PlayStation VR : Dexed, notre test review, petite pause colorée sur PSVR

PlayStation VR : Dexed, notre test review, petite pause colorée sur PSVR

23 novembre 2017 2 Par Marc Spiquel
Dexed sur PlayStation VR

Dexed est un jeu développé par le studio anglais Ninja Theory à qui l’on doit Heavenly Sword sur PS3 et plus récemment DMC Devil May Cry ou encore Hellblade Senua’s Sacrifice sur PS4

Pour leur premier jeu de réalité virtuelle, Ninja Theory s’essaye à un genre radicalement différent de ses productions précédentes avec un rail shooter dans un univers coloré sorti le 31 janvier 2017

Le jeu étant appelé à faire partie de Ultimate VR Collection disponible le 24 novembre prochain, c’est le moment de se pencher sur ce que nous propose véritablement Dexed

Dexed capture d'écran PS4 fat

Un gameplay simple mais efficace.

Dexed place le joueur sur un tube translucide qui lui donne l’impression de planer au-dessus de l’environnement qu’il est amené à traverser. Aucune action n’est requise pour avancer, le jeu gérant automatiquement nos déplacements de notre point de départ jusqu’à notre point d’arrivée.

Le joueur doit se consacrer à verrouiller certaines cibles correspondant à l’un des deux éléments que sont le feu et la glace, les premiers étant de couleur orange et les seconds de couleur bleue. Il s’agit de les viser avec son casque en le cherchant du regard et à les détruire en déclenchant leur explosion à l’aide des touches L1 (pour le feu) et L2 (pour la glace) de la manette Dualshock ou mieux : à l’aide des gâchettes des PS Move, ceux-ci étant pris en charge pour un bien meilleur confort de jeu puisque l’on vise alors librement avec ces accessoires les éléments à éliminer.

Ce principe plutôt simple se complique bien-sûr lorsque des éléments de feu et de glace se retrouvent présents simultanément sous nos yeux, parfois mêlés les uns aux autres, sachant que la plupart sont mobiles. Les erreurs, l’usage du feu contre le feu ou de la glace contre la glace, sont alors sanctionnées soit de voir son score se consumer, soit d’un simple gel des points à venir pendant un court laps de temps

Le but du jeu : une simple affaire de scoring dans Dexed ?

Parlons donc du score et de l’acquisition des points. Le but affiché de Dexed est d’engranger des points à travers chaque niveau. Pour gagner le maximum de points, il faut viser les multiplicateurs qui se déclenchent en verrouillant le maximum de cibles à la suite de manière à créer des explosions simultanées.  A la fin d’un niveau, nous voyons donc s’afficher notre score final accompagné de notre classement mondial, ce classement étant établi par niveau de difficulté : facile, moyen ou difficile. Le niveau de difficulté choisi a pour conséquence de nous rendre plus ou moins vulnérables aux attaques des éléments ennemis que nous n’arrivons pas à éliminer, et de rendre ces derniers plus rapides et plus nombreux.

Mais jouons-nous vraiment uniquement pour avoir le meilleur score possible ?

La réponse variera forcément d’un joueur à l’autre et de son attirance pour ce type de challenge. Je pense qu’indépendamment du score, nous sommes en présence d’un jeu auquel on peut s’adonner aussi par esprit de découverte, voire de détente, dans chacun des environnements qui nous sont proposés, même si chaque parcours est vite bouclé : environ 5 minutes chacun.

Des environnements agréables et très colorés.

 

Dexed est composé de 5 environnements auxquels s’ajoute le mode arcade.

Globalement les graphismes sont assez jolis et même s’ils ne sont pas d’une grande finesse, ils sont colorés et variés de par leur nature et leurs qualités respectives sont sensiblement équivalentes. Les mouvements sont fluides, mais c’est la moindre des choses compte tenu de la lenteur, volontaire, des déplacements.

J’ai aimé le fait que les rendus de la Dualshock comme des PS Move soient présentés, à l’intérieur du jeu, avec ses couleurs principales, l’orange et le bleu, cela apporte une cohérence graphique et une finition agréable à l’œil.

Les environnements :

Underwater:  une balade sous la mer avec des éléments à atteindre sur le dos d’une baleine

Forest: retour à l’air libre parmi la végétation

Inferno : on y survole la lave en fusion.

Winterland : une promenade dans la neige avec un bonhomme géant.

Showdown : un autre environnement sous-marin qui nous met face à ennemi unique, une pieuvre géante.

Arcade : ce mode, qui consiste à jouer le plus longtemps possible dans un dôme est le plus monotone et le moins beau des environnements, le moins original aussi.

La bande son :

Pas de prouesse ni de point faible à noter de ce côté. Les musiques d’ambiance et les bruitages sont simples, voire minimalistes, mais en adéquation avec les décors, donc plutôt relaxants.

Conclusion :

Dexed est un jeu agréable auquel on trouve peu de défauts techniques ou de bugs majeurs. Ses limites se trouvent dans son principe même : tout le monde n’adhère pas forcément à l’idée de réaliser le plus gros score possible, mais sa touche graphique le rend toutefois intéressant à essayer.

Dommage que la durée de jeu soit si courte et qu’il n’y ait pas davantage d’environnements, d’autant que le rapport qualité/prix peut paraître insuffisant au regard du prix pratiqué sur le PSN (près de 10 Euros). Sa présence au sein de la compilation Ultimate VR Collection peut en revanche lui donner une meilleure visibilité et amener jusqu’à lui des joueurs qui n’ont pas craqué sur ce titre lors de sa sortie.

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
Gameplay7
Scénario3
Graphismes6.5
Originalité6
Rejouabilité6
Ratio Prix/duréé4
Note des lecteurs2 Notes3.3
Les plus
Joli et coloré
Environnements originaux
Commandes simples et efficaces
Les moins
Niveaux très courts
Manque de variété des niveaux
Du simple scoring
5.5