PlayStation VR : SPACE RIFT, le foreur de l’espace testé par VR4player.fr

PlayStation VR : SPACE RIFT, le foreur de l’espace testé par VR4player.fr

12 novembre 2017 0 Par Stephane Bonnery

SPACE RIFT sorti en août 2016 sur VR PC puis disponible sur le PSN Store peu de temps après le lancement du PSVR est un jeu au format épisodique développé par le studio Vibrant Core et édité par bitComposer Interactive vous proposant d’incarner un pilote foreur dans l’espace.

SPACE RIFT sur PlayStation VR

SPACE RIFT le scénario :

Dans SPACE RIFT, à la suite de l’impact d’un bon gros astéroïde format familial, la Terre n’est plus qu’un astre sans vie. La seule chance de survie de l’humanité est donc de coloniser Mars. L’humanité vit sous la coupe du régime ou dictature (rayer la mention inutile) des conglomérats WEYSS et PANDORA, bien décidés à s’enrichir sur le dos des survivants en leur vendant à prix d’or l’un des biens les plus précieux pour l’homme : l’air.

SPACE RIFT nous permet d’incarner Casey Black qui est un extracteur minier par obligation et qui va par la force des choses incorporer les rangs de la résistance et de son projet : le S.E.E.D, une machine qui pourrait bien sauver l’humanité.

SPACE RIFT sur PlayStation VR

Les graphismes :

Pour un jeu de 1ère génération en VR (SPACE RIFT est sorti dés le 1er jet de jeux PSVR) est graphiquement propre se rapprochant d’oeuvres animées comme par exemple Titan AE. Il fait bonne figure comparé à certains titres plus récents. Même s’il faut reconnaître que les textures sont assez moyennes celles-ci ne gâchent en rien l’immersion. La vue dans le cockpit de votre foreuse spatiale est au top, les petits écrans disposés dans celui-ci sont très lisibles et le corps de votre perso est bien modélisé, on s’y croirait vraiment. Les décors principaux sont représentés comme suit :

  • Une planète
  • Des astéroïdes à forer de tailles variées
  • Des drones à combattre.
  • Et d’autres encore (on ne va pas gâcher la découverte non plus)

L’espace étant vide et froid, il en est de même pour nos décors, ceux-ci sont peu variés et partiellement colorés. Les astres en fonction de leur nature, répondent à des codes de couleurs (planète de glace=couleur bleue).

Le reproche que l’on pourrait faire est que l’environnement est un peu sombre, mais en même temps c’est l’espace me diront certains. Au final, l’ensemble est suffisamment immersif pour nous faire oublier ces quelques écueils, surtout que nous ne sommes que dans l’épisode 1 et que nous ne savons pas encore ce que nous réserve la suite.

Le gameplay :

Côté maniabilité.

Jouable uniquement à la Dualshock (on pouvait s’en douter), les contrôles sont bons et répondent très bien. L’impression de vitesse n’est pas flagrante, sûrement pour éviter les soucis de motion sickness comme beaucoup de jeux sortis sur notre PSVR à ses débuts. Il y a quelques bonnes idées, notamment le fait de devoir regarder les écrans disposés tout autour de notre cockpit pour effectuer les actions demandées, comme lors de l’opération de forage où l’on doit s’approcher d’un astéroïde en regardant l’écran, puis lancer une sonde foreuse, en regarder l’analyse qu’elle nous envoie du gros caillou et appuyer sur l’écran pour que la foreuse entre en marche. Une deuxième pression sur l’écran fait sauter la charge et récupérer les matières premières : sympa non ? Dommage toutefois que pour les interactions avec l’écran, on ne puisse pas le faire au moyen d’autres contrôleurs. Mais là encore c’est un autre débat, cependant des Ps-move avec joysticks auraient été parfaits.

Dans Space Rift, notre vaisseau peut nous servir également pour le combat dans une certaine mesure. On ne combat que des petits drones à la résistance toute relative (deux à trois tirs suffisent, voir un avec un missile bien placé) mais le tout est plaisant même si on est à des années Lumière de Star Wars Battlefront Rogue Mission VR.

Il n’y a cependant pas que des phases spatiales dans le jeu. Entre chaques missions on se retrouve dans le vaisseau de la résistance, avre de paix où l’on pourra upgrader notre vaisseau, admirer le panorama (trop sombre), accéder aux options du jeu et évidemment accéder au briefing de la prochaine mission. Beaucoup plus anecdotique est la possibilité dans ce lieu de discuter avec les deux seules personnes qui forment la résistance. Vous l’avez compris, l’espace est un lieu de solitude.

On se déplace uniquement sur les points disponibles par téléportation et il est impossible de se tourner à l’aide du stick analogique, seul notre visage bouge ce qui pourrait occasionner quelques torticolis pour aller vers d’autre points de téléportations qui sont parfois dans votre dos ! A moins de se lever et d’appuyer sur le bouton de la manette pour se repositionner et ainsi pouvoir se retourner comme il faut… Ennuyeux

La bande son :

L’ingénieur du son en panique.

S’il y a bien une chose dont on peut être déçu dans ce jeu, c’est bien le son, le pire étant au début de l’aventure. Les voix crachent et ce n’est absolument pas voulu, ça saccade et crachouille en permanence. Ça s’améliore par la suite mais le symptôme revient en de rares occasions. Même en changeant de casque, le souci est toujours présent. Il est d’ailleurs étonnant qu’aucun patch correctif n’ait réglé le problème.

Les doublages et les sous-titres sont uniquement en anglais et en allemand. Au niveau de la qualité des doublages, l’ensemble est un peu limite, avec des intonations souvent à côté de la plaque.

La musique par contre est sympa, dans la veine des autres jeux et films de science-fiction du moment.

SPACE RIFT sur PlayStation VR
SPACE RIFT sur PlayStation VR

Conclusion :

SPACE RIFT a une durée de vie assez courte, comptez 2 à 3 heures pour en venir à bout. Ce n’est pas énorme il est vrai, mais nous n’en sommes qu’à l’épisode 1. Le prix est de 19,99€ (un peu cher peut-être).

Finalement, et malgré quelques défauts de jeunesse et un prix un peu élevé (15€ serait plus logique), on s’amuse bien dans SPACE RIFT à prospecter les mines. L’immersion est top et les quelques bonnes idées de gameplay nous poussent à aller de l’avant et à attendre la suite. SPACE RIFT est un jeu qui mérite d’être connu. A quand la suite ?

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
Scénario5.5
Originalité6
Gameplay6
Graphismes5.5
Bande son5
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE5
Note des lecteurs1 Note3
Les plus
Musiques
Immersion
Bonnes idées de gameplay
Détail précis du cockpit
Espace, frontière de l'infini, vers laquelle voyage notre vaisseau spatial …. (Pour les trekkies
Les moins
Les problèmes de son rencontrés
Trop sombre parfois et texture pauvre
Doublages
Pas de sous-titres FR
Le prix légèrement trop élevé
Les déplacements entre les missions
5.5