dans

PlayStation VR : StarChild nous réapprend à jouer en VR

Starchild Star Child PSVR PlayStation VR VR4Player VR

Grâce au PlayStation VR Demo Collection 2, StarChild perd de son mystère et gagne des fans qui vont (ré)apprendre à jouer en VR !

Je vais être franc dès le départ : de tous les jeux dévoilés à la conférence de Sony à l’E3 2017, StarChild ne faisait absolument pas partie de mes favoris. Loin de là … Il faut dire que le court trailer de l’été dernier montrait surtout des cinématiques et un peu de gameplay, sans être pour autant explicite. Tout ce qu’on pouvait en déduire, c’est qu’on avait affaire à un jeu de plateforme teintée de science-fiction pastel, avec une vue classique de côté comme on n’en fait plus. Quelle intérêt en réalité virtuelle ? La nouvelle vidéo montrée à la Paris Games Week m’avait d’ailleurs conforté dans cette idée, présageant même d’un foirage intégral à venir, déguisé par une musique épique sans aucune phase de jeu présentée. Même si certains privilégiés, avec leur carte presse, avaient pu y essayer une démo du jeu et l’avait trouvé vraiment très beau, StarChild ne semblait démontrer aucun potentiel en réalité virtuelle. Erreur fatale de mon cœur de gamer

Starchild Star Child PSVR PlayStation VR VR4Player VR

StarChild appartient déjà à la deuxième génération des jeux PSVR

Puis vint le Disc Demo 2, à la surprise générale, et sa sélection de 12 jeux à essayer gratuitement. Parmi des titres plus discutables, les yeux étaient déjà tous braqués sur les inédits de la galette virtuelle : l’adorable Moss, le stressant The Persistence, et StarChild, mon jeu non désiré …

Dès le début de la démo, on doit reconnaître que le jeu de PlayFul, comme les jeux précités, appartient déjà pleinement à la deuxième génération de jeux PSVR. La mise en scène est soignée, minimaliste parce que dépourvue de paroles, mais  nettement un cran au-dessus de tout ce qu’on a pu voir jusqu’ici dans les petits jeux du catalogue PSVR. Les graphismes jouent avec les lumières et flattent la rétine sous la visière, avec des tons pastels, une netteté sidérante et un design très inspiré. D’entrée, et alors qu’il s’agit seulement d’une démo, on comprend très vite que StarChild sera un véritable jeu vidéo, soigné, voir fignolé dans ses moindres détails, tout simplement un jeu très, très joli à regarder avec son casque PSVR. L’ambiance y est pour beaucoup et fait penser aux glorieuses des jeux de plateforme et d’aventure des studios Ubisoft par exemple. Alors qu’on suit l’atterrissage d’une navette sur une planète désertique, on découvre bientôt l’héroïne qui s’échappe du vaisseau, le minuscule avatar qu’on va déplacer de façon classique à la manette DualShock.

Les jeux PSVR ne peuvent être appréciés que de l’intérieur …

De ce que la démo a pu montrer, les déplacement du personnage sont simples : le bouton X pour sauter, sur un chemin tout tracé en ligne droite à suivre immuablement en pressant une direction à la manette. L’innovation de StarChild n’est clairement pas à chercher de ce côté. Mais plutôt de tous les côtés …

Très vite, j’ai compris ou plutôt réappris à jouer à un jeu en VR avec StarChild. On a affaire à un jeu de plateforme linéaire ? Pas du tout ! J’ai instinctivement levé mes fesses, poussé au loin mon confortable fauteuil et décidé de jouer debout. L’héroïne a l’air mignonne mais qu’elle est loin ! … Un pas en avant, je me baisse et finis par m’agenouiller complètement, parfois à quatre pattes, et fixe des yeux qui finissent par loucher la belle qui me regarde elle aussi. A tel point qu’on a l’impression de se retrouver dans un autre jeu, à voir son visage à quelques centimètres à peine, alors qu’elle paraissait si lointaine assis dans son canapé. Alors que je m’amuse à la mater sous toutes les coutures de sa combinaison spatiale, je remarque que je ne suis plus spectateur d’un jeu de plateforme en 2D mais bel et bien au milieu du décor ! Je peux observer dans toutes les directions, revoir notre chemin parcouru, scruter celui qui s’étend devant nous et admirer sous tous les angles le monde mystique dans lequel je suis virtuellement tombé. Et le spectacle continue avec une nuée d’oiseaux éthérés qui se mettent à danser paisiblement autour de nous … C’est à ce moment, quand j’ai retrouvé l’espace de la réalité virtuelle, que StarChild m’a conquis …

STAR CHILD

StarChild sur PSVR : des zones d’ombre à gommer dans sa version finale

Alors que je redécouvre un jeu VR comme pour la première fois (à ne pas limiter à du Room Scale basique), ma quiétude est perturbée par l’apparition d’un insectoide géant et menaçant qui surgit soudain et semble chercher sa prochaine proie ! La noirceur sera aussi du monde de StarChild. Impossible de combattre un adversaire de cette taille, il faut se cacher et fuir …

Un peu plus loin, la démo du jeu nous dévoile des mécaniques de jeu de réflexion, et notamment la capacité de l’héroïne à manipuler d’une simple main les bornes disséminées dans les niveaux : la StarChild peut ainsi contrôler des drones qui libèrent la voie vers de nouvelles rencontres ou de nouvelles énigmes. Très (trop ?) simples, pas très intéressantes il faut l’admettre, celles-ci se montreront sans aucun doute plus retors plus on avancera dans le jeu. Du moins, je l’espère, sinon l’intérêt de StarChild serait mort-né … Et tant qu’on évoque les premières aspects à améliorer, les animations de notre demoiselle sidérale gagneraient  à être plus naturelles, attendons la version finale du jeu ; surtout après s’être émerveillé devant celles de Moss … (mais ça, c’est une autre histoire qu’on racontera une autre fois…).

Pour finir, et sans spoiler puisque finalement le tout premier trailer le montrait déjà, la démo se termine avec l’introduction du géant de fer, notre double protecteur qui sauve notre spationaute des griffes de l’arachnoïde. Nul doute que celui-ci jouera un rôle colossal dans le Gameplay de StarChild

StarChild : une exclusivité PlayStation VR à suivre …

La PlayStation VR Demo 2 est définitivement à télécharger d’urgence et contient quelques perles à essayer ou à réessayer ((Thumper, Rez Infinite, Dino Frontier, etc.), des titres en puissance qui ouvrent d’autres voies sur PSVR. StarChild est de ceux-là … Et inutile de dire que VRPlayer.fr surveillera désormais toutes les infos qui concernent le prochain titre du studio Playful… Pour clore sur ce coup de cœur, je citerai un internaute d’un forum dont les noms m’échappent : “bordel, extasiez-vous en VR !” …

Article de Laurent Ganne

Passionné depuis tout petit par les nouvelles technologies (Oui, je sais c'est original !). Je suis graphiste de profession et spécialisé dans tout ce qui touche à l'image (3D, Web, Vidéo, PAO, Animation, Illustration, logo etc ...) et l'un de mes hobbies (qq j'ai le temps) c'est les jeux vidéos ! (Oh! Ça aussi c'est original !)

Qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Chargement…

0

PlayStation VR : l’Ultimate VR Collection sort le 24 novembre sur PSVR

PlayStation VR : Windlands 2, ça va de nouveau souffler sur PSVR