PS4 PRO vs Xbox One X, un choix pas si évident ?

PS4 PRO vs Xbox One X, un choix pas si évident ?

28 août 2017 3 Par Cyril Thevenot

 

 

PS4 PRO vs Xbox One X : Article du 9 Juillet 2017

 

Xbos One X vs PS4 Pro
PS4 Pro vs Xbox One X ?
E3 2017 une deception ?

Ladies and Gentlemen tonight… à ma droite, la tenante en titre, toutes catégories confondues, la PS4 PRO de Sony, à ma gauche l’outsider la Xbox One X de Microsoft … Ainsi pourrions-nous présenter le choc à venir des poids lourds de la discipline, la PS4 PRO face à sa rivale, la nouvelle console Xbox One X de Microsoft qui sera disponible à partir du 7 novembre.

La puissance de calcul sera-t-elle le seul argument à prendre en compte pour faire un choix ?

La XBOX ONE X, un challenger impressionnant face à la PS4 Pro …

La Xbox One X a officiellement été présentée lors de la conférence de Microsoft durant le dernier salon de l’E3 en juin dernier. Anciennement connue sous le nom de code “Project Scorpio”, elle devient l’offre haut de gamme premium de Microsoft, toujours accompagnée par ses deux petites sœurs, la Xbox One et la One’S.

Techniquement la Xbox One X surclasse largement sa devancière la Xbox One’S. Bien que leurs architectures soient relativement semblables, la ONE X se rapproche, de par sa conception, un peu plus de l’univers PC. Techniquement, c’est une bête de course, Microsoft frappent fort et font plus que de rajouter de la puissance à la machine. Microsoft cible ici  les joueurs exigeants et fait un pas de plus vers  l’opération séduction visant les développeurs tournés vers l’univers PC.

Son processeur (CPU) est un AMD X86-64 Jaguar 8 cœurs,” badgé maison” cadencé à 2,3 Ghz qui est ainsi 30% plus puissant que celui de la ONE’S. Son GPU optimisé par 40 compute Units est cadencé à 1172 Mhz à 32 Rops. Il est ainsi 5 fois plus performant que celui de la version précédente. La mémoire allouée à la carte graphique est constituée de 12 Go (DDR5) à 6,8 Ghz sur un bus de 384 bits offrant une bande passante totale de 326 Go/s. Sur les 12 Go de mémoire, 9Go de cette mémoire seront alloués directement aux jeux. Avec ses 6 Teraflops, la console est équivalente à un PC gamer moyen de gamme.

Comparativement, la One’S a le même CPU mais cadencé à 1,75 Ghz et un GPU offrant moins de ROPS (16). Sa puissance de calcul est de 1,31 Teraflops. La largeur de son bus mémoire est de 256 bits contre 384 bits pour la One X. La bande passante est quant à elle, de 218 Go/s contre 326 Go/s pour la One X. Entre les deux machines, le verdict est sans appel. la Xbox One X exécute le jeu de courses automobiles Forza Motorsport 7 avec un temps de réponse de 11 ms. Le GPU est exploité à seulement 66% tout en gardant le jeu à 91 Fps. A contrario, sur Xbox One’S le jeu est géré  en 1080p, avec un temps de réponse de 13 ms, 77 Fps et 77 % d’utilisation du GPU.

Gros argument marketing durant la conférence Microsoft à l’E3, la Xbox One X serait équipée d’un système de refroidissement “liquide” du processeur. Elle renvoie aux oubliettes techniques une One’S au bord de la rupture en raison des 16 ROPS qui équipent son GPU et s’attaque à la concurrente directe la PS4 PRO de Sony.

La parade de Sony

La PS4 Pro, appelée sous son nom de code Néo, a souvent été présentée comme une PS4,5 car trop dépendante de sa petite sœur la PS4 pour être tournée vers la « nouvelle génération » qui nous tend les bras. Pourtant dès sa sortie, ses données techniques la place largement  en tant que leader de puissance du marché. Elle ouvre la voie à la révolution de ce marché. Tout comme on l’a vu avec la One X, elle monte en gamme, en puissance mais aussi dans la qualité des composants qui la constituent. Elle est pionnière dans ce domaine et a donc ouvert la voie à la console de Microsoft. Car le CPU de la Pro est dès sa sortie, 31% plus puissante que la PS4 et 20% plus puissante que la Xbox One’S. Le CPU de la PRO est un X86-64 AMD Jaguar à 8 cœurs cadencé à 2,1Ghz. Son GPU est épaulé par 36 compute Unit cadencés à 911Mhz. Si la carte graphique de la PS4 correspond à celle d’une entrée de gamme PC (RX 460), celle de la PRO double sa puissance par rapport à la PS4. Avec 32 ROPS (comme la PS4) elle correspond à une carte RX 470 sur PC. Dotée de 8 gigas de mémoire vidéo (GDDR5), elle est assistée de 1Go de mémoire allouée aux taches annexes du système. Les performances graphiques par rapport à la Ps4 sont doublées. La bande passante à 218Go/s est en hausse de 24% par rapport à la PS4. La puissance graphique passe ainsi de 1,8 Tflops à 4,2Tflops sur PRO. Comparativement, la PRO se rapproche d’une configuration PC milieu de gamme (850 euros) pour un prix deux fois moins cher. Ce qui place la barre très haute en termes de rapport performance/prix. La Pro, niveau puissance, marginalise la PS4 comme le fait la One X avec sa devancière.

Pour autant, la Xbox One X ridiculise-t-elle la PS4 PRO ?

La Xbox One X est dotée comme la PS4 Pro de 32 Rops, sa carte graphique est boostée par 12Go de mémoire dont 9 Go accessibles directement aux jeux, alors que la PRO n’en offre que 5,5Go. La One X atteint les 6Tflops contre 4,2Tflops pour la PRO. La carte graphique de la One X correspond à une carte graphique PC RX 480 contre une RX470 pour la PRO. Cette configuration lui permet de supporter des jeux 1920×1080 facilement comme la PRO. Comme la PRO elle est tournée vers la 4K, les commerciaux de Microsoft promettent qu’elle supportera les jeux 4K natifs, ce que ne peut faire la PRO hormis sur quelques jeux peu gourmands. En termes de puissance, la PRO est dominée par la One X mais cette dernière est née avec un an d’écart. Dans le milieu de l’informatique, un an est un écart conséquent pourtant nous n’assistons pas dans ce duel à une raclée technique.

Aux vues de ces données, nous pourrions sincèrement nous poser la question de savoir si Sony n’ont pas sorti leur console PS4 PRO une année trop tôt, n’auraient-ils pas dû attendre la nouvelle génération de processeurs CPU Zen et GPU Vega par exemple ? C’est le choix que semblait avoir fait Microsoft, attendre une année et sacrifier une One’S à la dérive techniquement par rapport à la concurrence. Au final, la XBOX One X ne profite malheureusement pas des dernières générations de CPU et GPU. Pour rappel, le CPU est toujours un X86-64 AMD Jaguar 8 cœurs « customisé maison » comme sur la PS4 et le GPU n’est pas un GPU Vega. De plus, le système de refroidissement Liquid cooled vapor chamber annoncé lors de la conférence de Microsoft à l’E3 n’en est pas un à proprement parlé selon le correctif apporté sur un article paru sur Tom’sHardware.fr

« Mise à jour 13 juin : alors que Microsoft parle d’un système de refroidissement par “liquid-cooled vapor chamber”, il n’y a pas de watercooling à proprement parler. Il s’agit d’une simple chambre à vapeur, comme Nvidia ou AMD en utilisent sur leur GPU. Dans un tel système, la base du radiateur est creuse et contient un liquide qui en s’évaporant assure le transfert de chaleur. »

 

SONY PS4 PRO

MICROSOFT XBOX ONE X

CPU Coeurs/Threads 8 cœurs8 cœurs
Fréquence CPU 2,1 GHz 2,3 GHz
 Architecture CPU “Custom CPU” (AMD Jaguar)“Custom CPU” (AMD Jaguar)
 GPUAMD  Polaris Graphics 36 unités 2304 Processeurs de flux 911 MHzIntegrated AMD  Graphics 40 unités 2560 Processeurs de flux 1172 MHz
Puissance brute des shaders 4,2 TFLOPS6 TFLOPS
 Mémoire embarquée1 Go DRAMAucune
 Mémoire centrale 8 Go GDDR5 (6,8 Gbit/s)12 Go GDDR5 (6,8 Gbit/s)
Mémoire allouée aux jeux5,5 Go9 Go
Largeur du bus mémoire 256 bits384 bits
Bande passante mém. centrale 218 Go/s326 Go/s
Gravure TSMC 16nmTSMC 16nm
Dimensions327 mm x 295 mm x 55 mm300 mm x 240 mm x 60 mm
Poids 3,81 kg3,26 kg
Alimentation 220 W (interne)220 W (interne)
Lecteur disque Blu-ray / DVDUHD Blu-ray 4K
WiFi 2×2 802.11ac2×2 802.11ac
Prix de lancement399 €499 €

 

La puissance fait-elle donc tout ?

Des grosses licences de jeux sorties courant 2015-2016 [Quantum Break (2016) ; Assassin Creed Syndicate (2015) ; Fallout 4 (2015) ; The division (2016) ; Mafia 3 (2016) Watch dog (2016)] rares sont les cartes graphiques à faire tourner ces jeux en 4K natif  au framerate de 60fps. On le voit, la révolution de la 4k dont on nous a bassiné les oreilles notamment lors de la conférence de Microsoft avec l’avènement de la Xbox One X est encore loin sur nos téléviseurs 4K. D’ailleurs, le sont-ils 4K? L’institut Gfk livre son analyse du marché de la télévision en France sur l’année 2016. Avec une embellie de 30% du marché grâce notamment au championnat d’Europe des nations de football, l’EURO 2016 le parc de téléviseurs toutes définitions confondues a augmenté, toutefois la représentativité des téléviseurs UHD  dans ce parc, évolue lentement (570000 unités vendues en 2015). Au-delà de toutes ces données techniques, Sony avec la PS4 PRO, contrairement à Microsoft ont fait le choix d’une mise à jour technique de leur bestseller la PS4 en attendant la nouvelle génération de processeurs supportant plus de 10Tflops. Ils ont donc fait le choix de la raison en faisant une évolution douce de leur outil, « délaissant » la puissance à demain pour se consacrer à la Révolution de la réalité virtuelle. C’est donc un pari gagnant car aujourd’hui sur le parc installé de PS4 (60 millions), 1/5 est une version PRO soit déjà plus de de 10 millions d’unités en à peine 8 mois. Le consommateur Ps4 n’est ainsi pas blousé, la PS4 PRO est ainsi plus qu’une simple Ps4 relookée, elle est son évolution naturelle comme un enfant qui passe de l’âge de l’enfance à celui de l’adolescence, c’est toujours la même personne qui vit dans la même famille.

Mais alors pourquoi plus de puissance?

On l’a vu chez Microsoft avec la One S, il en est de même avec la Ps4, les deux consoles restent limitées en puissance et commencent à dater. Elles sont sorties en 2014 avec des composants de 2013. De plus, les développeurs ne s’en cachent pas, de part leurs ambitions, ils ont besoin de toujours plus de puissance et c’est tant mieux sinon nous serions encore à l’ère du 8 bits. Toutefois pour arriver à exploiter cette puissance il leur faut plusieurs années. Avec la Ps4 nous sommes arrivés à la fin de ce cycle. Place au suivant. Mais la puissance brute d’une machine dopée aux amphétamines ne les intéresse pas forcément. Développer sur console est une philosophie différente de celle de développer sur Pc.  Pour la course à la puissance brute, il y a l’univers Pc où des monstres de courses de plusieurs milliers d’euros se livrent bataillent. Ainsi, les studios traditionnellement tournés vers les consoles n’ont que faire de tant de puissance. Square Enix pour ne citer qu’eux ne sont pour l’instant pas intéressés par la puissance qu’offre la Xbox One X et lui préfèrent la Nintendo Switch.

L’autre raison de cette mise à jour de la Ps4 est la volonté de Sony de s’engager dans la REVOLUTION que représente la VR. Celle-ci demande un surcroît de puissance (pour obtenir un framerate de 60fps) que ne pourra pas soutenir longtemps la Ps4 classique. Le Combat avec Microsoft se livrera sur ce terrain-là aussi, Microsoft ayant fait le choix d’intégrer la 4k dans les casques compatibles et disposant de 2 arguments de taille pour contrer Sony : Une puissance supérieure et une exclusivité des titres VR sur Xbox One X (pas de VR sur Xbox One!), les jeux VR seront donc parfaitement optimisés sur les 6 Tflops de la oneX. Mais là encore, dans ce domaine, Microsoft et en retard. Avec l’intégration rapide de la PRO dans les foyers, la qualité des jeux offerts devraient franchir prochainement un cap aussi bien sûr votre téléviseur que sur votre PSVR avec des titres comme Fallout4* et SkyrimVR.

*Certaines rumeurs font état d’une sortie prochaine sur Playstation VR …

Au final l’évolution de la Ps4 vers la version PRO est le pari gagnant de Sony comparativement à Microsoft qui a préféré sortir une nouvelle évolution de la One (mais avaient ils le choix), la Xbox One X, “supérieure” techniquement mais avec des composants datés et un bel enfumage marketing (cf. refroidissement). Prônant la nouvelle génération, ils sont également entrain de faire du rétropédalage en rendant compatible leur machine avec des jeux 360 et One. Comme pour les jeux PS4 PRO, il n’y aura pas d’exclusivités sur Xbox One X. Microsoft annonce des jeux Xbox One boostés pour la X. Les développeurs vont donc devoir trouver un compromis entre les deux versions d’Xbox One et One X. Les jeux ne seront donc pas parfaitement optimisés pour la OneX. Au final, ce sera comme toujours le line-up de la console qui fera vendre.

Seulement 7 exclusivités sur XBox !

(contrairement aux 22 exclus annoncées … C’est beau le marketing !)

  1. Forza Motorsport 7
  2. Sea of Thieves
  3. Ori and the Will of the Wisps
  4. Crackdown 3
  5. Playerunknown’s Battlegrounds
  6. Ashen
  7. State of Decay 2

et 2 nouvelles licences (Scalebound, Sunset Overdrive).

C’est peu pour le lancement d’un nouveau produit sachant que toutes les grosses licences sont aussi sur une PS4 Pro au line-up bien plus étoffé. Pour rappel en 2013 au lancement de la Xbox One, le line-up accompagnant celle-ci était composée de 16 exclusivités et de 5 licences. Devrions nous y voir là un aveu d’échec de Microsoft? Et hormis un Forza motorsport 7, rien de bien croustillant en 4K n’a été annoncé. Microsoft avait annoncé que tous les jeux sortant seraient 4K, désormais changement de discours, liberté de choix est laissé aux studios. De plus, à trop vouloir se rapprocher de l’univers du PC, Microsoft et la Xbox One X risquent de se retrouver les fesses entre deux chaises. Entre des joueurs PC qui ne basculeront jamais sur consoles et ses joueurs Xbox qui risquent d’être tentés soit par l’aventure Pc soit par la PS4 PRO qui offre certes des données techniques moins généreuses mais plus de jeux pour un prix moindre.

On le voit, sans maîtrise la puissance n’est rien.