PlayStation VR : Sony, des choix importants pour l’avenir de la VR

PlayStation VR : Sony, des choix importants pour l’avenir de la VR

14 mai 2018 0 Par Laurent Ganne
Japan Display Écrans PSVR VR4Player PlayStation VR

Japan Display dans la tourmente

Nous vous avons parlé cette semaine de Japan Display qui est une “co-entreprise” entre Sony, Toshiba et Hitachi dans le domaine du LCD. Ils viennent tout juste d’annoncer le 10 mai à Tokyo via un communiqué de presse sur leur site l’arrivée prochaine de deux nouveaux écrans spécialement conçus pour la Réalité Virtuelle. Le premier aura une densité de pixels de 1001 pixel par pouce (PPI) et le second, 803 PPI.

Co-entreprise ? Oui et non en réalité … Il faut remonter à la création de l’entreprise le 16 novembre 2011. A cette époque les 3 grands groupes Japonais Sony, Toshiba et Hitachi sont malmenés par Samsung et LG dans le domaine audiovisuel. Ils décident alors de fusionner leurs activités de fabrication de dalles LCD de petites et moyennes tailles au sein d’un co-entreprise, baptisée Japan Display Inc.

Cette co-entreprise est en réalité un fonds d’investissement soutenu par le gouvernement japonais. Ce dernier a injecté 200 milliards de yens (2 milliards d’euros) dans ce projet. Sony, Toshiba et Hitachi ne détiennent en réalité que 10% chacun des parts de l’entreprise lors du lancement. L’actionnaire majoritaire étant l’état japonais.

En mars 2014, l’entrée en bourse de Japan Display est un échec, l’action perd 17% le premier jour de cotation, malgré des résultats financiers positifs. En aout 2017, Japan Display annoncent que son principal client Apple devrait équiper leurs futurs smartphones d’écran OLED. Un coup très dur pour le fabricant japonais spécialisé dans les écrans LCD, il paye son obstination à ne pas vouloir (ou pouvoir) se diversifier. La société annonce qu’elle va supprimer 3740 postes (dont 3500 à l’étranger), soit 30% de ses effectifs à l’échelle mondiale. Mais quelle entreprise n’a jamais connu la crise de nos jours ?

Vers un retour du LCD en Réalité Virtuelle chez Sony ?

Sony font toujours partie des principaux investisseurs du groupe Japan Display mais à hauteur aujourd’hui de 1,8% (Les plus gros investisseurs sont l’état et plusieurs banques japonaises). Sony a donc clairement diminué sa participation depuis le lancement de Japan Display et bien que la société vient juste d’annoncer deux nouveaux écrans spécialement conçus pour la Réalité Virtuelle, cela ne veut pas dire avec certitude qu’ils équiperont le prochain modèle de PlayStation VR. Cette option est probable, possible mais en aucun cas acquise. C’est bien le prix de vente de ces écrans qui fera pencher la balance.

Il est important de préciser que Apple, qui était le client principal de Japan Display a décidé depuis l’Iphone 8 et X de faire fabriquer ses écrans par… Samsung ! Le fabricant coréen prévoyait certainement de se remplir les poches sur le dos de son concurrent, seulement voilà, rien n’est acquis, l’iPhone X se vend moins bien que prévu, la demande de dalles OLED n’a pas atteint le chiffre prévisionnel pour Samsung. Apple va donc en profiter. Selon les journaux coréens The Bell et ETNews, le constructeur américain et son principal concurrent en téléphonie seraient actuellement en pleine négociation. Le but de celle-ci ? Faire baisser le prix des écrans OLED des futurs iPhones… C’est certainement pour la même raison que Sony avaient du abandonner l’écran OLED Samsung de la PS Vita pour le remplacer pas un LCD moins couteux en septembre 2013 ou que de nombreux constructeurs privilégient le LCD dans leur casque de Réalité Virtuelle (ASUS HC102, Acer MR HMD, Dell Visor, HP WMR ou Lenovo Explorer). Ce qui peut donc donner du crédit au choix de Sony pour les nouveaux écrans de Japan Display !

La Guerre Froide industrielle continue…

L’écran d’un iphone 8+ coûte aujourd’hui à Apple 47,50$ et celui de l’iphone X 77,00$ (Sources : techinsights) mais ces téléphones sont vendus entre 919 et 1319€. Le marché des consoles de jeux ne peut se permettre de proposer un casque VR (Le PSVR2 ou PSVR Pro) à ce prix. Ce qui rend probable le choix d’un écran LCD du type proposé par Japan Display. Cela pourrait éviter à Sony de faire appel à son principal concurrent pour se fournir en écrans OLED, celui du PlayStation VR provient d’ailleur de chez Samsung d’après iFixit.

Dans le même temps, vous le savez si vous suivez Les News en VRac, Apple comptent bien se lancer dans la Réalité Virtuelle et Augmentée. Ils sont en concurrence directe avec Samsung (Téléphonie) et Microsoft (PC). De leur côté, Sony sont malmenés dans leur branche Télévision par Samsung depuis des années et sont en concurrence directe avec Microsoft sur le marché des consoles de salon. De plus, comme pour ajouter un peu de piment à cette petite histoire, Samsung semble établir un partenariat stratégique avec Microsoft, car ils sont en train de préparer (selon le Korean Times)  “un casque sans fil puissant qui prend en charge à la fois la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR)”. Le casque fonctionnerait sur un système Microsoft et serait présenté à la foire technologique IFA de Berlin fin août. Microsoft, de leur côté, auraient réduit leur demande de redevances envers Samsung. Toujours d’après le Korean Times, Samsung auraient demandé également à Microsoft d’utiliser leurs processeurs sur les ordinateurs Windows “Mixed Reality” et Windows MR Ultra comme condition pour son soutien continu aux nouvelles activités de leur partenaire.

Sony a dévoilé il y a peu les résultats de son exercice 2017 (terminé le 31 mars 2018). C’est presque tout bon pour Sony cette année, pratiquement toutes les divisions sont dans le vert ! (l’électronique, le jeu vidéo, la musique, le cinéma et l’audiovisuel en général.) Toutes sauf une, les smartphones qui subiront certainement un nouveau plan de restructuration. On ne parle plus du marché des ordinateurs que Sony a abandonné en 2014 (division Vaio) au fonds d’investissement Japan Industrial Partners. Ils n’ont pas su s’imposer en occident alors que Microsoft, IBM ou Apple ont percé le marché Nippon.

Microsoft VR XBox One X E3 2018 VR4player
E3 2018 PlayStation VR : Nos attentes VR4player.fr
Microsoft VR E3 2018 VR4player

Conclusion

Une chose est sûre, c’est qu’il n’y a pas de produits extraordinaires faits par des sociétés plus fantastiques que leurs concurrents. Les écrans des I-phones sont en fait des Samsung ! Le marché de la VR se construit doucement à grands coups d’alliances et de trahisons. Microsoft qui semblerait être malmené aujourd’hui par Sony sur le marché des consoles de salon est en train de poser ses pions pour le coup suivant. Microsoft ne soutient pas les casques WMR pour rien, ils comptent bien être présent sur le futur marché de la Réalité Virtuelle et Augmentée. Quand entreront-ils dans la danse sur console ? Ça on en sait rien pour le moment.

Le PlayStation VR affiche des caractéristiques techniques bien en retrait par rapport à ses homologues PC. Mais Sony est leader sur le marché complètement vierge des consoles de salon. Tant que cette situation durera, nous ne devons pas nous attendre à de grosses évolutions ni du côté du PSVR, ni du côté de ses contrôleurs. Sony n’a aucun intérêt à proposer un casque VR plus haut de gamme pour le moment. C’est bien la puissance de la console qui fera la qualité de l’expérience VR et pas le casque, je veux dire par là qu’un casque VR 4K n’apporterait rien sur PS4 ! Il est aussi possible qu’ils décident de sortir un nouveau modèle de PSVR avant l’arrivé de la PS5 (uniquement si celui-ci est compatible avec la PS4 Pro) pour éviter un lancement simultané d’une nouvelle génération de consoles de jeux et d’un nouveau casque VR.

On pourrait discuter du choix de Sony de proposer cette année durant l’E3 une conférence simplifiée se limitant à une série de trailers. Le fait que Microsoft jouent à domicile et de plus, dans leur propre salle peut avoir poussé Sony à quelques précautions sur des annonces plus importantes. Il semblerait que l’E3 cette année soit plus riche en annonces du côté de Microsoft. Il ne faut jamais oublier que l’avenir est un long passé. Sony, la force tranquille, observe et prépare certainement une riposte ou une stratégie. Vivement l’E3, pour y voir un peu plus clair sur la tournure que prennent les évènements en VR.

Lire notre premier article du 12 mai sur le sujet :

https://www.vrplayer.fr/playstation-vr-japan-display/