PlayStation VR : Chut ! Stifled sort fin octobre sur PSVR …

PlayStation VR : Chut ! Stifled sort fin octobre sur PSVR …

16 octobre 2017 0 Par sylion
Stifled PSVR - VR4Player

Stifled  sort du silence : le studio Gattai Games vient d’annoncer sa sortie calée au 31 octobre sur PlayStation VR. On rappelle que le jeu maintes fois récompensé est basé sur le son et utilisera le micro du casque PSVR avec un Gameplay innovant en réalité virtuelle.

Même si la date du 31 octobre est comme toujours celle confirmée pour le Store américain, on commence à être habitué aux jours ou semaines de décalage, dans un sens ou dans l’autre d’ailleurs, entre les sorties américaines, asiatiques et européennes des jeux PSVR. Stifled est en tout cas imminent et mérite bien d’y revenir, tant son concept est intrigant et plein de promesse en VR. Retour sur notre article du 9 Août dernier :

Stifled PSVR - VR4Player

Stifled des studios Gattai Games fait partie des quatre jeux Asiatiques devant arriver sur les PS4 et PlayStation VR européens prochainement au même titre que Kill X de Viva Games, the Walker de Haymaker studio et Legion Commander de ChangYou Games.

A l’heure de la 4K, de la surpuissance des consoles, à l’heure où les gamers veulent du toujours plus beau plus vite plus fun…. il devient difficile pour des développeurs de sortir des sentiers battus et de mettre en lumière leur jeu ou expérience.

Mais s’il est facile pour un titre graphiquement au top d’attirer les foules de gamers, il est devenu de plus en plus difficile de faire rester ces mêmes foules. Pour cela, il faut être différent, apporter du sens. On le voit avec la majorité des gamers Psvriens qui ne jouent plus que rarement sur leur PS4 seule.

Gattai Games a bien compris ce principe de base et leur prochain titre Stifled en est l’exemple même.

 

L’Histoire de Gattai Games et de Stifled : quelle est-elle ?

L’histoire commence en 2014 : quatre étudiants du DigiPen Institute of Technology de Singapour ont dans le cadre de leurs études créé un jeu différent c’est-à-dire sans tout le faste visuel des productions actuelles. Le jeu s’appelait Lurking. Depuis l’équipe de quatre s’est agrandie passant à 6 développeurs : Justin (Business/Design), Bryan (Audio/Code), Andre (Design/Animation), Wesley (Code), Dexter (Design) et Wei Ren (Design/Art). Les fondateurs voulaient construire les jeux qu’ils aiment sans la nécessité d’apparat. Ils se sont donc lancés au début sur des jeux mobiles, mais face au succès critique de Lurking dans les différents concours de jeunes développeurs, l’équipe s’est ré-axée sur le jeu qui deviendra Stifled. Stifled est donc le successeur direct de Lurking. A l’époque, l’idée de développer Lurking fait lumière après avoir visionné un court métrage animé Taiwanais représentant une jeune fille aveugle explorant son environnement en utilisant le son. L’idée plut à l’ensemble des membres de l’équipe. Ainsi commença l’aventure qui a pris des chemins différents car si l’idée de base faisait de Stifled un jeu de réflexion, rapidement celle-ci se centra sur un jeu d’horreur lorsque la direction artistique fit le choix du monochrome comme choix visuel. Pour la direction artistique, le noir & blanc dans un milieu sombre, obscur, génère plus d’effroi (souvenez-vous de Resident Evil 7). La peur de l’inconnu fait bien plus travailler l’esprit que celle de voir des hordes de zombies courir dans votre direction.

Quel est le Gameplay de Stifled ?

Stifled est, vous l’avez compris, un thriller horrifique basé sur le son. A la manière du diable de Daredevil, vous devrez vous déplacer par l’écho localisation ou sonar si vous préférez. Le microphone (entrée) du casque et les sons produits seront les éléments moteurs du jeu. Graphiquement simpliste Stifled vous fera travailler votre ouïe comme jamais pour survivre. Car si le son que vous produisez est la seule façon de distinguer votre environnement, un bruit trop fort ou trop répété attirera l’attention des créatures qui se cachent dans l’obscurité et se nourrissent de vos peurs. La ligne sera donc très étroite entre faire du « bruit » pour distinguer et rester silencieux pour ne pas être une proie. Si vous suivez cette ligne guide, peut-être verrez-vous le bout du tunnel ? La peur de l’inconnu conjuguée à l’invisible quelle belle recette ! Les déplacements seront libres (pas de téléportation) puisque les développeurs ont soulevé que quelques joueurs avaient été sujets au motion sickness.

les récompenses de Stifled