PlayStation VR : VRog le test de VR4player.fr. Coa coa ?!

PlayStation VR : VRog le test de VR4player.fr. Coa coa ?!

11 novembre 2017 0 Par Stephane Bonnery

Qui n’a jamais rêvé d’être une grenouille et de pouvoir manger des insectes à sa guise ? …. Personne j’imagine et pourtant c’est ce que VRog, un jeu VR développé par le studio BytesRockers’Games nous offre comme possibilité : celle d’être une grenouille.

Le Scenario de VRog :

Nous vous avions présenté le titre début août, aujourd’hui nous vous en faisons le test.

Dans VRog c’est simple, vous êtes dans la peau d’une grenouille dont le but est de manger des insectes en sautant de nénuphar en nénuphar tout en prenant bien soin d’éviter la méchante Cigogne qui tente de vous bouffer. Un scénario simple mais à l’efficacité redoutable.

Le Gameplay :

Maniabilité de la grenouille :

Dans VRog, on ne se sert que de la dualshock pour se déplacer dans le menu de VRog ainsi que pour le déplacement angulaire. Ensuite tout se fait uniquement à l’aide du casque, on pointe un insecte, le réticule devient vert et on le gobe automatiquement avec sa langue de 2 mètres de long. Pour sauter de nénuphar en nénuphar, c’est exactement la même procédure.

Mode de jeu :

VRog est assez limité en ce qui concerne les modes de jeu, il se compose de :

  • Un mode arcade dans lequel on doit gober le plus d’insectes et faire le plus de points possibles en 90 secondes.
  • Un mode survival, dans lequel un objectif de points toujours plus élevés doit être franchi tout en faisant attention à la cigogne stage après stage.

Les insectes de VRog vous rapportent donc des points (excepté le frelon qui vous rends malade), le mieux pour gagner un maximum de points est de faire des combos en tuant le même type d’insectes (mouches, moustiques, …). La coccinelle quant à elle vous permet de voir les insectes comestibles en vert et les frelons en rouge, alors que la sympathique libellule ralentit le temps pour vous faciliter la tâche.

Malgré mes recherches et malgré le fait que sur le PSN Store il soit écrit que le jeu possède un mode multijoueurs, je n’ai rien trouvé de tel dans l’interface du jeu.

Les Graphismes :

La réalisation de VRog est simpliste mais propre le tout dans un style très dessin animé. Pour éviter tout motion sickness, la vue se rétrécie pendant les sauts. Le truc sympa de VRog c’est qu’on aperçoit le museau de la grenouille, ça renforce l’immersion même si ce n’est pas vraiment important dans ce jeu. Par contre pour ce qui est de la variété des décors…pas grand-chose à se mettre sous la dent, toujours ce même marécage et c’est tout.

La Bande Son :

Concernant le son, la musique du menu de VRog est rigolote mais un peu insupportable à la longue. En pleine partie de jeu, il n’y a plus que la musique d’ambiance (quand la cigogne arrive pour notifier la notion de danger etc…) et au final, on y prête plus trop attention.

Le jeu est uniquement en anglais mais honnêtement même les néophytes ne seront pas mis en difficulté.

Conclusion : 

VRog est un petit jeu amusant et surtout à petit prix (4.99€). Mais trop vite lassant, on ne passera pas des heures dessus. Bien évidemment on pourra y revenir le temps d’une partie ou deux mais il sera quoiqu’il arrive très vite oublié. Cependant, son style graphique et sa simplicité vous permettront de le faire essayer aux enfants qui eux se régaleront sans limite.

L'avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4
Gameplay4
Scénario4.5
Graphismes5
Originalité4
Rejouabilité3.5
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE5
Note des lecteurs2 Notes8
Les plus
Réalisation sympa
Petit prix
Maniabilité à la portée de tous
Les moins
Manque de décors variés
Vite lassant
Il est où le multi
4