in

PlayStation VR : DriveClub VR sur le podium ? Test Review PSVR

Top 10 des jeux téléchargés

Le 13 octobre 2016 DRIVECLUB VR sortait en exclusivité sur le PlayStation VR. Il est la déclinaison en réalité virtuelle de DRIVECLUB sorti le 8 octobre 2014 sur PlayStation 4, édité par Sony Computer Entertainement et développé par Evalution Studios (qui fut fermé par Sony avant la sortie du jeu). Pendant plusieurs mois, DRIVECLUB VR était le seul titre du genre sur PSVR. Le jeu de simulation automobile axé arcade fut une bonne surprise sur PS4 malgré un développement chaotique, sa version VR a t’elle suivi son ainée ? Nous avons donc décidé de revenir sur ce titre pour élucider cette question.

Le menu de DRIVECLUB VR

L’interface des menus est relativement claire et fonctionnelle. Dès votre arrivé dans DriveClub VR, vous n’êtes pas perdu, vous ne risquerez pas de ne pas voir le menu ! Pas besoin ici de longues minutes de tuto, tout est intuitif et vous allez pouvoir commencer sur circuit très rapidement.

Le menu se compose de 162 défis, un garage avec plus de 80 voitures et six destinations (japon, Écosse, Chili, Canada, Inde et Norvège). Vous y retrouverez plusieurs modes de jeu comme les modes carrière, balade, vitesse, contre-la-montre et un mode Online pour défier d’autres joueurs.

La course aux Étoiles

Dans DriveClub VR, votre objectif sera de décrocher un maximum d’étoiles. Vous remportez plus ou moins d’étoiles en fonction de votre temps ou de votre capacité à répondre aux différents challenges qui vous seront proposés.

Plus vous aurez d’étoiles et plus vous pourrez  débloquer de nouveaux véhicules et de nouveaux circuits. C’est simple mais efficace, après tout, le but est de passer du temps dans son baquet!

Le Gameplay

J’ai pu tester DriveClub VR à la manette Dualshock ainsi qu’avec un volant Thrustmaster T150 Rs.

Dans les deux cas de figure, le gameplay est simple, la conduite se fait très naturellement et reste agréable. J’ai bien évidemment préféré jouer avec le volant, l’atout majeur d’un jeu de course en réalité virtuelle et bien entendu l’immersion et ce sont ces accessoires qui nous permettent de gommer les quelques défauts qui nous rattachent à la réalité. Le Thrustmaster T150 Rs m’a convaincu par sa prise en main très simple et son retour de force.

Pour les sensations de conduite au volant du Thrustmaster T150 Rs, rien à voir avec la Dualshock. L’utilisation du volant est déroutante au début. Sa résistance est très (trop) tonique sur la route mais il est réglé par défaut sur 100 % en terme de retour de force. Après quelques réglages, c’est un véritable régal de retrouver une prise en main logique et naturelle. Les sensations en jouant au volant offrent un nouveau degré dans l’immersion. Le pédalier du Thrustmaster T150 ne possède que deux pédales, une d’accélération et une du frein. Dans l’ ensemble, les sensations sont bonnes. La pédale d’accélération est plus souple que celle du frein, ce qui nous rapproche tout à fait d’un pédalier de voiture.

Au niveau de la sensation de vitesse, elle est pour moi quasi inexistante. On est bien loin d’un Dirt Rally VR ou d’un Gran Turismo sport VR, ce qui est bien dommage pour un jeu de course.

Mais ce qui fait la force du titre c’est bien son mode Online qui permet à chacun de se confronter à d’autres joueurs du monde entier, alors, quand vous en avez assez de cumuler les étoiles, frottez-vous à de vrais adversaires !

volant ps4 playstation vr

Graphismes :

Jusqu’à présent tout était parfait mais les choses ont commencé à se corser lors du lancement de la première course. Visuellement … ce n’est pas ce que j’aurais espéré. Les graphismes s’apparentent plus un jeu de PlayStation 3.

La modélisation des véhicules est tout à fait correcte, que ce soit pour l’intérieur de l’habitacle ou l’extérieur du véhicule. Il m’est arrivé de prendre du plaisir à contempler un bon moment la voiture avec laquelle j’allai jouer, un peu comme si j’étais dans le showroom d’un concessionnaire automobile ou dans la rue, main collée à la fenêtre. Mais ce plaisir concerne les véhicules uniquement. Car lorsque vous regardez au loin, le paysage ressemble plus à une bouillie de pixels !

Mais je vous rassure, mise à part le côté « très moche » du décor, l’immersion prend vite le dessus et les graphismes deviennent secondaires.

DRIVECLUB tourne à 30 fps sur PS4. Mais pour la version en réalité virtuelle, le jeu demande beaucoup plus de ressources. Il doit afficher deux images de 960x1080px à 60 fps par œil soit 120 fps au total. Pour rendre cela possible avec le peu de puissance d’une PS4, les développeurs ont du réduire la qualité graphique. De plus, la résolution de l’écran Oled du Playstation VR étant de 1080p, les objets lointains sont flous et très aliasés. Mais ne jetons pas la pierre à Evolution Studios. Ce problème est récurent sur la plupart des jeux de course automobile en VR, y compris le dernier GT Sport !

La Bande Son :

Au niveau de l’ambiance sonore, DriveClub VR pêche un peu. Toutefois l’interface de paramétrage permet de rééquilibrer tout cela. Après une première course j’ai dû directement changer les paramètres audio car la musique durant la course est devenue insupportable par son côté répétitif. J’ai dû également paramétrer le bruit du moteur qui est quasi inexistant tout comme les sons de l’environnement.

Conclusion

En conclusion, j’ai été surpris de constater dans DriveClub VR que les graphismes, bien que décevant, ne viennent pas plomber forcement son intérêt. La réalité virtuelle apporte l’immersion, cette magie qui transforme un jeu au demeurant très moyen graphiquement en un jeu plus que correct. Le contenu du jeu est très complet que ce soit au niveau des véhicules, des modes, des circuits, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer.

Pour le côté négatif du jeu mis à part les graphismes, le choix d’avoir voulu faire un mix entre un jeu de simulation est un jeu d’arcade peut être discutable. On se retrouve du coup avec un titre qui peine à atteindre l’excellence des deux genres.

DriveClub VR vous offrira plus d’une quinzaine d’heures de jeu au minimum ce qui est assez rare pour un jeu en réalité virtuelle. Les jeux de course automobile ne sont pas comparables aux jeux d’horreur sur PSVR, on ne peut en compter que trois avec Dirt Rally VR et GT Sports. DriveClub reste donc un incontournable grâce à son mode réseau.

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
Gameplay
7
Scénario
5
Graphismes
5
Rejouabilité
7
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE
7
VOTRE NOTE, VOTRE TEST !6 Notes
6.5
Les plus
Contenu complet
Immersion ressentie dans l'habitacle
Le mode Online
les cycles jour/nuit
Les moins
Graphiquement limité
Absence de sensation de vitesse
Pas de météo comme dans DRIVECLUB
6

Article de zeg06

7 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Super mec ton test avec le volant ça déchire. Les jeux de caisses y a que ça de vrai, fait chier qu’on en est pas +

    je vais le commander pour Noël  ce volant  mais vu mon bulletin c’est pas gagné ???

    un test du volant ça pourrait être frais !!!

     

  2. je ne suis pas d’accord sur la sensation de vitesse, ce jeux le fait bien ressentir au contraire, même mieux qu’un GtSport !
    Moi j’aime bien ce jeux mais un peu trop arcade quand même

     

    Sinon en vr ma préférence est

     

    Dirt Rally Vr

    GTSport

    DriveClub il est dernier a cause de sa conduite trop arcade et pas de circuit (genre Spa, Magnicourt) sinon je le mettrais devant GtSport

  3. Ce qui est dit, n’engage que celui qui l’a écrit.

    Les goûts et les couleurs …

    Etant un grand fan de jeux de voitures, NFS, FORMULA ONE, GRAN TURISMO, Etc, je peux vous assurer que cela faisait un moment que je ne m’étais pas amusé comme ça.

    Certes graphiquement, ce n’est pas Gran Turismo, en même temps, il n’y avait certainement pas les mêmes moyens de dev derrière.

    Mais en comparant les parties VR entre ces 2 jeux, DRIVECLUB est largement devant Gran Turismo qui est juste une bouse…

    Sans parler du mode multijoueur qui lui est à pleurer.

    Au bout d’à peine 2 mois d’existence GT est déjà en promo à 30€, c’est pour vous dire…

    Et pour cause, tout les joueurs qui étaient sur DRIVECLUBE VR reviennent dessus pour jouer en Multi.

    les seules choses qui lui manquent à ce jeu sont :

    Nouveaux circuits

    Nouvelles voitures (Licence constructeur)

    Gestion conditions climatique

    Et une retouche Graphisme (Oui cela pourrait être mieux)

     

    Codemaster , si vous ne savez pas quoi faire….

    Il y a du boulot du DRIVECLUB en mode VR

     

    • Ben justement, c’est très subjectif de dire que GTSport est une bouse ou « largement derrière ».
      GTSport est effectivement pauvre en rejouabilité VR (ça c’est un fait), mais il ne s’adresse pas forcément aux mêmes joueurs que DriveClub et DirtRally.

      Les sensations de conduites ne sont pas comparables dans DriveClub et GTSport.
      DriveClub est très arcade (moi ça ne m’a pas dérangé), mais sur GTSport, on est dans la simulation (avec la possibilité de simplifier la conduite). Et pour la conduite rally, c’est Dirt Rally le plus complet.

      Pour ceux qui veulent conduire sur des circuits connus (Nurburgring, le Mount Panorama, Suzuka, Alsace Village), il n’y a pas d’alternative à GTSport en VR. (et quand on connait ces circuits, cela n’a pas de prix de pouvoir apprécier et ressentir la topographie du terrain).

      Là où il y a un gros problème avec GTSport, c’est que 90% du temps, il faudra jouer en mode non-VR pour débloquer les circuits/voitures. Pour les 10% en VR par contre, c’est jouissif quand on aime les anciens GT/Forza.

      Franchement à 30€, cela me semble assez farfelu de passer à côté de GTSport pour ceux qui ont investi dans un volant à plusieurs centaines d’euros. En ce qui me concerne, même à 60€, et même si il manque de contenu VR, ce n’est pas cher payé pour le nombre d’heures passées dessus.

  4. Bonjour

    Je viens d’acquérir un volant t300 rs
    Le retour de force est très léger sur driveclub vr, par rapport à gt sport, est ce normal ? Est ce inhérent au jeu ?
    Pour moi cela gâche tout le jeu…
    Merci pour votre réponse !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PlayStation VR : DOOM VFR aura des déplacements libres sur PSVR !!

RollerCoaster Legends sur PSVR

PlayStation VR : RollerCoaster Legends annoncé sur PSVR