in

PlayStation VR : 3 flops de la critique inquiétants sur PSVR

The Inpatient sur PlayStation VR
The Inpatient sur PlayStation VR

The Inpatient, Bravo Team, Ark Park, trois titres qui s’ils peuvent être qualifiés de  » réussite  » commerciale (pour les 2 premiers), sont chacun à leur niveau un  » bide  » pour la VR sur PSVR.

Décidément, les débuts d’années pour le PlayStation VR se ressemblent et ont le même goût d’amertume pour les possesseurs du casque. Le premier trimestre 2017 avait vu une période de famine de titres VR de qualité mettant à l’époque le PSVR et plus largement la VR en péril. Seul Resident Evil 7 sorti en janvier 2017 avait su apporter du baume au coeur aux joueurs PSVR, tenant à bout de bras la communauté. Par la suite, grace à l’arrivée de titres de qualité (Farpoint) cette situation avait disparue laissant place à une fin d’année en fanfare avec des titres comme Skyrim VR, Doom VFR…

Mais voilà, avant l’expression jamais  » 2 sans 3 « , il y a l’expression : « un train peut en cacher un autre « . Et c’est donc par un bis repetita que l’on débute notre trimestre 2018.

Pourtant pour le lancement d’une nouvelle année VR tous les feux étaient au vert :

  • Deux millions de casques vendus.
  • Un engouement certain des consommateurs pour la VR suite aux rabais tarifaire du black Friday et des fêtes de fin d’année.
  • L’emergence de nouveaux studios tel que Survios dynamisant le milieu et créant une concurrence des idées et des projets.
  • Un capital d’expérience d’une année pour les studios de la première heure.
  • Une prise en considération de la VR par les éditeurs de l’industrie du jeu-vidéo
  • Une volonté certaine de Sony de communiquer et de soutenir son produit.

Mais c’est lorsque que l’on pense que nous sommes sur les rails de l’aube dorée que l’on dérape.

Le calendrier de ce trimestre 2018 s’il n’était pas pléthorique était constitué de titres à même de soulever la curiosité et l’intérêt des joueurs. The Inpatient et Bravo Team de Supermassive Games créateur du très bon jeu Rush of Blood, édités par Sony s’annonçaient comme deux must have de ce début d’année. Nous étions conquis même si certains déjà émettaient un bémol ayant vu les démos tourner lors des différentes games week. L’implication de Sony dans la promotion de ces titres semblait également être un gage de qualité : spots publicitaires, bundle AIM, version physique des titres. Il n’en fut malheureusement rien. Si les deux titres précédemment cités ont rencontré un « succès » commercial, il ne faut pas en rester là car c’est l’arbre qui cache la foret. Ce succès commercial est tout relatif, face à la carence de jeux les consommateurs se sont jetés sur ces deux titres comme des morts de faim. La déception fut à l’arrivée grande. Les titres s’ils ne sont pas mauvais, s’ils apportent une expérience de jeu et s’ils sont graphiquement interessants ne sont pas à la hauteur des espérances des gamers. Pire, ils révèlent un certain immobilisme créatif des jeux sur PSVR. Supermassive Games par des choix « mal opportun » semble ne pas avoir capitalisé l’expérience acquise ou semble avoir atteint ses limites.

L’autre titre attendu par la communauté était Ark Park un jeu du studio indépendant chinois Snail Games, annoncé de longue date sur PSVR. Le titre semblait également prometteur. Qui ne souhaite pas se confronter aux dinosaures ou se prendre pour le professeur Alan Grant (Sam Neil) ou pour Ian Malcom (Jeff Goldblum) de Jurassic Park ? Le thème des dinosaures avait déjà été abordé par Cryteck avec son titre Robinson the Journey lors du lancement du casque. La voie était tracée.

Ark Park est arrivé sur nos Playstation store depuis le 22 mars, vendu 50 euros et c’est un carnage (je vous laisse découvrir le test de Laurent).

Pour la deuxième fois consécutive, le début d’année pour les possesseurs du PSVR a un goût amer. La qualité des jeux ne semble pas avoir progressé ni leur variété de style ni leurs mécaniques de gameplay. La faute à des contraintes technologiques imposées par les caractéristiques du PSVR ? Ou du au fait qu’hormis des studios comme Bethesda ou Ubisoft, seuls les studios indépendants s’intéressent à la VR ?

Et soudain la lumière jaillit dans le PSVR !

Comme pour le début de l’année 2017, un titre a unanimement renversé le coeur des joueurs et mis en lumière aux yeux du monde la qualité du PSVR et de ce qu’apporte la VR. Si des titres comme Sprint Vector, Knockout League avaient déjà comblé un manque c’est bien Moss du studio Polyarc qui est devenu le fer de lance de la VR sur PSVR.

  • Non, le PlayStation VR n’est pas mort.
  • Non la VR n’est pas une ineptie de la vie.
  • Non le PlayStation VR n’est pas le penchant électronique de l’appareil à raclette que l’on sort du placard uniquement lorsque l’on fait une soirée entre ami.
  • Non le manque d’intérêt des majors de l’industrie n’est pas rédhibitoire, les studios indépendants lorsqu’ils ont du talent font des merveilles.
  • Oui le PlayStation VR peut encore nous épater, la PS4 et plus précisément la PS4 PRO en a encore sous le capot, Moss en est l’exemple même, le PSVR n’est pas exploité à sa juste valeur. Certes quelques contraintes peuvent parfois limiter l’expérience mais Polyarc et son jeu Moss prouve que de grandes choses peuvent encore être faites sur la génération actuelle du PSVR.

Le temps défile vite et l’inaction tue !

Cependant le temps défile vite, une année compte double en technologie. Les consommateurs se lassent vite de leurs produits et sont toujours en quête de nouveautés. La concurrence fourbit ses armes, HTC va sans plus tarder commercialiser son casque nouvelle génération VIVE PRO, Microsoft risque fort lors de l’E3 prochain de se lancer dans la VR en rendant sa Xbox One X compatible VR venant ainsi chasser sur les terres VR dédiées aux consoles que Sony s’est accaparé. Le prochain E3 sera comme le précédent : capital pour Sony et son PSVR afin de rester dans la course et proposer le gameplay qui lui fait défaut. Qu’en je vous dis que c’est un bis repetita !

Article de Cyril Thevenot

Tombé dans l'univers du 8 bits dès mon plus jeune âge, je me plais depuis à suivre son évolution.
La réalité virtuelle pour moi est une claque qui émoustille mes neurones.

Commentaires

14 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Sony est connu pour casser lui meme ses propres jouets. Ils ont les moyens R&D pour faire de tres bons produits, mais pour se bouger le cul ensuite, c’est plus compliqué: Eye toy, ps move, PS Vita (j’en pleure encore la nuit), PSVR (? ). Il ne faut pas laisser Sony seul sur un marché, et pour son bien.
    Quant à cette trinité de la honte, oui elle fait mal au PSVR, surtout pour les gens qui ont déjà le casque, qui se demandent si ça vaut le coup de le garder. Après les premiers acquéreurs du PSVR ont un plus grand niveau d’exigence et c’est vrai que l’inertie commence à etre pesante.

    • Il est évident que passer au futur PSVR me laissera dubitatif ou alors après avoir testé de nombreux jeux. Dans le cas contraire je m’assiérai sur celui que j’ai en le laissant pourrir pour qu’il devienne vintage.

  2. Wohhhhhhhh Je partage pas cette vision très optimiste sur le PSVR je suis vraiment désolé Cyril , y en a marre des indépendants / des experiences, vraiment , vraiment ,vraiment , marre !!!! , meme si ils ont le merite d’etre la faut le reconnaitre pour alimenter le casque , mais ca fait jeux au rabais , jeu du pauvre , jeu bon marché du PSVR , je vois pas ce que vous trouvez dans leur prod qui mérite autant d’enthousiasme et d’entrain

    @SEI résume très bien le sujet , Eye Toy , Ps Moves , Ps Vita , PSVR ???????

    Sony ne peut pas , ou , ne veut pas suivre c’est evident ( ou les editeurs trop près de leurs sous ) malgré leur propos en fin d’année 2017 qui disait le contraire , on et a 2 mois et demi de l’E3 et je crains qu’aucune surprise ne vienne faire taire moi y compris les mauvaises humeurs , et meme si des annonces rassurante sortent le bout du nez ce sera pour quand ??? fin d’année 2018 /2019 / 2020 mais on sera concentré sur la PS5 a ce moment la

  3. Ahah 😉
    Je pars du principe que la VR est une nouvelle technologie. Que tous (les prog) partent à égalité au niveau technique et savoir. Du coup les indépendants ont leur mot à dire. Quand je vois la qualité de Moss (que l’on aime ou pas le genre) je me dis que les gros n’ont pas encore fait mieux. De plus les gros ne se mouillent pas, ils ne sont pas prêts à claquer du pognon ou à se mouiller réellement pour la VR. Eux font des expériences. Hormis Skyrim qui est long (là encore que l’on aime ou pas) leurs jeux sont à mes yeux de simples expériences de 2-3 heures.
    Et puis les gros dont on parle, n’ont ils pas été indépendants, petits à leurs débuts ?
    Pour moi les indépendants sont l’avenir de la VR, les gros sont trop frileux ou trop empêtrés dans leur ms relations avec leurs actionnaires.

    Concernant Sony, depuis que tu me lis tu as remarqué que je ńhesite pas à montrer mon mécontentement.
    Pour moi c’est clair, l’E3 ou l’avant E3 va être capital pour Sony, il va falloir qu’ils se bougent le cul s’ils ne veulent pas passer à la trappe. S’ils lâchent le Psvr ils enverront définitivement le signal comme quoi ils lâchent tous leurs produits. J’ai comme beaucoup la Vita, c’est une superbe machine mais inefficace. Le marché des consoles portable est réservé aux enfants et aux machines Nintendo. Il y a eu avant elle de superbes consoles portables : nec, lynx, gp32, gizmodo, PSP, zodiac et j’en oublie. Toutes se sont cassées les dents face aux machines Nintendo. La Vita a cependant eu le mérite de faire progresser Sony pour la PS4.

    Cela fait + de 2 ans que le Psvr a été pensé. Il commence techniquement à marquer le pas. Mais il a encore de beaux restes, il ńa’ je pense jamais être exploité à son max. Là encore Moss prouve la qualité visuelle qu’il est possible d’obtenir sur une bécane de >2 ans .
    Il a cependant de gros axes où il devra s´ameliorer, ils ont été plusieurs fois traités dans les dossiers, On est d’accord.

  4. Faut aussi se mettre à leur place. Le PSVR ne représente même pas 5% du business PlayStation et ils sont en position – fragile certe – de leader.
    Dans ma boîte, ce qui représente 5% de notre business, on ne s’en occupe pas aussi bien que du reste (planification, investissement…).
    Alors certe, la VR peut-être vue comme l’avenir. Mais pour l’instant malheureusement ça ne pèse rien par rapport aux marchés consoles, PC, smartphones…
    Donc il va falloir se contenter des miettes qui tombent de ces marchés et autres petites exclues – parfois excellentes – jusqu’à ce que le marché atteigne une taille critique pour attirer les AAA.
    Ensuite, il y aura la phase de sélection, car il ne pourra pas y avoir 50 systèmes…

    • T’as raison Alex, mais c’est pas comme si la VR représentait 5% du business depuis 10 ans. Le casque est sorti depuis un an et demi seulement et a DEJA atteint 5%. Quand tu te met sur un marché émergeant et que tu te place en tant que leader au niveau des ventes, tu te dois d’assurer son succes et de dévelloper ce marché. Les ventes ne vont pas se faires toutes seules sur la bonne foi de Sony. Soit Sony se bouge, soit le PSVR coule. C’est pas apres avoir déboursé de fortes sommes qu’ils doivent planquer le PSVR sous le tapis. Et malheureusement Sony a dans son histoire déja prouvé qu’en terme d’innovation, ils étaient tres fort, mais pour vendre ces innovations ce sont des breles. Dans le jeu video mais pas seulement.. le mini disc aussi je l’ai de travers 😉 c’est super ça.

  5. Tu a raison Alex, 5% ça ne pèse pas lourd. Il faut donc relativiser. La VR est jeune, ça va se décanter au fur et à mesure.

    Que Sony soit attentiste ça peut s’en comprendre mais ça effraie les consommateurs et ça en terme d’image c’est pas bon.
    Leur produit est depuis longtemps rentabilisé. Je ne peux croire qu’ils ne se projettent pas au delà du PSVR actuel.

  6. Je vous laisse regarder ce qui se passe chez la concurrence, ce n’est pas mieux.
    Même Facebook qui mettent tous les moyens du monde et se sont totalement spécialisés dedans ne sortent pas tant de jeux que ça pour le moment, ils ont fait une annonce comme quoi ça devenait leur priorité, qu’ils veulent arrêter les petits jeux et sortir que des gros jeux, mais ça prendra du temps.
    On est dans le flou pour Microsoft qui adopte la même attitude que Sony à la sortie du PSVR (aucune com depuis la sortie des casques WMR) et on ne sait pas du tout ce qu’ils préparent côté jeux, on va voir à l’E3.
    HTC se spécialisent aussi à fond mais côté hardware, on a vu ce que ça donnait avec la sortie du Vive Pro à pratiquement 900 euros, les gens gueulent, eux ont plutôt dans l’intention de viser le monde professionnel il semblerait…
    Valve qui veulent à fond démocratiser la VR et qui font ce qu’ils peuvent pour préparent des jeux mais on en voit pour le moment pas la couleur (par contre ça va faire mal quand ça va tomber).
    Le problème c’est pas le PSVR mais la VR en générale ,on est dans une période de flou total (on a connu la même chose à la même période l’année dernière)
    Restons tout de même lucides, Sony préparent des trucs et je pense qu’on en apprendra plus à l’E3.

    En gros tant que les gros éditeurs ne mettront pas le pied à l’étrier (Sony ne peut pas tout faire tout seul), la situation ne risque pas d’évoluer.
    Là ou tout le monde merde à mon sens, c’est de ne vouloir sortir que des expériences « innovantes » (ou pourries) avant d’alimenter le catalogue avec des jeux déja existant adaptés en VR.
    Wipeout est une super idée par exemple. Pourquoi ne pas faire la même avec un Killzone 3 + aim controller, ce qui assurerait un carton plein pour le PSVR.
    Pour moi ceux qui ont tout compris c’est Besthesda et j’espère qu’ils continueront dans cette lancée….

  7. Moi je suis pas d’accord avec vos compte d’apothicaires a 5 % et tout le tremblement , si SONY avait fait le meme calcul avec la PS1 il n’en serai pas la avec la PS4 et ne préparerai pas la PS5 en coulisse je rappelle que c’est la branche jeux vidéo qui tiens cette firme debout aujourd’hui Sony peut faire mieux beaucoup mieux avec son PSVR tout l’indique

  8. A en croire votre chaine Youtube qui vient de nous déverser fraîchement une quantité incroyable de trailers, l’avenir n’a pas l’air si morose….a voir après si ce sont de simples éxpériences ou de vrais jeux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ark Park, Test Review PSVR PlayStation VR VR4player

PlayStation VR : Ark Park, Une déception titanosauresque sur PSVR, Test Review

Far Cry 5

PS4, PS4 PRO, Xbox : Far Cry 5 le trailer de lancement PS4 en attendant demain.