PlayStation VR : Drone Striker, l’humanité au banc d’essai sur PSVR

PlayStation VR : Drone Striker, l’humanité au banc d’essai sur PSVR

24 octobre 2018 0 Par Okami7
Drone Striker daté sur PSVR vr4player.fr

Il y a des studios qui, à force de persévérance arrivent à capter l’attention des joueurs en s’obstinant à sortir des jeux assez régulièrement sur notre bon vieux PlayStation VR. C’est le cas ici de Winking entertainment. Après avoir sorti de nombreux jeux comme The Walker, 18 Floor et dernièrement Unearthing Mars 2, ils nous reviennent aujourd’hui avec Drone Striker sortie le 17 Octobre 2018 sur PlayStation VR (PSVR) au tarif de 9,99 €.

Après avoir exploré tous les types de jeux, passant de l’Escape game, au jeu d’aventure au FPS par téléportation, ils exploitent ici un Rail Shooter dans la veine des Resident Evil Chronicles et autres Virtua COP.

Que donne donc le dernier né des studios Winking entertainment ? Saura t il nous faire oublier la déception qu’était The Walker et continuer dans sa lancée avec le bon mais perfectible Unearthing Mars 2 ? La réponse dans ce test.

Scénario de Drone Striker : L’appel du devoir !

Drone Striker nous place dans un monde futuriste où le développement technologique a donné naissance à une IA remplaçant la police et l’armée pour défendre la paix mondiale (quelle riche idée). Mais le réseau de défense de l’IA devint conscient. Il jugea que les humains étaient la principale menace mondiale et leur déclara la guerre. Vous déciderez du futur de l’humanité, devenez à jamais le héros de l’humanité. Il ne reste plus que nous pour sauver la civilisation humaine. Mais cela se paie en vies humaines. Prouvez que vous avez la force de sauver ce monde. Rejoignez l’escouade Drone Striker. Défendez l’humanité en guerre contre l’IA. Défendez notre mode de vie pour le bien de l’Humanité.

Le scénario ne prend pas de chemin de traverse et fonce direct au but, simple efficace et dans ce genre de jeux, on en demande pas plus. Il reste tout de même d’actualité avec la peur qu’engendre l’omniprésence de l’intelligence artificielle dans notre quotidien.

Drone Striker

Gameplay : Whaoo, ça défoule terrible 

Le principe du rail shooter et vraiment très simple dans la mesure où notre personnage avance automatiquement un peu comme un film scénarisé. Les ennemis apparaissent devant nous et sur les côtés et la seule chose que nous devons faire est de les détruire en visant. Et c’est là que notre soft fait fort puisque nous avons l’embarras du choix, tous les types de jouabilité nous étant offertes en passant par le DualShock 4, notre PS Move ou encore notre Aim controller. Drone Striker se permet de contenter un maximum de joueurs. En outre, les commandes sont extrêmement simples, une touche pour tirer l’autre pour envoyer une grenade, voilà, les bases du gameplay sont posées et à nous le carnage pour nettoyer les trois niveaux que nous offre Drone Striker

Dans tout bon rail shooter qui se respecte, des items symbolisés par des boîtes son dispatchés tout au long des niveaux afin d’augmenter son énergie maximale, restaurer ses PV, augmenter la cadence de tir de son arme ainsi qu’obtenir des grenades supplémentaires. Il faudra regarder partout et même parfois derrière vous pour localiser les items. Certains ennemis disposent d’une lumière rouge laissant apparaître son point faible ce qui nous permettra de maximiser nos dégâts et d’engendrer un maximum de points en ajustant précisément nos tirs. De plus, Drone Striker, non content d’être jouable avec les trois contrôleurs, se permet une précision exemplaire de visée.

Néanmoins tout n’est pas exemple de reproches car une seule et unique arme est disponible et la seule modification que l’on pourra y apporter est d’augmenter sa cadence de tir.

Drone Striker le TEST PSVR VR4player.fr
Drone Striker le TEST PSVR VR4player.fr
Drone Striker le TEST PSVR VR4player.fr

Bande son et immersion graphique : Last Action Hero !

J’espère que vous aimez les films hollywoodiens où le but est de tout faire péter car vous allez être servi. Dans ce rail shooter, l’action est frénétique et on ” défouraille ” à tout-va. Niveau sonore, l’impact des balles résonnent dans nos oreilles, les explosions sont bien représentées et les quelques musiques qui accompagnent les niveaux nous rappellent vraiment les blockbusters américains sous testostérones.

Du point de vue graphismes le jeu n’est pas moche mais rappelle les jeux PlayStation 3 de début de génération. Les drones ne sont pas très détaillés et d’aspects angulaires. Un peu d’aliasing et de flou sont visibles au loin mais finalement l’action est tellement intense qu’on n’a pas trop le temps de s’arrêter sur des graphismes un peu too much.

Néanmoins on aurait aimé avoir beaucoup plus d’interactions avec les environnements car en effet outre quelques barils à faire exploser ou quelques caisses à détruire, les interactions sont quasi nulles. On regrettera également la faible durée de vie car les 3 uniques niveaux de Drone Striker durent en moyenne entre 15 et 20 minutes et l’absence de variétés des ennemis se fait cruellement sentir malgré des boss de fin de niveau différents et imposants.

Drone Striker le TEST PSVR VR4player.fr
Drone Striker le TEST PSVR VR4player.fr
Drone Striker le TEST PSVR VR4player.fr

CONCLUSION :

Winking Entertainment, même s’ils sont ” très ” présents sur la scène du jeu vidéo ludique, nous offrent des jeux de qualité différentes, on se rappelle de The Walker et encore un peu plus de Unearthing Mars 2. Mais malgré cette variété de titres, force est de constater qu’ils restent dans leur confort de compétence, leurs titres évoluant peu. Drone Striker ne déroge pas à la règle. De bonnes choses accompagnent le jeu, comme la compatibilité avec les trois types de contrôleurs que connait le PSVR. Le jeu nous transporte dans la peau d’un soldat et l’on finit par se prendre au jeu et passer un moment de plaisir. Les graphismes peuvent être comparés à ceux de la PlayStation 3 en début de carrière mais l’aliasing se fait discret. Mais vendu 9,99 euros pour une durée avoisinant une heure et demi, le ratio est élevé et peut pénaliser le titre d’autan que le manque de variété au niveau des ennemis ainsi que la non diversification de notre arme principale est problématique.

Cependant, Drone Striker fait le job et finalement le principal n’est-il pas de se faire plaisir ?

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 PRO
Scénario6
Graphismes5
Gameplay8
Bande Son7
Immersion6
Rejouabilité5
Ratio prix/durée4
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
ça défouraille sec
Frénétique et rythmé
Précision qui fait mouche
Les moins
Graphiquement en retrait
Durée trop courte
Pas assez diversifié
6