PlayStation VR : Smash Hit Plunder, fracasser c’est notre métier. Le Test

PlayStation VR : Smash Hit Plunder, fracasser c’est notre métier. Le Test

8 octobre 2018 0 Par Okami7

Avez-vous déjà rêvé de mettre le bazar chez vous sans rien déranger ou encore de ne pas vous soucier de ranger constamment les jouets et la chambre de votre enfant ? C’est ce que vous propose Smash Hit Plunder. Triangular Pixel est de retour avec un argument de poids et pas des moindres « Nous sommes des spécialistes primés de réalité virtuelle multijoueurs amusants »

Après avoir proposé sur HTC vive des jeux développés au maximum en 24H et d’incarner un espion déjouant des lasers, un enfant dans un bac à sable, un strip teaser en costard ou encore un voleur de bijoux, TRIANGULAR PIXEL nous offre la possibilité ici de prendre le contrôle d’un mage héritant d’un château !

Disponible sur le PSN européen depuis le 5 Octobre au tarif de 29,99 Euros, Smash Hit Plunder nous offre-t-il un bon divertissement ou nous fait il plutôt rire jaune ?

Le Scénario : What the F…!

Bienvenu au moyen âge. Bonjour chevaliers, épées, paysans, étendards flottant, mages et fantômes ??  Cela commence plutôt bien d’autant que Smash Hit Plunder est traduit littéralement en français. Nous incarnons un mage ayant hérité du château de notre grand-mère, le rêve de toute une vie en quelque sorte, mais c’était sans compter sur l’apparition d’un agent de recouvrement d’apparence fantomatique nous déclarant qu’il a bloqué les portes du château.

Vous l’aurez compris, vous allez devoir renflouer vos dettes afin de pouvoir bénéficier de votre bien immobilier.

Pour ce faire, nous allons mettre sans dessus dessous les environs de la ville pour y dénicher des pièces, lingots, bijoux permettant de débloquer les différentes salles de notre futur château.

Bref….. Merci mamie tu aurais pu t’abstenir.

Smash Hit Plunder sur PSVR

Graphismes : Discovery Craft

Pour un studio ayant l’habitude de développer des jeux en 24h, Smash Hit Plunder s’en sort plutôt bien, cependant ne vous attendez pas à une grosse claque graphique. Dans un style Voxels design, à la Discovery sorti l’année dernière ou encore Minecraft, la simplicité et le cubisme sont mis en avant. Malgré que l’on n’ait pas ou prou d’aliasing et qu’il soit propre, on est face à un jeu manquant cruellement de personnalité et avec du recul on se demande même si Triangular Pixel n’a pas repris directement des éléments graphiques des jeux précités plus haut. C’est d’autant plus dommageable car Smash Hit Plunder fait l’impasse sur l’audace et reste dans sa zone de confort sans jamais faire mouche. Les texture sont déjà vues, les animaux également et ce n’est pas les fantômes ressemblant de très très loin a luigi’s mansion qui retiendront notre attention. Soyez prévenu, ce n’est pas pour son aspect générique que l’on craquera sur le soft.

Gameplay : Smash it, aux PS Move ou la DualShock4 ?

Mon incompréhension est totale, pourquoi chaque jeu jouable au PS move se joue de manière différente ?

C’est encore le cas avec notre titre ici présent. Apres avoir le choix de jouer à la DualShock4, avec les PS move, de préserver ou de conserver les masques noirs de confort, ne vous attendez pas a du déplacement libre mais à de la téléportation améliorée. Comprenez ici qu’il vous suffira de pointer le sol, de valider notre action avec la touche move ou (X) et notre mage se dirigera en « marchant » vers le point ciblé avec au choix un mode fluide ou par micro téléportation afin d’éviter le motion sickness. Pour pivoter, uniquement par saccades, il faudra maintenir la même touche Move ou X mais en balayant notre Controller vers la gauche ou la droite. Enfin pour reculer, il suffit de maintenir encore le même bouton et d’orienter notre Move ou DualShock4 vers le bas.

Finalement on s’y fait rapidement mais pourquoi après 2 ans d’existence de PSVR on ne standardise pas les commandes ?

Les Moves sont matérialisés à l’écran par des baguettes magiques et la manette…par une DualShock4. Nous pouvons attirer les objets avec la touche T (R2) et aspirer les pièces avec les touches X et O des moves ou L2 de la manette.

Toutefois, mention spécial à la physique du jeu, au cœur du gameplay qui est réussie et sauve un peu les meubles. Après avoir assimilé le gameplay on débarque dans ce monde farfelu et on explose tout dans les niveaux, on éclate les caisses, balance les livres, on met le bordel et on ramasse des sous sous !!!

Smash Hit Plunder, le test VR4player.fr
Smash Hit Plunder, le test VR4player.fr

Immersion et Bande son : Magic Cheap Tune !

Dans la peau de notre mage, l’immersion est là, à tel point que même en regardant sur les cotés, notre vision est gênée par notre capuche virtuelle, impossible à désactiver d’ailleurs et cela s’avère quelque peu gênant.

Concernant la musique et les bruitages, c’est……pauvre.

Certes nous avons bien des bruits de vaisselles cassées, de collectes de pièces, de caisses se brisant au sol, tout ça en rendu 8 bits. Mais la sauce ne prend pas, sans parler de la musique d’un autre âge qui est incohérente avec l’univers du jeu. Elle nous tape sur les nerfs et ne se renouvelle presque pas. Entre rythme binaire et ambiance d’ascenseur, on est servi. On se croirait aux premiers cours de musique des collégiens de 6ème. Une belle cacophonie que ce Smash Hit Plunder.

Smash Hit Plunder, le test VR4player.fr
Smash Hit Plunder, le test VR4player.fr
Smash Hit Plunder, le test VR4player.fr

Durée de vie et mode multi : Smash Hit Plunder, à plusieurs c’est mieux !

Le point que l’on ne peut reprocher a Smash Hit Plunder, est bien sa durée de vie à rallonge. Deux modes principaux son disponibles : la course au trésor, nous demandant de piller les niveaux et le mode jeu de piste, qui nous propose de trouver des objets spécifiques dans les ces mêmes niveaux. Tout cela dans un temps imparti, que ce soit en solo ou en coop avec du gameplay asymétrique en local. Entendez par là qu’avec notre PSVR, nous aurons une vue à la première personne et que notre ami(e) verra sur l’écran social les niveaux et les personnages en 3D isométrique.

Sans oublier de parler du mode exploration, qui nous permet d’errer et de saccager les niveaux déjà visités sans contrainte de temps.

Autre bon point, le jeu est jouable en versus et accueille jusqu’à 4 joueurs en local avec les modes cache cache et duel de joyaux. Précisons qu’à partir de deux joueurs, le joueur numéro 1 aura obligatoirement des contrôles aux Ps Move .

CONCLUSION :

Triangular Pixel game s’autoproclame « spécialistes primés des jeux vidéo en réalité virtuelle multijoueurs amusants » et je dois avouer que c’est en jouant à Smash Hit Plunder que l’on s’aperçoit que le travail de testeur est difficile. Pourtant le soft aurait pu se démarquer par une patte graphique propre à lui même mais là encore, Discovery, sorti l’année dernière prouve que l’on peut faire mieux et ce malgré des contrôles assimilables rapidement. Les bruitages 8 bits finissent par nous taper sur le système et la musique me rappelle que les péruviens soufflant dans leur flute de pan devant LA POSTE en bas de chez moi, eux, savent capter l’attention des passants. L’intérêt du soft est limité malgré une multitude de modes de jeux et l’implantation d’un coop ou versus en local. On se retrouve encore et toujours à faire la même chose : secouer encore et encore des objets pour récupérer des pièces. Et ce n’est pas l’anecdotique mode cache cahe qui nous incitera à jouer avec nos ami(e)s ou notre famille. L’ennuie se fait vite ressentir et la volonté de passer à autre chose aussi. C’est d’autant plus regrettable pour un studio revendiquant l’amusement et le fun.

A l’aube des Astro bot, Firewall, Creed, ou Transference, Smash Hit Plunder rate sa fenêtre de lancement et finira oublié de tous.

Ahhhhh la vie de testeur…….. Pas simple.

Test réalisé sur PS4
Scénario4
Graphismes4.5
Gameplay5
Bande Son 3
Immersion4
Rejouabilité6
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE7.5
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
La jouabilité
Les modes multi
La durée de vie
Jeu traduit en français
Les moins
Graphiquement sans âme
L’intérêt du jeu
Avoir la force d'y revenir
4
Avis de VR4player.fr