PlayStation VR : Blind, le test réalisé les yeux fermés sur PSVR

PlayStation VR : Blind, le test réalisé les yeux fermés sur PSVR

19 septembre 2018 0 Par Sebastian
Blind sur PSVR

« Blind » est à la fois un thriller psychologique et un puzzle-game développé par les studios de Tiny Bull (Turin, Italie); il était prévu pour le premier trimestre 2018 mais est finalement sorti sur Steam et le PlayStation Store le 18 Septembre 2018 au prix de 24,99€. Pour les collectionneurs, sachez qu’une version boîte est prévue pour le 28 septembre en Europe ! Nous vous proposons notre Test afin que vous sachiez  si vous pouvez vous lancer les yeux fermés ou pas dans Blind.

Scénario de Blind :

Dans « Blind » vous incarnez une jeune fille qui se réveille suite à un accident dans une pièce d’un manoir étrange, et qui ne se souvient pas de quelle manière elle a pu atterrir ici. Elle découvre par la même occasion, avec effroi, qu’elle a perdu la vue et qu’elle est retenue par le maître des lieux. Elle va donc devoir explorer cette demeure qui ne transpire pas la sécurité en utilisant à la manière de Daredevil « l’écholocation » qui permet de révéler furtivement les contours de son environnement (à quand une expérience sur le diable de Hell’s Kitchen ?). Ce procédé lui permet ainsi de se repérer et de résoudre des énigmes qui dévoileront au fur et à mesure les mystères de ces lieux. En se rapprochant de plus en plus de la vérité, elle sera obligée d’affronter son pire ennemi : ce qu’elle ne voit pas ou ne veut pas voir.

Blind le Test PSVR de VR4player.fr
Blind le Test PSVR de VR4player.fr

Menu et Interface :

Nous débutons dans une sorte de hall sans couleurs mais bien éclairé et ne sommes donc pas encore confrontés à la peur du noir, ceci étant simplement le menu du jeu.

En effet, trois portes se dressent devant nous, chacune avec un intitulé différent : Options, New Game, Continue. Il ne nous reste donc qu’à nous orienter librement vers la porte de notre choix puis de l’ouvrir et de nous immiscer à l’intérieur. Chaque fois que vous reviendrez dans ce grand couloir, il aura quelque peu changé en fonction de votre avancement dans le jeu.

Blind le Test PSVR de VR4player.fr
Blind le Test PSVR de VR4player.fr

Gameplay et Durée de vie :

C’est avec les PlayStation Move que nous allons incarner notre personnage non voyant, un choix tout à fait logique compte tenu du style de jeu. En effet, cela va pouvoir enrichir le concept d’une personne non voyante en lui demandant de se repérer de différentes manières à l’aide de ses mains tout en maintenant une immersion au poil afin de profiter au mieux de cette expérience (à savoir : le jeu est quand même compatible avec la Dualshock 4 si besoin).

Pour ne nuire en rien, les déplacements libres sont le seul choix possible pour avancer, tout comme les rotations par à-coups. Pas d’autres paramètres en vue niveau gameplay (on ne peut pas régler le degré des rotations ni choisir la téléportation). Malgré tout, la prise en main se fait agréable, il faut un petit temps d’adaptation pour apprivoiser toutes les touches mais mis à part des pas de côtés qui seraient parfois appréciables, l’ensemble se manie plutôt bien (move de gauche : carré pour avancer, croix pour reculer; move de droite : carré ou croix pour une rotation à gauche, triangle pour une rotation à droite, rond pour se baisser/se relever).

Quant à la touche Move des deux manettes, elle nous permettra entre autres d’utiliser la canne que l’on nous fournira un peu après le début de l’aventure. En maintenant ce bouton de votre main gauche ou de votre main droite, vous allez pouvoir taper où vous le souhaitez dans le but de créer un son qui va vous éclairer un court instant; différentes intensités sont possibles en fonction du nombre de coups et de la vélocité à laquelle vous allez frapper avec votre baguette magique. Attention cependant, si vous en abusez sur l’instant ou êtes trop « extrême », cela pourra faire l’effet inverse et vous éblouir d’un flash blanc (sensation pas très agréable…). L’histoire se déroule uniquement dans un graaaaand manoir, et il va falloir que vous exploriez chaque recoin de cette bâtisse afin d’y percer le mystère de votre présence. Durant votre exploration, vous allez être confronté à différents types d’énigmes, elles ne sont pas bien compliquées en soit (on est souvent aidé), la seule possibilité d’être bloqué à une énigme, c’est de chercher trop loin ou trop tôt (testé et approuvé). Les personnes recherchant du challenge seront donc un peu déçues vis-à-vis de ce point-là, par contre, ceux qui n’aiment pas tourner en rond pendant trois heures seront aux anges.

Le jeu est uniquement en anglais pour le moment, vous pouvez cependant avancer sans comprendre, tout en réussissant les énigmes (elles n’ont pas de lien avec la langue, le son est lui bien plus important !); cependant, il serait dommage de ne pas profiter de l’histoire tant elle apporte à l’ambiance et à la qualité du jeu. De plus, le niveau d’anglais n’est pas extrême et il y a les sous-titres, vous pourriez peut-être réussir à suivre l’intrigue dans ses grandes lignes (?), c’est à vous de voir, mais ce jeu en vaut la peine, allez, ressortez vos cahiers !

La tournure que prend ce thriller psychologique au fil des heures ne m’a pas laissé de marbre non plus ; j’espérais une évolution, une montée, et je n’ai pas été déçu, les développeurs se sont laissé aller à leurs idées pour notre plus grand bonheur, difficile de lâcher le casque sur la deuxième partie… Voilà, je n’en dirai pas plus, car je sais que vous avez envie de le faire maintenant ! Haha ! C’est sincèrement une chouette expérience, et pour ceux qui le souhaitent, il y a aussi des diamants secrets cachés dans la maison, ce sera à vous de tous les trouver pour pouvoir débloquer un petit succès et plus d’éclaircissements narratifs.

Côté durée de vie, comptez environ cinq heures pour en venir à bout (c’est un bon ratio compte tenu du prix).

Graphismes et Sons :

Un peu d’aliasing par-ci, beaucoup de noir & blanc par-là, voilà ce qui compose les visuels de Blind.

Des lignes blanches vont déterminer les contours de notre environnement, un peu à la manière de « Stifled », et même si les couleurs sont aux abonnés absents, les reliefs se font très bien ressentir grâce notamment aux dégradés de gris. En bref, c’est réussi, on s’imprègne bien de cet univers onirique.

Coté Sons, rien à dire, et heureusement, tant cet aspect est primordial pour illustrer le ressenti de notre personnage au regard vide.

Les musiques d’ambiances se manifestent que lorsqu’il le faut, sans redondance, tandis que les bruitages et les effets sonores sont justes et jouent un rôle important dans certaines énigmes. De plus, le casting vocal est pertinent lui aussi, bref, du beau boulot en somme.

CONCLUSION :

« Blind » est un jeu à l’action calme, le type de jeu sur lequel je ne m’attarderais pas en temps normal sur mon simple écran de télévision, sauf qu’en réalité virtuelle, cela prend vraiment une autre dimension, c’est le jeu qui vient à nous, et là le temps défile différemment.

De ce fait, nous sommes pris au piège par la noirceur du titre et la poésie qui s’en dégage. Durant environ cinq heures, vous allez être plongé dans un conte à l’exploration indispensable et aux énigmes agréables (pas trop de challenge), une belle expérience aboutie et surprenante pour un prix convenable. Si vous aimez la découverte originale et le dépaysement en VR, ce titre est fait pour vous !

Pour ma part, j’ai désormais hâte de découvrir la nouvelle production de ces développeurs…

Blind le Test PSVR de VR4player.fr
Blind le Test PSVR de VR4player.fr
Blind le Test PSVR de VR4player.fr
Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
Scénario6.5
Graphismes7
Gameplay6.5
Bande Son7.5
Immersion7.5
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE7
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
L'ambiance
L'immersion
Un juste prix
Les moins
Pas d’options de commandes (degré de rotation, rotation libre...)
Pas de traduction en français
7