PlayStation VR : Rooms The Unsolvable Puzzle, le casse-Test PSVR

PlayStation VR : Rooms The Unsolvable Puzzle, le casse-Test PSVR

19 juin 2018 1 Par Marc Spiquel

Partagez nos articles !

Rooms : The Unsolvable Puzzle est comme son nom  l’indique un jeu de puzzle et de réflexion, au sens propre du terme, développé par le studio Sud-Coréen HandMade Game, et disponible sur le PSN européen à partir du 19 juin 2018. Il ne s’agit pas d’un jeu nouveau puisque nous avons affaire à un portage du jeu éponyme disponible sur PC depuis 2015, qui est lui-même la suite du jeu Rooms The Main Building auxquels certains d’entre vous ont peut-être joué sur Nintendo DS et sur Wii en 2010

Rooms : The Unsolvable Puzzle n’étant pas forcément le type de jeux auquel on s’attend à voir faire son apparition en VR, nous avons testé ce titre avec notre casque préféré afin d’apprécier véritablement l’apport de cette technologie à un concept ancien mais très particulier.

Menu et une interface : un bon accueil et un démarrage très simple

Le lancement est simple et agréable, nous plaçant dans un parc face à la demeure dans laquelle nous allons être amenés à y résoudre les différents puzzles. Le premier coup d’œil est engageant : le parc cet ses arbres s’admirent à 360 degrés sous un ciel étoilé. Les options sonores sont accessibles via les appareils situés de part et d’autre du menu central, réduit à sa plus simple expression : le choix de l’un des thèmes du jeu, au nombre de 4, chacun de ces thèmes étant incarné par une grande bâtisse aux multiples portes : le château vacillant, la demeure audacieuse, le palais des mimes et le manoir vertigineux. Tous les textes et explications sont en Français dans le jeu.

Une fois sélectionnée l’une de ces 4 demeures, chacun des nombreux niveaux la composant est accessible en faisant passer son personnage par la porte correspondante, les portes des niveaux réalisés avec succès se trouvant ensuite définitivement éclairées.

 

Rooms le Test PSVR
Rooms le Test PSVR

Rooms : un scénario mystérieux et une multitude de niveaux

Un fabriquant de jouet a disparu. Nous devons guider une petite fille prénommée Anne à travers les demeures hantées dont elle est prise au piège, à la recherche des indices nous permettant de connaître la vérité sur ce qu’il est advenu de ce noble mais mystérieux artisan. Quelques courtes cinématiques agrémentent cette trame en introduction de certains niveaux.

Pour un jeu basé sur la réflexion et les énigmes, le scénario a le mérite d’exister et de créer un ambiance assez intrigante dès les premières minutes de jeu. Et à première vue, il n’y a pas de quoi bouder son plaisir : aux 96 niveaux de base, s’ajoutent les 12 niveaux plus difficiles du sous-sol de chaque bâtiment, destinés à utiliser des nos pouvoirs spéciaux acquis au fil de notre expérience. Oui, avec 144 niveaux, même si les premiers sont destinés à une simple prise en main, nous sommes sur un jeu qui n’est pas avare en contenu et la difficulté finit par être au rendez-vous.

Rooms le Test PSVR
Rooms le Test PSVR

Un gameplay simple mais pas ” VR friendly “

Les développeurs de HandMade game semblent s’être inspirés librement du principe d’un jeu ancien, appelé le taquin, qui consiste à faire coulisser des cases, souvent constituées de chiffres ou de lettres, vers une unique case vide afin d’en mettre les éléments dans un ordre déterminé. A la manière du jeu du taquin, dans Rooms : The Unsolvable Puzzle il s’agit de faire glisser les pièces de la demeure horizontalement ou verticalement afin de permettre à Anne de se diriger vers la porte de sortie. Au fil de l’exploration, différents éléments sont introduits dans le gameplay, résidant par exemple dans la possibilité de se téléporter d’un téléphone à l’autre, ou dans l’usage de petites bombes afin de détruire des marionnettes maudites.

Rooms : The Unsolvable Puzzle ne peut se jouer qu’avec la DualShock et ne prend malheureusement pas en charge les PS Move (les développeurs nous ont confirmé qu’il n’y aura pas de mise à jour les exploitant prochainement), et c’est bien dommage car il manque cruellement la possibilité de saisir les pièces avec ses mains et des les déplacer librement sur leurs axes respectifs. Au lieu de cette liberté, nous sommes cantonnés à utiliser des commandes certes simples, mais peu immersives et mal adaptés à un usage en réalité virtuelle : boutons rond, carré, croix et triangle pour bouger les pièces horizontalement ou verticalement, stick analogique gauche pour bouger son personnage, R1 et R2 pour accomplir certaines actions spécifiques. Bien-sûr, cela fonctionne très bien, mais on se sent limité, d’autant que les mécaniques du jeu s’enrichissent lentement au fil des très nombreux niveaux, et qu’un phénomène de répétition finit par s’installer. Un sentiment d’implication plus fort, passant par des sensations  « physiques » liés à la possibilité de saisir les objets auraient probablement atténué cet aspect négatif.

Rooms le Test PSVR
Rooms le Test PSVR
Rooms le TEST sur PSVR

Des graphismes trop simples et un manque d’immersion

Les graphismes sont très simples dans Rooms : The Unsolvable Puzzle. Il n’y a certes pas d’aliasing ni de problème d’affichage mais nous sommes en face de niveaux assez plats, en 2D. Nous pouvons nous approcher des décors, mais pas assez à mon goût et nous n’avons jamais la sensation de pouvoir entrer physiquement dans les niveaux. On peut se pencher légèrement vers notre personnage ou des pièces dans lesquelles elle évolue, mais on n’a pas cette sensation d’immersion, ce plaisir de faire véritablement partie du décor. Curieusement, c’est dans le menu du jeu que l’immersion est la plus grande, puisque l’on peut pivoter vers le décor et se pencher pour accéder aux niveaux des sous-sols.  Les 4 manoirs ont bien-sûr des décors et des caractéristiques propres, mais aucun ne peut se distinguer nettement des 3 autres sur le plan qualitatif. Alors bien-sûr, les graphismes sont loin de constituer l’essentiel de ce genre de jeux, basé sur l’observation et la réflexion. Mais l’on peut alors se poser la question de la pertinence d’utiliser la réalité virtuelle pour Room  : The Unsolvable Puzzle. Nous sommes d’ailleurs en présence d’un jeu mixte et le jeu peut très bien se jouer sur un écran traditionnel. En somme, je trouve que la VR est agréable mais son utilisation insuffisante, et finalement pas décisive dans le cas de ce titre.

 

Une bande son correcte

Les bruitages du jeu sont très simples et peu nombreux. L’ambiance du jeu tient principalement à ses quelques musiques, adaptées à l’atmosphère que les développeurs ont souhaité donner à leur jeu. Les musiques varient selon les environnements, ce qui revient à dire que l’on entend toujours la même pendant la plupart des niveaux d’une même demeure. Mais on retient surtout qu’un effort a été fait de ce côté, et on peut toujours mettre la musique en veilleuse en cas de lassitude sur un niveau où l’on serait bloqué un peu trop longtemps.

CONCLUSION :

Rooms: The Unsolvable Puzzle possède des mécaniques bien rodées, un gameplay simple et efficace, et n’est pas dénué d’intelligence. Il offre un contenu conséquent avec pas moins de 144 niveaux, bonus cachés inclus. Mais son concept est-il vraiment adapté à la réalité virtuelle ? C’est la principale question que je me suis posé à plusieurs reprises en jouant au titre de HandMade Game. Que gagne-ton vraiment à jouer à un jeu de réflexion sous-un casque plutôt que confortablement assis dans son canapé si on ne se sent que moyennement immergé dans le jeu ? On ne peut que saluer l’initiative d’adapter des jeux pour notre support fétiche et on ne peut que féliciter les développeurs pour la richesse du contenu de leur titre, mais Rooms : The Unsolvable Puzzle me laisse devant un dilemme qui est finalement sans doute ce que ce jeu a de plus insoluble.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
Gameplay5.5
Graphismes4.5
Bande son5.5
Immersion4.5
Rejouabilité6.5
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE7.5
Note des lecteurs2 Notes10
Les plus
Richesse du contenu
Un gameplay accessible
Un environnement sonore cohérent
Des niveaux retors
Les moins
Graphismes pas assez immersifs
Des niveaux répétitifs
Manque les PS move
6

Partagez nos articles !