PlayStation VR : Paperdolls, 15 heures d’horreur et d’énigmes sur PSVR

PlayStation VR : Paperdolls, 15 heures d’horreur et d’énigmes sur PSVR

6 mai 2018 0 Par Laurent Ganne

Partagez nos articles !

Paperdolls sur PSVR vrplayer.fr

Paperdolls est un jeu d’horreur et de puzzles situé en pleine dynastie Qing confirmé sur presque tous les supports VR du marché, dont évidemment le PlayStation VR.

Paperdolls suit la mode de la nouvelle vague des jeux d’horreur en réalité virtuelle et s’invite sur tous les casques disponibles, de l’HTC Vive à l’Oculus Rift, en passant bien-sûr par le PSVR. Le titre sort même très vite, en tout cas sur Steam où la date du 22 mai est déjà fixée. Concernant le PlayStation VR, comme on commence à en avoir l’habitude, aucune date n’a encore été confirmée. Incertitude liée au cahier des charges-qualité de Sony ou simplement parce que son développement sur PSVR n’a même pas encore commencé ? C’est pour l’instant le flou total …

Espérons que la version PSVR ne le sera pas (floue) à sa sortie, car à en voir les images in game, Paperdolls a l’air plutôt soigné, sombre soit, mais joli et prendra en compte les deux mains de notre personnage pour interagir avec l’environnement. Il s’agit donc d’un jeu d’horreur et de puzzle en vue à la première personne, situé dans une bâtisse (comme souvent dans les jeux d’horreur) avec en toile de fond historique la dynastie Qing (pour peu que cela aura une importance dans la trame de l’histoire). A ce titre, Paperdolls, développé par le studio chinois Litchi Culture Media, peut faire penser à Pupil Wandering , un titre au style et au genre proches qu’on vous a déjà présenté. En plus de sa réalisation générale qui a l’air plus que correcte, nous plongeant directement dans l’ambiance, l’argument de la durée de vie du jeu a de quoi nous intéresser : les développeurs promettent en effet pas moins de 15 heures de jeu, autant voir plus que Resident Evil 7, le meilleur représentant du genre sur PSVR.

L’histoire de Paperdolls

Vous jouerez un homme torturé par la dépression et la séparation d’avec sa femme. Alors qu’il raccompagne sa fille chez son ex-épouse et qu’il est immergé dans ses souvenirs, il perd connaissance et le contrôle de son véhicule qui sort de la chaussée. A votre réveil, vous vous retrouvez dans une ancienne maison chinoise. Serait-ce un rêve ? Ou une illusion ? Ou une anomalie spatio-temporelle ? (Ou un repompage de Silent Hill ?) En suivant la voix de sa fille, votre héros malgré lui explorera cette étrange maison et finira pas rencontrer le fantôme qui hante ses lieux. 

Le concept de Paperdolls par Lichti Game

  • Un jeu de réalité virtuelle d’aventures effrayantes et de puzzles : explorez la maison ancienne, cachez-vous du danger, expérimentez la peur et résolvez des énigmes. Pas à pas, découvrez la vérité impliquée dans l’histoire.
  • C’est un jeu de réalité virtuelle d’aventures effrayantes et d’énigmes. Dans le jeu, vous expérimenterez diverses opérations interactives VR. Son style détaillé et réaliste fait de la maison ancienne un lieu extrêmement réel et sombre.
  • Le design mobile unique et innovant vous permet de vous immerger pendant des heures sans vous sentir malade.
  • Dans le jeu, vous vivrez une culture orientale unique et explorerez la mystérieuse maison ancienne construite à la fin de la dynastie Qin. Une histoire complète traverse tout le jeu. Après avoir exploré la maison et résolu des énigmes, vous découvrirez enfin la vérité cachée.
  • Le jeu durera au total 15 heures.
  • Sa musique est une combinaison de musique folk, de rock’n’roll et de chant, avec des effets sonores réalistes, vous serez frappé par des sentiments d’horreur extrême.
  • Mesurez la route que vous suivez et découvrez chaque mystère que vous rencontrez.
  • Notre philosophie de conception n’est pas de vous effrayer, mais de vous faire sentir l’atmosphère étrange. Vivez les plaisirs de l’exploration et vaincre vos propres peurs. Rassemblez votre courage, la famille Yin vous souhaite la bienvenue.

Découvrez le sombre trailer de Paperdolls :

Partagez nos articles !