PlayStation VR : Mind Labyrinth VR Dreams, Le Test Zen sur PSVR

PlayStation VR : Mind Labyrinth VR Dreams, Le Test Zen sur PSVR

11 novembre 2018 0 Par Sei
Mind Labyrinth VR Dreams

Mind Labyrinth VR Dreams est sorti sur nos casques PlayStation VR (PSVR) le 22 octobre 2018 au prix de 24€99 il est également disponible sur l’Oculus RIFT. Développé par Frost Earth Studio, déjà responsables du contemplatif Rift’s Cave VR et du shooter Mind Unleashed (tous deux sortis sur les casques PC), ce nouveau soft nous plonge dans l’univers du zen, de la béatitude, du calme et de la sérénité. ATTENTION : Mind Labyrinth VR Dreams n’est PAS un jeu vidéo au sens où nous l’entendons, il s’agit d’une expérience contemplative sans but réel si ce n’est de nous faire déstresser. Marre de shooter des zombies ou de vous torturer les méninges sur du puzzle game ? Bienvenue dans un monde de douceur enrobé de féerie.

Mind Labyrinth VR Dreams

Gameplay / scenario: « Le vrai calme est celui de la bonne conscience »

Mind Labyrinth VR Dreams est donc un trip contemplatif dont le seul but est de vous détendre. Pas d’enjeu, pas d’ennemis, pas de scénario. Jouable à la manette DualShock4 ou aux PS move, votre périple vers le nirvana passera par l’exploration de 10 environnements différents. Les déplacements se font soit par téléportation, soit par mouvements libres. La vitesse de notre avatar étant très lente, point de gêne en vue.

Lors de vos errances spirituelles vous serez amenés à découvrir divers citations de grands noms de la littérature, de la philosophie, de la politique ou de la musique allant de Gandhi, Churchill ou Jim Morrison pour ne citer qu’eux (je n’ai rien trouvé de Booba, à mon grand désarroi). Si vous êtes adeptes des citations que vous lisez avec gourmandise dans les papillotes des fêtes de fin d’année, vous serez servis. Quelques interactions s’inviteront dans cette balade, mais n’en cherchez pas à chaque niveau.

Chaque environnement ou presque possède un feu de camps à découvrir. Il s’agit d’un lieu de recueillement et de réflexion ou vous pourrez vous recentrer sur vous-même, dialoguer avec votre Moi intérieur et, pourquoi pas, trouver la réponse au sens de la vie (42!). Et ne dit-on pas que la vie est pleine d’opportunités ? Le soft vous propose de les trouver justement sous forme de boules lumineuses apparaissant aléatoirement dans le niveau, soyez attentifs et collectez les toutes pour débloquer un dernier environnement mystère : le Mind Labyrinth… yeah man…

Mind Labyrinth VR Dreams, testé sur PSVR VR4player.fr

Les graphismes : « La beauté n’est qu’une fleur de l’instant. »

Afin d’ouvrir pleinement vos shackras, vous devrez faire abstraction d’un aliasing et d’un flou très prononcé et des textures pas très heureuses, mais la beauté est intérieure les amis. Pour contrebalancer cette technique très faiblarde, Mind Labyrinth VR Dreams propose un design très varié et parfois très convaincant, le niveau japonais et celui de la forêt bleue sous champignons hallucinogènes m’ont particulièrement plus.

Mind Labyrinth VR Dreams, testé sur PSVR VR4player.fr
Mind Labyrinth VR Dreams, testé sur PSVR VR4player.fr
Mind Labyrinth VR Dreams, testé sur PSVR VR4player.fr

Le Son de Mind Labyrinth VR Dreams : « Le Zen Emoi » :

« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à nos pensées » disait Platon en sortant d’un concert de Pantera. Et Frost Earth Studio l’a bien compris car les musiques qui vous accompagneront dans Mind Labyrinth VR Dreams sont nombreuses et variées et sont au centre des attentions du studio. De nombreux artistes récompensés (pour ce que ça vaut) ont participé à l’élaboration de la bande sonore et chacun y trouvera son compte, allant du funky du plus bel effet à la musique d’ascenseur ou d’un mauvais Final Fantasy. Y’a à boire et à manger mais la variété est ici le maître mot.

CONCLUSION :

Mind Labyrinth VR Dreams est une expérience zen qui ne conviendra sûrement pas à tout le monde. Loin de la définition du jeu vidéo comme nous l’entendons, il sera destiné aux VRistes curieux et patients souhaitant découvrir des environnements tous plus farfelus les uns que les autres. Pas très beau mais doté d’un design varié et de musiques parfois très sympas il plaira assurément aux plus zen d’entre vous. Gardez bien en tête que le soft de Frost Earth Studio ne propose aucun gameplay ni aucun challenge et que si vous le prenez dans l’espoir de dézinguer du monstre, vous serez infiniment déçus. Voilà pourquoi nous ne pouvons pas noter Mind Labyrinth VR Dreams, de par sa proposition. Namasté