PlayStation VR : The Wizards Enhanced Edition, on teste sa magie sur PSVR

PlayStation VR : The Wizards Enhanced Edition, on teste sa magie sur PSVR

18 mars 2019 1 Par sylion
The Wizards PlayStation VR VR4player.fr

The Wizards nous est arrivé le 12 mars dans sa Enhanced Edition, exclusivité temporaire sur PlayStation VR avec son lot d’améliorations. Ce nouveau jeu de magicien nous a-t-il lancé un sort ? La réponse dans notre test PSVR.

The Wizards est la création pour la réalité virtuelle des développeurs polonais et indépendants de Carbon Studio. Le jeu est déjà sorti sur PC, exclusivement en VR, le 8 mars sur Steam et l’Oculus Store après presque 8 mois d’Early Access. Fort de bonnes critiques et de récompenses, le studio avait prévu de lancer The Wizards dans une version améliorée pour la fin d’année sur PlayStation VR. Avec quelques mois de retard sur les prévisions, c’est désormais chose faite et nous pouvons enfin mettre la main sur ce jeu de sorcier attendu de pied ferme sur PSVR. Voici ce qu’en dit le PlayStation Store :

Devenez un incroyable sorcier muni de nombreux puissants sorts et protégez le royaume de Meliora ! The Wizards est un jeu d’action aventure doté d’un système de lancer de sorts unique basé sur les mouvements, conçu pour les manettes PlayStation®Move. L’édition supérieure offre plus de contenu et de mécaniques de jeu, fruit de deux ans de travail pour ajouter tout ce que nos joueurs demandaient.

Le jeu contient :

・une campagne étendue avec des voyages temporels, des combats héroïques et des dragons
・de nombreux sorts correspondant à des gestes uniques et une pléthore d’améliorations
・une incroyable rejouabilité grâce aux Cartes du destin qui changent la donne
・un mode arène pour vous entraîner au cours de combats sans fin
・des paramètres de déplacements personnalisables pour tous les goûts.

Dans le genre, The Wizards Enhanced Edition est dans la plus pure tradition du jeu d’action-aventure, à traverser plusieurs mondes (au nombre de trois), eux-mêmes divisés en sous-niveaux (pour un total de 11), parsemés de petites énigmes, d’objets à trouver, de vagues d’ennemis à terrasser et de nouveaux sorts à découvrir. En prenant le pari du jeu d’aventure, The Wizards se dote de sérieux atouts par rapport à la concurrence sur PlayStation VR, en proposant une véritable aventure jouable intégralement en réalité virtuelle (pour facilement plus de 5 heures de jeu). Seulement voilà, le jeu n’est pas dénué de défauts non plus, que nous allons naturellement évoquer dans ce test :

The Wizards sur PlayStation VR : des graphismes enchanteurs !

Commençons par ce qui saute aux yeux : The Wizards est tout simplement un beau jeu PlayStation VR ! Les décors sont particulièrement soignés et assez variés (ruines, désert, etc.) sans que l’aliasing et le flou au loin ne soient trop présents : un excellent point qui rend l’aventure d’autant plus agréable à vivre en réalité virtuelle. Il suffit de jeter un œil par la terrasse de notre propre demeure (qui fait office de hub du jeu) pour le constater : les montagnes enneigées qui s’offrent à nous sont particulièrement bien rendues et les décors en général, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs font réellement plaisir à voir en VR.

Les ennemis que l’on rencontre (gobelins, orcs,  géants, vers des sables et compagnie) n’ont visiblement pas bénéficié du même soin, même d’inspiration warcraftienne, présentant pour certains un nombre de polygones tantôt justes (les gobelins par exemple) ou des choix artistiques moins inspirés ; une petite déception d’autant plus que le bestiaire se révèle finalement peu varié. Mention spéciale aux boss qui relèvent le niveau par leur démesure et leurs pouvoirs. En général, les animations des monstres pourraient également décevoir, bien que tout cela reste acceptable par rapport aux productions habituelles d’action en réalité virtuelle.

Dans tous les cas, la réalisation graphique de The Wizards Enhanced Edition constitue l’un de ses points forts, surtout si vous jouez sur PlayStation 4 Pro. Les différences de qualité graphique sont légions sur PSVR, oscillant entre le pire et le meilleur et The Wizards fait incontestablement partie des plus beaux jeux de la ludothèque PlayStation VR !

The Wizards sur PlayStation VR : un gameplay immersif !

Le gameplay de The Wizards a clairement pour mot d’ordre l’immersion puisque chaque sort (au total de 6 seulement, que vous pouvez heureusement améliorer) se miment du bout des PS Move (les seuls contrôleurs compatibles). Comprenez que vous devrez faire les gestes adéquats à chaque sort (tourner le poignet pour faire apparaître une boule de feu, joindre les mains pour matérialiser votre arc de givre, etc.), autant de bonnes intentions qu’on attend finalement en VR. Parmi les mauvais exemples qui n’utilisent pas à bon escient la réalité virtuelle, on citera le récent concurrent The Mage’s Tale qui a d’autres qualités mais qui se contente d’ouvrir un panneau de sélection des sorts au lieu d’inviter le joueur à battre l’air d’incantations.

Invoquer la foudre du bout des doigts ou faire pleuvoir des gemmes magiques sur ses opposants procure un certain plaisir, c’est indéniable, donnant l’impression de générer “pour de VRai” ces attaques magiques par nos gestes, chose que peu de jeux VR, étrangement, exploitent encore. Ce gameplay instinctif et immersif a cependant un prix, inhérent au tracking des PS Move qui ne semblent pas toujours répondre correctement. Balancer des boules de feu en mode panique et surtout viser la horde qui nous encercle de toute part peuvent parfois s’avérer compliqués, même avec de la pratique. A noter que le jeu propose énormément de paramètres, dont une aide à la visée salvatrice mais qui ne vous épargnera pas quelques boules perdues : même quand vous verrez un cercle au-dessus de l’ennemi que vous visez (à la manière de son aîné The Mage’s Tale), il se pourra que votre attaque magique dévie mystérieusement de sa cible. The Wizards exige aussi un bon swing aux PS Move pour faire mouche …

Puisqu’on évoque les paramètres du jeu, sachez que les modes de déplacement sont nombreux, de la téléportation aux mouvements libres, jusque dans les pivots, angulaires ou fluides et la hauteur de votre avatar à définir que vous jouiez assis ou debout. La vitesse de déplacement peut aussi être changée et je ne saurais trop vous conseiller de vous lancer dès le début en mode “sprint” pour mieux semer les assaillants qui privilégient le corps-à-corps. A l’image de Borderlands 2 VR ou Killing Floor Incursion, l’utilisation simultanée des téléportations et des déplacements fluides deviendra vite obligatoire (et jubilatoire), offrant un avantage décisif pour garder ses distances avec certains adversaires trop collants et atteindre certaines plateformes inaccessibles sur le plancher des Orcs. Pour une fois, utiliser en soutien la téléportation ne m’a vraiment pas gêné, bien au contraire : on incarne bien un magicien, donc quoi de plus “naturel” que de se téléporter de temps en temps !

Bref, malgré la présence de ces quelques téléportations et d’un tracking parfois hasardeux, l’immersion dans The Wizards est totale et sublimée par le fait de mimer ses propres sorts, l’argument numéro un de ce Spell Caster sur PSVR. Encore un bon point pour le gameplay, enchanté de connaître le sort de The Wizards !

The Wizards sur PlayStation VR : une bande-son en demi-ton

Côté sons, The Wizards, bien qu’accompagné dans ses moments forts par des musiques épiques, réussit nettement moins bien que ses graphismes. Si les compositions sont de qualité, les musiques savent aussi se faire discrètes, et même à des moments où pourtant on les attendrait (rien de plus bizarre que de commencer un niveau dans le silence le plus total). Malgré l’ajout du label Enhanced Edition, The Wizards ne m’a pas semblé optimisé côté bruitages et j’ai pu constater (comme dans Dick Wilde 2 en coop) que certains sons manquaient parfois à l’appel, ne suivant pas tout à fait l’action. De plus, la qualité des bruitages (ses propres pas par exemple) ne m’a pas souvent convaincu.

Côté doublage, une voix (en anglais) nous narrera l’histoire de The Wizards et nous dispensera de quelques menus conseils. Si certains pourront trouver ces interventions trop bavardes, elles auront en revanche le mérite d’habiller l’épopée et d’apporter un peu d’humour et de profondeur à l’aventure. Avis aux anglophobes : le tout peut être sous-titré dans la langue de Molière mais sachez que vous devrez suivre des yeux les incrustations des sous-titres si vous ne comprenez rien à ce qu’on vous dit, au risque de louper un précieux indice.

Le bilan sonore est donc plus mitigé, la faute à des choix de sons discutables et surtout au manque de certains en fonction de l’environnement et de l’action. Heureusement, les effets accompagnant nos sorts, la voix du narrateur et les musiques épiques de The Wizards contrebalancent ces défauts.

The Wizards sur PlayStation VR : une bonne alchimie entre durée et prix

L’aventure The Wizards vous occupera une première fois pas moins de 5 heures, au bas mot. Pourquoi une première fois ? Et bien, parce que, bien que du genre aventure, les niveaux du jeu peuvent être reparcourus pour trouver des objets oubliés (les éclats de fée) et surtout améliorer son score qui facilitera les upgrades de nos sorts magiques (trois degrés d’amélioration possibles par sort). Aussi, The Wizards, bien que doté d’une campagne seule de durée honorable (eu égard au prix de lancement de 25 euros, sans compter l’offre réservée aux membres PS+ qui a expiré), invitera le joueur à le refaire pour réussir tous ses défis, débloquer tous ses trophées et le finir éventuellement à 100%. A ce propos, l’ajout des cartes du destin (deux cartes peuvent être utilisées en même temps à chaque niveau) augmentera théoriquement la durée de vie du titre, en le rendant plus facile ou au contraire plus difficile pour booster son score et ses récompenses d’expérience.

Le petit côté RPG représentera un plus dans ce sens, notamment dans l’amélioration de ses sorts, bien qu’on les aurait aimés plus nombreux et plus originaux : avoir plus de sorts en général, des compétences passives, un véritable arbre de compétence à débloquer, idéalement des attaques ultimes avec plus d’effets pyrotechniques ^^.

Il n’empêche qu’à ce tarif, on peut difficilement reprocher quoi que ce soit à The Wizards qui remplit amplement sa mission et nous enchante en magicien. Et c’est sans parler du mode arène avec ses vagues infinies d’ennemis qui transforment le jeu d’aventure en sorte de Wave Shooter pour une seconde durée de vie.

The Wizards sur PlayStation VR : conclusion

The Wizards Enhanced Edition est-il au final un bon titre sur PlayStation VR ? Assurément oui, sans doute même le meilleur jeu sur notre casque de l’année 2019 pour le moment. L’aventure est suffisamment longue, les graphismes très jolis, le gameplay très immersif. Il faut le prendre pour un jeu plus d’action que de rôle, légèrement entaché par son tracking hasardeux, quelques effets sonores manquant à l’appel et surtout des mécaniques de jeu déjà anciennes …

Je n’en ai pas parlé précédemment mais il est quand même gênant en 2019 de voir des ennemis bloqués dans des escaliers sans qu’ils puissent se retourner par exemple, pour constater que l’intelligence artificielle est tout bonnement aux fraises et que les adversaires n’apparaissent finalement qu’à des moments-clés, dans des arènes qui leur sont destinées, plutôt que disséminés et existants dans le niveau à parcourir. Hormis les boss qui changent un peu, le schéma se répète ainsi régulièrement, jonglant entre les phases d’exploration de lieux désespérément vides et celles de combat, contre des vagues d’ennemis plus bêtas les uns que les autres. 

Malgré ses défauts d’un autre âge, The Wizards Enhanced Edition est une excellente pioche qui offre un degré de réalisation et un rapport qualité/durée de vie/prix rarement atteints dans tout le catalogue PlayStation VR. 

 

Je vous invite à découvrir le test très complet en vidéo de The Wizards Enhanced Edition par notre ami Soluce PSVR qui a visiblement bien aimé :

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 Pro
Réalisation6.5
Graphismes8.5
Sons6
Immersion8
Gameplay7
Durée de vie/prix7.5
Note des lecteurs2 Notes2.4
Les plus
L'immersion de lancer des sorts physiquement
Les graphismes enchanteurs des décors
Le nombre des paramètres et personnalisations
Le rapport durée de vie / prix très honnête
Les moins
Le tracking parfois hasardeux de la visée
Trop peu de sorts à disposition
Trop peu de variété des ennemis
Des mécaniques de gameplay anciennes
L'intelligence artificielle à la ramasse
7.5