in

PlayStation VR : MiniWood VR sort du bois, notre test PSVR.

Les parcs d’attractions sont en vogues ces derniers temps, après Summer Funland et Carnival Games VR, le PlayStation VR (PSVR) se dote aujourd’hui d’un nouveau « fourre tout » vidéoludique avec pour thème une miniaturisation du globe terrestre. Réalisé par un seul développeur à l’instar de Pirate Flight, MiniWood VR promet de magnifiques graphismes ainsi qu’une ambiance familiale. Disponible depuis le 25 février au tarif de 19,99€, que nous réserve  MiniWood VR ? Arrivé sur le PlayStation Store tel le lapin sorti du chapeau du magicien, nous offrira-t-il de bonnes sensations ?

Scénario et Graphismes Miniwood VR : aussi vide que le parc lui-même.

Sur le papier, de belles promesses : un parc varié, des graphismes impressionnants en 3D, des éléments à collectionner dans un univers miniaturisant, les plus célèbres monuments caractérisant certains pays du globe. Cependant le résultat n’est pas à la hauteur des attentes du standard vidéoludique de nos jours, rappelant Minecraft dans sa version la plus pauvre (et encore), on a affaire ici à des graphismes sans âme, sans personnalité avec un niveau de détails proche du ridicule, faisant encore passer notre PlayStation VR pour un produit bas de gamme et ridicule. Par exemple, parmi les différents « pays » du monde que l’on visite, aucun ne sort du lot, la France dont est présent le Louvre, me fait honte, la zone du Far West est aussi anecdotique que vide, sans parler des représentations miniatures des plus grands circuits de Formule 1, qui nous laisse songeur sur le pourquoi du comment mais ce n’est rien comparé à la jouabilité et à l’immersion.

Miniwood VR Test - VR4player.fr
Miniwood VR Test - VR4player.fr

Gameplay et immersion : Ps Move et Dualshock 4, même détresse ?

Le jeu est compatible PS Move ? ok…. Alors pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas ? Tout simplement car le jeu n’a pas été prévu pour les PS move (dixit Marcus le développeur du titre). Alors pourquoi sur la fiche produit du PlayStation Store les PS move sont nommés voir même obligatoires ? Le stagiaire de chez Sony aurait il encore frappé ?Bref, on n’est pas à ça prêt et c’est avec la DualShock 4 que l’on part à l’aventure avec une jouabilité pourtant simple : stick gauche, on avance et recule, stick droit on pivote de gauche à droite, triangle nous permet de respawn à l’entrée du parc, rond, de nous accroupir et la plus grosse curiosité vient de la touche croix permettant au visiteur du parc d’interagir avec son univers…. Après quelques heures dans le jeu, nous cherchons encore son utilité. Il est fort regrettable de constater que le jeu est difficilement jouable à la manette, que ce soit à cause des déplacements laborieux ou par son moteur physique absent, la progression dans le parc d’attraction sera une pure torture pour tous ceux essayant cette mauvaise production, ce qui brise purement et simplement une immersion déjà bancale. Car oui, pour être immergé dans une production VR, l’interaction avec son environnement est très importante, manipuler des objets, jouer avec la physique renforce ce sentiment d’appartenir à son univers. De plus, ne cherchez pas de visiteurs car là encore, le parc est vide, aucun PNJ à l’horizon et aucune animation ne sont présents dans le parc. Tout est figé dans l’espace-temps, et que dire du seul aspect ludique de MiniWood VR ? En effet le parc est parsemé de panneaux publicitaires qui déclencheront un mini jeu en les regardant. Similaires dans leurs approches, vous aurez affaire à des niveaux plagiant le premier Pac-Man, comprenez qu’il faudra ramasser des billes dans un labyrinthe en vue de profil tout en veillant à ne pas toucher les « fantômes » errants dans celui-ci. Bref ces différents tableaux ne relèvent en rien un intérêt déjà caduc.

Bande son et durée de vie : Aussi courte qu’une chanson.

Soyons clairs, les quelques mélodies que vous entendrez seront celles des temps de chargements entre les différents tableaux des mini jeux précités et comptez entre 30 à 45 secondes de temps de transition ce qui aura le don d’agacer le joueur, les rares exceptions seront lorsque vous approcherez d’une « attraction » où une mélodie viendra percer vos tympans avec un grain propre aux vieilles VHS usagées de l’époque de nos parents. Le tour du parc se fait en 30 minutes pour les plus patients et le mini Pac-Man n’est pas assez attractif pour nous convaincre de rester dans cet endroit lugubre.

Miniwood VR Test - VR4player.fr
Miniwood VR Test - VR4player.fr
Miniwood VR Test - VR4player.fr

CONCLUSION :

MiniWood VR est une incompréhension la plus totale. Même si nous prenons en compte que le jeu a été développé par une seule personne et respectons son travail, nous sommes en droit de nous demander comment un tel jeu peut passer le contrôle qualité PlayStation ? C’est à ce niveau que le bas blesse, comment Sony ne filtre t’il pas mieux ? Il ne sert à rien de se poser la question quant on voit que sur la fiche produit du jeu il y est écrit PS move obligatoires alors que le jeu n’a jamais été compatible. Prometteur dans le descriptif, il se montre assez désagréable manette en main et réussit l’exploit de proposer une jouabilité catastrophique à la DualShock 4. De plus, son univers (mini)maliste pousse le joueur à s’interroger sur l’avenir du PlayStation VR tant les graphismes sont d’une pauvreté jamais égalée, les animations inexistantes, l’immersion ratée et que dire de la bande son douteuse. MiniWood VR réussit le tour de force de se planter sur l’intégralité de ce qu’il entreprend. Même si des mises à jour sont prévues avec l’arrivée du Quick Jump Menu qui vous permettra de visiter à nouveau un niveau, sans avoir à passer par le parc, avec le tarif actuel pour cette qualité de production, passez au plus vite à coté de ce jeu et allez-vous éclater dans une vraie fête foraine.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 Pro
Graphismes
2
Gameplay
2
Bande Son
1
Immersion
0.5
Rejouabilité
2
Ratio Prix/Durée
0.5
VOTRE NOTE, VOTRE TEST !1 Note
0.1
Les plus
Passez votre tour
Les moins
Une ambiance inexistante
Pas d'immersion
Bande sonore ridicule
Jouabilité ratée
Quel est le but du jeu ?
PS Move ???
2

Article de Okami7

Fort de mes connaissances dans le jeu vidéo acquises depuis ma plus tendre enfance, le futur est à nos pieds avec la Réalité Virtuelle, je met mes compétences à VOTRE service.

3 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. « – Maman, maman ! Regarde, j’ai fait un dessin à l’école !
    – Oooooh ! Et qu’as-tu dessiné ?
    – Là, c’est Shoupeurmane qui met du zblorg sur la licorne pour la faire voler, et après, elle ira dans l’espace, sur la planète Xemorid, là… T’as vu ma planète ? Elle est belle, hein !?
    – Oui, mon chou, elle est belle. Allez, viens, on va à la galerie d’art contemporain pour vendre ce chef d’œuvre. »
    Sans queue ni tête, c’est le crédo de l’art conceptuel ! Plus c’est absurde, plus ça se vend.
    J’en conclus que tu n’as pas pigé la « Proposition » de l’artiste, Okami. Prends du recul ! 😁

    Plus sérieusement, ce qui m’interpelle le plus, c’est pas tant le délire tarifaire que ce qui peut bien ce passer chez Sony.
    J’avais lu la fiche sur le PS Store l’autre jour, et j’étais sur le cul. N’y a-t-il personne pour relire les présentations ?
    Mais surtout, quand on parle de contrôle qualité, il y a des seuils minimaux non dérogatoires (comme sur un CT de voiture : tout peut être pété à l’intérieur de l’habitacle, tant que les freins sont neufs…); or ce type d’œuvre (c’est pas le seul jeu de ce type sur le store) ne semble même pas au niveau du prototype.

    Depuis le début du PSVR, j’émets des doutes sur le circuit interne des certifs chez Sony (de trop nombreuses anomalies dans les publications et mises en vente).
    Mais je me demande si cela ne serait pas localisé en France ou en Europe.
    Sais-tu si le titre est proposé ailleurs dans le monde (store jap, us, etc…) ?

    • Salut Yatahee
      Pour l’instant le jeu est dispo sur les psn européen et australien.
      Je reviens sur ton message, je suis entièrement d’accord avec toi et après échange avec Marcus le développeur plus rien ne m’étonne émanant de Sony. Nous avons d’ailleurs apporté des modifications à l’article. Le jeu a par exemple jamais été conçu par Marcus pour être compatible avec les PS Move hors sur la fiche produit du store ils sont mêmes obligatoires. C’est ici que le bas blesse, un beau loupé.

      • Ak, OK… Merci pour ces précisions.
        Donc, il y a bien une personne distraite chez Sony France.
        M’enfin, ça ne change pas vraiment le fond du problème : Des jeux encore au niveau du prototype se retrouvent sur le store pendant que d’autres jeux plus ambitieux et aboutis peinent à satisfaire aux exigences de la plateforme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Google Gaming Yeti

PlayStation VR, PS5, XBox2, l’Outsider Google arrive ce soir à 18h00…

STADIA Le streaming Gaming Google VR4Player

STADIA, le Stream Gaming by Google, nos premières impressions