Pourquoi Sony boudent l’E3 2019 et la PlayStation Experience ?

Pourquoi Sony boudent l’E3 2019 et la PlayStation Experience ?

10 août 2019 0 Par Laurent Ganne

Partagez nos articles !

VR4player, les dossiers du mois d'aout

Article du 17 Novembre 2018

E32019 Sony PlayStation VR4player

Microsoft et Nintendo : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais !

La nouvelle est tombée, Sony ne seront pas présent à l’E3 2019. Il n’y aura pas de conférence ShowCase ni de stand PlayStation au plus grand salon de jeux vidéo du monde. Cette information va faire couler beaucoup d’encre car c’est la première fois en 23 ans que le constructeur japonais ne sera pas présent à l’E3. Une information qui fait l’effet d’une bombe ? Pas vraiment en fait, l’annonce de Sony n’a rien de choquant, ils ne sont pas les premiers à faire ça.
En effet, Nintendo boudent le salon américain depuis 2013 (Dernière conférence en 2012!). Ils sont présents physiquement sur un stand mais ne communiquent, durant cette période, que par l’intermédiaire de leur service de Live Stream “Nintendo Direct” pour les conférences. L’an passé, c’était au tour de Microsoft de bouder le salon de l’E3 organisé par l’Entertainment Software Association (ESA). On pouvait les croiser dans l’enceinte du Los Angeles Convention Center (Photo ci-dessus) que pour leur service de livestream Mixer. Pour tout le reste, ils avaient joué à domicile, dans leur propre salle, le Microsoft Theater (Photo ci-dessous) à proximité du Convention center. La déclaration de Sony, bien qu’étonnante n’est pas vraiment surprenante ! Mais il est intéressant de prendre un peu de recul et d’essayer de comprendre les motivations d’une telle décision.

Bien entendu, la concurrence n’a pas tardé à réagir et je vous le met dans le mille, c’est pas sympa pour Sony ! ^^

E32019 Sony PlayStation VR4player

Nintendo qui snobent l’E3 depuis 2013 en faisant toutes leurs conférences via Nintendo Direct ont déclaré :

Pour nous, l’E3 est une opportunité incroyable de montrer aux fans ainsi qu’à nos partenaires du monde entier, des nouveaux jeux et de leur faire découvrir des expériences inédites. Chaque année, nous réfléchissons à la meilleure façon de tirer profit de l’E3 de l’année suivante pour mettre un sourire sur le visage des gens (président de Nintendo Amerique).

E32019 Sony PlayStation VR4player

Microsoft qui ont déserté eux aussi l’E3 en 2018 en s’installant tout simplement dans leur propre salle “Le Microsoft Theater” ont déclaré :

L’E3 est un endroit incroyable pour montrer la vitalité et la créativité dont fait preuve l’industrie. L’ESA continue d’étendre la popularité du salon auprès des fans et des professionnels, que ce soit en termes de fréquentation ou en ligne, et nous avons hâte de voir ce qu’il se prépare pour l’E3 2019 (Phil Spencer, responsable de la branche Xbox chez Microsoft)

L’E3 2019 compromis ?

Cette annonce de l’absence de Sony à l’E3 2019 est une petite bombe atomique dans le milieu. Comment un salon comme l’E3 peut encore tenir la route sans Nintendo, Microsoft et maintenant Sony ? Le salon risque fort de se recentrer sur les développeurs indépendants et perdre en fréquentation sans les 3 plus gros acteurs du marché. Mais bien entendu, communication oblige, l’annonce de Sony a suscité une réaction directes de ces deux principaux concurrents, ils seront là en 2019 ! et PAF! dans le nez de Sony ! Le salon a toutefois encore une carte à joueur car le marché du jeux vidéo n’est pas acquis, loin de là. On a déjà vu des géants comme Atari ou Sega disparaître. Les grosses marques d’aujourd’hui ne seront pas forcément celles de demain et le salon pourrait aussi se recentrer sur des nouveaux venus. On vous rappelle que le salon de l’E3 existe depuis 1995, il avait accueilli à l’époque 50 000 visiteurs. Mais un salon reste quelque chose de très couteux et certains gros éditeurs comme Microsoft, Blizzard Entertainement préféraient déjà, il y a quelques années, organiser leur propre rendez-vous pour réduire les coûts.

E32019 Sony PlayStation VR4player

Les salons de jeux vidéo, un modèle dépassé ?

Avec la démocratisation de l’info en direct et des conférences via Internet, les éditeurs sont de moins en moins intéressés par les salons couteux et moins efficaces qu’un événement organisé seul. L’accès à l’information a fortement évolué depuis 1995 et il est vrai que le Live Streaming permet aujourd’hui d’organiser de grandes conférences avec des protagonistes qui restent tous chez eux, sans se déplacer. On peut donc comprendre que les grandes marques sont réticentes à dépenser des millions de dollars dans ce genre d’évènement. Le modèle établi est en train d’exploser sous nos yeux. L’annonce de Sony n’est qu’un coup dur de plus pour le salon. Les organisateurs doivent trouver un moyen de réduire les coûts et de séduire les fabricants.

PlayStation State of Play

Un marché en constante évolution

Le marché du jeu vidéo est en pleine expansion, car il ne se limite plus aujourd’hui qu’aux enfants. Le grand public est à sa portée et on vous rappelle qu’il génère depuis 2000 beaucoup plus de revenus que celui du cinéma. En 2017, l’industrie des jeux vidéo affichait 108,9 milliards de dollars de revenus quand celle du cinéma atteignait que 40,6 milliards. La FIFA (Fédération internationale de football) n’a enregistré que 734 millions de dollars en 2017. Avec de tels chiffres, il est évident que Nintendo, Microsoft et Sony ne vont pas rester longtemps seuls dans la danse. Ces jolies petits paquets de billets verts vont attirer de nouveaux challengers avec les reins solides, à commencer par Google qui devraient lancer leur projet de console streaming Google Yeti en 2020. Bien évidemment, ils ne seront pas les seuls, Amazon s’intéressent également de près à ce marché et ont déjà un studio de développement. On attend également Apple et Samsung qui ne devraient pas rester sans rien dire (Apple planchent sur un projet de casque VR AR). Tous ces acteurs ne se limiteront pas à faire du streaming de jeux vidéo, ils vont directement menacer les programmes vidéos et par conséquent, Netflix devraient également réagir pour se défendre.

Au final, on ne serait pas étonné de se retrouver dans les 10 années prochaines avec une multitude d’offres et d’abonnements. Il va y avoir de la casse, des sociétés vont couler et nous pensons que si Microsoft achètent tant de studios en ce moment, ce n’est pas seulement pour contrer Sony mais SURTOUT pour se défendre face à la vague qu’ils risquent de se prendre en pleine figure ! Sony ont gagné la bataille de cette génération de console avec plus de 85 millions de PS4 vendues mais les 5 ans à venir seront plus difficiles. Voilà pourquoi nous pensons que la PS5 sera rétro compatible avec les jeux PS4 (Un brevet annonce même une rétro-compatibilité avec l’ensemble des consoles PlayStation depuis la PS1). Dans le cas contraire, Sony se tireraient une balle dans le pied car ils repartiraient à zéro sur une bataille très dangereuse, d’autant plus dangereuse pour le groupe quand on sait que sa locomotive est justement la PlayStation !

E32019 Sony PlayStation VR4player
E32019 Sony PlayStation VR4player

Sony, pas forcement à sa place à l’E3

Sony Interactive Entertainment a beau être une filiale américaine de Sony, la société n’est pas une véritable entreprise américaine pour autant. Le protectionnisme de Donald Trump les pousse-t-il à annuler la PlayStation Experience et l’E3 en 2019 ? Sony craignent-ils autre chose comme des fuites ? On ne sait pas ce qu’il s’est réellement passé durant l’E3 2013. Comment Microsoft se sont lancés sur une console (XBox One) qui n’autorisait pas la revente de jeux sans croire que Sony allaient faire de même ? Sony ne craignent-ils pas des représailles pour le lancement de la PS5 ? N’oublions pas non plus que presque tous les concurrents et futurs concurrents de Sony seront américains : Microsoft, Google, Amazon, Apple ou Netflix ! Shuhei Yoshida avait déjà bien précisé en 2017 qu’il n’y avait pas que l’E3 pour faire des annonces !

E32019 Sony PlayStation VR4player

Sony tournés vers l’avenir et les nouvelles technologies

Le communiqué de presse de Sony indique leur intention d’explorer de nouvelles façons d’engager leur communication en 2019. Il précise qu’ils sont impatients de partager leurs projets avec nous.

L’actualité va être centralisée sur l’annonce de l’absence de Sony à l’E3 et peut-être occulter une autre information qui tombe au même moment et qui en dit long sur le devenir des conférences en Live Streaming. Un brevet de Sony déposé en avril 2018 vient d’être rendu public. Il présente une nouvelle technologie permettant à des followers de suivre de manière dynamique, avec un téléphone portable, des environnements en réalité virtuelle, le tout en live ! Ce brevet est avant tout un système de partage en direct d’une application VR mais son utilisation peut également trouver un intérêt pour la communication d’une société. La Réalité virtuelle ne se limite pas aux jeux vidéo. Elle rend possible la téléportation de Star Trek ! Il sera bientôt tout à fait standard d’acheter des billets pour un concert ou un spectacle et de le regarder chez soi tranquillement installé dans notre canapé. Pour une conférence, le principe reste le même. On peut alors se reposer la question sur l’avenir des salons ? Imaginons un moment que l’on pourrait assister en direct à un Showcase Sony avec le PlayStation VR, comme si on y était vraiment. Les joueurs qui n’auraient pas de casque VR, pourraient visionner la conférence depuis leur smartphone mais ils ne seraient pas devant un écran figé par l’angle de la caméra. Ils n’auraient qu’à bouger leur smartphone pour regarder dans la salle où ils veulent ! Une telle présentation serait du jamais vu dans l’histoire du jeu vidéo et si elle devenait réalité, il est fort à parier qu’elle serait utilisée pour présenter le PlayStation VR 2.

E32019 Sony PlayStation VR4player
E32019 Sony PlayStation VR4player

Conclusion

On vous le dit depuis maintenant 2 ans, la VR n’en ait qu’à ses débuts. Les applications pratiques de cette technologie sont nombreuses. Les réfractaires aux nouveautés y crachent dessus comme quand les téléphones portables sont arrivés dans nos foyers, ils ont maintenant tous un smartphone dans leur poche. De la même manière, ces mêmes personnes auront tous dans quelques années un casque de Réalité Virtuelle à la maison. Ce n’est plus qu’une histoire de temps !

Les salons comme l’E3 vont devoir réfléchir et proposer des services supplémentaires pour tenir. Pourquoi pas des accès VR au salon payants à l’aide de robots équipés de cameras 360° faisant un circuit pré-déterminé ? Un seul robot pourrait retransmettre l’ambiance du salon à des millions de personnes dans le monde. On pourrait tous ainsi se rendre à Los Angeles (d’une certaine façon) ?

La prochaine génération de console va annoncer un virage pour le marché des jeux vidéo, la bataille risque d’être sanglante et certains gros acteurs d’aujourd’hui vont peut-être y laisser des plumes ! Le Cross Play Nintendo / Microsoft / Sony pourraient être un bon moyen de se protéger des challengers aux dents pointues. Le monde change et ils doivent changer avec lui si ils ne veulent pas disparaître. Sony ne vont pas à l’E3 peut-être parce qu’ils n’auront pas grand chose à montrer cette année ou au contraire, parce qu’ils souhaitent garder secret l’annonce de leurs prochains hardwares et préfèrent maîtriser leur communication de A à Z en interne. On ne pense pas que l’année 2019 sera de tout repos, bien au contraire ! On ne met pas en vente un produit du jour au lendemain, il faut d’abord teaser sur ce produit plusieurs mois voir même une année avant le lancement. Si la PS5 ou le PSVR2 sont annoncé pour une sortie en novembre 2020, alors Sony commencera à communiquer sur ces produits en un an avant, en fin d’année 2019 !

Partagez nos articles !