PlayStation VR : QUAR Infernal Machines, le test infernal sur PSVR

PlayStation VR : QUAR Infernal Machines, le test infernal sur PSVR

2 avril 2019 0 Par Sebastian
Quar sur PSVR -VR4player.fr

Quar : Infernal machines est un jeu de stratégie au tour par tour développé par le studio FunBox Media qui va également nous apporter Five Nights at Freddy’s VR prochainement. Il est disponible depuis le 15 Mars 2019 au prix de 24,99 sur notre PlayStation store français. Voyons ensemble s’il vaut au moins le « Quar » de son prix…

 

Histoire de Quar :

Le monde d’Alwyd est envahi par des créatures du nom de Quars, les deux clans sont en guerre depuis près de sept-cents ans, et vous allez donc devoir mettre fin à cette longue opposition… Voilà, c’est tout ! Vous n’en saurez pas plus sur l’origine de ces bestioles et ne pourrez pas suivre davantage cette « trame » scénaristique qui aurait pu aller plus loin. Seulement une brève cinématique d’introduction de quelques secondes fera son apparition montrant un père serrant son fils avant de partir et c’est bien dommage !
Bon point : le jeu est en semi-français (« Utilisez le touche du manette »)

 

Quar sur PSVR -VR4player.fr
Quar sur PSVR -VR4player.fr

Gameplay et durée de vie :

Quar : Infernal machines est un jeu qui peut aussi bien se jouer sur écran plat via votre ps4 qu’en réalité virtuelle par le biais de votre PlayStation VR.
Question jouabilité, le titre accepte la DualShock 4 et les PlayStation move, cependant on lui préfèrera le second choix tant la maniabilité à la manette est approximative, dommage pour les joueurs qui voulaient en profiter sur leur télévision. Dans l’ensemble, les contrôles sont tout de même assez limités et imprécis. Le move de gauche nous permettra de faire bouger un rayon lumineux (pas toujours très visible et parfois en dehors de l’écran) qui nous permettra de choisir une nouvelle position sur la carte en vue du dessus ; on pourra également effectuer de petites rotations automatiques dans les coins de la carte ou encore se mettre au même niveau que les personnages si on est motivé car comme je l’ai cité précédemment, les contrôles sont approximatifs.

Le but dans Quar va être de prendre part à différents objectifs répartis en diverses missions, 13 au total. Nous disposerons pour cela de quelques unités que nous choisirons en amont allant de la cavalerie à l’infanterie, en passant par les tireurs d’élite, chasseurs et autres tracteurs blindés pour un ensemble de 18 unités, amies et ennemies y compris. Lors des premières missions, seulement quelques groupes de petits soldats seront disponibles, et vous ne pourrez en bouger qu’un par tour, il vous sera impossible de déplacer vos personnages les uns après les autres avant que l’IA ne prenne le relai… C’est un concept.

Il va donc falloir choisir un petit groupe, le déplacer en fonction des cases disponibles, choisir de le mettre en position couchée ou bien de tirer sur l’ennemi s’il est à portée, puis d’attendre votre prochaine interaction.
On vous demandera par exemple de capturer des drapeaux en positionnant une unité dessus pendant un tour complet, ou alors d’exterminer l’autre clan. Tout se résume à ce genre d’objectif. Ils seront d’ailleurs écrits sur un tableau positionné à côté de la map.
Lorsque vous en finirez un, vous gagnerez des points de victoire que vous pourrez utiliser pour améliorer vos unités et votre base.

L’intelligence artificielle montera elle aussi en niveau au fur et à mesure de votre avancée, même si elle demeure assez forte dès le départ (la plupart du temps elle vous touchera plus que vous et ce à la même distance). Il y a malgré tout de nombreux bugs qui je l’espère seront corrigés au vu du tarif… J’ai par exemple réussi à finir une mission « capture de drapeaux » où je devais prendre possession de deux emplacements ou bien éliminer l’adversaire pour gagner. Il se trouve que j’ai capturé uniquement un drapeau, mon équipe est morte et ce fut un succès ! Oui oui, j’ai gagné ! Il faut donc être un peu kamikaze dans ce jeu…
Il m’est aussi arrivé d’avoir un message informatif devant les yeux qui ne partait plus.

Enfin bref…
En dehors des missions principales, vous ne pourrez pas goûter aux joies de l’escarmouche ou du multi-joueurs, ces-derniers étant tout simplement inexistants.
Mais après réflexion, est-ce que cela aurait été utile ? Aurait-on eu l’envie de se lancer dans d’autres modes ? Le jeu étant tellement ennuyeux et chaque partie interminable, je pense que cela n’aurait pas tant amélioré le tout malheureusement.
Il y a cependant un mode supplémentaire nous permettant d’en savoir un peu plus sur les différents personnages, avec des statistiques et de petites informations, c’est toujours ça de pris. L’apport de la VR n’a hélas pas un grand intérêt dans cette production, dans un genre pas très éloigné Dark Eclipse s’en sort bien mieux et ce gratuitement, ou encore Out of ammo qui n’est plus très cher en promo et qui propose une immersion plus forte grâce au fait de pouvoir incarner nos soldats en pleine action (ce n’est pas le jeu du siècle mais je me suis beaucoup plus amusé sur celui-là ! En plus il est multi). Sinon il y a aussi le nouveau titre par les créateurs d’Arizona sunshine intitulé Skyworld qui mérite davantage votre attention d’après le test d’Okami que je vous invite donc à lire.

Quar sur PSVR -VR4player.fr
Quar sur PSVR -VR4player.fr

Graphismes :

Je peux difficilement rester objectif devant un jeu de cet acabit en 2019. Quar est fortement « aliasé », flou, et les textures ne sont vraiment pas jolies étant très grossières.
Les niveaux se ressemblent, on a un terrain en face de nous avec des teintes marron/vertes, du blanc tout autour, et un ciel au-dessus avec des nuages (c’est ce qu’il y a de mieux fait d’ailleurs !), que ce soit sur ps4 standard ou sur ps4 pro, le rendu est le même (et le chargement du début tout aussi long.…).

Ambiance sonore :

Ce n’est pas ce point qui va rattraper le coup, la musique souffre d’une grande répétitivité et couvre la plupart des autres sons. Au début je ne m’étais pas rendu compte qu’il y avait des bruits d’armes à feu, c’est en la coupant que je les ai vu apparaître. Ils sont assez discrets et plats mais au moins ils sont là. Qu’est-ce qu’il y a de plus ? Des voix mal enregistrées qui se manifesteront pendant vos déplacements (toujours les mêmes évidemment, sinon ce n’est pas drôle).

Quar sur PSVR -VR4player.fr
Quar sur PSVR -VR4player.fr

CONCLUSION :

 

Gardez votre argent.
Ah pardon, il faut argumenter ? Et bien, Quar : Infernal machines est comme son nom l’indique : « infernal »… On s’ennuie, ce n’est pas beau (pour les oreilles non plus), il n’y a pas de mode escarmouche ou de multi-joueurs mais des bugs y sont présents par contre. Nous avons juste une trame mais pas de réelle(s) histoire/cinématiques… Je continue ?
Il est vendu 26 euros (pourquoi ??) et même à 15 ce serait trop cher, l’IA est mal dosée, les parties sont longues et se ressemblent… Bon, là je pense que vous avez compris quand même !

Je ne vous conseille pas de l’acheter, mais vous propose plutôt soit d’essayer le free-to-play Dark eclipse, soit d’acheter Out of ammo en promo si vous n’aimez pas quand c’est trop compliqué en termes de gestion et que vous souhaitez rentrer au cœur de l’action. Vous pouvez également jeter un œil au test d’Okami sur le récent Skyworld qui apparemment vaudrait le coup, lui.
Maintenant, c’est à vous de voir ! Vous pouvez aussi essayer Dino frontier sur le demo disc 1 de PlayStation si vous aimez les dinosaures ainsi que Tethered, ou encore regarder la preview de Sei sur Final assault, un STR à venir qui promet.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 Pro
Scénario4
Gameplay3
Graphismes4
Bande Son4
Immersion5
Rejouabilité5
Ratio Prix/Durée6
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Attendez je cherche
Ah si le titre est en français
Les moins
Bah lisez le test, ce sera plus simple et vous comprendrez ☺
4