in

[TEST] Hitman 3 VR, Les Derniers Contrats Du PlayStation VR

Conditions du test : Ce test a été réalisé sur PS4 FAT et n’a pas pu être comparé avec sa version sur PS5, PlayStation France ne considérant pas la rédaction de VR4Player comme un partenaire éligible dans la communication des produits PlayStation. IO Interactive n’a pas fourni de clé du jeu à la rédaction pour pouvoir éditer un avis avant la sortie officielle de Hitman 3. Veuillez donc nous excuser pour le retard de cette publication.

Hitman Definitive Edition PS4 vr4player.fr

Lors de l’annonce de Hitman 3 en VR, les premières images du trailer nous avaient fait rêver, et c’est peu de le dire : rendu magnifique d’une netteté incroyable, si beau que nous étions persuadés que cette version était destinée à être exclusive à la PS5 sur un hypothétique PSVR 2. En réalité, il n’en fut rien et c’est une exclusivité PS4 et PS4 pro qui est proposée sur PS5. Disponible depuis le 20 janvier au prix de 69€99, le jeu développé par IO Interactive nous promet une expérience TOTALE de sa plus grande franchise, cette fois en réalité virtuelle et conclue cette dernière trilogie débutée en 2016. Manette en main le rêve est il devenu réalité ?

 

Hitman 3, c’est l’histoire d’un tueur

Hitman 3 est donc le dernier segment de cette suite / reboot des aventures de l’assassin le plus connu du monde du jeu vidéo : Code 47. Hitman 1 et 2 étaient pensés comme une série : chaque jeu représentait une saison et chaque niveau, un épisode. Pour la première fois nous avons donc la saison complète directement disponible avec Hitman 3.

Arriver dans l’univers en commençant par la fin a quelque chose de déconcertant : C’est qui lui ? Là ? Qui nous accompagne ? Et c’est qui elle, qui nous aide pendant les missions ? Ah! Ils ont l’air d’être potes alors ça va, je peux leur faire confiance ?

Même si le jeu commence par une mission tutoriel de Hitman 1, il est impératif de jouer aux deux premiers pour comprendre la trame. Et c’est possible puisque si vous avez déjà les deux précédents opus, il est possible de rendre l’intégralité des missions principales jouables en réalité virtuelle… et voici comment :

Pour pouvoir jouer aux cartes Hitman et Hitman 2 sur Hitman 3, il vous faudra, dans un premier temps, posséder Hitman 1 GOTY et Hitman 2. Avant de commencer, toutes les cartes doivent être installées sur la console. Pour Hitman 1 GOTY il faut impérativement aller dans le menu du jeu et télécharger les cartes en version “Legacy Pack” dans l’onglet “magasin” du menu du jeu.

Ensuite dans le menu “destination” de Hitman 3, allez sur une carte de Hitman 1 et téléchargez l’Access Pack en lien et faire la même chose pour Hitman 2.

ATTENTION, si vous possédez ces deux jeux ne les rachetez SURTOUT PAS. Les accès aux cartes sont gratuites si vous avez déjà les jeux.

Cependant, les missions bonus et scénarios indépendants ne seront PAS compatibles VR, même si vous avez tous les DLC des précédents jeux : vous voilà prévenus.

La durée de vie de ce Hitman 3 est donc très conséquente. Chacune des 6 cartes en mode histoire vous prendront entre 45 minutes et 1h30 pour être terminées une première fois, voir plus selon les 3 niveaux de difficultés choisis. Mais vous n’aurez pas alors découvert plus d’un tiers des possibilités et des recoins à explorer. Comme dit plus haut, cette trilogie a été pensée comme un jeu épisodique. Chaque carte doit être arpentée plusieurs fois, selon des points d’entrée différents, avec des possibilités supplémentaires qui se débloqueront grâce à l’expérience que vous aurez accumulé sur chacune d’entre elles. Il est donc facile d’avoir plusieurs heures de jeu sur chaque carte et s’amuser à relever tous les défis. Petit bémol sur la dernière map, qui est véritablement plus faible tactiquement que les 5 premières. Sans vous spoiler, il s’agit d’une ligne droite sans grand intérêt.

Pour ajouter à la durée de vie, pour chaque map, nous aurons plusieurs missions et modes de jeu supplémentaires pour varier encore les approches, avec cibles désignées et armes imposées. Et il même possible de jouer aux missions créées par d’autres joueurs. Si vous appréciez le style de jeu et le principe, alors la durée de vie est colossale sur ce Hitman 3. Si en plus vous avez Hitman 1 et 2, c’est colossale X 3 !

Jouabilité à la manette : problème ?

La grande force de Hitman 3 en VR est son immersion. L’exploration de chaque carte est un plaisir, elles débordent de vie, de foules, certains PNJ discutent entre eux, débloquant des indices vous permettant de nouvelles approches pour atteindre vos cibles, voir même de débloquer des missions annexes à tiroirs. A titre d’exemple, en prenant l’identité d’un détective sur la seconde mission, nous seront embarqué dans une enquête familiale suite à un meurtre digne d’Agatha Christie, le tout emporté par l’ambiance particulière de la vielle battisse anglaise.

Chaque carte apporte son ambiance, son intelligence, son game design et sa cohérence qui fait que les parcourir et les explorer déconnecte délicieusement de la réalité : Le faste de Dubaï, le vieux manoir anglais, la rave underground allemande, les ruelles glauques chinoises ou le vignoble, chacune appelle au dépaysement le plus total. Seule la dernière carte des Carpates reste un peu en deçà et c’est bien dommage.

Il est possible de terminer nos objectifs sans tenir une seule arme ou tirer un seul coup de feu mais en utilisant les pièges, « accidents » malheureux tout en étant furtif grâce au système de déguisement qui a fait la réputation de cette licence Hitman.

Le jeu est jouable exclusivement à la manette, impossible d’y jouer aux PS Move™, alors est ce un problème pour l’immersion ? Selon moi : NON, bien au contraire. Hitman est, à la base, un jeu plat au gameplay prévu et réfléchit pour la manette. Les déplacements se font exactement en VR comme en jeu plat, de manière fluide via le stick gauche. Les contrôles sont donc hybrides ici entre classicisme lié au jeu plat mais qui reste très instinctif ET le motion gaming que permet la DualShock4 grâce à sa détection de mouvement : on prends un objet en tendant le bras, on vise en bougeant la manette, ou serre le coup de nos victimes en avançant nos mains vers l’avant, on frappe en serrant le poing et en tenant la manette avec une main. Le gameplay global est fluide et instinctif, tout juste limité par quelques problèmes liés au tracking vieillissant du PSVR.

Le seul gros point noir est cet immonde écran plat qui apparaît lors de certaines actions : lorsqu’on vise avec l’appareil photo, lorsqu’on regarde par un judas caché et pire que tout : lorsqu’on vise avec un fusil sniper, nous avons devant les yeux un écran plat et il faudra mettre la manette devant notre casque et bouger cet écran en bougeant la DS4 : Ça ne marche pas, c’est pénible, ce n’est pas instinctif, ça sort complément de l’immersion et c’est imprécis au possible. Quelle idée d’avoir proposé un truc pareil ? Il s’agit ici du gros point noir du jeu et qui rends les attaques à distance emblématique de Hitman juste injouables : un comble !

Glacier Engine II fait des merveilles !

Venons en à cette version PS4 FAT. Le jeu propose des environnements ouverts, assez grandioses en réalité virtuelle et techniquement assez bluffants, même sur une vielle PS4. Le Glacier Engine II est très bien optimisé : c’est fluide, c’est fouillé, coloré et bondé de monde. Mais alors, pour faire tourner tout cela, la résolution dynamique est mise à rude épreuve, oscillant entre le net dans les environnements vides à très flou lorsqu’il y’a beaucoup de monde. Certains objets apparaissent comme par magie à 3 mètres devant nous, un nombre limité de personnes dans une foule et si l’on tourne la tête un peu vite, le groupe se retrouve enrichi de plusieurs sujets en un claquement de doigt. Des compensations techniques nécessaires pour que ça tourne sur une machine qui à maintenant 8 ans ! Sur PS4 PRO et PS5 ces tares disparaissent ou sont compensées dans leur grande majorité.

Tout cela n’entache en rien l’immersion et le plaisir de jeu tant Hitman 3 nous plonge totalement dans ses environnement par sa maîtrise de la mise en scène, du grandiose et le tout accompagné par une ambiance sonore parfaite.

Hitman 3 : Sans doute l’un des derniers incontournables du PSVR

TOP Conclusion testHitman 3 est un Must Have sur PSVR. Ambiance et immersion incroyable, grosse durée de vie, missions variée dans des environnement au dépaysement total. Même sur PS4 FAT, il est facile de s’y perdre sans voir le temps passer. Seul l’absence de contrôles au PS Move pourrait faire pester mais c’est sans compter sur l’hybridation proposée à la DualShock4 qui fait le travail et sais se faire oublier naturellement SAUF lors de ces horribles phases de visée sur écran plat proprement injouables.

Hitman 3 est une synthèse parfaite de ce dont la réalité virtuelle a besoin, tout comme Resident Evil 7 ou WipeOut Omega : une très bonne adaptation d’un jeu plat au gameplay simple et efficace qu’on aurait aimé retrouver depuis le début du PSVR sur beaucoup plus de licences. Si les gros développeurs avaient eu la même intelligence dès le départ de cette technologie, la réalité virtuelle n’en serait pas au même point aujourd’hui.

Si vous avez les deux premiers Hitman de la trilogie « World of Assassination » il est impensable de passer à coté.

L'avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4 FAT
Hitman 3 est un Must Have sur PSVR. Ambiance et immersion incroyable, grosse durée de vie, missions variée dans des environnement au dépaysement total. Même sur PS4 FAT, il est facile de s'y perdre sans voir le temps passer. Seul l'absence de contrôles au PS Move pourrait faire pester mais c'est sans compter sur l'hybridation proposée à la DualShock4 qui fait le travail et sais se faire oublier naturellement SAUF lors de ces horribles phases de visée sur écran plat proprement injouables.Hitman 3 est une synthèse parfaite de ce dont la réalité virtuelle a besoin, tout comme Resident Evil 7 ou WipeOut Omega : une très bonne adaptation d'un jeu plat au gameplay simple et efficace qu'on aurait aimé retrouver depuis le début du PSVR sur beaucoup plus de licences.
Scénario
7
Gameplay
9
Graphismes
8
Bande Son
10
Immersion
10
Rejouabilité
10
Rapport Qualité / Prix / Durée
8
Note des lecteurs0 Note
0
Les plus
Immersion totale
Contrôles manette hybrides entre le classicisme et le motion gaming
Exploration et dépaysement garanti
Durée de vie colossale
Les missions annexes selon vos façons de jouer
Pouvoir finir une missions en mode furtif et s’échapper sous le nez des gardes
Les moins
Parfois bien flou sur PS4 FAT
La visée en écran plat injouable
Le prix à sa sortie pique un peu
9

Article de Sei

Ça fait plus de 25 ans que j'ai découvert les jeux vidéo. Je n'arrive toujours pas à décrocher et c'est pas la Réalité Virtuelle qui va arranger les choses 😉

Commentaires

Votre avis sur cet article ?

7 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Voilà le test ! ! ! Sans surprise.

    A en croire les let’s play, on voit bien qu’on se trouve en face d’un des derniers “indispensables” du catalogue ps vr.

    Franchement, il n’y a que l’optimisation des jeux ps vr qui me pousserait à acheter une Playstation 5. Quand on voit le résultat du patch PS4 Pro de No Man’s Sky dédié uniquement à la PS5 (cherchez l’erreur) et Hitman III vr sur les vidéos d’Herbi, on a envi de profiter de ce polissage. L’attente de la prise de parole de Sony sur ses intentions en réalité virtuelle commence à être pesante.

    • Hello B,
      Je tartine Doom Virtual Fuckin’ Reality actuellement. Excellent, surtout à l’aim. Je te le recommande chaudement si tu es passé à coté. Doom VFR fait partie des rares titres profitant de tout ce que propose l’aim controller. Je trépigne d’impatience de voir ce que nous concocte Bethesda prochainement.

      ….un Doom VFR ² avec une Edition Collector 8o

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No Man's sky No Mans sky Next Generation PS5 PSVR PlayStation VR VR4player No Man s sky

PSVR : No Man’s Sky, Une version VR Middle Gen sur Next Generation

Winds & Leaves PSVR PlayStation VR VR4Player

PlayStation VR : Winds & Leaves, une exclusivité PSVR pour le printemps