PlayStation VR :  Ranch Planet, la VR avait elle besoin de ça ?

PlayStation VR : Ranch Planet, la VR avait elle besoin de ça ?

27 juillet 2018 4 Par zoorenardo
Ranch Planet le TEST sur PSVR

Il y a quelque temps, le 15 juin plus précisément est apparu sur le store au tarif de 18 euros un jeu dont on n’avait pas entendu parler durant son développement, « Ranch Planet » de chez Gamepoch que nous connaissons déjà par l’intermédiaire de titres comme Dark Legion ou Lunar Stone Origine of Blood . Ranch Planet est un jeu d’un contenu assez pauvre, comme nous allons le détailler par la suite, pour être plutôt qualifié de démo payante, un comble.

Ranch Planet le TEST sur PSVR
Ranch Planet le TEST sur PSVR

Le Gameplay de Ranch Planet : le point fort du titre ?

Ceux qui nous suivent ont du le remarquer et doivent se dire où diable est passé le scénario ? Sachez que pour Ranch Planet il n’y en a pas donc on squize cette étape et l’on passe directement à la section Gameplay.

Le principe du gameplay de Ranch Planet est simple, il s’apparente à la pêche (et oui encore^^), on a un lance-filet, on vise ce que l’on veut capturer et une fois dans le filet on le ramène en moulinant la pseudo canne à pêche. Ce gameplay pourtant si simple n’est pas exempt de défaut, en effet, suivant le mode choisi le lancer du filet n’est pas le même et il faut donc adapter sa façon de viser suivant le mode auquel on joue. Ensuite, le moulinage pour ramener sa proie est sensé être un mouvement circulaire que la caméra a surement du mal à capter au niveau des PS move, et donc le mouvement peut être simplifié pour ramener sa proie en secouant de gauche à droite son PS move, comme un joueur de maracas épileptique en pleine crise.

On se retrouve donc avec une visée aléatoire et la partie la plus longue du jeu (ramener sa proie) qui consiste à vérifier la solidité de son poignet en secouant frénétiquement un PS move.

Heureusement, les développeurs d’AOGA nous ont concocté 4 modes de jeux !!!

  • Le mode Solo : Dans ce mode, nous sommes devant une “rue” ou défile des animaux qu’il faut attraper. Face à nous, un rapace viendra lui aussi prendre des animaux. Le but est bien sûr de ramasser plus d’animaux que le rapace. Le petit plus de ce mode c’est que le rapace viendra souvent attraper l’animal dans vos filets, et le duel avec le volatile pour savoir qui aura le cochon est très long, très ennuyeux, en plus on ne peut pas lâcher l’animal attrapé, et on voit donc défiler une grande quantité de potentielles proies, bref le duel avec le rapace est une horreur à jouer et il faut donc essayer d’éviter ce duel avec des bonus qui se situent à la droite du joueur : un grappin pour attraper et ramener directement à soit l’animal, un nuage qui viendra lâcher des éclairs sur le rapace pour vous donner un avantage en cas de duel, et une nuée de petits oiseaux qui fera la même chose que les nuages. Bien sur ces bonus sont à enclencher avant de mettre un animal dans votre filet, après c’est trop tard car on ne peut plus les viser. Le « combat » se déroule en 3 rounds, si vous en gagnez au moins 2 vous aurez le choix de quitter ou de recommencer le niveau. Oui, c’est tout. Personnellement j’ai choisi de quitter L

 

  • Le mode Coop : Ce mode reprend tout du mode solo mais en rajoutant un second joueur qui sera là pour déverrouiller vos tirs. Vous aurez donc une série de signes caré,triangle,rond,croix à dicter à votre compère pour qu’il les tape avec sa manette (et valide avec le pavé tactile) à fin de vous déverrouiller un tir. Oui, un tir, pas deux, et en plus vous n’avez que quelques secondes pour jeter votre filet sinon c’est retour aux signes ! Histoire de rajouter assez de difficulté pour qu’on ne prenne aucun plaisir à jouer, la visée avec le lance-filet est changée, là il faut tirer en cloche ce qui rend le tir encore plus approximatif et le tir à longue distance impossible. Outre le fait qu’à ce moment-là du test, le jeu commençait vraiment à me taper sur les nerfs, je vous laisse imaginer la mine dépitée de mon collègue qui doit juste passer son temps à appuyer sur les touches que je lui indique, du fun à l’état pur ! On a pas réussi à gagner dans ce mode, en tout cas on n’a pas essayé 2 fois, mais je mets ma main à couper qu’à la fin on le choix entre quitter ou rejouer ^^

 

  • Le mode PVP : Première originalité de ce mode, on a droit à un nouvel environnement: une arène! Le joueur VR se situe en haut de l’arène, presque en god-mode, et il doit attraper dans ses filets et ramener à lui le joueur non VR … Ce dernier dirige donc son personnage dans l’arène en évitant les tirs du joueur VR et en libérant des petits personnages présents eux aussi dans l’arène. Ce mode est pas trop mal et les parties assez rapides pour en faire 3 ou 4 avant de se lasser, oui car il ne faut pas exagérer c’est juste marrant 5 minutes.

 

  • Le mode PVP : Oui j’ai remis le même titre car c’est la même chose que le 3eme mode mais avec des bonus plus ou moins aléatoires à récolter pour embêter l’autre joueur pendant la partie … et c’est tout ^^
Ranch Planet le TEST sur PSVR
Ranch Planet le TEST sur PSVR
Ranch Planet le TEST sur PSVR

Les graphismes :

Les graphismes sont propres mais très pauvres. L’univers enfantin du jeu fait passer la pilule mais pour quels joueurs ? Le PSVR n’étant pas recommandé par Sony pour les enfants de moins de 12 ans, la réalisation de « jeu enfantin » le mène de lui-même dans une impasse.

Cependant, de nombreux exemples vidéoludiques, comme Spyro, Rayman, Angry Birds etc…, nous ont prouvé que l’on pouvait faire un univers enfantin et quand même plaire aux adolescents et aux adultes. Personnellement, avant de tester le jeu, j’avais vu l’affiche suivante chez Gamepoch, et je trouvais le charadesign à la Angry Bird pour les animaux et à la Toys Story pour les humains plutôt réussi. Malheureusement, les personnages humains ne sont pas dans le jeu, seuls quelques skins de robots ou d’épouvantails sont disponibles pour le joueur … et malheureusement encore, on ne peut voir ce skin qu’en multi, et pire, on ne peut pas le choisir puisqu’il est tiré au sort par le jeu en début de partie.

On peut aussi rajouter à la pauvreté des graphismes, le ridicule nombre de tableaux puisqu’il n’y en a que 2 : une « rue » pour le solo et le coop, et une arène pour les 2 modes pvp.

L’ambiance sonore de Ranch Planet :

Ranch Planet étant tellement court q’il n’y a pas grand chose à en dire hormis que les  sons sont propres, l’ambiance sonore renforce l’univers enfantin voulu par les programmeurs, les moutons font « bèèè » les vaches font « meuh » et le lance-ventouse fait « shbim » ^^

CONCLUSION :

Pas agréable à regarder, pas agréable à jouer, sans histoire, ce « Ranch Planet » n’a vraiment rien pour lui, surtout quand on se rend compte qu’en fait ce n’est qu’une démo de 2 modes de jeux avec chacun un seul niveau, le tout pour 6,99 € … étrange comme démarche, à mon niveau,  je ne vois pas pourquoi dépenser un seul centime dans ce jeu.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 Fat
Gameplay2
Graphismes2
Bande Son2
Immersion1
Rejouabilité1
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE1
Note des lecteurs1 Note2.9
Les plus
Une baisse de prix conséquente
Le Charadesign sympa
Pas d'aliasing ni de scintillement
Les moins
Ce n'est pas un jeu mais une démo
C'est vide
Le gameplay fadas
Toujours trop cher
1.5