PlayStation VR : Ghost Giant, il a tout d’un Grand sur PSVR

PlayStation VR : Ghost Giant, il a tout d’un Grand sur PSVR

11 avril 2019 1 Par Sebastian
Ghost Giant PSVR vr4player.fr

« Ghost Giant » est une histoire à énigmes éditée par « Just for games » et développée par « Zoink Games », le studio qui nous a déjà proposé en flat les jeux « Fe » et « Flipping Death ».
Cette nouvelle production conçue spécialement pour le PlayStation VR sortira le 16 avril au prix de 29,99 € en numérique mais également en boîte. Une « deluxe edition » sera même de mise ; cette dernière contiendra un lot de cartes postales digitales, la bande son digitale avec des versions live des musiques du jeu en supplément, ainsi qu’un artbook axé sur « les personnages de Sancourt ». « Ghost Giant » a été dévoilé lors de l’E3 2018, depuis il a su créer quelques attentes chez les joueurs, voyons maintenant si leur patience va être récompensée…

Histoire :

 

Vous êtes un « géant fantôme » que seul un petit garçon solitaire prénommé Louis peut voir. Ce jeune personnage vit dans une ferme de tournesols avec sa mère et se sent assez seul… Jusqu’à ce qu’il vous rencontre. Vous allez alors devenir son protecteur et allez devoir explorer le monde de Sancourt à ses côtés afin de l’aider lui et les habitants qui y résident dans le but de rendre leur vie plus belle.

Ghost Giant
Ghost Giant

Gameplay et durée de vie de Ghost Giant :

C’est grâce à vos manettes PlayStation move que vous allez pouvoir prendre possession du Ghost Giant et aider Louis. Etant donné votre grande taille, les horizons n’auront plus de secrets pour vous et vous serez donc en mesure d’explorer aisément chaque recoin du monde de Sancourt par le biais de votre regard haut-perché (la ferme de tournesols, le port, le dépotoir local, etc…). De petites énigmes s’imposeront à vous, il vous faudra toucher, soulever, tirer, ouvrir ou encore souffler des éléments du décor pour réussir à vous en sortir face à diverses situations. Des interactions avec les villageois vous seront aussi demandées et permettront de varier davantage le tout. Regarder les activités de chacun du bout des yeux va devenir votre passe-temps favori, d’autant plus que vous serez également en mesure de jeter un œil à travers les fenêtres et même d’en ouvrir certaines, de faire tourner des bâtiments/maisons, ce qui vous donnera accès à d’autres pièces. « Ghost Giant » est un vrai conte et c’est un régal de suivre la vie de ces petits êtres et leurs conversations tout en changeant leurs vies et le décor à la manière d’une maison de poupées. La trame principale ne gâche rien puisque le petit Louis est attachant lui aussi et vous prendrez un réel plaisir à manipuler le monde qui vous entoure pour que les évènements aillent en sa faveur et ainsi continuer à suivre son histoire touchante tout en lui tapant régulièrement dans la main en guise d’amitié. Un voile onirique va recouvrir le ciel de cet univers au fil de votre avancée, ce qui dessinera plusieurs sourires sur votre visage. Si vous aimez les moments contemplatifs, que vous avez toujours cette âme d’enfant et que l’on ne vous a pas enlevé votre sensibilité humaine, vous ne pourrez que succomber au charme qui se dégage de cette production. Cela pourra d’ailleurs vous rappeler certains titres déjà disponibles sur notre catalogue de jeux PlayStation en réalité virtuelle, tels que « Alone together », « Moss » ou encore « Wayward sky », chacun ayant évidemment sa propre personnalité et sa propre force (je vous invite à lire les tests sur notre site si vous ne les connaissez pas). En ce qui concerne « Ghost Giant », il fait partie du haut du panier. Cependant, il ne m’a pris que 4h30 pour le terminer en prenant bien le temps de tout explorer et en cherchant les secrets de chaque niveau (il y a en effet des petites choses à trouver parsemées dans les niveaux tout autour de vous : chapeaux, chenille à chatouiller, moulin à vent en papier qu’il faudra faire tourner en soufflant dessus, panier de basket avec sa balle qu’il faudra mettre dedans). Il se disait qu’il nous faudrait entre 4 à 6 heures pour en venir à bout ; en l’occurrence comptez plus 4 heures si vous vous dépêchez et réussissez tout immédiatement, et 4h30 – 5h si vous profitez de votre expérience ou si vous êtes bloqués sur des énigmes de temps à autres (sachant qu’elles ne sont pas bien compliquées), la sixième heure me paraît un peu grosse cependant…
Le tout est partitionné en 13 scènes que vous pourrez refaire à votre guise en accédant simplement au menu du jeu, cela vous permettra également d’aller chercher les secrets que vous avez loupés ultérieurement.

 

Graphismes :

Le rendu est dépaysant, charmant, nous sommes là face à une patte graphique parfois proche de « Tearaway Unfolded », en tout cas au niveau de l’architecture et de ses volumes arrondis. Le tout semble être fait à la main et cela donne un certain cachet à l’atmosphère qui émane du jeu. L’ensemble est très propre, l’aliasing se fait discret et il n’y a pas vraiment de flou, cela fait plaisir à voir ! On aimerait pouvoir profiter plus souvent de ce genre de finition.

Il y a divers environnements que l’on prendra plaisir à découvrir, et rien n’a été oublié. Le tout est vivant, on pourra parfois apercevoir des voitures passer ou une cabine de transport, les herbes et les fleurs ne font qu’un avec le vent, des moulins aussi, l’eau… Et les habitants ne passent pas à la trappe non plus, on peut suivre leur quotidien, dans leurs appartements ou dans les rues, ils ne sont pas fixes et leurs animations sont très fluides. Du bonheur je vous dis.

Ghost Giant
Ghost Giant
Ghost Giant

Sons :

Encore une fois, tout est très bien représenté et crédible dans Ghost Giant, les dialogues sont en anglais (sous-titrés français) et les différentes voix sont superbes, bien jouées, dans le sens où cela fonctionne parfaitement avec le ton de ce récit. Cela accentue certains moments plus touchants ou ajoute une dose d’humour à d’autres car le tout est juste et doté de personnages typés. Autrement dit, c’est géant !

Ghost Giant
Ghost Giant

CONCLUSION :

TOP Conclusion testComme je le disais précédemment, si vous aimez les moments contemplatifs, que vous avez toujours cette âme d’enfant et que l’on ne vous a pas enlevé votre sensibilité humaine, vous ne pourrez que succomber au charme qui se dégage de cette production. Cela pourra certainement vous rappeler quelques titres déjà disponibles sur notre catalogue de jeux PlayStation en réalité virtuelle, tels que « Alone together », « Moss » ou encore « Wayward sky », chacun ayant évidemment sa propre personnalité et sa propre force (je vous invite à lire les tests sur notre site si vous ne les connaissez pas). Mais en ce qui concerne « Ghost Giant », il fait partie du haut du panier, c’est un univers riche et dépaysant, le seul reproche que l’on puisse lui faire, c’est qu’il n’est pas encore assez long, on en voudrait davantage… Mais au final c’est toujours le même problème, c’est comme un bon gâteau au chocolat (ou autres pour ceux qui n’aiment pas ça… Outrance !), on veut toujours en reprendre un morceau alors qu’on n’a plus faim, ça s’appelle la gourmandise… Cependant il y a un proverbe qui dit « toute bonne chose à une fin » alors… C’est à vous de voir !

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario7.5
Gameplay8
Graphismes8.5
Bande Son8.5
Immersion8
Rejouabilité7.5
Ratio Prix/Durée6
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Univers coloré et réussi
On s’attache à Louis
Situations variées
Les moins
Trop court ?
Pas de réel challenge pour ceux qui en voudraient
Trop cher ?
8