PlayStation VR : Neonwall, une surprise PSVR testée !

PlayStation VR : Neonwall, une surprise PSVR testée !

2 octobre 2018 0 Par Okami7
Neonwall annoncé sur PSVR

Décidément, les jeux se bousculent aux portillons de la réalité virtuelle et c’est tant mieux. Tous les types de jeux commencent à émerger, tout comme de nouveaux studios. C’est avec Neonwall que Norain Game et JanduSoft tentent de se faire une place sur le marché. Après une sortie en mars 2018 sur Nintendo switch, le studio de développement est de retour avec leur jeu pour cette fois, nous le proposer sur Xbox, Playstation 4 et Playstation VR (PSVR).

Neonwall est arrivé le 13 septembre 2018 au tarif de 9,99 euros sur le PlayStation store, nous allons nous attarder ici uniquement sur l’aspect VR du titre. Neonwall se décrit comme un titre Puzzle/arcade/plateforme/Occasionnel mais à force de vouloir mélanger les genres, ne risque que t’il pas de s’embourber dans sa quête de la réussite ? Le verdict…

Neonwall sur PSVR

Gameplay : on vous dit Arcade !

Dans Neonwall, le scénario est aux abonnés absent, on a à faire là, à une succession de 50 niveaux en 2,5D dont un boss. Après une courte cinématique, Arcade oblige, on a uniquement accès aux crédits, paramètres et START. Le jeu est jouable à la DualShock 4 ou avec les PS move. Nous vous conseillerons d’utiliser les PS move pour un confort et une facilité de prise en main bien supérieurs à ce que propose la DualShock 4. Avec la DS4, le jeu se complexifie rapidement. Cependant le principe reste enfantin, nous avons deux pistolets à l’écran (main gauche et droite) et avec les touche L2/R2 ou T du Move, nous avons la possibilité de tirer sur des blocks de couleurs puis à l’aide des autres touches, nous changeons la couleur de la boule ainsi que de nos guns. La boule avance automatiquement et nous pouvons alterner entre trois couleurs afin: de faire prendre de la vitesse a notre sphère, ouvrir des portes, activer des ponts etc… ce qui enrichit grandement le gameplay.

Trois types de niveaux alternent constamment :

  • Le type casse-tête, comme son nom l’indique, nous projette dans un niveau avec pour objectif, de trouver le chemin adéquat pour en venir à bout.
  • Le type running, nous demande de terminer le niveau alors que le sol se dérobe derrière la boule.
  • Enfin le type contre la montre, qui, comme les anciens jeux rétro, nous offre du temps supplémentaire à chaque point de passage.

De plus, des mécaniques de gameplay supplémentaires se greffent tout au long du jeu, comme précité plus haut avec la possibilité de détruire des blocks ou encore d’accélérer à l’aide de flèches disposées sur le parcours. Des «  trampolines » viennent compliquer notre tâche sans parler des cases « aiguillage » qui change notre chemin. Bref vous l’aurez compris, vous aller devoir user de vos méninges ainsi que de vos réflexes pour terminer ce jeu hybride qui peut s’avérer frustrant avec des pics de difficultés pas toujours bien dosés.

Neonwall sur PSVR

Des Graphismes New Old Gen pour Neonwall !

Dès l’introduction le ton est donné, la caméra zoom dans une vielle salle d’arcade, un flipper fusionne avec des bornes de jeux 16 bits et nous voilà projeté dans le monde de Neonwall. On se retrouve plusieurs années en arrière avec des lumières fluo (pouvant rappeler Holo Ball) dans un style à la TRON, mélangé avec POTON PULSE et une grosse touche de VECTREX. Le jeu est propre, sans souffrir d’un gros aliasing. De plus, Neonwall apporte une patte graphique qui fait dans la simplicité. Pas d’effets en tout genre, pas de surcharge graphique et heureusement car le jeu est speed et c’est tant mieux !

Bande et ambiance sonore : vive la boule à facette ?

Neonwall est traduit en français et pour coller à l’univers de Neonwall, Norain a implanté des musiques électro s’incorporant bien à l’univers et au gameplay ? En effet, lors des niveaux de running ou encore de contre la montre, les beats nous pressent et nous plongent dans le rythme effréné que nous offre ce jeu multi facettes. Petit bémol, seules une dizaine de musiques tournent en boucle ce qui pourra tendre à nous agacer sur des sessions de plus d’une heure.

Neonwall le Test sur PSVR de VR4player.fr
Neonwall le Test sur PSVR de VR4player.fr
Neonwall le Test sur PSVR de VR4player.fr
Neonwall le Test sur PSVR de VR4player.fr

CONCLUSION :

Petite surprise de ce mois de septembre, neonwall est arrivé sans se faire remarquer et aurait pu tomber dans l’oubli. Fort de son univers flashy, le jeu fais dans la simplicité graphique afin d’assurer la lisibilité des runs alliant une simplicité de gameplay nous permettant de réagir vite grâce à nos PS Move. Ce puzzle game est addictif est c’est uniquement au terme des 5h de durée de vie que l’on parvient à décrocher de cet ambiance électro.

Cependant, Neonwall peux s’avérer frustrant notamment pour ceux voulant jouer avec leur DualShock 4 ce qui pourra s’avérer compliqué de venir à bout des niveaux. De plus les musiques sont peu nombreuses et auront raison de nos nerf sur de longues sessions de jeu.

Soyons francs, je n’aurais pas été aussi enthousiaste si j’avais du tester Neonwall en non VR et merci SONY de permettre aux studios de transcender leurs jeux. Je n’attendais pas grand-chose du jeu de Norain car à vouloir mélanger les genres, la pente peut parfois être glissante. Cependant Neonwall reste bien ancré sur ses rails sans jamais pratiquer de hors-piste. Une bonne surprise.

Test de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 fat
Graphismes5
Gameplay6.5
Bande Son5.5
Immersion5
Rejouabilité6.5
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE7.5
Note des lecteurs1 Note3.2
Les plus
Rythme effréné.
Simple à prendre en main.
On en redemande.
Les moins
Parfois frustrant.
Pas assez de musique.
Injouable à la DualShock 4.
6