PlayStation VR : Skyworld, les cimes du plaisir en test sur PSVR

PlayStation VR : Skyworld, les cimes du plaisir en test sur PSVR

26 mars 2019 0 Par Okami7

Partagez nos articles !

Skyworld PlayStation VR PSVR VR4player.fr

En Réalité Virtuelle et notamment sur  PlayStation VR nous avons la chance d’avoir des studios prometteurs comme par exemple Solfar studio, Vertical Robot, Sumalab et des studios qui enchainent sur PSVR, on pense notamment à Survios (Sprint Vector, Creed: Rise To Glory) ou encore Winking Corp (Unearthing Mars 2, 18 Floors). Après un premier jet dans un FPS apocalyptique sur le bon mais perfectible Arizona Sunshine en tant que développeur, puis avec avec l’excellente aventure narrative du jeu A Fisherman’s Tale en tant qu’éditeur,  Vertigo Game et Wolfdog Interactive nous revient dans un tout autre registre et s’adonne aux joies du jeu de Stratégie en Temps Réel (STR). Accueilli l’année dernière avec les honneurs sur PC, c’est avec un brin de curiosité que Skyworld débarque à la rédaction de VR4player. Disponible depuis le 26 Mars 2019 au tarif de 29,99 Euros (23,99€ pour les abonnés PS+), l’heure du verdict est enfin là. Le passage du PC au PSVR s’est-il fait sans accroc ? Allons-nous hériter d’un pétard mouillé ou d’une réelle bombe ? C’est le moment de vérité pour un studio en pleine confirmation de son talent.

Skyworld
Skyworld

Scénario de Skyworld : Un royaume pour les gouverner tous !

En tant que fier héritier du trône, les iles flottantes du royaume de Skyworld vous reviennent de droit. Vous êtes le seul à pouvoir restaurer l’empire du dragon et faire renaitre sa gloire passée. Equipé de votre sceptre royal et de votre grimoire, c’est avec détermination que vous devrez réunifier le monde de Skyworld. Avec l’aide de vos archers, épéistes, béliers, chevaliers et vos sorts, créez votre armée, partez terrasser l’adversaire afin d’accomplir votre destinée et finir ce qu’a entreprit votre père avant de succomber vous laissant seul face aux responsabilités. L’avenir de Skyworld est entre vos mains.

Skyworld
Skyworld
Skyworld

Gameplay : Un STR multifacette.

Le jeu débute sur un premier chapitre déguisé en tutorial après nous avoir laissé le choix entre les difficultés : facile, normale et hard. Bien pensé, Skyworld nous prend gentiment par la main et nous explique étape par étape les différentes mécaniques de jeu. Pensé pour être joué aux PS Move, celui-ci inclus également un contrôle à la DualShock 4. Cela étant dit, nous passerons outre ce mode de contrôle car en effet, Vertigo Games ont réfléchi et pensé son interface pour la réalité virtuelle avec nos moves et cela se voit. Tout ce que vous ferez dans Skyworld sera instinctif et seul le trigger des moves sera sollicité pour « saisir » votre environnement, que ce soit pour faire tourner votre diorama, activer des leviers ou encore disposer vous-même votre interface. En effet à l’image de TrainerVR, vous aurez 4 « panneaux » virtuels représentant vos bâtiments, vos ressources, votre deck ainsi que votre « phase de jeu ». Ces panneaux pourront être disposés à portée de bras dans l’espace tout autour de vous avec une vue sur le terrain de jeu et c’est là toute la magie du soft, l’interaction devient naturelle, on navigue facilement d’un « menu à l’autre » et le rythme général s’enchaine comme une partition de musique. Skyworld, se compose de 3 axes majeurs, avec du gameplay à la fois au tour par tour et en temps réel. Dans le premier, nous devrons disposer des bâtiments sur notre territoire que l’on domine sur des endroits prédéfinis, générer des matières premières (bois, fer, magie etc…) et satisfaire le peuple en vivres afin de l’épanouir et obtenir de la main d’œuvre ce qui génèrera encore plus de ressources. Cependant il faudra jongler également avec les impôts et ne pas rendre votre population mécontente, ce qui l’amènera à être moins productive en récoltant moins de ressource et vice versa mais rassurez-vous, cette fonction a été simplifiée pour ne pas nous prendre la tête et surement pour ne pas rebuter les joueurs les moins patients.

Dans la seconde partie de l’interface, nous pourrons gérer et préparer nos futurs combats avec la gestion de votre armée, car avant chaque bataille, il faudra créer un deck composé au maximum de 8 cartes (soldats, archers, béliers, sort etc…) et/ou forger celles-ci en améliorant vos effectifs à l’aide des ressources précédemment récoltées via vos travailleurs.

Pour finir, la troisième section sera bien évidemment les combats. Sur le champ de bataille, vous serez face à votre adversaire avec un terrain divisé en 3 parties. La première sera celle où vous pourrez disposer vos soldats, la seconde, au milieu, sera une zone neutre dans laquelle il sera crucial de prendre le contrôle de dirigeables qui attaqueront la partie adverse et la dernière zone sera celle de l’adversaire. Avant chaque combat vous disposerez dans votre main de 4 cartes qui apparaitront dans un ordre prédéfini à l’avance. Chaque carte représentera un « guerrier » qui consommera plus ou moins des points de magie en fonction de sa puissance. Au total de 10, ces points de magie se rechargeront avec le temps ce qui vous poussera à gérer

Skyworld

Graphismes / Immersion : Risk dans son casque diorama

Décidément, Vertigo Games connaissent et maitrisent la réalité virtuelle, c’est simple mais propre sur PlayStation 4 Pro, notre diorama est clair et coloré ce qui facilite grandement la lisibilité sur la map. De plus, lorsque l’on actionne un levier, notre table pivote sur elle-même ce qui nous permet d’accéder à notre forge, salle du trône et à notre laboratoire sans aucun temps de chargement ce qui amplifie une immersion déjà bien présente. Il est également fort appréciable de voir des mini figurines se déplacer sur le champ de bataille ou sur nos maps ce qui donne encore une fois cette sensation grisante d’être face à un jeu de société bien réel. Il est d’ailleurs amusant de constater des changements climatiques (sans incidence) sur la carte et une variété de décors satisfaisante, en passant d’une thématique volcanique, désertique, bucolique etc… Sur ces différents points, Skyworld marque de son sceptre sa personnalité et en fait un jeu au charisme évident.

Bande Son : Des francophones aux anges

Quels plaisirs d’entendre Skyworld ! Eh oui, Vertigo Games ont mis les petits plats dans les grands avec un jeu intégralement doublé et sous-titré en français, et j’entends déjà la communauté PSVR sauter de joie ! Non seulement les traductions sont correctes mais les doublages ne sont pas ridicules, certes les voix sont caricaturales mais collent bien à l’ambiance générale du titre. De plus, les effets sonores sont bien présents, que ce soit le cri des guerriers sur le champ de bataille, les lames qui s’entrechoquent, les explosions ou tout simplement l’interaction avec les différentes strates du diorama, c’est agréable à l’oreille.

Skyworld
Skyworld
Skyworld

Durée de vie : Quand il y en a plus…

Les joueurs de jeux de stratégie le savent bien, les STR sont longs et disposent souvent d’une campagne étalée sur une grosse dizaine d’heures. Skyworld ne déroge pas à la règle. Après pas mal de temps passé dessus, il faut reconnaitre que je n’ai toujours pas vu la fin de ce soft. Et ce n’est que la campagne solo car Vertigo Games ont densifié son contenu avec du multijoueur entre amis ou avec un parfait inconnu, sans parler du mode escarmouche, nous proposant d’affronter l’ordinateur dans l’environnement de notre choix, la difficulté de notre choix en incarnant aussi bien les gentils que les méchants. Seul ombre au tableau, le genre en lui-même qui peux se révéler rébarbatif sur le long terme car si vous ne connaissez pas ce genre de jeu, vous pourrez vous lasser après quelques heures seulement.

CONCLUSION :

Pour un premier STR, Vertigo Games et Wolfdog Interactive frappent fort ! Dès les premiers instants de jeu, une agréable sensation envahit notre esprit de gamer qui se confirme avec le temps. En effet Skyworld est agréable, face à ce qui s’apparente à un diorama virtuel, ses graphismes sont chaleureux, propres, colorés et sa jouabilité instinctive, il est appréciable de voir un jeu développé POUR la réalité virtuelle et l’interaction que peux nous offrir celle-ci. L’interface sous forme de panneaux que l’on dispose où l’on veut est bien pensé, ce qui renforce grandement l’immersion d’être face à un plateau animé de jeu de société. La gestion des ressources est également claire et simplifiée afin de ne pas perdre les joueurs les moins expérimentés ce qui fluidifie encore notre progression. Cependant, tout n’est pas rose dans Skyworld, une certaine impression de redondance aura tendance à venir pointer le bout de son nez avec des maps et des combats peu ou prou diversifiés ce qui accentuera cette fâcheuse impression de « déjà vu ». Néanmoins, ce STR PSVR réussi le tour de force de proposer des dialogues et des sous titres intégralement en français ce qui ravira à coup sur la communauté de joueurs VR francophone n’ayant pas peur d’une durée de vie élevée, accentuée par un mode multijoueur bien pensé. Finalement, après plusieurs heures passées sur le soft, il est appréciable de constater que Vertigo Games ont encore frappé fort dans un genre qui demande à se développer sur le PlayStation VR et nous vous encourageons vivement à découvrir Skyworld, lorgnant déjà avec les plus grands titres PSVR.

Avis de VR4player.fr
Test réalisé sur PS4 Pro
scénario6
Graphismes7
Gameplay9
Bande Son7
Immersion8
Rejouabilité9
Ratio Prix/Durée8
Note des lecteurs0 Note0
Les plus
Une durée de vie colossale
Une jouabilité pensée pour de la réalité virtuelle
Drôle et doublé en français
Addictif
On en redemande mais…
Les moins
…Peu s’avérer redondant.
8

Partagez nos articles !