PlayStation VR : Immortal Legacy va-t-il devenir immortel sur PSVR ?

PlayStation VR : Immortal Legacy va-t-il devenir immortel sur PSVR ?

24 avril 2019 0 Par Sebastian
Immortal Legacy PlayStation VR VR4Player.fr

Immortal Legacy : The Jade Cipher est un titre d’action / aventure / horreur édité par Sony Interactive Entertainment Europe. Il est sorti le 17 avril 2019 sur le PlayStation store au prix de 19,99€ pour le PlayStation VR. Une aventure immortelle en vue ?

Une légende chinoise pour Immortal Legacy :

Comme l’expliquait si bien Sylion dans un précédent article, Immortal Legacy: The Jade Cipher vous propose de vivre une aventure d’exploration horrifique forgeant ses origines dans une sinistre légende chinoise, durant laquelle il vous faudra déterrer les secrets de votre passé : « Après la mort de votre mère, vous vous rendez sur l’île de Yingzhou afin d’en découvrir les causes et d’en savoir plus sur son passé énigmatique. Une ancienne amie de votre mère vous accompagne dans l’aventure : Ksana ».

Immortal Legacy PlayStation VR VR4Player.fr
Immortal Legacy PlayStation VR VR4Player.fr

Gameplay et durée de vie :

C’est à l’aide des PlayStation move uniquement que vous allez pouvoir vous immerger dans cet univers teinté de mystères. Autant commencer par le gros point négatif tant que nous y sommes : Les contrôles sont une vraie plaie ! Après de nombreux jeux ayant montré l’exemple en termes de déplacements avec ces accessoires à boules, certains développeurs n’ont toujours pas compris la leçon ou ne se sont pas renseignés en amont (?)…
C’est bien dommage, car c’est LE souci d’Immortal Legacy : The Jade Cipher.

A l’heure où j’écris ces lignes, aucune mise à jour n’a été déployée et nous croisons fortement les doigts ici chez VR4Player afin que ce problème amputant pas mal cette production soit réglé !

Je vais vous expliquer un peu tout ça…

– Pour avancer, vous allez devoir appuyer sur la touche move de la manette de votre choix.

– Pour avancer plus vite (je ne dirais pas « courir » car c’est un peu plus lent que ça quand même) il vous faudra appuyer sur les touches move de chaque contrôleur en même temps (donc vous ne pourrez rien faire d’autre).
– Pour pivoter à gauche, il vous faudra appuyer sur la touche carrée se trouvant dans votre main gauche.

– Pour pivoter à droite, il vous faudra appuyer sur la touche triangle se trouvant dans votre main droite …

Oui c’est déjà galère, mais en plus, cela veut dire qu’il faudra que vous lâchiez le bouton move parfois pour pouvoir tourner, ou que vous devrez passer d’un bouton move à un autre pour libérer votre pouce dans le but de pouvoir tourner dans la direction souhaitée… (en avançant vous pourrez vous diriger légèrement vers les côtés grâce à votre regard, mais malgré tout cela ne remplace pas la rotation angulaire).

Vous me suivez ? C’est un coup à prendre ! Mais ce n’est pas tout :
– Avec le bouton croix de gauche et rond de droite vous pourrez faire des pas de côté

– Avec le bouton rond de gauche et croix de droite vous pourrez faire des pas en arrière

– Et avec le bouton triangle de gauche et carré de droite vous allez pouvoir changer l’arme ou l’objet que vous portez dans votre main gauche ou droite donc.

Vous l’avez certainement compris, cela va être dur de s’habituer à tout cela et il va falloir se motiver pour passer outre ce gameplay bancal. D’autant plus qu’il vous arrivera fréquemment d’oublier ou de confondre les touches, ce qui casse un peu l’immersion il faut l’avouer (en plus, j’allais l’oublier, nous sommes dans l’incapacité de mettre en pause le jeu, le menu disponible n’arrêtant pas l’action… La panique risque de se faire ressentir parfois).

Le dernier « hic » au niveau des mouvements se trouve dans le choix de la visée. On nous propose deux types de ciblage : soit on pointe la boule sur la cible, soit on garde le poignet droit pour jouer plus confortablement. Sauf que ce dernier choix n’est pas bien optimisé. Disons que lorsque vous vous tournerez un peu vers la gauche ou la droite pour tirer, le viseur montera tout seul et de plus en plus en fonction du degré de votre rotation (voir vidéo de preview), c’est étrange et si cela pouvait être corrigé également ce serait un plus.

Malgré tout, Immortal Legacy n’est pas un mauvais jeu du tout et vous auriez tort de le bouder ou de vous laisser refroidir par ses contrôles.

Ce qui est étonnant, c’est que cette production n’est pas bâclée, on le ressent bien, le studio a essayé de bien faire et nous offre une aventure variée, parfois surprenante mais aussi stressante, avec une durée de vie de pratiquement 5h, ce qui est très correct compte tenu du prix qui est de 19,99€ je le rappelle ! Il y a eu une maladresse de leur part qui je l’espère leur servira de leçon pour l’avenir.

En ce qui me concerne, j’ai passé du bon temps dans ce monde virtuel, je dois l’avouer. Comme je le disais précédemment, le soft nous met face à diverses situations et explore même différents registres au sein d’un même périple, cela offre donc du rafraîchissement et évite la lassitude.

On va pouvoir disposer de 15 armes pour exterminer la vermine en tout genre, allant du pistolet, revolver, fusil à pompe, fusil d’assaut (qu’on rechargera en secouant la manette) aux armes de poing comme le couteau ou encore la hache. Les accessoires seront de mise eux aussi (explosifs, grenades, lampe, objets, etc…), le tout sera réparti en deux inventaires, un pour la main gauche et un pour la main droite. Vous ne pourrez cependant pas basculer une arme d’un côté à l’autre aisément, cela pouvant se faire uniquement lorsque vous ramassez quelque chose (en prenant un nouvel objet, vous laissez celui que vous avez dans la main en action, et pouvez donc le reprendre avec votre autre main dans le but de le garder mais de le changer de côté… Oui, ce n’est pas forcément pratique si vous tenez à le faire souvent). De même, lorsque l’on change d’arme ou que l’on en ramasse une, l’autre main se range automatiquement ; on est donc systématiquement obligé de ré-appuyer sur le bouton inventaire pour la faire réapparaître (pas pratique non plus… Décidément…).

En dehors des phases d’action, on sera en mesure d’explorer les lieux tout en montant des échelles manuellement (par le biais du mime), ou en escaladant des murs de la même manière. On pourra déplacer ou exploser des éléments du décor, survivre à la peur en arpentant les bas-fonds de ce monde (le casting/bestiaire bénéficie de quelques variantes aussi, ce qui est appréciable), mettre en pratique nos compétences face à des « phases de boss » je dirais… (certaines sont impressionnantes #tornade) Ou encore, résoudre de petites énigmes à la manière d’Indiana Jones ou de Nathan Drake (non, pas Lara Croft, elle résout de plus grosses énigmes elle en temps normal 😉 ). Le jeu est donc prenant et vous en verrez vite le bout, les heures passant rapidement. Heureusement, il y a deux modes de difficulté, vous pourrez donc vous amuser à le refaire une fois que vous l’aurez terminé.

Immortal Legacy: The Jade Cipher - VR4player
Immortal Legacy: The Jade Cipher - VR4player

Graphismes :

Dans Immortal Legacy, les tons de couleurs sont toujours sensiblement les mêmes, cependant les environnements divergent, cela nous fait alors oublier un peu cet aspect. On se retrouvera également face à des cinématiques de temps à autres.

Lors de ces séquences, la caméra se positionnera toute seule à des points pertinents en fonction de la scène (pas d’écran 2D).

De plus le tout est relativement propre, ce qui est agréable. Pas de flou ni d’aliasing, en revanche, les textures sont très moches, mais là c’est à vous de voir : vous préférez avoir un jeu détaillé avec un rendu moderne mais empli d’aliasing et de flou ou un jeu avec des textures grotesques et anciennes mais dans un ensemble propre ?

A vos claviers !…

Immortal Legacy: The Jade Cipher - VR4player
Immortal Legacy: The Jade Cipher - VR4player
Immortal Legacy: The Jade Cipher - VR4player

Sons :

Les armes à feu sont suffisamment puissantes, les monstres suffisamment expressifs et effrayants, le casting ne m’a pas choqué non plus, cela ne fait pas amateur et pour ne rien gâcher le tout est sous-titré français !

Seules quelques phases amputées de musiques m’ont parues un peu plates/vides. En dehors de ça, rien à signaler Houston !

CONCLUSION  :

Immortal Legacy : The Jade Cipher est une production qui mérite le coup d’œil, cependant il va falloir être motivé car le gros point noir du jeu réside dans ses déplacements. Le studio ne s’est malheureusement pas inspiré de ce qui se fait de mieux à ce niveau-là et nous offre donc un gameplay bancal qui va vous demander un peu de temps avant de se faire plus ou moins oublier. C’est à ce moment-là que vous pourrez profiter d’une aventure variée et divertissante teintée d’action, d’aventure, d’horreur, d’énigmes et de 5h de jeu pour 19,99€ !

Nous espérons fortement que des patchs viendront corriger les principaux problèmes d’ Immortal Legacy: The Jade Cipher qui aurait mérité un meilleur accueil et qui en sera certainement amputé à cause de ces soucis. Le jeu est intéressant et on sent la volonté de bien faire des développeurs. Pour ma part j’ai passé un bon moment dessus et si vous aussi vous sentez que vous pourriez réussir à faire abstraction de ses contrôles, je vous invite à le tester, sinon, attendez une probable mise à jour (si de nombreux joueurs râlent ou contactent le studio, cela devrait changer…).

Lorsqu’un patch corrigeant les problèmes de déplacements sera déployé, vous pourrez alors rajouter plus d’un demi-point de plus à la note finale !

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario5.5
Gameplay5.5
Graphismes6.5
Bande Son6.5
Immersion7
Rejouabilité6.5
Ratio Prix/Durée8
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Aventure variée
Environ 5h de jeu pour 19,99€
Sous-titres français !
L’effet « Wouah » de temps à autres
Les moins
Les déplacements (vivement la màj)
La gestion des inventaires
Les textures
L’impossibilité de mettre le jeu en pause
6.5