PlayStation VR : Test de Everybody’s Golf VR, la balle est dans le trou

PlayStation VR : Test de Everybody’s Golf VR, la balle est dans le trou

27 mai 2019 0 Par Cyril Thevenot

Partagez nos articles !

Everybody’s Golf VR est sorti le 22 mai sur le PlayStation store au tarif de 30€, celui-ci est jouable sur le PlayStation VR et se veut poursuivre la saga qui a débuté en 1997 avec l’immersion totale qu’apporte la VR. Incontournable pour les différents amateurs et noobs de ce sport, cette version VR promet beaucoup : pari réussi ?

Everybody's Golf VR

Everybody’s Golf VR n’est pas le simple portage de la version PS4 sortie le 30 aout 2017, nous avons affaire là à un réel jeu pensé pour la VR et ce de A à Z, ce qui laisse promettre de bonnes sensations grandies par cette dimension supplémentaire qu’apporte la réalité virtuelle. Si les précédents opus présentaient un bon équilibre entre simulation et jeu d’arcade, cette fois-ci, Clap Hanz qui sont à l’origine de tous les Everybody’s Golf ont choisi une approche plus orientée arcade que simulation afin d’être accessible à tous et notamment en VR. Ce qui contraste dans le jeu par rapport aux anciennes versions c’est que le titre présentait un design plus kawaï bien qu’orienté simulation ce qui est tout l’opposé dans cet opus.

Comme toujours nous incarnons un joueur de Golf qui aura la possibilité de s’entrainer sur un practice magnifiquement modélisé avant de se lancer dans la grande aventure (enfin presque), on y reviendra. Le jeu est intégralement doublé en français, le sérieux de Sony pour plaire à tous est bien présent.

Graphiquement le titre est donc très propre, abouti et réveille nos sens.

Everybody's Golf VR

Gameplay et Immersion, en deux temps !

 

Là où on attend de pied ferme le plus que doit apporter la VR, on est pas déçu, la magie opère, nous sommes réellement dans le jeu, quelle classe de se sentir au sein même du jeu, d’être sur un vrai parcours de golf, l’immersion est garantie. Le jeu est jouable avec la manette DualShock4 mais aussi est c’est surtout son point fort avec un PS move. Car bien que le gameplay soit orienté arcade, avec un move la difficulté est supérieure à celle qu’offre la partie si l’on joue avec la DualShock. En effet, avec la manette, il est plus aisé de trouver l’angle que l’on doit prendre avec le club pour gérer au mieux le point d’impact sur la balle, idem en ce qui concerne la direction à prendre. Avec le move c’est encore plus jouissif, on se prend pour un réel golfeur, il faudra faire preuve d’adresse (un peu) pour faire le tir qui nous fera battre des records. Pour cela une bonne gestion de la puissance (calculée à partir de la vitesse de déplacement du move) s’impose. Idem pour la direction souhaitée, celle-ci sera calculée à partir de l’orientation que vous aurez imprimé à votre club. La puissance est déterminée par la rapidité avec laquelle le club frappe la balle, tandis que la direction varie en fonction de l’orientation du fer, et donc du PS Move. Ce n’est pas forcément aisé au début mais un mini mode practice avant chacun de nos coups nous permet de trouver la meilleure position possible pour faire mouche sans jamais toucher la balle. Les informations de vitesse et d’orientation apparaissent à l’écran nous permettant d’évaluer la qualité de notre swing. Le regret vient cependant du fait que les développeurs aient priorisé le jeu à une main plutôt qu’à deux mains comme dans la réalité. L’immersion à deux mains aurait été bien plus grande, notamment pour sa posture. Alors certes, il est possible de jouer à deux mains pour une plus grande immersion mais cela se fera au détriment de la précision ce qui est une hérésie pour ce sport.

Les principaux codes des versions précédentes pour une jouabilité relativement réaliste tels que le vent, la surface (green…) choix du club, le terrain et la météo sont là et influeront sur notre façon de jouer. Immersion garantie à ce niveau là.

Oui mais…

 

Toutefois, ce beau tableau est entaché d’orientations « douteuses » prises par les développeurs à savoir l’impossibilité de se déplacer librement sur le parcours où dans n’importe quelle autre endroit du jeu. C’est en effet dommage de proposer un jeu VR sans lui implémenter ces dispositifs surtout dans Everybody’s golf VR, où on a envie de vivre au grand air, de se dégourdir les jambes. Là, on est trop ancré dans une version « classique » du jeu alors que nous sommes en VR. Et que dire des caddies (au nombre de deux) qui nous accompagnent tout au long du jeu. Certes ces jolies jeunes femmes nous donnent des infos (en français) pour nous améliorer mais ce sont de réelles papagayo (perroquets), aucune variété dans leurs propos. Elles finissent par nous gonfler. Le pire vient sans doute du souhait de nous faire vivre à travers quelques séquences, une romance d’amour déplacée pour nous autres joueurs européens. Si au japon ils en sont certainement friands, chez nous c’est loin d’être le cas. Surtout qu’elles cassent la magie de l’immersion. Il aurait mieux valu mettre plus d’effort à renforcer l’apport de la VR en permettant les déplacements libres plutôt que ça.

Everybody's Golf VR

Everybody’s Golf VR : Sa Rejouabilité ?

Pour qui aime le golf, on aura aucun mal à retourner sur son parcours préféré pour taper quelques balles, pour les autres en revanche, le nombre de parcours très limité (trois en tout), le fait de ne pas avoir de mode online, ni de défis et seulement deux caddies nuisent grandement à la rejouabilité du titre Everybody’s Golf VR.

CONCLUSION :

Everybody’s Golf VR est un titre estampillé Sony et ça se voit, le jeu est léché, propre, doublé dans notre langue  et accessible à tous. Jouable aussi bien avec la DualShock 4 qu’avec un PS move, on lui préfère ce dernier pour une réelle jouabilité, un meilleur feeling en termes d’immersion. Nous avons donc pour 30 euros un vrai bon jeu en VR toutefois son contenu est trop limité par rapport aux versions sur écrans plats auquel Sony et Clap Hanz nous ont habitué par le passé. Des choix critiquables nous propulsent en outre à mi chemin entre une version classique et une version VR donnant l’impression que Everybody’s Golf VR est une version lite de son prédécesseur. Nous aurions aimé que ce soit le contraire et espérons que le titre proposera du contenu supplémentaire. Attendez une promo (comme Sony sait les faire) pour faire l’acquisition du titre.

 

L'avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4 PRO
Gameplay6.5
Graphismes8
Immersion6
Rejouabilité4.5
Ratio Prix/Durée5
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Accessible à tous
Swinger comme un Pro
Doublage en français
Les moins
Trop peu de contenu
Les caddies qui rompent le charme
Pas de multi
6.5

Partagez nos articles !