in ,

COOL !COOL ! J'ADORE !J'ADORE !

Song in The Smoke sur PlayStation VR, LE véritable GOTY 2021 [TEST]

Song In The Smoke est sorti au mois d’octobre 2021 au prix de 29.99€ sur le PS Store uniquement et avait crée la surprise pour un jeu dont on ne savait pas grand chose. Il s’est avéré être un « Man Vs Wild » like, genre très peu représenté du jeu de survie. 17-bit Studio nous livre ici son premier essai, alors pari réussi ? Oh que OUI !!

Gameplay

Pour rappel, Song in the smoke est un jeu de survie en pleine nature où il faudra faire face à tout un tas de dangers tels que le froid, la faim, l’empoisonnement, l’attaque d’animaux sauvages et les mystères de la nuit. Quel est le but de tout cela ? Ça sera très compliqué de l’expliquer sans spoiler l’histoire. Ce que l’on peut dire en revanche, c’est que Song in the Smoke n’est pas très généreux en mise en scène ni en narration. Il y aura bien quelques animations au cœur de chaque niveau mais qui seront très orientées pour vos futurs combats plutôt que sur l’objectif de vous en apprendre plus sur le scénario. Ce dernier peut donc paraître anecdotique mais il prendra tout son sens à la fin de l’aventure.

Au départ vous vous réveillerez seul sans savoir où vous êtes, accueilli par un corbeau à trois têtes des plus étranges mais qui, bizarrement, sera votre guide pour commencer. Vous commencerez par un bref tutoriel qui vous apprendra les bases qu’il faudra souvent répéter dans l’ordre où elles vous seront présentées, votre premier objectif sera de collecter les pierres des chants. Plutôt simples à repérer et au nombre de trois, elles seront éparpillées dans différents endroits de la carte. Vous pourrez les découvrir à l’œil ou en tendant bien l’oreille grâce à la légère mélodie qu’elles diffusent.

Il vous faudra traverser chaque environnement à l’aveugle muni d’une simple carte, d’un arc et d’une massue, pour le reste, à vous de chercher tout autour de vous de quoi créer du feu et vous abriter pour pouvoir passer tranquillement la nuit. Car le cycle jour nuit est important. Il est d’ailleurs plutôt court, surtout lorsque vous aurez besoin d’accomplir plusieurs tâches qui consommeront elles aussi du temps. Facteur très importante à gérer, le temps d’une journée dure en moyenne une quinzaine de minutes et pareil pour la nuit. Si au lancement il n’y a pas vraiment de différence entre le jour et la nuit, plus vous avancerez dans l’aventure et plus il sera primordial de bien gérer votre temps et ce cycle.

Si le jour tout va bien, le ciel est clair, le soleil caresse votre peau et les oiseaux chantent, pas vraiment le temps de faire du tourisme puisqu’il faudra faire attention à absolument tout votre environnement. L’inquiétude n°1 reste la faim qu’il faudra assouvir le plus régulièrement possible et de plein de manières différentes en consommant des baies, des champignons, ou le met des fins gourmets : La viande. Au début du jeu, vous aurez peut-être de la peine de tuer un pauvre petit cerf tranquillement en train de boire dans la rivière. Plus loin dans le jeu, votre côté primaire et bestiale reprendra le dessus et vous ferez beaucoup moins dans le sentiment car vous serez régulièrement attaqué par tout ce qui vous entoure. Et la plus d’amour qui tienne, c’est eux ou moi.

Une fois la bête terrassée, plusieurs choix seront possibles en dépeçant l’animal sur 4 parties, la viande, les intestins, la peau et les os et plus tard les crocs mais également les plumes qui vous seront très utiles. La viande servira évidemment a vous restaurer, à consommer cru ou cuite, mais attention car crue elle peut être dangereuse et vous risquez l’empoisonnement. La peau vous servira à l’élaboration de vos vêtements pour vous protéger des agressions, mais auront une date de fin de validité. Leur rôle essentiel sera de vous réchauffer, ce qui sera indispensable pour avancer plus sereinement. Et enfin les intestins seront, après un séchage en bon et due forme, les matières premières essentielles à la création ou à la restauration d’un arc en faisant office de corde.

La deuxième mécanique importante de Song In The Smoke serra le feu. Il servira essentiellement la nuit pour gérer au mieux votre température corporelle, cuire vos récoltes de la journée et surtout pour éloigner les prédateurs. Et tous les matériaux que vous trouverez autour de vous seront utiles et indispensables. Pour créer du feu, il vous faudra bien évidement du bois mais vous devrez réunir également neuf grosses pierres et bien choisir l’emplacement de votre feu de camp. Dès le début de Song in The Smoke, vous apprendrez que l’eau éteint le feu ( sans rire c’est vrai ). Et vu son importance, surtout la nuit, il serait très ennuyeux qu’il s’éteigne à votre insu à cause d’une petite pluie imprévue… Et oui, il y a une météo dynamique à prendre en compte qui impactera votre santé.

Ensuite, pour faire un bon feu, il vous faudra du bois mais pas n’importe lequel, quelques écorces d’abord puis plusieurs bûches de tailles différentes S/M/L. Les écorces s’obtiennent de manière assez simple puisque chaque fois que vous taillerez une petite branche pour créer une flèche ou une plus grosse pour créer un gourdin cela créera des écorces. Tout comme les petites pierres se transformeront en pointes pour vos flèches à l’aide d’un os préalablement sculpté ou les herbes en potion après avoir étaient pilonnées. Chaque ressource aura une importance capitale et elles seront sollicitées régulièrement. Évidemment un inventaire sera de la partie, représenté sous forme de cape, il faudra le gérer en fonction de la priorité et des besoins du moment.

Bien entendu tout ceci n’est qu’un aperçu de ce que vous pouvez faire, créer ou améliorer dans Song in the Smoke. Vous devrez également faire évoluer votre camp avec un chevalet de tannage, une table de séchage ou encore un sac de provisions (peu utile selon moi).

Maintenant que vous avez tout ça en tête vous pouvez continuer d’avancer vers l’objectif de chaque niveau, tuer la bête sauvage qui domine les lieux.  Votre première quête consistera à récupérer les trois pierres des chants, les suivre du regard pour trouver leur point de ralliement et découvrir le point faible de chaque ennemi, avant d’aller les combattre.

L’ensemble du titre se joue aux PS Move uniquement et cela fonctionne plutôt bien. La sélection de l’inventaire est très naturelle, les déplacements aussi mais ce sera plus compliqué pour le combat. En fonction de la position de votre PlayStation caméra par rapport à vous, il sera régulier de décrocher du tracking lorsque vous essaierez de suivre un animal si celui-ci vous tourne autour. Il sera plus simple de toujours lui faire face même si cela est beaucoup plus dangereux. Idem pour les combats au corps à corps ou à l’aide du gourdin lorsque l’animal est collé à vous, vous aurez beau le marteler, certains coups donneront l’impression de n’avoir aucun effet. Pour les contres en revanche il n’y aura pas de souci particulier, ils fonctionnent très bien.

Graphismes, bande son et durée de vie

À sa sortie, Song In The Smoke était directement optimisé pour la PS4 Pro, et aucune différence particulière n’est à noter entre les versions PS4 Pro et PS5  hormis les temps de chargement. Graphiquement, le jeu tourne sous Unreal Engine 4 et une distinction a quand même été faite entre la version autonome et celle sur support physique comme version PC et PSVR. On notera plus d’effets au niveau de l’eau et de ses reflets, mais aussi des détails sur les feuillages et divers effets qui rendent le monde un peu plus vivant. Tout y est toujours agréable à regarder malgré la simplicité des décors et du paysage général. Les animaux sont également très bien dessinés avec beaucoup de détails malgré le parti pris du celshading pour les textures. Tout ceci forme un très bon mélange donnant à l’univers le sentiment d’être toujours vivant malgré la solitude physique réel, vous n’aurait jamais le sentiment de l’être.

La bande-son est elle aussi très simple, mais très efficace. Les cris des divers animaux sont facilement identifiables et vous saurez directement qui est votre agresseur. Pareil pour le bruit du vent, des feuilles et de l’eau venant encore renforcer ce sentiment de présence et de vie environnante. Pas de doublage a présenter, seulement des grognements, ce qui me paraît normal vu l’époque ou se déroule le jeu mais tous les textes sont traduits en français.

Song in the Smoke : Conclusion

TOP Conclusion testL’ambiance est un gros atout, et toutes les tâches à accomplir pour avancer dans l’histoire ne nous laissent jamais vraiment le temps de penser à autre chose. Si cet aspect survie un peu punitif peut en rebuter certains, il a en revanche très bien fonctionné sur moi. Sachez que depuis peu, 17-bit a sorti une dernière mise à jour dans laquelle il est possible de choisir deux niveaux de difficultés pour rendre l’aventure moins stressante et pouvoir en profitiez un peu plus. Je suis venu à bout de Song In The Smoke après 19 heures + quelques heures de « farming », mais cela a toujours été un plaisir de me replonger dans cet univers totalement dépaysant. Il y a bien entendu plusieurs trophées à débloquer pour les chasseurs de prix. Cela augmente un peu la re-jouabilité, mais une fois celle-ci terminée rien de plus ne vous attendra dans Song in the Smoke. Pour 29.99€ et 20 heures de jeu, Song in The Smoke est vraiment plus qu’honnête quand on voit la qualité et la réalisation dont il fait preuve. Les quelques bugs dont il souffrait ont été corrigés (mais ceux ci étaient minime et n’empêchaient pas la progression du jeu).

En résumé, ce Song in the Smoke regroupe une très bonne réalisation, un très bon gameplay, une bande-son efficace, une bonne durée de vie et tout ce qui fait un bon jeu ! Merci donc au studio 17-Bits pour cette pépite que vous nous avez proposé. On vous le conseil en attendant l’arrivée éventuelle d’un PSVR2…

Song in the Smoke 17-Bit studio TEST PSVR PlayStation VR VR4Player
Test réalisé sur PS5
Scénario
7.5
Gameplay
9
Graphismes
8.5
Bande Son
8
Immersion
9.5
Rejouabilité
8
Rapport Qualité / Prix / Durée
9
VOTRE NOTE, VOTRE TEST !0 Note
0
Les plus
La gestion de l'inventaire
L'environnement très vivant et plutôt beau malgré sa simplicité
L'hyper tension de vivre dans cet environnement hostile
La bonne gestion des ressources sur le terrain
Les moins
La narration très peu présente
Le chant des pierres de chant qui monte à la tête 😅
Le tracking des PS MOVE trop souvent aux fraises
Le cycle de journée un peu court
8.5

Article de Ma Jaw

J'adore le GAME!!! Ca suffit Non?!

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PlayStation VR2 PSVR2 Tout ce qu'il faut savoir ! Dossier Vidéo VR4Player

PlayStation VR2 : Tout ce qu’il faut savoir du futur casque PSVR2 de la PS5.

Dossier vidéo : Que doivent faire Sony et Playstation après le rachat de Activision

Après Activision… Que vont faire Sony et PlayStation maintenant ?