PlayStation VR : Gungrave VR le Test sur PSVR

PlayStation VR : Gungrave VR le Test sur PSVR

1 juillet 2018 3 Par Okami7

Après 14 ans d’absence, le studio IGGYMOB nous offre le retour de la série en mode VR pour notre PSVR : Gungrave VR. C’est le prologue du futur Gungrave G.O.R.E à paraitre prochainement sur PlayStation 4. Ce beat them all sous stéroïdes nous fait le pari de revenir intégralement en réalité virtuelle après deux épisodes et une série animée. Déjà disponible au japon depuis le 14 décembre 2017 au prix de 3200 yens (environ 25 euros) , Gungrave VR débarquera dans nos contrées en automne de cette année. Ce retour flinguera-t-il tout sur son passage ou creusera t’il sa propre tombe ?

Menu et Interface :

Gungrave VR étant pour l’heure qu’en japonais non sous-titré et ne disposant pas dans mon computer cérébral l’add-on 2.0 japonais, je ne peux vous dresser que sommairement les possibilités offertes. Nous nous retrouvons une fois après avoir lancé l’application dans notre QG, notre lit douillet. D’ici, il vous sera possible d’avoir accès à quelques infos.

Lorsque l’on est dans le hub, à gauche, on a la sélection du costume « classic » de Grave (il est à débloquer). En face de nous se dresse le choix des missions avec le descriptif de celles-ci.  Sur la tv en haut à droite, on a les options et à droite, l’ accès à la salle de training.

Scénario : on reprend du service dans ce Gungrave VR !

À la fin de Gungrave Overdose, Grave a finalement obtenu la paix et s’est rendormi ; du temps a passé depuis la bataille contre SEED, Asagami Mika coule des jours heureux au fil du temps ; cependant les jours paisibles sont terminés, les villes sont détruites, les innocents se font massacrer et le calme appartient dorénavant au passé : l’infection commence à se propager à travers la ville à nouveau. SEED est revenu. Mika s’en aperçoit et réveille Grave avec hésitation : ensemble, ils se lancent à nouveau dans la bataille, une occasion pour Mika et Grave de sauver le monde. Place à la fight.

 

Gungrave VR

Gameplay, Chapeau vissé sur la tête :

Après un énnnooorrrmmmeee temps de chargement d’environ 2 minutes, nous voilà directement plongés dans un didacticiel nous apprenant les subtilités de gameplay. Grave de Gungrave VR se contrôle exclusivement avec la Dualshock 4 en vue à la troisième personne. Il est équipé exclusivement de ses deux canons Cerberus développés spécialement par le Dr Tokioka et de son cercueil solidement harnaché à ses bras. La visée se fait avec la tête et la caméra pivote uniquement par déplacement angulaire. Grave esquive, tire avec style sur ses cibles faisant monter une jauge permettant de laisser libre court à la fureur de notre antihéros en déclenchant une attaque de zone ou bien en passant directement en vue à la première personne avec la possibilité de ralentir le temps et de viser nos cibles, tout au long des 5 « arènes » que propose l’aventure

Cependant, malgré un premier contact satisfaisant, Gungrave VR n’est pas dénué de défauts. Effectivement, notre anti-héro est lourd, beaucoup trop lourd ce qui nous donne l’impression de subir plutôt que de donner et cette sensation d’être un gros sac à PV laisse un certain goût amer sans compter que la rotation angulaire bien trop lente évoquée plus haut nous handicape lorsqu’un ennemi nous contourne, nous rendant vulnérable le temps de replacer cette caméra derrière Grave. Par ailleurs, GUNGRAVE VR alterne des niveaux en arènes avec des stages de shoot purs maladroits occasionnant à la fois frustration et répétitivité.

Graphismes : Un style qui lui est propre !

L’ambiance gothique type cell shading propre à l’univers de la série est relativement bien retranscrite en réalité virtuelle. Ce qui saute aux yeux de prime abord, c’est la qualité graphique du titre et le détail des personnages ainsi que des décors, le titre n’aliase presque pas et reste nette dans sa globalité. Il y a du détail, c’est coloré sans être cartoon, on voit bien que les développeurs se sont collés au plus prêt du manga ce qui ravira les fans de la série Gungrave : ils l’avouent d’ailleurs de leur propre chef dans une interview réalisé pour Famitsu :

Pour le design général, nous avons conçu le personnage principal d’une manière qui est familière aux fans de la série. En utilisant les techniques avancées disponibles aujourd’hui, nous avons raffiné son design pour être plus élégant sans détruire ce qui le rend reconnaissable aux gens qui ont joué à ses jeux. Nous avons utilisé une présentation plus détaillée et de haute qualité pour rendre son modèle avec des textures plus réalistes.

Pour les non-initiés, la satisfaction est au rendez-vous, c’est beau, c’est propre, comme quoi c’est possible.

Gungrave VR

La Bande Son :

Qu’est ce qui colle le mieux à un univers gothique d’après vous ? De la musique death métal avec du son bien lourd, de grosses basses, de la guitare électrique et de la grosse pétoire avec des explosions en tout genre. Celle-ci n’est pas du tout répétitive et donne du pep’s. Ambiance assurée. Les musicos vont se régaler pour les autres ceux qui ne sont pas réceptifs à ce style musical binnnnn….!!!! Le vacarme des pétoires quant à lui est bien retranscrit est donne cette impression de tout fracasser, de puissance, impeccable !!!

Gungrave VR Test PSVR
Gungrave VR Test PSVR
Gungrave VR Test PSVR

CONCLUSION :

N’allons pas par quatre chemins, Gungrave VR ne plaira pas à tout le monde. En effet, avec sa direction artistique particulière, son univers et sa bande son nerveuse, IGGYMOB aurait pu nous transporter dans cette soif de destruction. Mais le jeu se retrouve entaché par de trop nombreux défauts de jouabilité nuisant complètement à l’expérience en elle-même et ce malgré une durée de vie avoisinant les 4h de jeu. Gungrave VR est à conseiller aux aficionados du genre qui aiment les jeux vidéo bruts et bien bourrins.

Ne maitrisant pas la langue japonaise et le jeu ne disposant pas de sous-titrages, nous attendrons sa sortie en Europe afin de profiter pleinement du titre avant de le noter. Restez connectés sur VR4player.fr