Cloud Gaming : Microsoft et Sony signent un partenariat historique pour le Jeu Vidéo !

Cloud Gaming : Microsoft et Sony signent un partenariat historique pour le Jeu Vidéo !

17 mai 2019 6 Par Laurent Ganne

Un partenariat inattendu !

Nous vous avons parlé dans notre dossier vidéo de la position délicate de Sony et NIntendo sur le marché du jeu vidéo en pleine évolution. Durant cette vidéo, nous vous parlions le 8 mai dernier de l’importance pour Sony de lier un partenariat avec un plus gros poisson pour anticiper l’avenir du Cloud Gaming. Google Stadia vient de poser les premières pierres et la réaction de Sony était attendue. 2 partenaires semblaient plus appropriés pour Sony : Amazon ou Apple. Nous avions écarté Microsoft car cela nous semblait peu probable vu les relations plutôt tendues entre la marque XBox et PlayStation ! C’est pourtant là que ce trouvait le partenariat attendu. C’est une bombe atomique dans l’histoire du jeu vidéo qui vient de tomber ! Sony et Microsoft vont explorer un partenariat stratégique dans le Cloud Gaming et l’intelligence artificielle ! Qui aurait pu penser à ça il y a une semaine ?

Le communiqué officiel a été publié conjointement sur le site de Microsoft et celui de Sony Corp le 16 mai. La phrase à retenir est que Les 2 entreprises vont collaborer sur de nouvelles solutions basées sur le cloud pour des expériences de jeu et des solutions d’IA.

“Dans le cadre du protocole d’accord signé par les parties, les deux sociétés exploreront le développement conjoint de futures solutions cloud dans Microsoft Azure afin de prendre en charge leurs services de jeu et de diffusion en continu de contenu respectifs. En outre, les deux sociétés exploreront l’utilisation des solutions actuelles basées sur le centre de données Microsoft Azure pour les services de diffusion en continu de jeux et de contenus de Sony. En travaillant ensemble, les sociétés cherchent à offrir davantage d’expériences de divertissement améliorées à leurs clients du monde entier. Ces efforts comprendront également la création de meilleures plates-formes de développement pour la communauté des créateurs de contenu.”

“Sony est une société de divertissement créative dotée d’une solide base technologique. Nous collaborons étroitement avec une multitude de créateurs de contenu qui captivent l’imagination des gens du monde entier. Grâce à notre technologie de pointe, nous fournissons les outils nécessaires pour concrétiser leurs rêves et leur vision à la réalité “, a déclaré Kenichiro Yoshida, président et chef de la direction de Sony. “PlayStation® elle-même est le résultat de l’intégration de la créativité et de la technologie. Notre mission est de faire de cette plate-forme une plate-forme transparente qui continue d’offrir les meilleures expériences de divertissement immersives, avec un environnement en nuage garantissant la meilleure expérience possible, à tout moment, Microsoft est depuis de nombreuses années un partenaire commercial essentiel pour nous, même si, bien sûr, les deux sociétés se font également concurrence dans certains domaines. Je pense que le développement conjoint de solutions cloud futures contribuera grandement à l’avancement du contenu interactif. De plus, j’espère que, dans les domaines des semi-conducteurs et de l’IA, tirer parti de la technologie de pointe de chaque entreprise de manière mutuellement complémentaire permettra de créer une nouvelle valeur pour la société. “

Partenariat Microsoft Sony Cloud Gaming VR4player

Microsoft Azure… le bon choix ?

Il n’y a pas de méchants ou de gentils, de mariages impossibles dans le business. C’est une règle à ne jamais oublier ! On peut trouver des composants Samsung dans les produits Sony bien qu’ils se fassent une guerre sans merci sur le marché des téléviseurs. Il y a aussi des services Microsoft ou des composant Samsung chez Apple etc … L’heure n’est pas à la trahison et Sony ne sont pas en train de fleurter avec le diable ! Non, non, c’est plus simple que ça. Sony ont juste besoin d’un service mondial de Cloud pour proposer une offre et ainsi contrer Google Stadia ! Le service de Cloud Azure de Microsoft est un des trois plus gros réseau de Data Center dans le monde !

On pourrait voir ça comme le contrat signé entre Free et Orange. Bien que concurrent, Free a loué les serveurs de Orange pour son lancement. Mais ce partenariat ne se limite pas à une simple location de serveur de Sony à Microsoft. Le mot partenariat est important. Il s’agit bien là d’un contrat entre les deux entités, un soutien et un échange de savoir faire. Il faut espérer que l’un ne tirera pas trop la couverture de son côté pour démolir l’autre… car un partenariat ça peut aussi se rompre, on est pas du tout dans le monde des bisounours là ! On vous sourit, on envoie des éloges à son nouveau partenaire publiquement,  tout est beau, tout est parfait mais chacun des partenaires a toujours un couteau sur lui … C’est le monde du Business, pas de la politique de séduction ! Dans 5 ans, le partenariat sera solide !

“Sony a toujours été un leader du divertissement et de la technologie, et la collaboration que nous avons annoncée aujourd’hui s’appuie sur cette histoire de l’innovation”, a déclaré Satya Nadella, PDG de Microsoft. “Notre partenariat apporte la puissance d’Azure et d’Azure AI à Sony pour offrir aux clients de nouvelles expériences de jeu et de divertissement.”

Si l’on compare les régions disponibles dans le monde de Microsoft Azure face à ses deux principaux rivaux. On se rend compte que Microsoft Azure propose aujourd’hui 54 régions dans le monde, Amazon Web Services en propose 21 et Google Cloud Platform 20 ! Sur ce point Microsoft et plus fort que Amazon et Google réunis !

Microsoft ne communique étrangement pas sur le nombre de ses zones de disponibilité ? Ces dernières sont des emplacements physiquement distincts au sein d’une région Azure. Chaque zone de disponibilité est composée d’un ou de plusieurs centres de données équipés d’une alimentation, d’un refroidissement et d’une mise en réseau indépendants. Les zones de disponibilité permettent aux clients d’exécuter des applications stratégiques avec une réplication à haute disponibilité et à faible temps de latence. La Latence sera bien le principal problème que rencontrera le Cloud Gaming ! Sur ce point précis, Amazon Web Services propose 64 zones de disponibilité, Google Cloud Platform en propose 61 ! Google Cloud Platform est disponible dans plus de 200 pays alors que Microsoft Azure ne l’est que dans 140 pays …  

Il semble étrange que Microsoft ne communique pas sur ses zones de disponibilités, si ils ne le font pas c’est probablement qu’il ne faut pas le mettre en avant car ce chiffre n’est pas un avantage ? Il va falloir creuser de ce côté … mais un réseau de ce type peut être en constante évolution et progresser avec Sony. Google Stadia ne sont pas si faibles que ce que peut nous montrer les régions disponibles et Microsoft ne sous-estiment pas du tout la puissance de la machine Google dans le Gaming ! Dans tous les cas, un partenariat de ce type était vital pour l’avenir de Sony et pour sa marque PlayStation …

Partenariat Microsoft Sony Cloud Gaming VR4player
Partenariat Microsoft Sony Cloud Gaming VR4player

Apple et son service Cloud

Un autre gros poisson que nous avons cité dans notre dossier vidéo était Apple. Mais côté Cloud, on ne peut pas dire que Apple était en fait le meilleur partenaire pour Sony. En effet, Apple avait confirmé en 2018 qu’il utilisait le cloud public de Google pour stocker les données de ses services iCloud. Apple utilisait auparavant des systèmes de stockage de données distants fournis par Amazon Web Services et Microsoft Azure.

L’avenir d’Apple au-delà de l’iPhone implique de plus en plus de services logiciels, allant d’Apple Music à iCloud en passant par sa nouvelle offre vidéo TV Plus et son abonnement au magazine News Plus. Pourtant, le contrat actuel de la société avec Amazon, en particulier la division de Cloud Computing d’Amazon, contribue au succès de ses services basés sur le cloud sur plus de 1,5 milliard de périphériques actifs. Selon CNBC , Apple est l’un des plus gros clients d’Amazon Web Services, avec des paiements mensuels à la division cloud totalisant plus de 30 millions de dollars par mois ! 

Sony devait donc impérativement faire un choix entre Microsoft, Amazon Web Services et Google Cloud Platform. Le choix est aujourd’hui fait. L’action Sony a bondi de près de 11% avec l’ouverture des marchés asiatiques. La firme pèse aujourd’hui plus de 66 milliards de dollars ! Les actions de Microsoft ont clôturé en hausse de 2% jeudi. Il est loin le monde du jeu vidéo hein ?

PlayStation now
Xbox game Pass

Ce qu’il faut retenir de tout ça, c’est que soit Sony trouvait un partenaire, soit la marque PlayStation allait bientôt disparaitre sans service de Cloud Gaming performant ! Non, PlayStation n’a pas signé un partenariat avec XBox, Sony vient juste de faire ce qu’il fallait faire pour protéger son futur. La facture mensuelle risque d’être très salée pour Sony mais de toute façon, la firme japonaise n’avait pas les moyens et le temps de développer son propre réseau de data center, ce n’est pas son corps de métier contrairement à Microsoft, Amazon ou Google … Ils font donc ici une économie non négligeable ! Pour Microsoft, ce partenariat est également très important, il vient renforcer son activité de Cloud Computing Azure, ce qui lui a permis d’atteindre une valeur de marché supérieure à 1 milliard de dollars le mois dernier. De toute façon, si ce partenariat n’avait pas eu lieu, Sony aurait signé avec Amazon ! Microsoft ne pouvait pas laisser passer ça. Un partenariat n’est pas quelque chose d’acquis, il peut être rompu à tout moment et on l’a déjà vu plusieurs fois en bourse ! (Eli lilly et Adocia par exemple) L’un peut se servir de l’autre pour acquérir un savoir faire et rompre le partenariat dès qu’il a ce qu’il voulait, ça se termine souvent devant les tribunaux dans ce cas…  La priorité pour Microsoft était clairement de ne pas laisser partir Sony chez Amazon !

Nous ne parlons ici que du Cloud Gaming (parce que c’est ce qui nous intéresse) mais ce partenariat ne se limitera pas à cela. Sony peut apporter une aide précieuse à Microsoft dans le domaine des semi conducteurs, des téléviseurs, des supports de stockage etc…

Sony et Microsoft sont-ils deux petits Bisounours en train de se faire pleins de gros câlins sur leur nuage ? 😀 Non pas vraiment !  Que les fan boys se rassurent, XBox et PlayStation vont continuer à se tirer gentiment dans les pattes pour le plus grand plaisir des joueurs (mais qu’est-ce qu’il dit là ?) car n’oubliez jamais que la concurrence ne sert finalement qu’un seul public : Le consommateur ! Le joueur … nous quoi !

Pour nous joueurs, ce partenariat ne changera pas grand chose. On espère qu’il sera honnête, durable et fructueux pour les deux marques !