PlayStation VR, réalité virtuelle : mon premier VRai souvenir

PlayStation VR, réalité virtuelle : mon premier VRai souvenir

17 mai 2018 4 Par Laurent Ganne

Mon Premier VRai Souvenir…”, sa toute première expérience avec un casque de réalité virtuelle sur la tête : on se la raconte sur VR4Player.fr dans une nouvelle rubrique qui retracera l’expérience VR de chaque rédacteur. Et vous, c’était comment la 1ère fois ?

Il était une première fois “Mon 1er VRai Souvenir…”

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle rubrique sur VR4Player.fr : “mon 1er VRai Souvenir en Réalité Virtuelle“, ou comment, sur quel support et sur quel jeu ou expérience vous avez découvert le monde merveilleux de la Réalité Virtuelle. Pas de nouveau jeu PSVR annoncé ici, ou d’info inédite côté hardware, ni d’interview de développeurs ou d’annonce de date de sortie sur le Store. Mon 1er VRai Souvenir se veut plus personnel et s’arrêtera sur notre tout premier contact intime avec la VR.

Franche parenthèse et occasion de rendre à César ce qui est à César : l’origine de cette rubrique a réémergé suite à LA triste nouvelle du paysage média et vidéo-ludique français, à savoir l’arrêt de la chaîne d’actu geek No Life. PAF, ça fait toujours mal de voir un media spécialisé dans le jeu vidéo s’éteindre, même si la chaîne se tournait en boucles vers d’autres horizons moins lumineux. Notre rubrique se veut donc un premier et dernier (?) hommage à “Mon Souvenir” sur No Life, en la repompant jusqu’au principe-même : raconter sur quel titre vous avez découvert  les jeux vidéo, sauf qu’ici bien sûr on reviendra exclusivement sur son premier jeu ou expérience en Réalité Virtuelle.

Mon 1er Souvenir en VRac …

OÙ? Ma première expérience en VR s’est faîte sur PSVR, un support dont on parle de temps en temps ici … Un chemin balisé et accessible pour qui veut faire le premier pas en réalité virtuelle et suit les générations de ses consoles, content de leurs catalogues et capacités … Sauf que le grand saut foutait VRaiment les jetons !! …

QUOI? Luxe du premier de la série (?), Mon 1er VRai Souvenir ne va donc pas se montrer bien original, ni lointain, ni pointu, puisqu’il s’agit du seul VRitable AAA du PSVR Compatible avec la peur : Resident Evil 7. Plutôt récent  pas vrai ?! Mais plutôt qu’un genre, je dirais que je me suis décidé à à la fois sur le premier gros jeu VR sorti et sur un coup de tête (même si le concept de la VR m’a toujours fasciné).

QUAND? Un soir du 31 janvier 2017, enfin je crois, après un journée bien remplie qui coïncidait par miracle avec un compte en banque qui l’était tout autant. A cette époque, malgré la HD hypée par l’upscale 4K, les jeux sur TV me semblaient bien plats …. La crise du quarantenaire geek sans doute, mélancolique de la claque de la 3D sur sa première PlayStation (Ridge Racer, Toshinden). En sortant du boulot,  je me suis retrouvé comme machinalement dans un magasin de jeux vidéo où j’ai soudain agrippé un bundle et la boîte du jeu. Pris par la précipitation, j’ai du faire un détour au retour par un autre plus petit vendeur pour ajouter Rush of Blood, un autre challenger d’un baptême sympa en VR … et accessoirement pour acheter une paire de Move Controllers et une caméra. Ouf ! Cette fois-ci, y’a tout, “suffit” de tout installer …

POURQUOI? Ou c’est par le pur hasard, heureux ou malheureux du calendrier d’un lunatique geek qui reprend rendez-vous 20 ans après avec l’horreur de la série BioHazard ? Ou bien mon inconscient réservait à mon cerveau l’exclu de la VR avec un titre de l’envergure d’un Resident Evil 7, quitte à m’en donner des sueurs et douches froides au nom de l’immersion …  Est-ce que j’ai l’air d’avoir un plan ? Je vote Resident Evil 7 par bio hasard …

COMMENT? J’ai attendu qu’il fasse tout noir avant de passer le casque, toujours pour se mettre dans l’ambiance … J’ai joué le tout debout, forcément à la DualShock, sans SubPac à l’époque et avec les écouteurs fournis d’office. La première chose qui m’a sauté aux yeux en VR, c’est l’impression de la 3D et la qualité des volumes : dans RE7, ça commence au volant d’une voiture en plein jour …

Une première expérience Horrible en VR ?

En quelques minutes, Resident Evil VII a réussi de me faire passer de l’émerveillement du nouveau-né virtuel au VRai mort de trouille. Rien que la toute première apparition furtive du père Jack a suffi à me figer (ma première apparition furtive d’un personnage en VR) . De la lumière extérieure du jour qui pique un peu les yeux, le jeu nous fait rapidement passer dans l’ombre de sa maison poisseuse, à fureter le long de sombres couloirs régurgitant des mort-vivants spongieux.

Se faire virtuellement couper la main par sa copine possédée dans sa première expérience en VR peut-il avoir des séquelles irréversibles sur sa vie réelle ?

Le slasher de Capcom met véritablement mal à l’aise et je me rappelle de sensations contradictoires en posant le casque sur la tête : mon corps se crispait par réflexe tandis que j’avais la banane de jouer en VR. Je savais que j’allais passer un moment agréablement horrible et horriblement efficace quand même, et inversement. Pour couronner le tout, je dois avouer que mon baptême de la VR ne s’est pas passé sans inconfort ni maux de tête tout le long de ce RE7, (alors sur Fat). Et jouer à se faire peur ça va cinq minutes, mais le faire en totale immersion pendant des heures, à coups de jump scares et de migraines, l’expérience peut en devenir usante, inutilement stressante voire même frustrante ! … J’exagère à peine …

Mon 1er VRai Souvenir, et maintenant ?

Resident Evil 7 restera pour moi une première expérience VRaiment intense marquée à jamais par des scènes qui réveilleraient virtuellement les joueurs les plus blasés. Vous faîtes pas vraiment le malin à la table des Bakers pour votre première virée en VR. Mais si la peur booste l’adrénaline, elle m’a aussi plongé dans une position inconfortable, à en rester claustro et crispé ou à sortir illico ou stressé. Pour qui aime se faire peur, BioHazard  est un candidat de choix pour faire le grand saut dans la réalité virtuelle . Je passe mon tour en général sur les jeux d’horreur, sauf pour ma première fois en VR.

Et maintenant ? Passé l’effet de surprise et avec l’arsenal qui s’étoffe, Resident Evil 7 se laisse apprivoiser et on finit par faire le grand ménage de la maison à coups de gros sels sans trop sourciller.

En conclusion, ma première expérience en VR s’est passée sur un Survival Horror AAA qui m’a laissé un souvenir mi-figue mi-raisin, entre l’émerveillement et l’inconfort. Au moins maintenant, j’ai vite compris que j’adore la VR mais pas m’y faire peur ! …

Ton 1er VRai Souvenir ?

Et je passe la main au mois de juin s’il le veut bien à Cyril pour nous vous faire témoigner de sa toute première fois, TOUTE toute première fois en VR, TOUTE première fois en VRRrrrrrrrr !  Quel a été ton tout premier contact avec la Réalité Virtuelle. vieille canaille ? En salle d’arcade ? Sur un salon ? Sur Rift. Vive ou PSVRrrr … ?

Et vous ? Quel est votre 1er VRai Souvenir en réalité virtuelle ?