PlayStation vr, Bravo Team, Le test final et son mode Coop VR4player Review PSVR

PlayStation vr, Bravo Team, Le test final et son mode Coop VR4player Review PSVR

14 mars 2018 12 Par Laurent Ganne
FPS

Bravo Team est développé par le studio Supermassive Games a qui l’on doit également The Inpatient qui a reçu un accueil très mitigé en ce début d’année. Bravo Team était non pas annoncé comme le messie sur PSVR mais plus comme un fer de lance puisque le titre a eu droit à une version physique vendue seule et en bundle avec l’AIM Controller. Le jeu enfin sorti, libre à nous de l’encenser ou de le défoncer. Mais avant de dresser ce test et cette conclusion, nous avons fait en sorte de le “torcher” en long en large et en travers et il y a des surprises.

Bravo Team sur Playstation Vr
Bravo Team sur Playstation Vr

Menu et Interface

Les menus, Supermassive Games savent faire, c’est complet, concis, dignes de ceux que l’on peut retrouver dans des jeux classiques de qualité. Le menu principal de Bravo Team se compose au premier plan, d’une arborescence des possibilités de réglages et de choix offerts. Au second plan, une scène de guerre animée : voitures en flamme, brandillons…

Les six possibilités du menu :

  • Options : Choix de la main forte, sous-titrages ON/OFF et choix du mode de sélection des abris.
  • Choix du personnage : Homme /Femme (3 skins)
  • Mode de jeu : Partie en ligne, partie avec un ami ou avec l’IA.
  • Histoire solo : 3 classes de difficulté (débutant, vétéran, forces spéciales).
  • Mode solo avec scoring
  • Tuto

C’est propre, c’est beau, c’est bien. Un “détail” reflète pourtant, dès le début, l’esprit du jeu. En effet, si l’on fait face à une scène de guerre bien représentée, passer les 180 degrés, c’est le noir absolu. Étrange pour un tel jeu de ne pas nous avoir placé au centre d’une image totalement sphérique surtout que cette représentation à 360° est maintenant proposée par n’importe quelle expérience bas de gamme sur PSVR. Une drôle de première impression donc, venant d’un titre qui a bénéficié d’une campagne publicitaire mondiale plus que généreuse.

Le Scénario de Bravo Team

Le scénario de Bravo Team pourrait faire l’objet d’un film de série B, Dolph Lundgren ou la bande des Expendables y auraient un rôle tout désigné. Le joueur fait partie d’une force spéciale devant escorter la présidente d’un pays fictif d’Europe de l’Est. Le décors sent bon les années de guerre froide et le diable communiste du pacte de Varsovie.

Pris en plein milieu d’un putch militaire, votre mission tourne au fiasco, votre convois est anéanti, votre protégée capturée, assassinée ? Bref, vous y êtes en plein dedans, seul avec votre coéquipier vous allez devoir vous extirper de cet enfer et faire face à l’hostilité de toute une armée. Il va y avoir du bonhomme à dézinguer mais c’est chose facile quand on fait partie comme vous d’une force spéciale.

Le ton est donné, place au grabuge …

Le Gameplay

Bravo Team est conçu pour être joué à la DualShock, aux PS move et à l’AIM controller.

• L’AIM Controller

Ce sublime périphérique qui dispose de joysticks permettant, selon les jeux, de se déplacer librement et non par téléportation, est il bien exploité ? On ne peut s’empécher de le comparer à Farpoint, normal, il est présenté comme un FPS vendu en pack avec l’AIM Controller. Seulement voilà, Farpoint et la référence absolue actuelle en matière de FPS sur PlayStation VR. Bravo Team va t-il pouvoir rivaliser dans ce domaine ?

La réponse est non, malheureusement. Les déplacements dans Bravo Team ne sont pas libres, les joysticks sont utilisés mais pas pour se déplacer. Si le titre est un FPS, Supermassive Games ont fait le choix d’opter pour des déplacements dirigés par téléportation d’abris balistique en abris balistique. Dès le départ le jeu est conçu comme un “Time Crisis”, on progresse sur une map par bons successifs et l’on fait face à une horde d’ennemis. Si le concept n’est pas dérangeant, le fait de ne pas pouvoir se déplacer librement vers des abris montre que presque un an après la sortie de Farpoint, on a pas progressé de ce coté là… On fait même marche arrière. Et pour rajouter encore une couche, les déplacements se font en cinématiques à la 3ème personne ! le tout dans un FPS ? WTF ? Si cela permet au joueur d’avoir une bonne visibilité sur certains niveaux, ce n’est pas le cas de tous. A être trop spectateur, on s’y perd, on ne sait plus qui fait quoi. C’est donc doublement dommageable, des cinématiques à la 1ère personne auraient été plus fun car il y a un mot qui ne doit jamais être détaché de Réalité Virtuelle, c’est le mot Immersion !

Le reste du gameplay est classique, différentes actions sont possibles (rechargement, sélectionner, soigner, changer d’armes…) en pressant la touche adéquate de l’AIM. Autre point négatif, c’est la reconnaissance de l’AIM Controller. Je me suis régulièrement retrouvé avec mon arme qui partait en sucette, décalage vers la gauche et visée impossible. Malgré les recalibrages fréquents et le fait de changer ma caméra d’emplacement, rien y a fait. Secouer longuement l’AIM a été la solution mais ça prend du temps et c’est mauvais pour l’immersion.

À la DualShock

C’est jouable. Les actions se font par les mêmes commandes qu’avec l’AIM. Mais c’est bien moins fun et profiter de l’optique de visée n’est pas des plus aisé.

Aux PS move

Il vous faudra les 2 moves pour jouer à Bravo Team. Celui de gauche avec la touche move sert à vous lever et à bouger votre main. Celui de droite rempli les fonctions de tir, de déplacements ainsi que les autres actions. En revanche les touches n’ont plus la même correspondances que celles de l’AIM et de la Duakshock. La visée est en revanche plus précise qu’avec la DualShock.

Le petit plus est cette protection balistique, une fois derrière vous pouvez encore jouer avec votre corps comme descendre physiquement sur vos appuis pour réduire la surface corporelle et ainsi éviter de se faire toucher. J’ai trouvé ça sympa.

Dans Bravo Team on ne fait principalement que tirer avec son fusil mitrailleur ou son arme de poing. Mais d’autres types d’armes vous seront proposées (fusil à pompe et snipe). En revanche Exit les grenades ou les lance patates, ça manque, d’autant que le décors ne proposent que peu de choses à exploser. Dommage. Il est possible en revanche pour votre fusil mitrailleur de gérer le sélecteur de tir. Vous pouvez ainsi faire du coup/coup, rafale de 3 ou rafale automatique. C’est sympa.

Bravo Team sur Playstation Vr
Bravo Team sur Playstation Vr

Mission à deux, mode COOP

Dans cette forme de Gameplay, on reprend les mêmes fondamentaux que lorsque l’on joue tout seul avec l’IA. Mais là le jeu prend tout son sens, on communique, on se couvre réellement l’un l’autre d’autant que parfois l’IA n’est pas très fut-fut, voir même complètement suicidaire. Par exemple, certains ennemis traverseront tranquillement votre ligne de tir pour se placer dans votre dos. Revenir en arrière est donc parfois nécessaire pour faire un nettoyage de qualité. Le travail d’équipe est sympa, on retrouve le plaisir simple de gamer à 2. Le jeu semble cependant plus facile à 2. Pour plus de détails sur le mode COOP de Bravo Team, nous vous invitons à visionner nos vidéos spéciales à la fin de ce test.

Les Graphismes

Disons le tout de suite, nous ne sommes pas graphiquement face à un jeu PS4 classique. L’atmosphère est pour ma part bien représentée, visuellement nous retrouvons les codes d’un pays satellite du communisme des années 90. C’est sombre, pesant, ça ne fleur pas bon la joie de vivre. Les décors sont fournis en détails (affiches, véhicules, mobilier urbains….), en manque peut-être de variété mais souvenez-vous où nous nous situons.

Cependant des bugs sont à déplorer, des problèmes de collisions, une IA space par moment voir même proche du Q.I d’une huître, des ennemis qui ne vous tirent pas dessus et votre coéquipier qui va qui vient (joueur IA)…. Certains graphismes apparaissent également avec du retard.

Dans les forces spéciales le casting est strict, il vous font bouffer de la testo à gogo, on fait plus de 2,5 mètres et 150 kg au bas mot. On est des golgoths. Toutefois passé la stupeur, une fois sous le feu de l’ennemi j’ai zappé tout ça.

FPS

La Bande Son et les bruitages

Le son des armes est bien représenté, c’est lourd et “assourdissant” dans le bon sens du terme. Des éléments sonores extérieures comme les jets qui passent à fond les badins, des hélicoptères ou véhicules à quatre roues m’ont fait tendre l’oreille à 360° et oublier parfois que c’est un jeu où l’on va de l ‘avant. En revanche les bruitages de pas sont catastrophiques, le mec qui a pondu ça c’est loupé, il avait qu’une table et une quille de bois pour les reproduire ? Incroyable.

Sinon pour la musique, le rythme dramatique et patriotique du menu principal est digne des séries B et puis c’est tout car après il y en a plus. Globalement pour moi, l’ambiance sonore est bonne hormis ces horribles pas.

Bravo Team sur Playstation Vr
Bravo Team sur Playstation Vr

Conclusion

Bravo Team n’est clairement pas le messie et s’il se retrouve temporairement présenté comme le fer de lance du PSVR, il ne mérite pas une note fantastique. Cependant il ne mérite pas pour autant de se faire descendre en flamme avec des 1,5 /10. C’est un “jeu de bourrins” pour ceux qui aiment que ça défouraille. Un vrai jeu d’arcade ni plus ni moins. Ici on défonce l’ennemi point bar. Mais à 40 euros la galette et avec les moyens et l’expérience dont Supermassive Games disposent, il est regrettable qu’il y est tant d’imprécisions ou de choix mal opportun. Le mode coop avec un pote est top, il lui donne du sens et de la consistance. Le mode scoring vous propose également l’occasion de revivre l’expérience sous un nouveau jour et de glaner des médailles. Mais cela ne doit pas faire oublier que Bravo Team est en l’état, comme un canard boiteux, un jeu mal né ou prématuré. Si Supermassive s’y attellent, ils peuvent à grands coups de correctifs le remettre dans le droit chemin. 

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PlayStation 4 Pro
Scénario4
Gameplay4
Graphismes7.5
Bande Son et Musiques4
Le mode COOP6.5
Rapport Qualité / Prix / Durée4
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Un mode Coop sympa
Graphismes pas mal
Un FPS à l'AIM
La traduction française
Les moins
Les déplacements par téléportation
Déplacements à la 3ème personne
Stupidité aiguë de l'I.A
Pas de grenades
La variété des armes
5