une fois le jeu terminé). Vous aurez peut-être envi également de le recommencer dans un mode plus hard (Le mode Invincible). Bref, Iron Man VR offrira encore beaucoup de possibilité une fois terminé et il vous faudra de l’entraînement pour réussir à battre les records des développeurs de chez Camouflaj !

Rapport Qualité / Prix / Durée

Globalement, le rapport Qualité / Prix / durée de vie de Marvel’s Iron Man VR est plutôt honnête. Le titre est plutôt intéressant malgré des défauts agaçants mais propose dans sa version standard à 39,99€ une campagne solo de plus de 10 heures qui saura vous tenir encore en haleine 10 heures de plus si vous êtes un adepte du scoring et des trophées en tous genres, sans parler du simple plaisir de piloter l’armure d’Iron Man en VR de temps en temps juste pour le fun !

Marvel’s Iron Man VR : Le verdict final.

Iron Man VR est un titre qui souffre d’un déséquilibre évident de réalisation. Il est en fait capable de passer du pire au meilleur en l’espace d’un niveau. Le titre est globalement plutôt joli graphiquement mais le niveau de Shanghai peut sembler complètement daté (et même sortir d’une production de Samsung Gear par moment si l’on s’attarde sur les détails). On rencontre aussi quelques incohérences dans le gameplay avec un début de jeu avec des déplacements par téléportation (plutôt dépassés) et une fin de jeu en déplacements libres (Grotte afghane). Pour finir, les temps de chargement s’invitent un peu sans prévenir ce qui ne sera pas sans en dégouter certains. 

Malgré cela, Marvel’s Iron Man arrive par moment à vous donner ce petit sourire dans le PSVR. Ce moment rare ou vous vous dites : “Whouah, là ça déchire !”. La piste son est intégralement en Français, certains niveaux sont superbes, les commandes de l’armure sont réactives malgré des PS Move datant de la PS3. Oui, Iron Man VR aurait pu être un incontournable du PlayStation VR, malheureusement certains de ses défauts sont trop visibles pour l’emmener au panthéon du catalogue PlayStation VR. Les phases d’action arriveront à vous faire oublier les lacunes graphiques, les déplacements libres sur la fin du jeu vous feront sans doute oublier la téléportation de son début… Il nous reste les téléchargements trop nombreux qui vous donneront un peu trop l’impression d’attendre le bus… Vivement la PS5 !

Malgré ses défauts évidents, Iron Man VR reste cependant un excellent jeu PSVR de fin de gen PS4 VR. Les fans seront comblés. Les non fans pourront prendre du plaisir dans ce Wave Shooter en VR scénarisé. Iron Man VR est loin d’être un mauvais jeu, il vient juste décrocher une note de bon jeu là ou on l’attendait dans le TOP du panier. Il reste cependant important de rappeler qu’on ne peut pas comparer un jeu VR comme Moss avec des maps minuscules et un titre comme Iron Man VR avec un personnage qui se déplace à toute vitesse dans des maps gigantesques en VR . Le défi était de taille pour le studio Camouflaj, les contraintes techniques également…Marvel’s Iron Man VR mérite amplement son 7/10 ! 

Marvel’s Iron Man VR

Édition numérique spéciale de Marvel’s Iron Man VR

On tient à remercier PlayStation France pour nous avoir offert un code pour la réalisation de ce test.

L'avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario7
Gameplay8
Graphismes5.5
Bande Son8
Immersion5.5
Rejouabilité7
Rapport Qualité / Prix / Durée8
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
On est Iron Man !
Un Gameplay efficace
Bonne durée de vie
L'amélioration de l'armure
Les défis et le scoring
Les moins
Des temps de chargement insupportables (Vivement la PS5!)
Des graphismes passant de l'excellence au pas suffisant
Beaucoup de bla bla par moment
Un titre non uniforme dans sa réalisation
7

Partagez nos articles !