PlayStation VR : Unearthing Mars 2 The Ancient War, le Test PSVR

PlayStation VR : Unearthing Mars 2 The Ancient War, le Test PSVR

14 octobre 2018 0 Par Sei
Unearthing Mars 2: The Ancient War sur PSVR en septembre vr4player.fr

Unearthing Mars 2: The Ancient War a débarqué le 18 septembre 2018 sur notre casque préféré le PlayStation VR (PSVR). Winking Entertainment revient sur le devant de la scène VR après nous avoir gratifié de The Silent Oath, 18 Floors, Don’t Knock Twice (entre autres, sans oublier bientôt Drone Striker), mais aussi Unearthing Mars premier du nom (sans déc…). Si le premier opus sorti vers la fin du premier semestre du PSVR proposait un jeu diversifié du à son mode de développement (plusieurs petites structures proposant leurs idées dans leur coin) et tout juste lié par une trame narrative commune, le second opte pour le First Person Shooter pur et dur. Seulement depuis la sortie du premier chapitre de l’aventure, de l’eau a coulé sous les ponts de la réalité virtuelle, Unearthing Mars 2 The Ancient War a-t-il appris des erreurs de son aïeul, ou la distance Mars – Terre a eu raison de ses neurones ? La réponse est : MEEHH …

Unearthing Mars 2: The Ancient War le test VR4player.fr

Le scénario : Assassin’s Creed chez les martiens

Dans Unearthing Mars 2: The Ancient War, nous retrouvons le copilote que nous incarnions dans le premier opus. Nous l’avions laissé sur Mars, ayant trouvé le Cristal d’ardche, mystérieuse technologie extraterrestre, et Katherine, sa coéquipière s’était faite absorbée par ce dernier. De retour sur Terre, quelques temps plus tard, l’Humanité a fait un bon technologique incroyable grâce à ce Cristal. Il est maintenant possible d’incarner un héros d’une ancienne civilisation et de découvrir ce qui a conduit à son extinction. C’est donc aux travers des yeux de ce soldat d’élite que nous allons tenter de comprendre comment une guerre sans merci a provoqué l’irréparable.

Je vous ai fait la version TRES simplifiée du scénario, le pitch, car en jeu le tout est assez confus à cause d’une traduction approximative et des dialogues intervenant en plein milieu de l’action, des tirs et des explosions. Compliqué pour rien, un peu comme pour le premier volet, l’ensemble a le goût de l’inachevé, d’autant que (sans spoiler) la fin ressemble plus à une virgule qu’à un point. La suite au prochain numéro sans aucun doute. Cet épisode se termine en 4 heures sur 10 chapitres pour info.

Unearthing Mars 2: The Ancient War le test VR4player.fr

Les menus et l’interface de Unearthing Mars 2: The Ancient War : All Clear !

Unearthing Mars 2 est intégralement en anglais et sous-titré dans un français compréhensible mais légèrement hasardeux, n’aidant pas à comprendre tout à fait le scénario complexe pour pas grand-chose.

L’interface est très claire et vous donnera le choix entre les 10 chapitres disponibles et une série d’options telle que la langue ou la difficulté. Lorsque vous sélectionnerez votre niveau, vous devrez ensuite prendre l’une des trois armes principales et l’une des trois secondaires et en avant Guingamp (référence à la première bande annonce de Nicky Larson, si, vous l’avez vu).

Unearthing Mars 2: The Ancient War le test VR4player.fr

Le gameplay : Je frag mou… vite, la pilule bleue

L’AIM Controller est décidément mis à contribution en ce moment et c’est une très bonne chose ! Quel plaisir de sentir son fusil entre ses mains et de pouvoir se déplacer librement avec les sticks… Attendez… non, en fait tout le jeu se fait en téléportation. Oui, maintenant que des jeux comme Firewall ont prouvé l’efficacité du déplacement libre, ça fait un peu mal. Mais prenons le jeu pour ce qu’il est : un rail shooter type Time Crisis ou Mortal Blitz. Nous avançons donc dans le jeu de point de TP en point de TP pour dézinguer des vagues d’ennemis. Avec le stick gauche nous visons une zone où aller et selon la couleur de celle-ci, nous aurons au choix  le déplacement simple (bleu), une longue série de déplacements (rose) ou une phase au ralenti plutôt sympa où nous devrons tirer sur les points faibles des aliens (jaune). Et c’est là le point fort du jeu : ces phases en bullet time sont vraiment bien faites, donnant au joueur un sentiment de puissance et de maîtrise totale de la situation. En dehors de ces phases, vous pourrez tout de même activer cette option quelques secondes en appuyant sur CROIX ; plutôt utilse lorsqu’on est assailli par de grands groupes. Une pression sur TRIANGLE déploiera un bouclier quelques secondes. En dehors de ça, arpenter le jeu pourra paraître un peu ennuyeux à la longue car il présente toujours le même schéma : On avance, groupe d’ennemis, on avance, interrupteur, on avance, groupe d’ennemis, on avance, encore des ennemis… C’est chiant hein ? Un peu. Les phases au ralenti cassent légèrement la monotonie mais l’ensemble reste tout de même lassant. On ajoute à cela une sensation de tir un peu molle qui n’arrange rien.

Quelques boss viennent toutefois entraver notre chemin et chaque confrontation vous demandera de la précision, de la rapidité, de bons réflexes et une petite dose de réflexion pour les tomber au plus vite. Ces phases sont particulièrement exaltantes et réussies, à tel point qu’on en voudrait un peu plus.

Unearthing Mars 2 est également jouable à la manette qu’il faudra bouger pour viser, tout comme Rush of Blood. Mais on ne va pas se le cacher, s’il n’y avait que ce mode de contrôle, le jeu aurait bien deux points de moins.

Unearthing Mars 2: The Ancient War le test VR4player.fr

Les Graphismes :

Si Unearthing Mars premier du nom pouvait être qualifié de flou, il avait tout de même pour lui de proposer une direction artistique intéressante, diversifiée et colorée, s’autorisant quelques délires visuels bien trouvés. Pour cette suite nous retrouvons ce même univers mais un peu plus strict, un peu plus cohérent. Le jeu a gagné un peu en finesse même s’il reste un léger flou ambiant et de l’aliasing. Les personnages rencontrés sont très bien modélisés, bien animés et parviennent à dégager une certaine présence lors des cinématiques. Les décors savent se montrer assez impressionnants malgré un manque de détails général.

On peut souligner une certaine variété des ennemis avec un design intéressant, mais leurs animations font un peu tâche : C’est un peu rigide et daté.

Le Son de Mars :

Vous voulez de l’épique ? De l’héroïque ? Vous en aurez ! La musique fait bien le job, emportant les joutes de bien belle manière. Le bruit des armes est correct, la spatialisation également. Même les acteurs lors des cinématiques sont plutôt convaincants. Enfin le mix ne souffre d’aucun défaut, ça n’a l’air de rien mais sur les petites et moyennes productions, c’est fort appréciable.

CONCLUSION :

Unearthing Mars 2: The Ancient War n’est pas un mauvais jeu, loin de là. Les phases de tir au ralenti sont extrêmement efficaces et satisfaisantes, les combats de boss nerveux et exaltant, la visée est précise (surtout à l’aim controler), les graphismes sont très corrects, les musiques efficaces et le scénario peut être intéressant pour qui maîtrise la langue de Kanye West. « Mais alors c’est quoi le problème non d’une pipe en bois ? », me demanderez-vous.

Le principal problème est que le jeu est sorti une bonne année trop tard et que les critères attendus pour les joueurs depuis la sortie du PSVR ont évolué. La téléportation, c’est plus possible. Le level design « j’avance puis je tire, puis j’avance, puis je tire » non plus. Il s’en dégage un certain ennuie au fur et à mesure que l’on progresse dans le jeu, tout juste cassé par des combats de boss qui réveillent le joueur.

Proposé à 20€ environs, à vous de décider si ce type de production vous tente mais Unearthing Mars 2 ne restera pas dans les mémoires.

Test réalisé sur PS4
Scénario6.5
Graphismes6.5
Gameplay6.5
Bande Son7
Immersion6.5
Rejouabilité5
RATIO PRIX / DURÉE DE VIE7
Note des lecteurs1 Note6.1
Les plus
Jouable à l’AIM contoler
Séquences en Slow Motion
Combats de boss exaltants
Animations des personnages lors des cinématiques
Musiques et sons efficaces.
Les moins
La téléportation, même avec l’AIM
Scénario confus
Frag mou
Phases de jeux un peu ennuyantes
Animations des ennemis pas terrible
6.5
Avis de VR4player.fr