PlayStation VR : Qui veut la peau de la Réalité Virtuelle et du PSVR ?

PlayStation VR : Qui veut la peau de la Réalité Virtuelle et du PSVR ?

29 août 2018 2 Par Laurent Ganne
VR4player, les dossiers du mois d'aout

Article du 25 juillet 2018

Le PlayStation VR est sorti depuis maintenant bientôt 2 ans et certains joueurs sont toujours en train de se poser des questions sur la Réalité Virtuelle. Vont-ils passer le pas et se commander un PSVR ou vont-ils faire l’impasse sur cette technologie ? Mais qu’est-ce qui met les joueurs autant dans le doute concernant cette technologie ? Qui sont les coupables ? Qui a intérêt à détruire le PlayStation VR dans l’œuf ? Qui sont les accusés et quelles sont les autres raisons qui sèment le trouble auprès des acheteurs potentiels ? VR4Player endosse sont costume d’inspecteur pour résoudre cette enquête le temps d’un article … Faites entrer les accusés et faisons la peau aux idées reçues !

Comment ça ? Le Boss de Sony Interactive Entertainment sur le banc des accusés ? Nous voulons en fait revenir sur la déclaration de John Kodera :

“Je ne vais pas mâcher mes mots : la VR reste un marché de petite taille. Il n’y a pas autant de casques vendus que nous l’espérions il y a quelques années”.

La presse s’est très vite emparée de cette information et l’a diffusé à grande échelle. Cette déclaration avait été faite durant le bilan annuel avec les actionnaires du groupe SONY et si il y a bien un jour ou un chef d’entreprise ne peut pas mentir, c’est bien celui là ! John Kodera vient remplacer le “papa” de la PS4 et du PlayStation VR, Andrew House suite à sa démission (Personne n’en connait les raisons). Andrew House travaillait pour Sony depuis plus de 20 ans et avait participé au lancement de la première PlayStation. John Kodera va devoir faire ses preuves et risque de modifier pas mal de chose que son prédécesseur avait commencé pour marquer son emprunte. Il n’hésitera pas à couper les branches malades.  Il nous reste à espérer qu’il ne décide pas d’arrêter la VR si les ventes mettent trop de temps à décoller. Pour le moment, le discours officiel de Sony est qu’ils ne sont pas prêts de laisser tomber la Réalité Virtuelle !

Le PlayStation VR a été lancé comme un essai, pour tester le marché et être présent sur cette nouvelle technologie mais le fait que Microsoft et Nintendo n’aient pas voulu s’intéresser à cette technologie laisse Sony sur un marché très difficile et très fragile. Andrew House s’étaient exprimé sur le sujet quelques jours avant son départ :

Je ne suis pas entièrement à l’aise avec le fait d’être leader sur le marché de la VR avec une telle marge. Avec ce nouveau marché, il faut une variété de plateformes qui se portent bien afin de créer une vague croissante ainsi qu’un public.”

Nintendo n’ont pas non plus souhaité s’investir dans la Réalité Virtuelle sur console. Il faut dire qu’ils avaient essuyé un violent échec avec leur premier casque de Réalité Virtuelle, la Virtual Boy en 1995. Ils étaient peut être trop en avance sur leur temps ! Aujourd’hui, la technologie est au point pour envahir les foyers mais Nintendo ont préféré privilégier le Mobile, la console portative plutôt que la puissance. La Switch intègre une puce NVIDIA dérivée de la Tigra X1. Cette puce est basée sur une architecture de téléphone et la console Switch développe une puissance bien inférieure à une PS4. La réalité virtuelle est très gourmande en ressources et on se doute qu’un casque VR Nintendo n’aurait, de toute façon, pas réussi à envoyer plus que des petits jeux VR de téléphone mobile. Peut-être que Nintendo se lanceront dans l’aventure sur la prochaine génération de console ? Peut-être même avant …

En effet, bien que Reggie Fils-Aime, le Boss de Nintendo USA avait déclaré : “la réalité virtuelle est encore une peu trop éloignée d’un usage grand public et à grande échelle”, Shigeru Miyamoto, le responsable créatif de Nintendo tient des propos plus contrastés et en faveur de la Réalité Virtuelle :

“Les longues sessions de jeu sont un souci. Nous voulons sortir quelque-chose qui puisse être jouée sur de longues périodes, apporte de la valeur et soit abordable”

La porte n’est donc pas complètement fermée du côté de Nintendo (Même si on attend rien sur la Switch) et leur arrivée sur le marché pourrait forcer Microsoft à faire de même. La décision finale sera prise par le nouveau président, Shuntaro Furukawa. Il reste à savoir quelle trajectoire il compte prendre pour l’avenir de Mario et Zelda ?

PlayStation VR, qui veut la peau du PSVR ? VR4Player Nintendo Shuntaro Furukawa

Microsoft ont pour habitude de changer d’avis comme de chemise ! Si il y a bien un gros acteur du marché qui était attendu en VR sur console de salon, c’était bien eux. Surtout qu’ils l’avaient officiellement annoncé. Phil Spencer avait clairement dit qu’ils soutiendraient la Réalité Virtuelle sur la XBox One X, leur console sur-vitaminée. Puis, très rapidement, toutes les informations concernant la VR ont disparu du site officiel et Microsoft ont annoncé il y a peu qu’il n’y aura pas de VR sur la gamme XBox One ! On peut alors se demander à quoi peuvent bien servir les 6 TeraFlops de leur One X ? Tout comme Nintendo et sa Virtual Boy, Microsoft ont également eu des échecs. Kinect, leur caméra de détection de mouvement n’a pas été un échec commercial, loin de là ! Deux mois après sa sortie, il s’était déjà vendu 8 millions de Kinect. En octobre 2017, date à laquelle Microsoft a annoncé la fin du produit, le fabricant annonçait 35 millions d’unités vendues dans le monde ! Il est important de préciser que l’accessoire était vendu de force avec la One. Mais malgré un parc installé plutôt confortable, Kinect a été critiqué, principalement à cause d’un temps de latence trop important et un manque de précision. Comme quoi, il ne suffit pas de vendre un matériel pour que le marché décolle !

Microsoft préfèrent donc ne pas soutenir la technologie VR pour fragiliser son concurrent sur ce secteur, voir même tuer la technologie sur console. Ils enchaînent les communiqués de presse qui fragilisent l’image de la VR, annonçant que cette technologie n’est pas encore mûre. Tous ceux qui ont un casque VR sur PC ou un PSVR savent très bien que la technologie est au point et que la Xbox One X aurait pu être une formidable machine pour développer ce marché ! Mais Microsoft semblent bien trop concentrés sur le tout Streaming et l’arrivée prochaine de Google Yeti pour s’y intéresser…

Peut-être qu’ils n’étaient pas prêts. Ils sont déjà officiellement en train de travailler sur leur prochaine XBox alors que la One X n’a pas encore vraiment démarré. Certains analystes annoncent même qu’ils pourraient sortir leur nouvelle console avant la PS5 ! Ce qui mettrait les acheteurs de la One X dans une situation de colère absolue.

L’Histoire de la VR avec Electronic Arts avait pourtant très bien commencé. La démo jouable de StarWars Battlefront X-Wing Mission VR était tout simplement exceptionnelle ! Ce n’était qu’une petite expérience de 20 minutes mais elle était incroyablement bien réalisée par le studio Criterion. Seulement voilà, on ne vend pas de casque VR avec des démos de 20 minutes mais bien avec des jeux ! Electronic Arts auraient pu se servir de l’expérience acquise par Criterion Studio pour nous sortir un peu plus tard un véritable jeu mais Andrew Wilson, le CEO de EA a décidé de couper la branche de la VR ! L’année passé, en juillet 2017, il s’était exprimé sur le sujet et ça n’était pas du tout en faveur d’un quelconque soutien à la VR ou au PlayStation VR :

“Il n’y a pas beaucoup de nouveautés en termes de VR de notre côté, et comme vous pouvez le voir, pas énormément dans l’industrie en général. Les gens semblent avoir intégré le fait que la VR va prendre au moins quelques années avant de devenir une opportunité pour la consommation de masse. Nous allons continuer à repousser les limites en nous demandant “qu’est-ce que donne un jeu de sport en VR, un FPS en VR, un jeu d’action-aventure en VR ?”. On en est aux fondations, cela se manifestera sur le marché dans les années à venir.

(…) Je trouve que l’AR est plus intéressante. La notion de rajouter des données sur vos jeux mobiles, consoles et PC, des choses importantes et intéressantes pour vous, que ce soient des données de géolocalisation, de gameplay ou concernant vos amis, que le jeu peut utiliser pour étendre et améliorer votre expérience, je crois que l’on va voir davantage ce genre de choses prochainement.”

PlayStation VR, qui veut la peau du PSVR ? VR4Player Motion Sickness

Le Motion Sickness, cette vilaine grosse bête, est certainement l’une des raisons principales (avec le prix de vente d’un casque VR) à l’origine d’une grosse hésitation des joueurs PS4/PS4 PRO pour faire le pas vers l’achat d’un Playstation VR. Vous vous posez beaucoup de questions concernant le Playstation VR et ce que vous avez pu lire sur les différents Forums ne vous a pas rassuré du tout ! Le Playstation VR : Un casque pour jouer mais qui ferait vomir en même temps ? Stop à la désinformation !

Nous n’allons pas vous mentir, le Motion Sickness existe bien en réalité virtuelle mais il n’apparaîtra que dans certains cas, sur certains jeux, sur certaines personnes et en fonction de leur état de fatigue. Associer les mots qui font peur “Motion Sickness” et “Réalité Virtuelle”, c’est un peu comme associer les mots “allergie” et “Chocolat”. Si l’on considère que 40% de la population peut être sujette au mal des transports, ces 40% auront chacun un niveau de résistance différent. Sur ces 40%, une partie va s’habituer à la réalité virtuelle et n’aura plus aucun problème pour jouer ensuite …

On ne le répètera jamais assez, essayez le Playstation VR chez un ami ! Pas la peine de faire les gros bras, commencez par de petites expériences pour voir ce que cela peut rendre. Ocean Descent l’expérience comprise dans la compil’ VR Worlds sera très bien pour démarrer et personne ne sera malade !

La réalité virtuelle est une vraie révolution qui fait passer un jeu traditionnel PS4 pour un jeu pour enfants. Si ce que je dis là vous choque, c’est que vous n’avez jamais essayé réellement le Playstation VR ou que l’on ne vous a pas fait essayer le bon jeu ou la bonne expérience ! Les joueurs PSVR ont changé leur façon de consommer du jeu vidéo et il n’est pas rare de  lire des avis de VR-Gamers qui ne prendront pas le jeu PS4 si celui-ci n’est pas compatible PlayStation VR ! Resident Evil 2 sans VR risque d’être boudé par une partie de la communauté VR.

Le principale problème ici, c’est que de nombreuses personnes sur le net crient au Motion Sickness dès que l’on parle de VR mais un grand nombre d’entre eux n’ont jamais essayé un casque de leur vie ! C’est triste mais c’est comme ça, si demain on entendait à la télévision qu’une bactérie a été trouvée sur une fraise dans un champ Bio, plus personne ne mangera de Bio ?

Les Trolls, les Haters ou simplement les jamais contents,  une bande de joueurs frustrés qui passent leur temps à donner leur avis sur tout, sans jamais savoir de quoi ils parlent. Il propagent une rumeur inventée et sont toujours là pour glisser une petite phrase sympathique dans un commentaire pour démolir la VR. L’effet est immédiat, les acheteurs potentiels sont dans le doute et certains répètent comme des moutons ce qu’ils ont lu sur le net propageant ainsi la rumeur … Pour se rendre compte de l’ampleur de ce phénomène, il suffisait de lire les commentaires du Chat durant le live VR de l’E3 2018 (En fin de salon) : “La VR = Vomit garanti, la VR est déjà morte, c’est pourrit la VR, les graphismes sont nazes etc… etc… etc…”

Mais quelles sont les motivations de ces joueurs qui passent leur temps à casser de la VR? Un bon nombre d’entre eux n’ont jamais essayé de casques VR, mais vu le prix se disent que de toute façon, c’est trop cher et qu’il n’y a pas de jeux. De nature plutôt conservateurs, ils préfèrent se trouver des raisons pour ne pas y aller car finalement, leur PS4 leur va déjà très bien. Leur opinion est bien entendue complètement confirmée par Microsoft, Electronic Arts, des Youtubers ou des articles de presse spécialisée. On est ici en pleine spirale infernale dans laquelle, les joueurs n’achètent pas de casques car ils ont entendu qu’il n’y avait pas de jeux et des développeurs qui n’investissent pas car ils attendent que le parc de casques augmente. Tout le monde attend, tout le monde se lassent et la solution semble de plus en plus difficile à atteindre.

Des solutions il y en a, comme par exemple baisser le prix de vente pour laisser la technologie rejoindre plus de foyers. Les actuels propriétaires du PlayStation VR peuvent également faire tester intelligemment leur casque à leurs amis. Cela veut dire qu’ils vont faire essayer des  jeux adaptés aux personnes. On va éviter de mettre Mamy cardiaque ou sa petite sœur au milieu de Resident Evil VII (Même si ça peut nous faire beaucoup rire) ou quelqu’un de malade en voiture dans EVE Valkyrie, WipEout VR ou Ace Combat 7. Si vous allez dans un parc d’attractions, il y aura des manèges plutôt violents et d’autres pour les plus jeunes, la VR c’est pareil !

Certainement l’un des pires ennemis de la VR, la mauvaise presse peut facilement et totalement détruire une nouvelle technologie naissante. Dans le but de faire quelques vues de plus, un gros titre édité par un media influant peut vite lancer une rumeur dévastatrice. On a pu voir dès ses débuts, certains médias professionnels partir en campagne contre la VR. Ils disaient que tous les testeurs avaient été malades, qualifiaient les jeux en VR de daubes voir même d’arnaques ! Ce qu’il faut savoir c’est que la majeur partie de ces médias ne roulent pas sur l’or, ils tiennent au nombre de vues et les journalistes n’ont déjà pas le temps de gérer l’ensemble des sorties sur console. Les jeux VR apportent du travail en plus mais ne rapportent que très peu de visibilité alors cette technologie dérange. Si Sony avaient vendu 40 millions de PlayStation VR, on peut vous assurer que les discours changeraient mais pour le moment la VR n’est pas intéressante. Ils sont rares les sites généralistes jeux vidéos qui parlent de VR !

Un site, un magazine ou une chaîne Youtube qui reçoit la visite de plusieurs centaines de milliers de personnes chaque mois peut très rapidement véhiculer une mauvaise image d’une nouvelle technologie. Chaque jour, ce sont des milliers de personnes qui vont lire un article et ressortir en disant que c’est nul, je l’ai lu sur ce site ! Bref, le PlayStation VR en a pris plein la figure sur des sites plutôt influents.

Il faut bien l’admettre, il y a des jours ou l’on perd espoir à force de lire des tas d’avis négatifs. Pour me remonter le moral, c’est relativement simple, il me suffit de faire une partie de Moss, Batman, StarWars Mission VR, SuperHot, Statik, Skyrim VR, Resident Evil VIIWipEout et bien d’autres. Je ressors toujours de ces mondes virtuels avec la conviction que la VR est vraiment l’avenir des jeux vidéo ! Sony sont seuls sur ce marché et forcément la concurrence ne sera jamais objective et positive face à un produit qu’ils n’ont pas au catalogue. Vous verrez dans quelques années, dès que Microsoft ou Nintendo auront eux aussi leur casque VR, cette technologie sera subitement très intéressante. Sony ne devraient pas abandonner la VR, du moins c’est ce que Philippe Cardon, le directeur Europe du Sud PlayStation, a déclaré durant l’E3 à GameBlog (L’un des seuls sites spécialisés qui parle encore de VR). Ils se sont peut-être lancé dans l’aventure un peu trop tôt mais la prochaine génération de consoles devrait pouvoir accueillir un nouveau modèle en théorie. Un abandon pur et simple de la VR serait une catastrophe pour pas mal de joueurs qui ne conçoivent plus le jeu vidéo autrement qu’en VR  aujourd’hui !

Du côté des gros développeurs et éditeurs comme Electronic Arts, on peut se demander pourquoi avoir réalisé l’expérience StarWars X-Wings VR Mission pour en mettre plein la vue et au final tout abandonner. La technologie est fortement portée par des petits studios indépendants qui essayent difficilement de se faire une place au milieu des géants mais, qui sait, peut-être que certains de ces petits studios seront un jour de gros concurrents et ça sera bien mérité car ils auront pris tous les risques !

Il est difficile d’expliquer ce que la Réalité Virtuelle procure par rapport à un jeu standard à l’ancienne. On ne cessera jamais de le répéter, si vous avez des doutes sur l’achat prochain d’un casque VR, la meilleure solution reste de le tester avant d’acheter. Questionnez votre entourage, il y a forcement une personne ou une boutique autour de vous qui vous permettra de faire un essai. Faites attention cependant à ne pas commencer avec une expérience trop violente, vous ne passerez pas un bon moment ! N’oubliez jamais que si vous êtes sensible au Motion Sickness (Ce qui n’est vraiment pas systématique), on s’acclimate à la Réalité Virtuelle avec le temps et les heures d’utilisation. Non, le PSVR n’est pas mort. On sait ce qu’il est capable de nous offrir ! Partageons notre passion !

On pourra accuser n’importe qui, le véritable suspect numéro un qui veut la peau du PSVR sera toujours le manque de jeux ! On ne peut pas vraiment dire qu’il n’y a pas d’expériences sur PlayStation VR mais il est vrai que le catalogue manque de gros titres de plus de 10H de durée. Mon petit doigt me dit que l’on va avoir des jeux de qualité dans les mois à venir. Il y a déjà The Persistence cette semaine pour les fans de Survival Horror et Detached dans un tout autre genre qui est aussi à surveiller. On attend aussi avec impatience Dreams, Ace Combat 7, Astro Bot, Firewall Zero HourBlood and Truth et d’autres surprises dans le genre. Alors perso, mon PSVR je suis pas prêt de le vendre !