PSVR2 : Japan Display, nouveaux écrans pour le PlayStation VR 2 ? Non !

PSVR2 : Japan Display, nouveaux écrans pour le PlayStation VR 2 ? Non !

19 février 2020 1 Par Laurent Ganne

Partagez nos articles !

La société Japan Display Inc. vient de publier un communiqué de presse présentant un nouvel écran qui pourrait bien équiper les casques de réalité virtuelle de la seconde génération. La société a annoncé le 17 février qu’elle lançait la production de masse d’un écran 2.1 pouces d’une résolution de 1058 Points par Pouces (PPP) !!!! L’écran LTPS TFT-LCD sera utilisé uniquement pour les casques de réalité virtuelle ” VR-HMD “.

Parce que les VR-HMD exigent une reproduction d’image naturelle et précise, JDI a progressé dans le développement d’une technologie qui atteint une haute définition qui dépasse 1000 ppp et qui réduit à la fois le flou de l’image et la latence. Le TFT-LCD LTPS 2,1 ″ 1058 ppp que JDI a développé utilise non seulement une conception optique spéciale pour rendre les HMD VR (lunettes VR) de type lunettes plus minces et plus légers, mais augmente également sa flexibilité pour une meilleure intégration dans les boitiers (Design). Cet écran est déjà utilisé dans des casques VR qui ont déjà été introduites sur le marché, et il est prévu que le marché continuera de croître car les utilisateurs pourront plus facilement découvrir des espaces VR agréables.

Fort de son expérience, acquise au fil des années consacrées au développement des écrans LCD TFT LTPS, JDI maintiendra sa position de leader dans le domaine des écrans VR ultra haute définition.

On ne sait pas encore de quel casque VR déjà commercialisé Japan Display parle, on pense au Huawei VR Glass, mais on sait déjà que le français Lynx R-1 est équipé d’écrans de la marque japonaise. En résumé, ces écrans seront donc des LCD conçus pour la VR d’une taille de 2,1 pouces hexagonale pour une meilleure intégration d’un définition de 1600 x 1600 pixels (ce qui porte la résolution du casque à 3200 x 1600 pixels) avec une densité de pixels de 1058 PPP (Résolution), du jamais vu en VR pour l’instant ! Le temps de latence est de 4,5 ms et sa fréquence de rafraîchissement est de 120 Hz.

Japan Display Ecran VR Réalité Virtuelle

Peut-on vraiment espérer ces écrans Japan Display dans le futur PlayStation VR 2 / PSVR2 ?

Nous restons très sceptique sur ce point, pour plusieurs raisons. Le première raison est bien évidement le tarif. Le casque Lynx R-1 est proposé au prix de 1500 $. La résolution de 1058 PPP peut faire rêver les joueurs mais il ne faut pas oublier que nous sommes sur console de salon et qu’un PSVR2, bien que plus performant par rapport au PlayStation VR se devra d’être accessible ! Un prix de 400,00 € serait acceptable. Il va déjà falloir intégrer un écran d’une bien meilleure définition, un système de tracking et supprimer tous les fils sans compter sur les caméras intégrées dans le casque et j’en passe… alors deux écrans de ce type… perso, mieux vaut ne pas trop rêver ! (C’est possible… mais loin d’être évident ! ) De plus, le PSVR dispose d’une excellente dalle OLED (bien que dépassée)… Il serait vraiment dommage de revenir sur du LCD de la part de Sony car même aujourd’hui, le PlayStation VR n’est pas si ridicule que ça et pourrait encore bien nous surprendre sur PS5 !

À titre de comparaison, le PSVR propose une densité de pixels de 386 PPP et le HTC Vive Pro 615 PPP.

La deuxième raison pour laquelle il ne faudra pas trop y croire est que Japan Display a pour actionnaire Sony mais que Sony est de moins en moins investi sur la société ! Japan Display était, à la base, une co-entreprise entre Sony, Toshiba, et Hitachi dans le domaine du LCD.

Co-entreprise ? Oui et non en réalité … Il faut remonter à la création de l’entreprise le 16 novembre 2011. A cette époque les 3 grands groupes Japonais SonyToshiba et Hitachi sont malmenés par Samsung et LG dans le domaine audiovisuel. Ils décident alors de fusionner leurs activités de fabrication de dalles LCD de petites et moyennes tailles au sein d’un co-entreprise, baptisée Japan Display Inc.

Cette co-entreprise est en réalité un fonds d’investissement soutenu par le gouvernement japonais. Ce dernier avait injecté 200 milliards de yens (2 milliards d’euros) dans ce projet. Sony, Toshiba et Hitachi ne détenaient en réalité que 10% chacun des parts de l’entreprise lors du lancement. L’actionnaire majoritaire étant l’état japonais. En mars 2014, l’entrée en bourse de Japan Display est un échec, l’action perd 17% le premier jour de cotation, malgré des résultats financiers positifs. En aout 2017, Japan Display annoncent que son principal client Apple devrait équiper leurs futurs smartphones d’écran OLED.

En mai 2018, Sony faisait toujours partie des investisseurs du groupe Japan Display mais à hauteur de 1,8%. Sony ne détient aujourd’hui plus que 1,26% des actions de l’entreprise. Japan Display était même au bord du dépôt de bilan et vient d’être “sauvée” en signant un accord pour obtenir 918,87 millions de dollars auprès d’Ichigo Asset Management, une société d’investissement japonaise. Ichigo investira dans Japan Display et finira par prendre le contrôle de la société. L’Innovation Network Corporation du Japon (INCJ), qui contrôle actuellement JDI, perdra donc, à terme, le contrôle de la société. Ils détiennent actuellement 25,3% des actions de Japan Display. De fil en aiguille, les enjeux des autres investisseurs (Sony) diminueront…

En conclusion, il ne faut pas trop rêver ! Le PlayStation VR 2 ou PSVR2 ne sera pas aussi petit et leger qu’une paire de lunette de ski… en tout cas, on a un gros doute ! Ce type d’écrans devrait se destiner à des lunettes VR plus couteuses en théorie ou si le prix n’est pas si élevé que ça, à des casques de type Huawei VR Glass. Il est toutefois très intéressant de noter que des fonds d’investissement s’intéressent de près à la technologie des écrans de petite taille et sont capables de dépenser 900 millions dans ce type d’entreprise… Qui a dit que la VR n’intéressait personne et que personne ne demandait de VR déjà ? 

Partagez nos articles !