PlayStation VR : Énigmes et dépression au menu de Anyone ’s Diary sur PSVR. Test

PlayStation VR : Énigmes et dépression au menu de Anyone ’s Diary sur PSVR. Test

11 février 2019 0 Par Sei
Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player

Anyone ‘s Diary  sur PlayStation VR, Test

Anyone ’s Diary, le studio espagnol World Domination Project nous fait voyager dans un monde onirique et cauchemardesque au travers d’un jeu de plateforme /casse-tête sorti le 31 janvier 2019 sur PlayStation VR au prix de 12€99. Si vous êtes prêts pour un périple dans les méandres d’un esprit tourmenté, c’est ici que ça se passe !

Le scénario de Anyone ‘s Diary : Le journal de n’importe qui.

Nous suivons « n’importe qui », personnage lambda, ça peut être vous, ça peut être moi, ça peut être n’importe qui. Le bonhomme n’est pas au meilleur de sa forme et tient un journal intime que nous parcourrons avec lui métaphoriquement. Au travers des 3 chapitres qui composent le jeu nous déambulerons au travers de ces pages prenant la forme de routes, de bâtiments, de gens croisés au hasard, d’ombres sans visages, de peurs, de violence et de mort.

Anyone ’s Diary respire donc la bonne humeur dans ses thèmes abordés. Le jeu est intégralement en anglais mais aucun texte ni aucun mot ne vous permettra de vous en rendre compte. La narration se passe ici par l’image et le son et fonctionne particulièrement bien. L’ambiance y est lourde et mélancolique, parfois même inquiétante.

Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player
Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player

Le gameplay

Anyone ’s Diary propose un gameplay plateforme 2D jouable à la manette ou aux PSmoves. Si je devais comparer les déplacements du personnage à un autre jeu, ça serait surement Flashback, à savoir que le tout est un peu raide et en totale opposition à un gameplay fluide qu’on peut retrouver dans un Mario par exemple. On ne peut également pas s’empêcher de penser à Rooms : The Unsolvable Puzzle sur certains passages. Il n’y aura donc pas besoin d’avoir particulièrement de skill pour avancer dans le jeu, il suffit de prendre son temps, bien se positionner et en général ça passe tout seul. “N’importe qui” se déplace sur une ligne droite sans possibilité d’évoluer dans les profondeurs, on reste sur des rails et on comprends rapidement que la partie plateforme n’est pas le principal intérêt du jeu.

Tout au long de l’aventure de Anyone ’s Diary, vous serez confrontés à des puzzles à base d’éléments du décors à bouger, de mécanismes à tourner ou de blocs à coulisser. Ces petites énigmes se révèlent plaisantes à résoudre mais ne vous donnerons tout de même pas trop de fil à retordre. Elle sont surtout la pour illustrer la difficulté qu’a notre petit personnage à évoluer dans un monde semé d’embuches.

La caméra ne suit pas automatiquement la progression, tout est manuel et il vous suffira de “prendre” le décors et de le tirer ou le pousser selon votre convenance. Il y’a tout de même une possibilité de le déplacer grâce au stick de la DS4 sur un axe horizontal. Vous pourrez ainsi adapter ce déplacement selon la situation.

Le tout est plutôt instinctif mais est victime de certaines imprécisions lors des phases de puzzle : comme le même bouton est utilisé pour se déplacer dans l’espace et pour prendre un objet, il faudra parfois s’y reprendre à plusieurs fois pour effectuer l’action souhaitée.

Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player
Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player
Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player

Les graphismes

Anyone ’s Diary n’est pas très beau, techniquement pauvre avec des animations très basiques et des textures peu détaillées mais compense par une direction artistique inspirée et un coté limbesque qui tape juste. Le décors se fait et se défait en fonction votre avancée ce qui amplifie cette impression d’évoluer dans un monde éthéré.

Le son

La musique dans Anyone ’s Diary est absolument sublimes avec ses envolées orchestrales de toute beauté et ses phases de piano mélancoliques. L’histoire passe aussi par le son et le tout fonctionne merveilleusement bien. Tantôt triste, tantôt pesante, tantôt angoissante, l’ambiance sonore appui chaque passage du jeu et nous aide à ressentir la détresse du personnage.

Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player
Anyone 's Diary Test Review PlayStation VR PSVR VR4Player

C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui…

Malheureusement Anyone ’s Diary est entaché par de gros problèmes techniques. Ma première session de jeu s’est transformée en parcours du combattant : bug du son qui se coupe, obligé de relancer l’application ce qui a fait sauter ma sauvegarde alors que j’étais à la fin du second chapitre.  Après avoir tout recommencé du début, au milieu du deuxième chapitre mon personnage s’est mis à grandir de 120%… Rien d’alarmant me direz-vous, sauf quand on se rend compte qu’à cause de ça le perso ne peux plus emprunter certains passages sous peine de glitcher et de se bloquer dans le décor.

De plus, lors des déplacements de caméra, on se rends compte qu’il est possible et même fréquent de traverser les éléments du niveau. Une aubaine pour ceux qui souhaitent explorer l’envers du décors mais qui trahis un certain manque de finition.

Pour finir, Anyone ’s Diary est court et ne propose pas de rejouabilité (sauf en cas de perte de sauvegarde…). Un premier run se fait en 1h30 environ, un rush en 30 minutes.

Conclusion

Anyone ’s Diary est ce qu’on peut appeler un petit jeu. Sans être honteux non plus puisqu’il propose une belle ambiance mélancolique, des sessions de casse tête plaisantes et des musiques magnifiques, il est victime d’un manque de finition et de moyens flagrant avec ses graphismes et ses animations pauvres, ses bugs bloquants très punitifs et ses quelques imprécisions lors des phases de puzzle.

Il nous reste tout de même un jeu touchant, illustrant les difficultés de la vie que nous sommes tous susceptible de traverser. Anyone ‘s Diary est un jeu qui se raconte pendant 1h30 plus qu’il ne se joue, à l’image d’un journal intime écrit par n’importe qui.

L'Avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4 Pro
Gameplay6
Graphismes4
Scenario7
Rejouabilité1
Bande son9
Ratio Qualité / Prix / Durée de vie4
Immersion6
Note des lecteurs1 Note5.8
Les plus
La direction artistique et l'ambiance
Les musiques sublimes
Les sujets traités
Les puzzles plaisants
Les moins
Les bugs de sauvegarde, les glitchs
Contrôles un peu raides
Maniabilité hasardeuse pendant les puzzles
Graphismes et animations pauvres
Court quand même
5