[TEST] : Espire 1 VR Operative sur PSVR, de l’espoir à la désillusion à…

[TEST] : Espire 1 VR Operative sur PSVR, de l’espoir à la désillusion à…

17 janvier 2020 0 Par majaw

Partagez nos articles !

Espire 1 Infiltration sur PlayStation VR PSVR VR4Player

Espire 1: VR Operative était très attendu par la communauté VR et si la version PC a été très bien reçue et est de bonne facture, ce n’était pas le cas de la version PSVR lors de sa sortie. En effet le 22 novembre 2019 le jeu sort au prix de 29,99€ sur le PlayStation Store dans une version nous laissant sur notre faim. Apres quelques vérifications et questions auprès du studio, il s’est avéré que la version PSVR a été développée en parallèle par un studio autre que Digital Lode. Face à la critique grandissante, Digital Lode ont annoncé que plusieurs patchs viendraient corriger les différents bugs recensés mais aussi mettre au goût du jour les graphismes du titre. Notre test est donc tardif mais nous avons souhaité laisser au maximum la chance au produit  avant de vous présenter le jeu de la manière la plus complète possible. Après plusieurs patchs , trois au total, sur une période d’un mois que vaut le jeu aujourd’hui sur notre bon vieux PSVR ? Il est l’heure du verdict de VR4player.

QuickTest

Scénario d’Espire 1: VR Operative 

Dans Espire 1 vous êtes un agent de l’ IFA (intelligence of Australia), et vous avez été convoqué pour mettre fin à une attaque terroriste au sein des locaux de cette compagnie. Des terroristes se sont infiltrés et enfermés dans le bâtiment, vous devrez donc y pénétrer pour sauver les otages et arrêter les terroristes. Pour cela vous utiliserez la dernière création de l’IFA, les ESPIRE, des unités robotiques à la pointe de la technologie et contrôlées à distance en y étant directement connecté.

Contenu du jeu :

Au menu principale trois sous menus dont 2 modes de jeu différents :

Le mode missions, qui regroupe les 6 missions de la quête principale et le mode défi qui comme son nom l’indique vous propose des défis classés en 3 catégories :

-Discrétions avec le défi Holdup ou il vous faudra surprendre vos adversaires par derrière sans vous faire repérer ni tirer sur vos assaillants et le mode Furtivité où il vous faudra aller d’un point A à un point B le plus discrètement possible.

– Combat avec les défis Elimination ou vous devrez vous débarrasser de vos ennemis le plus rapidement possible et le plus discrètement possible et le mode Extermination où il vous faudra simplement venir à bout de vos ennemis dans le temps impartis.

– Objectif avec le défi sauvetage des otages où vous devrez délivrer les otages sans que ceux-ci ne meurent, le défi Escalade pour grimper au mur le plus rapidement possible tout en évitant les ennemis, le défi personne à ramener. Il y a également un système de scoring sous forme d’argent dépensé et moins vous en dépenserez mieux vous serez classé.

Du coté des armes il sera bien entendu possible d’en avoir une dans chaque mains (pour chaque type d’armes, à vous de choisir votre combinaison favorite) et elles seront diverses, on retrouvera :

  • Pistolet tranquillisant
  • Pistolet Beretta avec ou sans silencieux
  • Fusil à pompe
  • Pistolets mitrailleurs
  • Fusils d’assaut

Il peut y avoir plusieurs modèles pour le même type d’armes ce qui varie un peu. À noter également un piège, des mines à détection.

Espire 1: VR Operative

Gameplay :

Dès le début d’ Espire 1 vos responsables vous informent de la situation mais ignorent qui est derrière cette attaque. Vous voici directement transporté dans votre première unité ESPIRE et vous découvrez les pouvoirs de celle-ci à travers un premier niveau, comme bien souvent servant de tutorial. Vous allez donc découvrir la physique avec les objets, apprendre à escalader, vous accroupir pour de vrai ou à l’aide du Ps Move (uniquement jouable avec les PS Move), ce qui activera un genre de mode furtif ou vous ferez moins de bruits et entendrez beaucoup mieux les bruits de pas de vos ennemis.

Il y a également une zone qui vous demandera de régler la hauteur de votre ceinture tactique ainsi que de vos holsters sur le torse pour les différentes armes pour finir sur une petite zone d’action ou vous recevez vos premières blessures vous obligeant ainsi à réparer votre unité à l’aide de « l’outil de réparation ». La manière employée pour cette action est d’ailleurs vraiment très bien pensée car ce ne sera efficace que lorsque vous serez en sécurité, et surtout ce n’est pas infini, cela fera descendre votre barre d’énergie qui si elle se vide vous empêchera de continuer vos soin ou d’utiliser d’autre gadget. « L ’outil de réparation » vous servira également de guide en le jetant simplement par terre vous verrez le chemin vers votre prochain objectif.

A travers chaque niveau d’ Espire 1 vous allez donc devoir choisir ou alterner avec l’infiltration ou l’action pour vous débarrasser de vos ennemis. Car le jeu, selon ses développeurs, s’inspire des Metal Gear Solid et autres Splinter Cell dans son gameplay. Si sur le papier cela est très alléchant, en vrai ce n’est pas pareil, je vous le disais le lancement du jeu a été chaotique dans sa version PSVR et l’un des plus gros points noirs était l’IA complètement larguée. Elle ne voyait pas les cadavres alliés, les caméras de surveillance ne repéraient pas non plus les cadavres dans leurs champs de vision, lors des phases d’action les terroristes se contentaient bêtement de foncer sur vous et parfois en file indienne… Du coup un patch est venu corriger cela avec une IA beaucoup plus réactive et logique dans sa prise de décision vous incitant à être beaucoup plus discret qu’auparavant mais abandonnant quand même assez vite les recherches, on aurait aimé plus d’options de camouflage, comme les casiers de MGS peut être, ou d’autres techniques dans le genre pour se jouer des mercenaires.

Pour éviter le conflit vous aurez également des petits gadgets bien utiles comme une caméra d’espionnage sur le dessus de vos deux mains que vous pourrez également jeter ou vous voulez pour visionner les environs. Il y a aussi « la vision Espire », qui fait office de vision thermique et à rayon X pour mieux cibler vos ennemis.

Je vais m’arrêter sur « la vision Espire » en particulier car là arrive un deuxième gros défaut du jeu. Cette action n’est PAS DISPONNIBLE sur PSVR ! Si dans sa version PC il vous faut déplacer votre contrôleur droit au niveau de votre tempe et plier votre index un peu comme si vous vous grattiez la tête, et bien ce n’est pas possible sur PSVR car avec les PS MOVE aucun bouton n’a été prévu pour cette action là ! Voilà un deuxième problème qui en dit plus sur l’adaptation du jeu dans sa livrée PSVR et qui n’est toujours pas corrigé à ce jour. Ce qui est d’autant plus aberrant c’est que les niveaux ont été en partie pensés pour utiliser cette vision ce qui tue une partie du gameplay.

Prochaine étape la commande vocale, elle vous permet à la manière de Solid Snake, par le biais d’un « FREEZE » de votre voix, de faire se rendre un ennemi en le surprenant par derrière. Là encore c’est très moyen, voire impossible de le réaliser, heureusement il y a la possibilité de le désactiver dans les menus et de faire cette action seulement en mettant en joue vos ennemis par derrière.

Un mode sprint est également de la partie pour vous enfuir ou vous accrocher sur un mur éloigné car il n’y a pas de saut possible dans ce jeu ce qui est bien dommage.

Si vous deviez être repéré, il faudrait soit fuir, soit allez au combat. Si vous choisissez la première option, cherchez un coin pour vous soigner et vous cacher, jusqu’à ce que les gardes vous oublient. Si c’est la manière forte, là c’est autre chose, les gardes sont assez précis, leurs balles font mal et chaque impact brouille votre vision, vous mettant sous pression un peu plus. Mais pas de paniques « le Bullet Time » est là pour vous aider (un peu trop car à chaque rencontre surprise avec un ennemi il s’activera automatiquement) et vous serez bien meilleur avec plus de temps pour viser ou réaliser des actions à la matrix comme désarmer vos ennemis, rattraper des armes en vols si la vôtre est vide….. Mais cela n’est pas illimité car ça usera également l’endurance de votre batterie. Bref le fun est aussi au rendez vous dans les phases d’action et ça c’est plutôt cool.

Petite précision mais qui a son importance, prenez bien le temps de paramétrer la PS CAM. Assurez vous que si vous jouez debout en vous accroupissant en vrai, les PS Move soient reconnus et qu‘ils le soient aussi lorsque vous visez en l’air, ce qui ne sera pas chose facile.

Espire 1 Infiltration sur PlayStation VR PSVR VR4Player

Graphisme et bande son :

 

Si au début Espire 1 souffrait de graphismes pauvres et d’aliasing omniprésent, un patch est venu corriger le tir mais seulement pour l’aliasing. Les textures restent moyennes, surtout lorsqu’on s’approche de près d’un bureau ou de la console d’un ordinateur et il arrivera parfois que l’on voit les décors apparaître d’un coup ce qui est plutôt gênant pour l’immersion. Les longs couloir ou pièces ou l’on évolue sont vides et on a du mal à croire que du personnel travail ici. J’ai également noté beaucoup de bug graphique ou d’architecture nuisant au gameplay, notamment un mur invisible, un polygone qui me bloque l’accès à une trappe, la disparition complète des murs de l’environnement dans lequel je me trouvais, bref beaucoup d’instabilité de ce côté-là également. J’ai bien entendu eu le droit également au mythique écran bleu au lancement du jeu ou lors de certaines missions m’obligeant bien entendu à relancer le jeu.

La bande son cependant est très bonne dans son ensemble. Si elle ne brille pas par sa créativité ou son originalité, elle colle parfaitement à l’ambiance un peu synthwave électronique, mais douce sans trop de basse pour favoriser la furtivité. Le bruit des armes est assez sommaire mais fait le travail et chaque arme aura un son différent.

Les doublages sont assez bons, en anglais uniquement mais sous-titrés en plusieurs langues dont le FRANÇAIS et ça aussi c’est très bien. Par contre j’émet un gros doute quant à l’efficacité de la spatialisation sonore des ennemis, surtout en mode furtif, car les bruits de pas sont audible mais il est très difficile de les situer correctement, il faudra bien jouer avec les réglages sonores dans les options pour optimiser ça.

Espire 1: VR Operative - VR4player
Espire 1: VR Operative - VR4player
Espire 1: VR Operative - VR4player

Problème technique :

 

Mon gros problème avec Espire 1 réside dans le fait que je n’ai pu finir dans son intégralité le jeu non pas parce que je n’en avais pas envie ou par manque de temps mais bien en raison de soucis techniques :

Pour rallonger la durée de vie (5 et 7h) en ligne droite selon la difficulté, le jeu alterne entre mode mission et mode défi OBLIGATOIRES pour débloquer la suite des missions et cela au moins 2 fois dans le jeu. Pour finir il me fallait faire un   défi Holdup qu’il m’a été impossible de réaliser car la reconnaissance vocale (Freeze) ne fonctionne pas chez moi pour une raison qui m’est inconnue. Ce problème n’existe pas sur PC mais sur la version PSVR rien à faire, ni avec, ni sans le mode vocal. Le jeu connait des points décevants mais là ne pas pouvoir le finir à cause d’une raison technique c’est son plus gros default !

 

Verdict de Espire 1: VR Operative

On passe maintenant dans le vif du sujet, même si je n’ai pas pu finir le jeu pour la raison évoquée, je vous assure que j’aime ce jeu autant que je le déteste car il aurait vraiment pu être un excellent, voir être un meilleur shooter que Blood & Truth dans la partie gameplay grace à toutes ses possibilités. Il y a de très bonnes choses dans Espire 1 et les différents correctifs ont rectifié quelques manquements. Mais force est de constater que même si la magie par moments opère, on est trop souvent sorti de l’immersion du jeu à cause de bug et l’immersion en VR c’est la base. Messieurs de chez DIGITAL LODE  et TRIPWIRE il faut encore du travail sur Espire 1: VR Operative

L'avis de VR4Player
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario6
Gameplay7.5
Graphisme6
Bande son7.5
Immersion 6.5
Rejouabilité6.5
Ratio Prix/Durée4
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Le gameplay en general reste bon
La musique de chaque niveau qui nous garde bien dans l'ambiance
Le système de soin vraiment très bien pensé
Les moins
Les bugs dérangeants
Le tracking si vous jouez debout
L'immersion parfois rompue
6.5

Partagez nos articles !