PlayStation VR : Evasion, un FPS orienté arcade, Testé sur PSVR

PlayStation VR : Evasion, un FPS orienté arcade, Testé sur PSVR

9 octobre 2018 1 Par Cyril Thevenot

Evasion du studio Archiact est sorti ce 9 octobre 2018 sur le PlayStation store au tarif de 39,99 euros. Le jeu est compatible PlayStation VR (PSVR), HTC Vive et Oculus RIFT. Il a été annoncé compatible PSVR juste avant l’E3 et a depuis été accessible en démo jouable dans nombre de salons dédiés aux jeux-vidéo.

Archiact n’en sont pas à leur première dans la VR, Blaster of the Universe, Smash Box Arena ou Darknet sont quelques unes de leurs productions. Mais voyons voir si le FPS Evasion qui est attendu par beaucoup comme le digne successeur de Farpoint en a dans le ventre ? Place à notre TEST.

EVASION : Menu et Scénario 

Une fois l’application Evasion lancée, il vous sera demandé en préambule de choisir votre taille afin d’avoir une reconnaissance optimale puis de sélectionner votre main forte. Une fois ceci sélectionné, nous nous retrouvons dans un hangar spatial, du moins on le devine. Là, pleins de choses vous seront proposées comme suivre le tutoriel ou pas (je vous le conseil), mais également choisir la campagne (9 maps), le mode Survival (3 levels de 10 vagues d’ennemis ) ou les options et crédits. Si nous jetons un œil aux options, 3 types de locomotions vous sont proposés : Mouvements libres, jogging et téléportation. Au moins on a le choix. Le filtre noir à la Eagle Flight si vous êtes sensibles au motion sickness, les types d’orientations ainsi que leur rapidité.

Dans le hangar vous ferez face à votre centre d’entraînement où vous vivrez le tutoriel. C’est un peu comme dans Rigs. Quatre classes de personnages vous seront proposés : médecin, soldat, Fantassin lourd et ingénieur. Chaque classe a sa spé et son arme. Vous pouvez les essayer un à un ainsi que leurs différents tirs dans la salle d’entrainement.

Pas de scénario à proprement parlé, vous êtes là pour venir en aide à différentes bases d’une colonie assiégée par une race nommée Optera qui ne vous veut pas que du bien. Une voix off accompagnera votre évolution entre chaque niveau et une rapide intro présentera la base.

 

Evasion, le Test sur PSVR VR4player.fr
Evasion, le Test sur PSVR VR4player.fr

La Partie Gameplay :

Passons au gameplay d’Evasion. Le jeu propose une compatibilité DualShock4, rien de plus normal mais surtout le titre est compatible avec l’AIM controler et c’est en ça,  outre le fait que l’on soit dans de la science fiction, que le titre a pu être perçu lors de son annonce comme le successeur de Farpoint.

Je vous présente le gameplay avec l’AIM qui est à mon gout bien plus immersif qu’avec la Dualshock 4. La prise en main du fusil est bonne, souvenez vous on nous demande au lancement du titre, notre main forte. La reconnaissance de celui par la PlayStation camera ne m’a que très rarement posé problème.

Evasion est un jeu orienté ultra arcade, c’est un pur Bullet Hell, il ne se rapproche en rien de l’aspect tactique de Firewall, je préfère le souligner car certains pourraient être déçus. Ici on fait dans le bourrinage, vous allez fatiguer votre index à actionner la gâchette (R2) de votre AIM pour dézinguer à tour de bras. Un rayon tracteur (L2) permet de ramener à vous des capsules de vie ou de power  (pour votre sheild) que délivrent les ennemis juste avant de mourir. Lorsque la tête de mort apparaît sur l’ennemi, à ce moment là, il faut activer le rayon tracteur. Ce rayon sert également à régénérer votre partenaire si vous jouez en coop. Car oui, la campagne et le mode survival sont jouables en coop à 2 et non 4 comme j’ai pu le dire dans le preview (mea culpa). L’ambiance du titre est très arcade, des choix bizarres ont été faits comme le fait de placer la possibilité de s’accroupir dans le menu des options. Là aussi je me suis fait piéger et dans le preview je relevais ce manquement, alors qu’il suffit de le sélectionner dans le menu. Etrange tout de même. Alors pour s’accroupir, il faut appuyer sur la touche rond. Du coup, les protections balistiques prennent tout leur sens certaines sont même destructibles. Avec l’arme de l’ingénieur par exemple, on peut s’amuser à jouer avec les décors pour atteindre par ricochets les ennemis qui sont hors de vue.

Parlons des ennemis, l’IA n’est pas mauvaise, leur procédure est toujours un peu la même, je tire je m’arrête je me couvre mais dans l’ensemble, pas d’idiot de service qui fait n’importe quoi. Un regret, certains ouvrent le feu avant de nous voir, révélant leur positionnement. De plus, je le rappel, nous sommes là dans du jeu arcade, l’ennemi est nombreux et tire dans tous les sens. Il y a une pluralité de familles d’ennemis et de boss. Ces ennemis au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu sont plus coriaces et changent de couleur. Donc on récapitule, peu de commandes sont actionnables : R2 faire feu, L2 pour se servir du mode tracteur, Rond pour s’accroupir (si vous avez choisi l’option) et triangle pour déclencher votre super coup.

Evasion niveau gameplay se rapproche en de nombreux points de Farpoint : monde semi ouvert, jouable à 2 (hormis campagne sur Farpoint)…

Evasion, le Test sur PSVR VR4player.fr

Une ambiance graphique à la hauteur :

Visuellement, Evasion est propre, il y a du travail qui a été réalisé sur le titre. Toujours un peu de flou et par moment d’aliasing mais c’est très propre. Votre personnage est finement détaillé, votre arme a de la gueule avec son shield, lorsque vous faites feu, votre doigt bien ganté actionne bien celle-ci. Bref du tout bon. Les ennemis ne sont pas qu’une simple bouillie de pixels, chacun a sa caractéristique, son design… Les textures et environnements rappellent là encore Farpoint, une planète, des rochers, des éléments décoratifs, on est selon moi dans la même mécanique. Certains visuels m’ont également fait penser à Archangel notamment durant les cinématiques. Quelques points m’ont cependant dérangés (voir le preview) à savoir que parfois, selon le décor, il est impossible de se rapprocher de lui ou de le contourner à moins d’un mètre. Pire, de passer entre un mur et une protection balistique distants de 150cm cela m’a été impossible. Et je ne vous parle pas de sauter d’une passerelle ou de chuter dans le vide. C’est dommage, on est en 2018. Pour moi, la map est semi ouverte nous sommes extrêmement dirigés d’un point A à un point B avec une liberté toute relative.

Evasion, le Test sur PSVR VR4player.fr
Evasion, le Test sur PSVR VR4player.fr

Bande Son : Le dieu du Métal est dans la place !

En voilà une qui donne le tempo et informe sur quoi vous allez jouer. C’est ambiance métal dans Evasion, oubliés les musiques héroïques et consorts dans le futur. Seul le métal subsiste, ça dépote et ça nous confirme que nous sommes bien là face à un jeu d’arcade, bourrin, cette fois plus de doute. Alors on aime ou on n’aime pas, le volume est réglable, donc pas de soucis. Perso, la musique m’a gonflé, elle s’incruste dans votre tête, sans doute pour nous donner du boost, allez savoir. Les effets de tirs sont bien représentés. Pour résumer c’est propre et dans le temps (on est pas là face à du old school).

Immersion seul et à deux :

Il nous semble important de souligner spécifiquement ce point. Evasion est bien réalisé et contribue à vous immerger dans le jeu. La rotation de votre personnage est bonne, ça ne lag pas, pas de grille ou de message vous signalant que vous êtes hors champ. Je me suis retrouvé quelques fois dos à la caméra. Si vous avez remarqués dans la vidéo, un petit sigle caméra apparaît de temps à autre pour vous rappeler où vous vous situez par rapport à celle-ci. C’est bien vu et ce n’est en rien dérangeant visuellement.

L’immersion est donc bonne, on bouge dans tous les sens et sans motion sickness pour ma part. Le seul moment où je l’ai ressenti c’est quand j’avais activé le filtre noir. Une fois enlevé, no soucy.

A deux c’est encore mieux, c’est bien connu. Notre partie coop avec Herbi de Soluce PSVR a permis de mettre en lumière le travail d’équipe, la répartition des taches (le seul point qui s’apparente à de la tactique). Le fait de se chercher mutuellement du regard, de communiquer, de se rapprocher pour veiller l’un sur l’autre à la barre de santé que l’on peu raviver en appuyant sur L2, tout ça nous plonge un peu plus dans le bain. Evasion est clairement un jeu fait pour jouer à deux. Seul il aura tendance à devenir répétitif, à deux, ça passe mieux, on parle, on déconne, on frag, comme on pourrait le faire en local, assis sur son canapé devant un beat them all.

Vidéo de Preview et vidéo de coop à deux, réalisé avec Soluce PSVR

CONCLUSION :

Evasion du studio Archiact est un jeu FPS orienté très arcade. Dans sa conception, réalisation, c’est un mix entre des jeux comme Farpoint (dont il se rapproche beaucoup), Bravo Team (pour son approche coop) et Archangel pour certaines de ses cinématiques. Un mode campagne et un mode survival (jouables en coop) vous accompagneront. Graphiquement propre, bien réalisé, Evasion est un bon jeu qui vous offrira plusieurs heures de combats. De plus, il prend en compte l’AIM controler. Mais vendu 40 euros à sa sortie, il est trop cher, le style est très arcade, et nous aurons tendance une fois l’avoir terminé seul et à deux, à ne plus y retoucher. Il manque ce je ne sais quoi qui pourrait le mettre dans les incontournables.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 PRO
Gameplay7
Graphismes7
Bande Son6.5
Immersion6.5
Rejouabilité5
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE5.5
Note des lecteurs2 Notes8.1
Les plus
Prise en compte de l'AIM
Prise en main arcade
Coop
Propre
Les moins
Le prix
Un peu trop répétitif
6.5